Symptômes de l’oesophagite

Œsophagite est un terme général utilisé pour indiquer une inflammation de l’œsophage qui peut être aiguë ou bien chronique.

L’œsophage est un tube musculaire qui part du pharynx et  se termine dans l’estomac et à travers lequel passent la nourriture et les boissons.

 

Classification de l’œsophagite

  • Œsophagite par reflux (ou peptique) est causée par un reflux de contenu acide de l’estomac dans l’œsophage.
  • Œsophagite infectieuse est causée par des bactéries, virus ou champignons; par exemple l’œsophagite herpétique est provoquée par le virus « herpes simplex ».
  • Œsophagite érosive provoque des ulcères et une hémorragie dans la muqueuse.
  • Œsophagite sténosante cause une réduction du diamètre à l’intérieur de l’œsophage à cause de la fibrose.
  • Œsophage de Barrett est la conséquence d’une inflammation de l’œsophage qui n’a pas été soignée ; ce phénomène peut provoquer des altérations des cellules qui composent la parois interne (muqueuse) de l’œsophage. L’œsophage de Barrett augmente le risque de cancer œsophagien.
  • L’œsophagite à éosinophiles est l’inflammation de l’œsophage à cause de l’augmentation du nombre d’un type de globule blancs (éosinophiles) de la paroi œsophagienne. Ce phénomène cause l’altération de la motilité de l’œsophage (mouvements spontanés de l’organe), c’est à dire que les muscles ne marchent par correctement. Par conséquent on a des difficultés à déplacer la nourriture vers l’estomac et pendant la déglutition.
    Les causes de l’œsophagite à éosinophiles sont les allergies alimentaires, le reflux gastro-œsophagien, les parasites ou les maladies inflammatoires intestinales.
  • La maladie de Behçet est un problème vasculaire qui peut causer des ulcères dans la bouche, dans l’œsophage et dans d’autres parties du corps. C’est une maladie rare.
  • La maladie du greffon contre l’hôte est une complication qui peut se passer à la suite d’une transplantation (généralement de la moelle osseuse) lorsque les cellules transplantées attaquent le corps du destinataire. L’œsophagite peut se vérifier dans cette situation
  • L’œsophagite due à un cancer peut être un symptôme de cancer à l’œsophage ou de métastase (cancer qui s’est déjà développé dans une autre partie du corps et qui en suite se diffuse dans l’œsophage).

Gravité de l’œsophagite

  1. Œsophagite de grade A : (légère) avec lésions de la muqueuse inférieures à 5 mm.
  2. Œsophagite de grade B : avec des lésions supérieures à 5 mm qui se trouvent dans des plis œsophagiens (soulèvements de la muqueuse) non adjacents.
  3. Œsophagite de grade C : avec lésions sur au moins deux plis contigus, mais elles ne peuvent pas dépasser 75% de la circonférence de l’œsophage.
  4. Œsophagite de grade D (grave) : avec perte de la muqueuse étendue sur plus de 75% de la circonférence.

 

Causes de l’œsophagite 

L’œsophagite est souvent causée par un fluide acide contenu à l’intérieur de l’estomac qui passe à l’arrière vers l’œsophage ; cette maladie est appelée reflux gastro-œsophagien.
En outre, elle peut être aussi provoquée par une maladie auto-immune appelée «œsophagite éosinophile».

Facteurs de risques dans l’œsophagite

  • Alcool
  • Fumée de cigarette
  • Chirurgie ou radiothérapie au thorax (par exemple dans le traitement pour le cancer au poumon)
  • Prise de certains médicaments sans beaucoup d’eau, surtout les antibiotiques, les anti-inflammatoires non-stéroïdiens, l’acide alendronique, la doxycycline, la tétracycline et la vitamine C.
  • Vomissement
  • Grossesse
  • Les personnes avec un système immunitaire affaibli à cause du VIH et de certains médicaments ( par exemple les médicaments avec de la cortisone) peuvent développer des infections qui portent à l’œsophagite
  • L’infection de l’œsophage peut être causée par des champignons , les levures, (surtout les infections par le Candida albicans), ou par des virus comme l’herpès ou le cytomégalovirus

 

Quels sont-ils les signes et les symptômes de l’œsophagite? 

Quelle est la différence entre un signe et un symptôme ?
Un signe est quelque chose que l’on peut noter, comme une éruption cutanée, le ventre gonflé ou la perte de poids.
Un symptôme est une chose qu’uniquement le patient sent et décrit, comme les vertiges, la douleur ou l’anxiété.

Brulures d'estomac, reflux, oesophagite
Behandlung von Sodbrennen.Der Schließmuskel am Magenmund ist schlaff und offen.

Les signes et symptômes de l’œsophagite sont:

  • Enrouement (extinction de voix).
  • Odynophagie – douleur pendant la déglutition.
  • Dysphagie – difficulté dans la déglutition
  • Nourriture qui reste bloquée dans l’œsophage.
  • Manque d’appétit.
  • Nausée et vomissement.
  • Douleur lorsque l’on mange, brûlures d’estomac.
  • Douleur rétrosternale (derrière le sternum) et mal à la gorge. En outre l’œsophagite peut causer des douleurs à la poitrine donc elle est parfois confondue avec l’angine ou l’infarctus.
  • Plaies dans la bouche
  • Difficulté dans l’alimentation et en conséquence, possibles problèmes dans la croissance chez les nouveau-nés et chez les enfants. A cet âge, la plupart des patients sont trop petits pour décrire leurs symptômes.

Symptômes de l’œsophagite éosinophile
Chez les adultes le symptôme le plus commun d’œsophagite éosinophile est la difficulté et la douleur lors de la déglutition des nourritures solides. Ce phénomène est causé par une inflammation de l’œsophage.
D’autres symptômes sont :

  • Brûlures d’estomac
  • Vomissement (souvent pendant les repas)
  • Douleur abdominale
  • Douleur thoracique

En ce qui concerne les enfants, les symptômes de l’œsophagite éosinophile peuvent être une croissance réduite, une perte de poids, un appétit insuffisant ou un refus de la nourriture.

 

Comment est-ce qu’on diagnostique l’œsophagite ?

Le médecin demande au patient les symptômes et ses antécédants. Il peut effectuer certains examens :

Une gastroscopie.
Pendant ce test le médecin insère,  pour contrôler, un petit tube flexible dans l’œsophage en passant par la gorge. Cet examen permet au médecin d’avoir un échantillon de cellules pour rechercher une infection.
Parfois on enlève une petite partie de tissu pour faire la biopsie. Une biopsie est un examen qui sert à contrôler s’il y a :

  • Des cellules cancéreuses,
  • Une inflammation,
  • Une allergie (examen des niveaux éosinophiles),
  • Un organisme (bactérie, champignon, parasite ou virus).

Une radiographie œsophagienne avec le baryum. Il s’agit d’une radiographie de la gorge et de l’œsophage.
Avant la radiographie, il faut boire un liquide calcaire appelé baryum. Le Baryum recouvre l’intérieur de l’œsophage afin de pouvoir le voir sur une radiographie.

Allergie – Il est possible d’effectuer certains tests pour découvrir si le patient est sensible à un ou plusieurs allergènes.
Par exemple le «skin-prick» test est un examen dans lequel on voit la réaction de la peau au contacte de l’allergène.

 

Traitement pour l’œsophagite

Les interventions pour l’œsophagite sont destinées à réduire les symptômes, à gérer les complications et à traiter les causes du trouble.

Les stratégies de traitement changent selon les causes du trouble.

œsophagite par reflux, sphincter fermé
Au-dessus: sphincter œsophagien inférieur fermé En bas: sphincter œsophagien inférieur ouvert

Œsophagite par reflux
Le traitement pour l’œsophagite par reflux comprend les inhibiteurs de la pompe à protons qui bloquent la production d’acide dans l’estomac et qui donnent le temps de guérir au tissu œsophagien détérioré.

Les médicaments disponibles à prendre sur ordonnance du médecin sont : Oméprazole (Prilosec), Esoméprazole (Nexium) et Lansoprazole (Prevacid). Il est aussi possible de trouver des inhibiteurs de la pompe à protons en vente libre.

D’autres traitements pour la maladie du reflux œsophagien peuvent soulager les symptômes temporairement, mais ils ont généralement peu d’effet sur l’œsophagite .

La fundoplicature selon Nissen-Rossetti est une opération chirurgicale nécessaire pour traiter le réflux de l’œsophage et pour améliorer la santé de l’œsophage si les autres traitements n’ont pas de résultats positifs. Lors de cette opération, une partie de l’estomac est enveloppée autour de la valvule qui divise l’œsophage et l’estomac (sphincter œsophagien inférieur). Ce processus renforce le sphincter et empêche l’acide de remonter dans l’œsophage. La fundoplicature peut aussi résoudre les symptômes causés par une hernie hiatale.

Œsophagite éosinophile
Le traitement pour l’œsophagite éosinophile consiste à éviter l’allergène et à réduire la réaction allergique grâce aux médicaments .

Cortisone par voie orale
Les médicaments avec de la cortisone peuvent réduire l’inflammation provoquée par les réactions allergiques et permettre à l’œsophage de guérir. Les effets secondaires associés à la prise de la cortisone par voie orale pendantun temps prolongé peuvent être graves. Parmi ces effets il y a : perte de densité osseuse, ralentissement de la croissance des enfants, diabète, trouble de l’humeur et acné.

Le médecin peut prescrire des médicaments avec de la cortisone par inhalation pour réduire au minimum les effets secondaires.

Cortisone par inhalation
Les médicaments avec de la cortisone par inhalation sont utilisés pour le traitement de l’asthme. Certaines études ont démontré que ces médicaments sont utiles pour soigner l’œsophagite éosinophile.

Le médecin explique comment avaler le médicament plutôt que de l’inhaler, de cette façon, le médicament agit sur la paroi interne de l’œsophage. Ce moyen d’absorber la cortisone a beaucoup moins de probabilité de provoquer de graves effets secondaires.

Inhibiteurs de la pompe à protons
Si le médecin pense qu’il y a aussi du reflux acide et des brûlures d’estomac, il peut aussi prescrire un inhibiteur de la pompe à protons ou un médicament au sodium alginate comme le Gaviscon.

Régime
Si les tests démontrent la présence d’allergies alimentaires, le médecin peut demander d’éliminer les aliments qui provoquent le problème. Le médecin peut orienter le patient chez un médecin nutritionniste pour gerer l’alimentation et faire des repas sains. Le médecin peut aussi recommander des vitamines  certains compléments alimentaires ou des boissons nutritionnelles spéciales si l’allergie limite beaucoup les choix alimentaires.

Remèdes naturels
L’aloe vera et le gingembre sont des anti inflammatoires naturels qui favorisent la cicatrisation des blessures dans la muqueuse gastrique.

Une petite cuillère de bicarbonate de soude dissout dans un verre d’eau peut être pris pour combattre temporairement les symptômes de l’œsophagite.

Œsophagite provoquée par les médicaments
Le traitement pour l’œsophagite provoquée par les médicaments consiste à éviter le médicament qui cause le problème quand cela est possible.

Le médecin peut recommander de :

  • Prendre un médicament alternatif qui a moins de probabilité de causer l’œsophagite par médicaments.
  • Prendre le médicament sous forme liquide, si cela est possible
  • Boire un verre d’eau plein avec la pilule (sauf s’il faut limiter laprise de liquides à cause d’une autre maladie, en particulier aux reins)
  • Il faudrait rester assis ou debout pour un temps minimum de 30 minutes après la prise d’une pilule.

Œsophagite infectieuse
Le médecin peut prescrire un médicament pour le traitement d’une infection bactérienne, virale, mycosique ou parasitaire qui provoque l’œsophagite infectieuse.

Traitement pour les complications fréquentes
Un médecin gastro-entérologue peut effectuer une procédure pour étendre (dilater) l’œsophage. Ce traitement est généralement utilisé uniquement lorsque le resserrement est très important ou que la nourriture est restée bloquée dans l’œsophage.

Il faut effectuer cette procédure avec un ou plusieurs dispositifs endoscopiques, il s’agit de petits tubes fins qui sont insérés à travers l’œsophage. Les différentes versions de ces dispositifs peuvent être équipées avec :

  • Pointe conique qui a l’extrémité arrondie et qui graduellement s’élargit,
  • Ballon gastrique qui peut être étendu après son insertion dans l’œsophage

 

Quel est le pronostic pour l’œsophagite ?

Les causes de l’œsophagite réagissent généralement au traitement. Toutefois certaines causes comme le reflux acide peuvent nécessiter d’un traitement à long terme.

 

Complications possibles

Si elle n’est pas traitée, l’œsophagite peut provoquer une gêne importante et d’éventuelles cicatrices (sténose) à l’œsophage. Par conséquent cela peut provoquer des difficultés à avaler la nourriture ou les médicaments.

Une maladie appelée «œsophage de Barrett» peut se développer des années après le début de la maladie du reflux gastro-œsophagien. L’œsophage de Barret peut provoquer, dans de rares cas, un cancer de l’œsophage.

 

Qu’est ce qu’il faut manger ? Régime et alimentation pour prévenir l’œsophagite

Éviter la nourriture qui favorise l’œsophagite.

Le médicament peut traiter cette maladie, mais on peut accélérer le processus de guérison en suivant un régime approprié.

Si une œsophagite a été diagnostiquée, il faut éliminer la nourriture piquante comme le poivre, le piment (rouge et vert) et le curry du régime.
Même si les légumes crus sont sains, il vaut mieux les éviter tant qu’on n’est pas guéris de l’œsophagite. De plus, il est préférable d’éviter la nourriture dure comme les noix ou les crackers. Cette précaution est nécessaire parce que cette nourriture peut causer des difficultés dans la déglutition.

Il est possible de manger des fruits qui ne soient pas acides, par exemple pommes, bananes, poires, pêches, pastèque et melon.

Quand la muqueuse de l’œsophage est enflammée il est préférable d’éviter l’acide citrique et la nourriture acide comme oranges, tomates et raisin. Éviter de boire trop de jus de ces fruits parce qu’il pourrait aggraver l’inflammation.

Il est nécessaire de maintenir sa force, c’est pourquoi on conseille une alimentation avec des céréales (cuites), du flan, des jus de protéines et de la purée de pommes de terre. On peut manger de la nourriture cuite et/ou de la purée parce qu’il est facile de les déglutir.

Il faut chercher à diminuer la prise de nourriture grasse, surtout la friture ou l’huile en excès parce qu’ils peuvent aggraver la maladie.

La friture est aussi plus difficile à macher et avaler.

Si c’est possible, éviter la caféine. Si on ne réussit pas à renoncer au café, il faut en boire seulement une quantité minimum par jour, l’idéal serait uniquement une tasse. Éviter les chocolats jusqu’à la guérison complète.

Ce point n’est pas coomplètement lié au régime, mais il vaudrait mieux éviter de boire de l’alcool et de fumer parce qu’on peut causer des dommages supplémentaires.

L’œsophagite peut rendre difficile l’acte de manger et d’avaler, il serait donc préférable de diviser les trois grands repas de la journée en de nombreux petits repas durant toute la journée. Il est impératif de manger lentement et de bien  mâcher avant d’avaler la nourriture, afin de réduire au minimum l’irritation de l’œsophage. Boire beaucoup d’eau. Cette maladie peut rendre difficile le fait d’avaler trop d’eau. Dans ce cas, boire avec une paille peut être moins douloureux.

Il faut arrêter de manger quand on a une sensation de satiété. Choisir du café sans caféine, de même pour le thé ou pour les boissons non alcooliques, éviter le lait.
L’alcool et la caféine ont une action diurétique, donc si l’eau perdue à travers l’urine augmente, il peut être nécessaire de boire une quantité supérieure.

S’asseoir le plus possible droit pendant que l’on mange. Rester assis pendant 45-60 minutes au minimum après avoir mangé. Éviter de manger pendant trois heures avant d’aller se coucher.