Reflux gastro-œsophagien

Le reflux gastro-œsophagien (ou reflux acide) est une maladie dans laquelle le contenu de l’œsophage (nourriture ou liquide) passe à l’arrière dans l’œsophage (le tube qui unit la bouche à l’estomac).

Le reflux gastro-œsophagien est une pathologie chronique. Une fois qu’elle commence, elle reste généralement permanente. Si une inflammation de la paroi interne de l’œsophage se produit (œsophagite), le reflux peut devenir un trouble chronique.

De plus, lorsque l’œsophage est guéri et qu’on arrête le traitement, la lésion réaparaît chez la majeure partie des patients en quelques mois. Une fois le traitement pour le reflux gastro-œsophagien commencé, il faut généralement le continuer à vie, même si chez certains patients avec des symptômes intermittents le traitement peut s’effectuer seulement durant les périodes symptomatiques.
La remontée du liquide de l’estomac dans l’œsophage se passe chez tous les individus. Une étude scientifique a démontré que le reflux se produit aussi chez les individus qui n’ont pas cette maladie. Toutefois, chez les patients avec le reflux gastro-œsophagien, il se passe d’une façon très différente :

  • Le liquide reflué contient plus souvent de l’acide,
  • L’acide reste dans l’œsophage plus longtemps,
  • Le liquide arrive à un niveau supérieur

 

Qu’est-ce que l’œsophage ?

De façon simple, l’œsophage est le tube qui relie l’estomac au pharynx, dans la partie postérieure de la gorge.

Le sphincter œsophagien se trouve dans le lieu où l’œsophage et l’estomac s’unissent. L’estomac produit les acides et les enzymes (sucs gastriques) qui servent pour la digestion des aliments.
La paroi interne de l’estomac a de nombreux mécanismes pour se protéger de l’effet des sucs gastriques, tandis que la paroi interne de l’œsophage est sans défense.
Il y a une valvule qui arrête la remontée des sucs gastriques vers l’œsophage, elle s’appelle sphincter œsophagien inférieur.

Quand le sphincter œsophagien inférieur s’affaiblit, les sucs gastriques peuvent pénétrer vers le haut dans l’œsophage.

 

Causes du reflux gastro-œsophagien

Les facteurs de risque pour la maladie de reflux comprennent :

  • Alcool
  • Hernie hiatale (une altération anatomique dans laquelle une partie de l’estomac se déplace au-dessus du diaphragme, qui est le muscle qui divise le thorax et la cavité abdominale)
  • Obésité
  • Grossesse
  • Sclérodermie
  • Tabagisme

L’anxiété et le stress peuvent aggraver le trouble, mais il n’y a pas de preuves qu’ils puissent le causer.

Les brûlures d’estomac et le reflux gastro-œsophagien peuvent être causés ou aggravés par la grossesse et par de nombreux médicaments.
Parmi ces médicaments il y a:

  • Médicaments anticholinergiques (prescrits pour le mal de mer)
  • Bêta-bloquants (on les utilise aussi pour l’hypertension)
  • Bronchodilatateurs (utilisés pour l’asthme)
  • Inhibiteurs calciques (pour la pression sanguine élevée)
  • Médicaments antagonistes de la dopamine ou dopaminergiques utilisés pour la maladie de Parkinson
  • Pilule progestative pour le saignement menstruel anormal ou la pilule contraceptive
  • Sédatifs pour l’insomnie ou pour l’anxiété
  • Antidépresseurs tricycliques

Si on suspecte que l’un de ces médicaments puisse causer des brûlures d’estomac il faut s’adresser au médecin. Il ne faut jamais changer ou interrompre la prise d’un médicament que l’on prend régulièrement sans en avoir précédemment parlé avec le médecin.

 

Qu’est-ce qui provoque le reflux chez les enfants ?

Les enfants ont habituellement du reflux parce que le muscle du sphincter œsophagien n’est pas encore complètement développé.
La régurgitation ou le vomissement pourrait se produire parce que votre enfant:

  • A un œsophage court et étroit.
  • A un système digestif lent, donc il a besoin de temps pour déplacer le lait de l’estomac à l’intestin grêle.
  • A besoin de boire beaucoup de liquides caloriques pour grandir, même si l’œsophage et l’estomac sont encore en train de se développer.

Un nouveau-né a une taille d’estomac qui a environ les dimensions d’une petite bille. Après trois jours, il a plus ou moins les dimensions d’une grande bille. Dès le 10ème jour, il est grand comme une balle de ping-pong.

La valvule musculaire à l’entrée de l’estomac du nourrisson devient de plus en plus forte. Avec le temps, l’estomac grandit en dimensions et l’œsophage s’allonge, cela signifie que l’enfant grandira sans reflux. Entre le 10ème et le 12ème mois, seulement 5% des enfants souffrent de reflux gastro-œsophagien.
Les symptômes de l’intolérance au lait peuvent être très similaires à ceux du reflux. 40% des cas d’allergie ou d’intolérance au lait ont comme cause sous-jacente le reflux.

 

Quels sont les symptômes les plus fréquents du reflux acide ?

Brûlures d’’estomac: c’est une douleur brûlante qui peut passer de l’estomac à l’abdomen, au thorax et à la gorge.
Régurgitation: un goût aigre ou acide dans la gorge et dans la bouche.
D’autres symptômes de la maladie de reflux sont:

  • Vomissement
  • Éructations
  • Dysphagie – un rétrécissement de l’œsophage qui crée la sensation de blocage de nourriture dans la gorge
  • Nausée
  • Dyspnée, toux sèche, enrouement ou mal à la gorge chronique
  • Gorge irritée ou voix rauque
  • Bouche amère et halitose
  • Difficulté dans la déglutition
  • Douleur à l’estomac

Certains symptômes rares : quand ils se produisent, ils rendent difficile le diagnostic, puisque ces symptômes peuvent être similaires à d’autres maladies.
Par exemple:
Une toux persistante, particulièrement pendant la nuit. Cela est dû au reflux acide qui irrite la trachée.
Les symptômes de l’asthme, toux et halètement peuvent être causés par le débordement d’acide.
D’autres symptômes de la bouche et de la gorge peuvent se produire, comme des problèmes gingivaux, de la mauvaise haleine, des maux de gorge, un enrouement et une sensation de nœud dans la gorge. Il est possible de sentir une forte douleur à la poitrine qui peut être prise pour une crise cardiaque (ou infarctus du myocarde).

 

Complications et conséquences du reflux gastro-œsophagien

Un éventuel effet à long terme du reflux gastro-œsophagien est l’œsophage de Barrett. Dans cette maladie les cellules changent et deviennent pré-cancéreuses parce qu’elles ont été irritées par l’acide de l’estomac pendant longtemps. Enfin, cela peut causer le cancer de l’œsophage.
L’œsophage de Barrett se trouve principalement chez les adultes qui ont eu le reflux gastro-œsophagien pendant de nombreuses années.

Parmi les complications du reflux il y a aussi l’œsophagite qui, dans sa phase aiguë, est caractérisée par de la douleur rétrosternale (thoracique) et de la fièvre.

Certaines études montrent que le reflux peut aussi causer des problèmes de l’ouïe comme l’otite moyenne, surtout chez les enfants.

 

reflux gastrique
bilderzwerg-Fotolia-com

Diagnostic du reflux gastro-œsophagien

Les symptômes de la maladie de reflux gastro-œsophagien peuvent être si évidents qu’aucun test n’est nécessaire. Si le médecin a des doutes ou si les symptômes sont très gênants, on peut penser à faire une gastroscopie. Pendant cette procédure on peut trouver ou exclure une œsophagite, une hernie hiatale, des ulcères gastriques et d’autres maladies.

Une autre possibilité est le monitorage du pH qui mesure l’acidité dans la partie inférieure de l’œsophage pendant 24 heures. Cette procédure donne une indication de la durée et de la fréquence des épisodes de reflux.

Enfin, il est possible de mesurer la pression à l’intérieur de l’œsophage grâce à une technique appelée manométrie œsophagienne. Cet examen n’est pas souvent utilisé dans les cas sans complications.
Les symptômes de la maladie de reflux gastro-œsophagien peuvent ressembler aux symptômes :

  • d’un ulcère peptique,
  • de douleurs thoraciques dues à l’angine de poitrine,
  • de douleur musculaire, de mal au dos,
  • de constipation, de syndrome du colon irritable,
  • de calcules biliaires,
  • de troubles du pancréas etc.

Parfois ces maladies doivent être exclues afin de faire le diagnostic.

 

Que faut-il faire ? Traitement et remèdes naturels pour le reflux gastro-œsophagien

Ci-dessous il y a les remèdes « fait-maison » et les soins naturels. Toutefois, il y a peu de recherches pour démontrer de combien les changements de style de vie aident à faciliter le reflux:

Fumer. Les substances chimiques contenues dans les cigarettes détendent le sphincter dans la partie inférieure de l’œsophage et rendent la remontée d’acide (reflux) plus probable.
Les fumeurs devraient arrêter de fumer afin de soulager les symptômes.

Nourriture à éviter. Certains aliments et boissons peuvent aggraver le reflux. On pense que certains aliments peuvent détendre le sphincter et faciliter le reflux. Il faut laisser le sens commun nous guider. S’il parait qu’un aliment cause des symptômes, chercher à l’éviter pendant un certain temps pour voir si les symptômes améliorent.
Parmi les principaux aliments suspects il y a: la menthe, les tomates, la nourriture piquante, le chocolat, les boissons chaudes, le café et les boissons alcooliques, il est préférable de boire un jus de citron. On conseille d’utiliser du miel à la place du sucre.
Il faut éviter des repas copieux et manger lentement. Il serait préférable d’attendre que la nourriture devienne froide.

Éviter certains médicaments qui peuvent irriter l’œsophage, détendre le muscle du sphincter et rendre le reflux acide plus probable. Les coupables les plus fréquents sont les anti-inflammatoires et les antalgiques (comme le Brufen ou l’aspirine). Parmi les autres médicaments, il y a le Diazepam, la théophylline, les nitrates et les inhibiteurs calciques comme la nifédipine.

Poids. Les personnes qui sont en surpoids mettent encore plus de pression sur l’estomac et cela favorise le reflux acide. Perdre du poids peut soulager les symptômes.

Posture ou position au lit. Rester allongé ou plié en avant souvent pendant la journée favorise le reflux. Les personnes qui restent assises courbées ou qui portent des ceintures de sécurité étroites peuvent ajouter une pression supplémentaire à l’estomac et aggraver le reflux.
Quand on va au lit, il est préférable de dormir sur le côté gauche afin de tenir l’estomac le plus bas possible.
Il faut soulever la tête de lit de 10-20 cm (par exemple avec des livres ou des briques sous les pieds du lit). La gravité peut bloquer la remontée du reflux dans l’œsophage. N’ajouter pas d’oreillers parce que, de cette façon, on risque d’augmenter la pression abdominale.
Avant de se coucher. Aller au lit à jeun (avec l’estomac vide). Pour se faire, ne pas manger pendant les trois heures avant de se coucher et ne pas boire pendant les deux dernières heures.

Certaines personnes avec le reflux ont la sensation d’avoir du mucus dans la gorge. Dans ce cas il peut être utile d’éliminer les produits laitiers de l’alimentation. En outre il y a des produits comme le sirop de limace qui brisent le mucus.

gimgembre,phytothérapie,reflux gastro-œsophagien
Gimgembre

Phytothérapie pour le reflux
Parmi les remèdes par les plantes, il y a la réglisse, la mauve et le gel d’aloé vera (mais pas le jus) qui ont des propriétés anti-inflammatoires et qui sont utiles contre les brûlures d’estomac.
Il y a certaines huiles essentielles qui aident la digestion et qui réduisent le reflux parce qu’elles ont un effet antispasmodique et anti-nausée comme le fenouil, le gingembre et la marjolaine.

Parmi les remèdes naturels il y a aussi le bicarbonate de soude qui soulage temporairement les symptômes.

 

Remèdes naturelles efficaces pour le reflux gastro-œsophagien
D’après mon expérience, les manipulations du et de l’abdomen résolvent souvent le problème de reflux à moyen et à long terme.
Le diaphragme est un muscle qui sépare le thorax de l’abdomen.
Dans ce muscle, il y a plusieurs trous, dont un où passe l’œsophage.
Si la pression abdominale dépasse celle du thorax, l’estomac tend à monter dans la poitrine à travers le foramen œsophagien.
Si le diaphragme est contracté, il peut pousser en avant les dernières vertèbres thoraciques et augmenter la pression sur l’estomac.
En outre, la rétraction du tissu conjonctif peut tirer l’estomac vers le haut.
L’ostéopathie consiste en les manipulations, massages et techniques d’étirement des tissus conjonctifs, accompagnés par la respiration. Elle peut réduire la pression sur l’estomac et la douleur.
Il se produit donc souvent une diminution de la douleur et de la régurgitation du contenu acide vers la gorge.

 

Traitement médicamenteux pour le reflux gastro-œsophagien

Les antihistaminiques H2 sont efficaces comme antagonistes du récepteurs à l’histamine.

L’histamine sert à réduire l’inflammation. Un estomac enflammé produit plus d’acide. L’arrêt de cette production supplémentaire d’acide aide à prévenir les infiltrations d’acide vers le haut.

Inhibiteurs de la pompe à protons – ceux-ci réduisent la production d’acide dans l’estomac. Ils agissent sur les cellules de la paroi de l’estomac qui produisent les acides gastriques, par exemple le pantoprazole.

Médicaments prokinétiques (par exemple le Domperidone)- permettent de vider l’estomac, en lui empêchant de devenir trop plein.

Anti-acides – souvent utilisés pour traiter de légers symptômes liés aux acides comme les brûlures d’’estomac ou l’indigestion, les noms commerciaux de certains anti-acides célèbres sont par exemple Gaviscon ou Maalox.
Ils neutralisent les acides dans l’estomac. Les anti-acides ne sont pas recommandés pour les brûlures d’estomac lorsque les brûlures d’estomac sont fréquentes chez les patients avec le reflux gastro-œsophagien.

 

Traitement et alimentation pour les enfants souffrant de reflux gastro-œsophagien

Exclure le lait
Si l’enfant est allaité au sein, la mère pourrait devoir arrêter de boire le lait ou de manger la nourriture contenant du lait. Si l’enfant est nourri au biberon, demander au médecin un produit hypoallergénique pendant deux semaines pour voir si la situation s’améliore.

Ajouter des épaississants alimentaires
On pourrait ajouter de l’épaississant au lait maternel ou à celui acheté pendant deux semaines, ou bien on achète du lait contenant déjà l’épaississant. Les épaississants et le lait épaissi sont disponibles sur prescription du médecin, on peut les acheter en pharmacie. Toutefois, utiliser les épaississants seulement si le médecin le conseille.

 

Comment contraster le reflux ?

S’occuper d’un enfant qui a un reflux constant peut être exténuant. Le jet du lait régurgité peut arriver loin, peut salir la mère, l’enfant et le mobilier. De plus on sent une odeur de lait acide.

Voici quelques conseils pratiques :

  • Habiller l’enfant avec une grenouillère vu qu’elle est facile à laver. Il serait préférable d’en acheter un sac entier, de cette façon on ne reste jamais sans vêtements propres.
  • Utiliser un canapé ou une chaise pour s’asseoir avec l’enfant et le couvrir avec avec une serviette. De cette façon on peut en laver une pendant qu’on utilise une autre serviette.
  • Utiliser une couverture lavable sur le siège pour bébé ou sur la poussette et une fois encore, tenir une couverture de rechange, comme ça on peut en laver une et utiliser l’autre.
  • Mettre des serviettes sur le siège arrière de la voiture afin de protéger la garniture. Ils continuent à être utiles même lorsque l’enfant grandit.
  • Utiliser des vêtements en coton blanc ou clair parce qu’ils ne montrent pas les taches de lait et ils peuvent être lavés avec les vêtements blancs de l’enfant.

 

Intervention chirurgicale

Si le patient n’a pas de contre-indications, le médecin peut conseiller l’intervention chirurgicale appelée fundoplicature laparoscopique de Nissen qui consiste à remettre l’estomac hernié dans l’abdomen et à envelopper la partie supérieure de l’estomac autour de la valvule œsophagienne (cardia). De cette façon la partie supérieure de l’estomac a une action anti-reflux.

 

Combien de temps cela dure-t-il ? Quand est-ce que cela passe ?

Pronostic pour les personnes avec le reflux gastro-œsophagien.
Dans certains cas, les patients avec du reflux gastro-œsophagien peuvent guérir complètement sans nouvelles aggravations ou complications grâce à un traitement efficace. Généralement, les patients qui commencent précocément le traitement ont le meilleur pronostic.
Les médicaments ne soignent pas la maladie, mais ils agissent sur les symptômes, donc le traitement doit être continué à vie, sinon, généralement, le trouble réapparaît.