Achalasie œsophagienne

L’achalasie est une maladie qui influe sur la capacité de l’œsophage de déplacer la nourriture vers l’estomac.

De plus, la valvule entre l’œsophage et l’estomac (sphincter œsophagien inférieur) ne se rélaxe suffisamment pendant la déglutition pour permettre l’entrée de la nourriture dans l’estomac.
Qu’est-ce que l’achalasie œsophagienne ?

Dans l’œsophage il y a des muscles et des nerfs pour faciliter les mouvements.
Les nerfs coordonnent la relaxation et l’ouverture des sphincters, ainsi que les ondes péristaltiques dans l’œsophage.

L’achalasie frappe autant les muscles que les nerfs de l’œsophage, en particulier les nerfs qui font relaxer le sphincter entre l’œsophage et l’estomac. Les muscles ne se contractent pas correctement, ainsi le péristaltisme ( (contraction musculaire rythmique des organes digestifs) qui permet à la nourriture de traverser l’œsophage, devient difficile. Toutefois, les effets sur les nerfs sont considérés plus graves.

Au début de l’achalasie, l’inflammation peut être vue dans le muscle inférieur de l’œsophage avec un examen au microscope.
Avec la progression de la maladie les nerfs commencent à dégénérer et enfin ils disparaissent, en particulier les nerfs qui causent la relaxation du sphincter œsophagien inférieur. Avec le temps les cellules musculaires commencent à dégénérer comme conséquence des dommages aux nerfs.
Le résultat de ces changements sont l’incapacité de le sphincter inférieur et des muscles de la partie inférieur du corps œsophagien de se relaxer.

Si le sphincter ne se relaxe comme il faut la nourriture ne peut pas facilement passer à travers l’estomac , donc la déglutition de la nourriture devient difficile.
Avec le temps, le corps de l’œsophage s’étend et se dilate.

 

Quelles sont les causes de l’achalasie œsophagienne?

La cause de l’achalasie est inconnue. Il y a des théories sur les facteurs de risque : infection, hérédité ou une maladie auto immune qui provoque des dommages au corps de l’œsophage.
Les chercheurs pensent qu’elle peut être liée à un virus et certains récents études démontrent que l’achalasie est causée par les cellules nerveuses du système nerveux involontaire qui se trouvent à l’intérieur des couches musculaires de l’œsophage. Ces cellules sont attaquées par le système immunitaire du patient et dégénèrent lentement pour des raisons qui ne sont pas encore claires.

 

Facteurs de risque pour l’achalasie œsophagienne

L’achalasie est un trouble rare, elle peut se vérifier à n’importe quel âge, mais elle est plus fréquente dans les adultes d’âge moyen ou dans les personnes âgées.

 

Quels sont les symptômes de l’achalasie œsophagienne?

Les symptômes peuvent commencer lorsqu’on est un enfant ou ils peuvent se développer graduellement pendant l’enfance ou dans l’âge adulte. Les symptômes les plus fréquents sont :

  • Difficulté dans la déglutition des liquides ou des solides
  • Douleur à la poitrine
  • Régurgitation
  • Brûlure de l’estomac
  • Toux
  • Perte de poids

 

Complications possibles

  • Reflux (régurgitation) d’acide ou de nourriture solide de l’estomac à l’œsophage,
  • Respirer la nourriture en la faisant aller dans les poumons, et ce phénomène peut causer la pneumonie par aspiration
  • Perforation de l’œsophage

 

Achalasie, modèle anatomique du système digestif humain

Diagnostic de l’achalasie œsophagienne

Les symptômes de l’achalasie sont similaires à ceux du reflux gastro-œsophagien, hernie hiatale et certains troubles psychosomatiques. Cette maladie est souvent prise pour quelque chose d’autre.
Le médecin peut ordonner les test diagnostiques suivants :
Radiographie avec le baryum – le patient doit avaler une solution liquide blanche, aussi connue comme sulfate de baryum. Le sulfate de baryum est visible aux rayons x. Quand le patient avale cette substance, l’œsophage se recouvre avec une subtile couche de baryum, en permettant à la structure creuse d’être observée avec la radiographie.

Manométrie œsophagienne – elle s’effectue pour mesurer la pression et les mouvements dans l’œsophage. On utilise un dispositif appelé manomètre qui mesure la pression. Le médecin peut pratiquer cet examen pour exclure le cancer.
Un tube fin passe à travers le nez du patient qui doit déglutir plusieurs fois.
Le dispositif mesure la contraction musculaire dans différentes parties de l’œsophage.
Cette procédure aide le médecin à déterminer si le sphincter œsophagien inférieur est relaxé correctement pendant que le patient déglutit. Il peut aussi dire combien le muscle lisse est en train de travailler.

Biopsie – elle n’est pas utilisée fréquemment lorsqu’on fait le diagnostic de l’achalasie. Un échantillon est enlevé pendant l’endoscopie.

 

Traitement pour l’achalasie œsophagienne

La thérapie pour l’achalasie se concentre sur la relaxation ou le fermement de la valvule ouverte entre l’œsophage et l’estomac (sphincter œsophagien inférieur) afin que la nourriture et les liquides peuvent se déplacer plus facilement à travers le tube digestif.
Le traitement spécifique dépend de l’âge et de la gravité de la maladie.
Les options incluent :

Chirurgie. Les chirurgiens utilisent une procédure de chirurgie mini invasive appelée Myotomie extra-muqueuse de Heller qui sert à couper le muscle à l’extrémité du sphincter œsophagien inférieur.
Les personnes qui se soumettent à cette opération peuvent successivement développer le reflux gastro-œsophagien.
Afin de prévenir les problèmes de reflux, les chirurgiens peuvent effectuer une deuxième procédure appelée fundoplicature (voire la page de l’hernie hiatale) pendant l’opération chirurgicale pendant qu’on est en train de couper le muscle du sphincter œsophagien.
La chirurgie peut être l’option préférée pour les jeunes, même si la recherche démontre qu’elle peut aussi être efficace dans les personnes âgées.

achalasie œsophagienne,dilatation,balonnet

Dilatation avec le ballonnet. Un ballonnet est inséré dans le sphincter œsophagien et il est gonflé pour élargir l’ouverture. Cette procédure abulatoire devrait être repetée si le sphincter œsophagien ne reste pas ouvert. Certaines personnes peuvent se sentir bien jusqu’à 10 ou 15 ans avant de devoir répéter la dilatation du ballon.

Botox (toxine botulique ). Ce relaxant musculaire peut être injecté directement dans le sphincter œsophagien avec un endoscope. Les études indiquent que les injections doivent parfois être répétées, en outre elles peuvent rendre plus difficile une opération chirurgicale successive, si nécessaire.
Les lignes guides conseillent l’utilisation du Botox seulement pour ce qui concerne les personnes âgées et ceux qui ne sont pas de bons candidats pour la chirurgie.

 

Quelle est la prospective à long terme pour un enfant avec l’achalasie ?

Même si il n’existe pas de soin pour cette maladie, l’intervention chirurgicale peut permettre à la plupart des personnes avec l’achalasie de vivre une vie normale.
Après l’opération chirurgicale
Il y a certaines procédures qu’on peut faire après la dilatation ou l’opération chirurgicale pour réduire les symptômes :

  • Bien mâcher la nourriture
  • Se prendre le temps nécessaire pour manger
  • Boire beaucoup de liquides pendant les repas
  • Manger toujours assis ou en position verticale
  • Utiliser différents oreillers ou soulever la tête du lit, ainsi on dort en position assez verticale et on interdit la pénétration d’acide dans l’œsophage, qui cause la brûleur de l’estomac.