Piqûres d’insectes

Les piqûres d’insectes peuvent provoquer des éruptions cutanées, des démangeaisons et un gonflement de la zone touchée.

Dans la majorité des cas, les conséquences sont légères même s’il est possible que le problème soit plus grave.

Eczéma après une piqûre d’insecte

Piqûre de punaise

La punaise laisse sur la peau des piqûres qui ont souvent la forme de lignes droites ou de grappes.

Czanner - Fotolia.com

Elle se trouve dans les matelas et pique la nuit.
Un ou plusieurs jours après la piqûre, une éruption cutanée ou des taches rouges légèrement gonflées se manifestent, ce qui provoque démangeaison et irritation.
Si l’eczéma ou les ampoules continuent à se répandre, cela signifie que la punaise a de nouveau piqué.
La zone de la piqûre peut rester gonflée quelques jours. Elle se dégonfle ensuite lentement.
Les personnes piquées par des punaises ne manifestent pas toutes les mêmes symptômes. La plupart d’entre elles ne développe pas de réactions graves. Toutefois, certaines personnes peuvent avoir des réactions plus sérieuses, comme de l’eczéma ou des ampoules remplies de liquide.
Les punaises se collent à la peau et sucent le sang, surtout sur le visage, le cou, les mains ou les bras.

 

Piqûre de moustique

En général, les piqûres de moustiques ne sont pas douloureuses, elles provoquent seulement de fortes démangeaisons. Toutefois, une éruption cutanée causée par une piqûre de moustique peut devenir plus grave.
La piqûre provoque des ampoules ou des éruptions cutanées qui provoquent des rougeurs et des démangeaisons autour de la zone de la piqûre.
Les moustiques tigres sont des insectes blancs ou noirs qui vivent dans les zones de climat tropical. Aujourd’hui on les trouve également dans les régions de climat tempéré.
Cette espèce pique le jour et cause une éruption cutanée plus visible que celle provoquée par les moustiques nocturnes.
Dans certains cas, les moustiques tigres peuvent provoquer des maladies graves, comme la dengue ou la fièvre jaune.
Certaines espèces de moustique tigre peuvent pondre des œufs qui survivent même l’hiver au climat froid tempéré.

Après combien de temps les symptômes disparaissent-ils ?
Si la personne ne se gratte pas, l’ampoule se dégonfle en 15 minutes. Un ou deux jours sont parfois nécessaires pour la voir disparaître complètement.

 

Mouches de sable ou phlébotomes

Ces insectes sont des diptères presque invisibles que l’on trouve sur la plage.
La piqûre cause de la gêne au niveau de la zone piquée. En plus de cela, les phlébotomes peuvent transmettre des maladies graves comme la leishmaniose cutanée et l’arbovirose.

 

Piqûre de tique

Dans un environnement extérieur, comme un jardin avec des plantes hautes, une tique peut piquer et transmettre des maladies. La tique peut provoquer une éruption cutanée inexplicable sur tout le corps.

Un eczéma provoqué par une piqûre de tique peut être le symptôme d’une infection bactérienne, comme la maladie de Lyme, la borréliose et la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses.
Si l’éruption a une forme circulaire et qu’elle ressemble à une tache entourée d’un cercle, alors il pourrait s’agir de la maladie de Lyme ou de la borréliose. L’eczéma part de la zone piquée, qui est souvent chaude et sans douleur. Les symptômes fréquents qui se manifestent sont la fièvre, les maux de tête et la fatigue.

 

Piqûre de puce

Une éruption cutanée provoquée par une piqûre de puce se manifeste sous forme de petites ampoules qui démangent et peuvent saigner. Ces taches gonflées ont la marque de la piqûre au milieu.
L’eczéma peut avoir l’aspect de bleus ou de lignes. Les démangeaisons et l’inflammation peuvent continuer pendant plusieurs semaines avant de diminuer.

 

Piqûre d’abeille ou de guêpe

Les piqûres de guêpe et d’abeille peuvent provoquer de réactions allergiques graves chez les personnes allergiques à la toxine injectée par le dard.
Un eczéma provoqué par une piqûre d’abeille peut provoquer une réaction allergique grave ou légère. Il est important de prendre en compte les autres symptômes, outre l’éruption cutanée.
On peut suspecter une réaction allergique grave à la piqûre d’abeille quand on constate des symptômes comme de l’eczéma rouge accompagné de démangeaisons (urticaire) associé aux symptômes suivants :

1. rythme cardiaque rapide ;
2. vertiges ;
3. visage et gorge gonflés ;
4. difficultés à déglutir ou à respirer.

 

Piqûre de fourmi rousse des bois

De l’eczéma provoqué par une piqûre de fourmi rousse de bois se manifeste sous forme d’ampoules rouges avec une pointe blanche remplies de pus, comme un furoncle.
Les ampoules peuvent être douloureuses et provoquer une sensation de brûlure sur la peau et des démangeaisons. La zone piquée peut également gonfler.

 

Piqûre de poux

Quand on souffre de démangeaisons aiguës, quand on a une irritation du cuir chevelu avec de l’eczéma sur l’arrière de la tête, on présente sans doute un problème lié aux poux.
Les poux ne provoquent ni maladies ni problèmes graves. Toutefois, une infestation grave de poux peut provoquer des démangeaisons continues du cuir chevelu. Si le patient se gratte sans arrêt, il pourrait provoquer des infections bactériennes secondaires.

 

                              Piqûres d’insectes qui provoquent des gonflements

Piqûre de punaise
Les punaises sont de petits insectes nocturnes qui se trouvent souvent dans le lit et qui se nourrissent de sang humain.
Les piqûres provoquent généralement un gonflement localisé, des rougeurs et des démangeaisons sévères.
Le gonflement peut entraîner la formation d’ampoules.

Piqûre de puce chique (Tunga penetrans)
La puce chique est un parasite qui se trouve dans les zones tropicales. Ses piqûres sont caractérisées par de petites lésions rouges sur la peau qui provoquent des démangeaisons très sévères et de légères douleurs.
Le sujet allergique aux piqûres d’insectes peut développer des ampoules ou un gonflement au niveau de la zone touchée. On peut parfois avoir de l’eczéma et de fortes démangeaisons dans les zones proches de la piqûre.

Piqûre de puce
Les puces sont des insectes sans ailes qui trouent la peau et sucent le sang.
A part l’eczéma qui touche tout le corps et provoque des démangeaisons, les piqûres de puces se reconnaissent au gonflement localisé qu’elles entraînent.
Les symptômes peuvent être localisés ou généraux, selon la sensibilité de l’individu et peuvent persister plusieurs jours.

Piqûre de tique
Les tiques sont de petits parasites qui se nourrissent de sang animal et humain.
Elles ont un appareil buccal qui les aide à sucer le sang.
Les piqûres des tiques provoquent rougeurs, douleurs aiguës et démangeaisons autour de la zone touchée.
Elles peuvent également provoquer la formation d’eczéma et d’ampoules sur tout le corps. Ces piqûres se manifestent généralement sous forme de taches rouges et peuvent transmettre plusieurs maladies.

 

Symptômes de piqûres d’insectes
On peut observer les symptômes suivants, généralement localisés dans la zone de la piqûre :

1. gonflements ;
2. rougeurs ;
3. chaleur ;
4. douleurs ;
5. démangeaisons.

Un hématome ne se forme que rarement, sauf quand l’insecte a détérioré les capillaires.
Le taon est un insecte semblable à une grosse mouche et provoque une lésion cutanée : la zone de la piqûre peut donc saigner.
Une infection peut se développer au niveau de la zone de la piqûre et se répandre au reste du corps. Dans ce cas, les symptômes sont ceux de la grippe et les ganglions lymphatiques sont enflés.

 

Piqûres d’insectes pendant le sommeil

Des insectes peuvent piquer pendant le sommeil.

Comment cela se passe-t-il ?

Une punaise installe son appareil buccal sur la peau afin de sucer le sang et en remplit son corps en 5 à 10 minutes environ. La zone piquée gonfle et provoque de fortes démangeaisons pendant quelques jours.
Une caractéristique unique des punaises est que les bleus suivent un schéma linéaire. Les personnes qui ont la peau très sensible peuvent avoir des éruptions semblables à des ampoules si elles se grattent excessivement. Certaines peuvent ressentir une douleur à cause des piqûres et d’autres peuvent, au contraire, ne rien ressentir.

 

Piqûres d’insectesLes piqûres d’insecte sont-elles dangereuses ?

Les piqûres d’insecte ne sont pas un problème grave. Il n’existe aucune preuve qui montre la transmission de maladies infectieuses après une piqûre de punaise.
Toutefois, quand on griffe excessivement les bleus, on peut développer une infection. Voilà pourquoi il ne faut pas gratter la zone piquée. Il faut laver la zone avec du savon antibactérien et appliquer des linges froids qui peuvent soulager les démangeaisons.
Une crème antiseptique peut réduire les démangeaisons persistantes.
Les personnes allergiques ne devraient pas négliger la piqûre de punaise et devraient consulter un médecin pour un traitement adapté.

 

Réactions allergiques aux piqûres d’insectes

Les réactions allergiques provoquées par des piqûres d’insectes n’ont lieu que rarement.
Les piqûres d’abeilles provoquent souvent les réactions allergiques légères suivantes :

  1. rougeurs ;
  2. gonflements légers ;
  3. douleurs ;
  4. sensation de brûlure sur la peau ;
  5. démangeaisons autour de la zone de la piqûre

Une réaction allergique grave non traitée peut mettre la vie de la personne en danger : elle peut toucher tout le corps en peu de temps et provoquer des dommages graves pour la santé.

Une réaction allergique grave (anaphylaxie)
Si une personne est allergique aux insectes, elle peut développer une réaction anaphylactique. Il s’agit d’un cas rare, mais qui peut s’avérer mortel.
La réaction se diffuse en quelques minutes, on a donc un besoin urgent de soins médicaux.
Le médecin prescrit généralement des antihistaminiques et de la cortisone (Onctose Hydrocortisone) afin de réduire l’œdème (gonflement).
En retardant le traitement d’urgence, on peut provoquer une perte de conscience et même un arrêt cardiaque. Les symptômes sont les suivants :

1. gonflement de la gorge ou du visage (les yeux et les lèvres gonflés) ;
2. anxiété et agitation ;
3. difficultés à déglutir ;
4. éruption cutanée qui va au-delà de la zone de piqûre ;
5. rythme cardiaque rapide ;
6. problèmes respiratoires.

Une réaction allergique grave peut diminuer la pression sanguine jusqu’à un niveau dangereux. Cette chute aiguë de la pression artérielle peut être dangereuse pour la santé si elle n’est pas traitée à temps.

 

Remèdes naturels pour les piqûres d’insectes à utiliser également pendant la grossesse

Il faut créer une compresse glacée à appliquer immédiatement sur  la zone touchée. Ce remède maison est le meilleur choix pour réduire la sensation de brûlure. Les taches rouges et en relief vont peu à peu disparaître.
Il faut laver avec du savon les zones gonflées qui démangent. Il faut plonger du coton dans de l’eau oxygénée ou dans de l’alcool et frotter doucement la zone touchée.
Laver ensuite l’eau oxygénée à l’eau froide après deux minutes. Puis appliquer une pommade antiseptique en vente libre.
Il est possible d’appliquer sur les ampoules des substances naturelles qui ont un effet anti-inflammatoire, comme :

1.Le gel d’aloe vera ;
2.La calamine ;
3.L’arnica des montagnes.

Répéter l’application trois fois par jour afin de constater une amélioration.
Ne pas gratter la zone.
Parmi les remèdes de grand-mère pour soulager les piqûres d’insectes qui provoquent l’urticaire, on conseille l’ammoniac.
Mettre des gouttes d’ammoniac dans un petit verre d’eau, verser ce liquide sur du coton et l’appliquer sur la peau.
Ne pas utiliser l’ammoniac chez les enfants ou les bébés.

 

Piqûre d’araignée venimeuse

Les symptômes de la piqûre d’araignée peuvent provoquer des démangeaisons légères pendant quelques heures et peuvent parfois être plus graves.
Certaines araignées peuvent provoquer une réaction grave qui devra être traitée par une greffe cutanée ou même par l’amputation.
La gravité et l’intensité des symptômes dépend de :

1.L’espèce d’araignée qui pique ;
2.La quantité de poison injectée ;
3.Le temps passé avant de commencer le traitement.

Symptômes et traitement
Il est impossible d’identifier le type d’araignée avec le type de poison injecté, sauf dans de rares cas.
L’araignée recluse brune est la plus dangereuse et est une des seules araignées que l’on reconnaît à son poison.
Il est possible de dire que la majorité des symptômes de la piqûre d’araignée sont semblables. Ces symptômes provoquent beaucoup de gêne localisée. Le poison a besoin d’un antidote sinon il continue à se répandre.
Les symptômes les plus fréquents sont donc :

1.Les démangeaisons ;
2.Le gonflement ;
3.Les rougeurs ;
4.La douleur.

 

Que faire ?

Il ne faut pas s’inquiéter si ces symptômes restent dans la zone de piqûre.
Mais il faut consulter un médecin si les symptômes commencent à toucher une zone plus vaste et s’ils persistent après 24 heures.
Si la personne piquée n’a pas effectué récemment de vaccin antitétanique, il faut consulter un médecin tout de suite.
Les signes d’une aggravation de la piqûre ou de la diffusion du poison sont des taches blanches sur la peau, une sensation d’engourdissement ainsi que des fourmillements.
Des symptômes de piqûre d’araignée peuvent se diffuser à d’autres parties du corps.
Si l’individu a les symptômes suivants, il doit consulter un médecin :

La faiblesse pourrait faire partie des symptômes de piqûre d’araignée, il est donc essentiel d’effectuer un traitement.

Traitement pour la piqûre d’araignée
Il est impossible de prévoir la gravité des piqûres d’araignée car il n’est pas facile de reconnaître le type d’insecte qui a piqué.
Il n’existe pas de traitement spécifique d’urgence pour les symptômes de piqûre d’araignée, sauf dans le cas de la veuve noire et de la recluse brune.
Dans ces cas, la personne piquée doit aller aux urgences.

 

Prévention

Il y a beaucoup de produits pour prévenir les piqûres d’insectes, comme les sprays.
On peut préparer un répulsif naturel avec :

1.de la citronnelle ;
2.de l’huile d’arbre à thé ;
3.de l’aloe vera.

    A lire aussi