Piqûres d’araignée

Presque toutes les araignées produisent du venin.

Cependant la piqûre d’araignée ne peut pas percer la peau de l’homme car la majorité des araignées a des dents trop fragiles, ils sont donc inoffensifs.

La piqûre d’araignée peut provoquer des démangeaisons légères pendant quelques heures, mais dans certains cas elle peut être dangereuse.

 

INDEX

  • L’araignée brune ou araignée violoniste
  • La tégénaire des champs
  • La veuve noire
  • La tarentule
  • L’araignée-banane (Phoneutria nigriventer)
  • Les symptômes
  • Que faire ? Le traitement

 

Certaines espèces qui provoquent des réactions dangereuses chez l’homme sont :

 

  • La veuve noire, a une dimension entre 8mm et 40mm. La couleur est noire, mais elle a une tache rouge en forme de sablier sur l’abdomen.
  • L’araignée brune (aussi connu sous le nom d’araignée violoniste, violon ou recluse brune) a une dimension de 6mm à 20mm, elle est de couleur rouge-brune et elle a une petite tache plus sombre sur l’abdomen en forme de violon.

 

Ces araignées peuvent provoquer une grave réaction qu’il faut traiter par une opération de greffe de la peu ou même l’amputation.

 

La piqûre d’araignée brune ou violoniste

On reconnait l’araignée violoniste par la petite tache en forme de violon sur son dos. Cette araignée se repose le jour et elle n’est pas agressive, mais mord lorsqu’elle est dérangée.

L’araignée mord généralement lorsqu’elle se trouve dans les vêtements ou les chaussures portée par une personne.

La majorité des piqûres d’araignée violoniste sont asymptomatiques.

Le loxoscelisme est un trouble provoqué par la piqûre d’araignée brune.

En général la piqûre est indolore, mais ensuite elle devient une blessure :

  • Enflammée,
  • Hémorragique,
  • Douloureuse (1).

 

La nécrose (mort des cellules) se répand quelques jours après la piqûre en provoquant une dermatite nécrosante. La peau environnante devient donc de couleur :

  1. Rouge (un érythème),
  2. Blanche (une ischémie),
  3. Bleue (la nécrose).

 

Le venin de cette araignée contient les enzymes hyaluronidases et les sphingomyélinases D et provoque la nécrose.

L’activité des globules blancs neutrophiles et des plaquettes aggrave de plus la nécrose.

Parmi les symptômes dans la région de la piqûre, il y a :

  • L’œdème,
  • L’inflammation,
  • L’hémorragie,
  • Les dommages de la paroi vasculaire,
  • La thrombose,
  • La nécrose.

 

On peut également avoir des symptômes systémiques, y compris :

  • L’insuffisance rénale aiguë,
  • La rhabdomyolyse (lésion musculaire),
  • L’hémolyse intravasculaire (2).

 

Dans certains cas les troubles de coagulation peuvent provoquer un AVC (accident vasculaire cérébral).

 

La piqûre de tégénaire des champs

La tégénaire des champs est marron et elle a des signes gris sur le corps. Son comportement est agressif même après qu’elle a été légèrement dérangée.

Les symptômes provoqués par sa piqûre sont identiques à ceux de l’araignée violoniste, mais :

  • La nécrose est rare,
  • Une cicatrice permanente se produit généralement dans la région touchée.

 

Les causes de la nécrose peuvent être :

  • Les propriétés hémolytiques (qui détruisent des globules rouges) du venin,
  • La transmission de bactéries dans la région touchée.

 

Les symptômes systémiques de la piqûre peuvent être :

  • Les maux de tête,
  • L’anaphylaxie (une réaction allergique grave),
  • La mort.

 

Le traitement est identique à celui de l’araignée brune.

Il faut effectuer la résection du tissu touché avant du complétement de la nécrose, c’est-à-dire lorsque la lésion arrête de s’expandre.

 

La piqûre de veuve noire

La veuve noire a un corps noir sans poils.

Les mâles sont plus petits que les femelles.

La caractéristique principale de son aspect est une tache rouge sur l’abdomen, semblable à un sablier.

 

Elle n’est pas généralement agressive mais elle mord lorsqu’elle est dérangée. Il s’agit de l’araignée venimeuse la plus importante en :

  • Amérique du Nord,

 

Son venin est l’alpha-latrotoxine (neurotoxique) qui stimule et provoque la libération des neurotransmetteurs au niveau des neurones du système parasympathique qui sécrètent :

  • Les catécholamines,
  • L’acétylcholine.

 

Les symptômes de la piqûre de cette araignée sont appelés latrodectisme. La douleur de sa piqûre est semblable à celle d’une piqûre d’aguille.

On peut observer une lésion en forme de cible dans la région de la piqûre.

La latrodectisme commence en quelques minutes et produit la douleur dans le corps entier et en quelques heures d’autres symptômes apparaissent comme :

  • Les vomissements,
  • L’insuffisance respiratoire,
  • Le délire,
  • La paralysie partielle des membres,
  • Les crampes de l’abdomen,
  • L’hypertension,
  • La fièvre,
  • La fasciculation (les contractions musculaires ne produisent pas de mouvement),
  • Le spasme musculaire.

 

On peut confondre ces symptômes avec le syndrome abdominal aigu (des maux de ventre très fortes).

La veuve noire mord généralement pendant les mois chauds. Dans des rares cas un signe visible reste sur la peau, mais en 25% des cas on a :

  • Un érythème,
  • Une transpiration excessive,
  • L’érection des poils.

 

Le diagnostic se base sur le dossier clinique du patient. La piqûre est rarement mortelle, la mortalité après cette morsure est de moins d’1%.

 

La piqûre de tarentule

La tarentule a un corps poilu marron ou noir.

Ses dimensions peuvent arriver à 7cm ou 8cm.

Ce type d’araignée est même un animal domestique.

Son venin n’est pas toxique chez l’homme et il ne crée que des lésions sans aucun symptôme sauf la fièvre.

La tarentule se défend grâce aux poils urticants de son corps (2).

Lorsque ces poils pénètrent dans l’œil, ils peuvent provoquer une inflammation.

En cas d’uvéite, le médecin peut conseiller :

  • De laver les yeux,
  • D’appliquer des médicaments à base de cortisone à usage topique.

 

La piqûre d’araignée-banane (Phoneutria nigriventer)

 

Ces araignées ont des pattes longues.

Puisqu’elles se cachent souvent dans les emballages des bananes, on les appelle donc araignées-banane.

Le symptôme de la piqûre est une douleur forte (chez 96% des patients).

La piqûre de cette araignée peut provoquer une grave insuffisance respiratoire et la mort chez :

  • Les bébés,
  • Les enfants,
  • Les personnes âgées.

 

Son venin est neurotoxique et il stimule le système nerveux autonome en provoquant :

  • La tachycardie,
  • La pression élevée,
  • Une salivation excessive,
  • Le priapisme (une érection douloureuse),
  • Les vertiges,
  • Des troubles de la vision.

 

Il y a un antidote pour traiter ces patients mais on l’utilise rarement.

 

Symptômes de la piqûre d’araignée

 

Les symptômes de la piqûre d’araignée les plus fréquents sont :

  1. Les démangeaisons,
  2. Le gonflement,
  3. La rougeur,
  4. La douleur.

 

Les signes d’aggravation de la piqûre ou de la diffusion du venin sont :

  • Des cloques dans la peau environnante,
  • Une sensation d’engourdissement et de fourmillements.

 

Certains symptômes de piqûre d’araignée peuvent arriver à d’autres régions du corps.

L’individu doit aller chez le médecin en cas d’apparition des symptômes suivants :

  • Les crampes aux jambes,
  • Les crampes à l’estomac,
  • Les maux de tête,
  • Une transpiration excessive,
  • Les frissons,
  • La fatigue,
  • Les douleurs générales aux muscules et aux articulations,
  • Le rythme cardiaque accéléré.

 

La faiblesse peut être un des symptômes de morsure d’araignée, il est donc important d’effectuer un traitement.

 

On ne peut pas identifier le type d’araignée par le type de venin injecté, sauf dans des rares cas.

 

Les symptômes de piqûre d’araignée violoniste

L’araignée brune est une des plus dangereuses et on peut la reconnaître grâce à son venin.

Au début la piqûre de cette araignée ne provoque pas de douleur mais, après environ une heure, des symptômes se produisent dans la région de la piqûre, par exemple :

  • Une forte douleur,
  • Des démangeaisons, parfois diffusées,
  • Une cloque environnée par la peau rouge,
  • Un ulcère, la cloque se répand et se casse, en formant un ulcère dans la peau.

 

La piqûre d’araignée violoniste provoque beaucoup de gêne localisée. Dans des rares cas des symptômes systémiques peuvent apparaître, comme :

  • La nausée,
  • Les vomissements,
  • La transpiration,
  • Les frissons.

 

Les symptômes de piqûre de veuve noire

La piqûre de veuve noire provoque les symptômes les plus graves y compris :

  • L’engourdissement de la région touchée,
  • Les crampes et la raideur musculaire (du thorax, du ventre et des épaules),
  • Des graves troubles respiratoires.

 

Dans des cas graves on a besoin d’un antidote, sinon cela continue à se répandre.

 

Que faire ? Le traitement pour la piqûre d’araignée

 

Il faut aller chez le médecin lorsque les symptômes :

  • Commencent à toucher une région plus grande,
  • Persistent pendant plus de 24 heures.

 

Lorsque le patient n’a pas récemment effectué de vaccination antitétanique, il faut contacter un médecin tout de suite.

Il est difficile de prévoir la gravité de la piqûre d’araignée car on ne peut pas facilement comprendre le type d’arachnide qui a mordu.

 

Les gestes de premiers secours en cas de piqûre d’araignée consistent à :

  • Nettoyer la blessure,
  • Appliquer de la glace.

 

Lorsque l’araignée a mordu un membre (les jambes ou les bras) on conseille de le tenir levé.

 

Le traitement pour l’araignée violoniste

Il faut nettoyer toutes les piqûres.

Les patients qui développent des symptômes systémiques ont besoin d’hospitalisation.

L’antidote réduit la dimension de la région atteinte par nécrose. Plus vite on administre l’antidote, moins de manifestations apparaissent.

 

Les études montrent que l’antidote est utile lorsqu’on l’administre pendant les premières 4 heures après la piqûre, mais selon une étude cela est également utile après 12 heures (5).

La nécrose provoquée par la piqûre se répand en quelques jours et arrête son expansion en quelques semaines.

 

L’excision chirurgicale des lésions cutanées est conseillée seulement pour les lésion stabilisées (qui ne se répandent plus).

 

Les médicaments à base de cortisone sont conseillés :

  • En cas de piqûre qui provoque des graves lésions cutanées,
  • En cas de loxoscelisme,
  • Chez les petits enfants.

 

Il faut utiliser l’antibiotique Dapsone seulement chez les patients adultes touchés par nécrose qui ont une carence de glucose-6-phosphate déshydrogénase.

La nitroglycérine à usage topique peut être utile à arrêter l’expansion des ulcères atteint de nécrose.

 

Bibliographie

(1) Tintinalli JE, Stapczynski JS, Ma OJ, Cline D, Cydulka R, Meckler G. Tintinalli’s emergency medicine: a comprehensive study guide. McGraw-Hill Medical; 2011. pp. 1344–54.

(2) Malaque C, Santoro ML, Cardoso JLC, et al. Clinical picture and laboratorial evaluation in human loxoscelism. Toxicon. 2011;58(8):664–71.

(3) Bennett RG, Vetter RS. An approach to spider bites. Erroneous attribution of dermonecrotic lesions to brown recluse or hobo spider bites in Canada. Can Fam Physician. 2004;50(8):1098–101.

(4) Bogdán S, Barabás J, Zacher G, et al. Total upper lip necrosis and loxoscelism caused by violin spider bite. Orv Hetil. 2005;146(45):2317–21.

(5) Pauli I, Minozzo JC, Henrique da Silva P, Chaim OM, Veiga SS. Analysis of therapeutic benefits of antivenin at different time intervals after experimental envenomation in rabbits by venom of the brown spider (Loxosceles intermedia) Toxicon. 2009;53(6):660–71