Piqûre de tique

La piqûre de tique peut provoquer la transmission de certaines maladies aux êtres humaines.

Les tiques sont des insectes petits qui sucent le sang.
Elles peuvent être de différentes dimensions, petites comme la tête d’un épingle ou grosses comme une gomme emmanchée à l’extrémité d’un crayon.
Elles sont des arachnides, c’est-à-dire de la même famille des araignées.
Les espèces peuvent avoir des couleurs différentes, à partir d’un brun rougeâtre au noir.


 

Les larves de tique chez l’homme

Les larves de tique peuvent s’ancrer sur la peau de l’homme de manières différentes. Mais au contraire des puces, les tiques ne peuvent pas voler pour rejoindre les hôtes.
Elles se cachent dans les herbes hautes où elles s’ancrent aux êtres humains ou aux animaux.
Elles peuvent également survivre longtemps sans manger, par conséquence elles ne meurent pas définitivement sauf si elles sont tuées.
Plusieurs larves pénètrent dans l’hôte toutes ensemble. Tout d’abord elles peuvent provoquer de démangeaison et d’irritation, mais si elles se nourrissent pendant beaucoup de temps, elles peuvent transmettre des maladies comme la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses, la maladie de Lyme, l’ehrlichiose et la tularémie.
En outre elles peuvent provoquer beaucoup de gêne et plusieurs maladies chez les chiens, comme la paralysie et la fièvre.
Il faut enlever les larves afin d’éviter de contracter ces pathologies.
Les tiques piquent surtout dans certaines zones du corps, comme :

  1. L’aine ;
  2. Les aisselles ;
  3. Le cou ;
  4. La partie postérieure du genou ;
  5. Derrière l’oreille.

Il faut prévenir l’infestation et les piqûres car elles sont très dangereuses et peuvent provoquer même la mort.
En général les enfants ne s’aperçoivent pas d’avoir cet insecte sous la peau.
On conseille de contrôler les enfants et les bébés qui restent pendant beaucoup de temps au parc ou dans les bois.

 

Quels sont les symptômes d’une piqûre de tique ?

Les piqûres de tiques sont généralement sans danger et elles ne provoquent pas de symptômes.
Toutefois, si on est allergique à ces piqûres, on peut ressentir :

1.De la douleur ou de gonflement de la zone piquée, en formant une sorte de bouton ;
2.Des brûlures de la peau et d’inflammation ;
3.Des cloques ;
4.Des difficultés de respiration.

Des tiques peuvent transmettre des maladies qui provoquent des conséquences graves.
Ces conséquences se développent généralement pendant quelques semaines après la morsure.
Les symptômes possibles sont :

1.Des taches rouges (rougeur) ou érythème en forme de cible.
2.La douleur du cou ;
3.Des maux de tête ;
4.La nausée ;
5.La diarrhée ;
6.La faiblesse ;
7.Des douleurs musculaires ou articulaires ;
8.La fièvre ou les frissons ;
9.Les ganglions lymphatiques enflés.

L’éruption cutanée est une tache lisse et ronde d’environ 5 centimètres, qui, toutefois, peut être même plus grande.
L’eczéma augmente graduellement ses dimensions pendant quelques jours. Le centre de la tache où la tique s’est ancrée peut devenir plus clair, alors que la zone extérieure reste rouge vif.
Cela rend l’éruption cutanée semblable à un œuf.

Une éruption cutanée rouge qui se répand peut être provoquée de la maladie de Lyme.
L’eczéma se développe après une période d’incubation qui dure de une à 4 semaines après la piqûre. L’éruption a généralement besoin de 10 jours pour apparaître.

 

Les piqûres de tiques provoquent-elles d’autres troubles ?

Dans des rares cas, les tiques peuvent transmettre des maladies graves aux hôtes qui peuvent beaucoup s’aggraver. La majorité des signes ou des symptômes apparaît pendant les premières semaines après la piqûre. Quand on commence à ressentir des symptômes insolites, il est important de consulter un médecin.
Dans la liste suivante il y a les maladies qu’on peut contracter par la piqûre de tique :

1.La maladie de Lyme ;
2.La fièvre à tiques du Colorado ;
3.La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses ;
4.La tularémie ;
5.L’ehrlichiose ;
6.Le tétanos, si on n’a pas effectué le vaccin contre cette maladie.

 

Le diagnostic de la piqûre de tique

Il n’existe pas d’examens pour reconnaître le type de tique quand on la détache du corps.
Toutefois les médecins peuvent effectuer un examen attentif, en cherchant les tiques encore ancrées, les signes d’une maladie ou des éruptions cutanées.
Quand on arrive à identifier l’arachnide, le médecin prescrit les examens plus adaptés, comme :

Les analyses du sang pour des pathologies comme la maladie de Lyme, la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses, l’ehrlichiose et la tularémie sont généralement négatives pendant quelques semaines après la découverte, bien que les symptômes puissent être présents.
L’examen du sang au microscope est nécessaire pour diagnostiquer le parasite qui provoque la babésiose. En connaissant le type de tique qui a piqué, on peut réduire la liste des diagnostics possibles et cela permet de commencer le traitement adapté dès que possible.

 

La borréliose de Lyme : de quoi s’agit-il ?piqûre de tique, insecte

La borréliose de Lyme (aussi connue comme la borréliose ou maladie de Lyme) est une infection aux spirochètes. La bactérie responsable s’appelle Borrelia burgdorferi et elle se transmet généralement par une piqûre de « tique dure ». Au Royaume-Uni elle est connue comme Ixodes ricinus (ou tique des brebis ou tique des bois).
Les « tiques molles » peuvent également provoquer la borréliose. La transmission mère-enfant et la diffusion de l’infection par la transfusion de sang ont été démontrés chez les animaux.

 

Le traitement pour les piqûres de tique

Le traitement pour les piqûres de tique dépend généralement des symptômes que la personne développe.
Parmi les maladies les plus fréquentes qu’on peut contracter par la piqûre de tique, il y a :

1.La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses ;
2.La babésiose ;
3.L’ehrlichiose ;
4.La fièvre à tique;
5.La tularémie;
6.L’anaplasmose, la fièvre à tique du Colorado et la méningo-encéphalite, qui sont plus rares.

La majorité des personnes est piquée par les tiques pendant des activités comme le jardinage, le camping, les excursions ou le jeu en plein air. Dans certaines zones à l’extérieur il y a beaucoup de ces arachnides qui peuvent s’ancrer pendant qu’on marche ou quand on entre en contact avec de la végétation infestée
Le premier pas est d’enlever la tique dès que possible.
Il faut appliquer la méthode suivante :il faut utiliser des pincettes pour saisir la tique proche de la tête ou de la bouche. Il faut tirer graduellement en utilisant une pression et une force constantes. On doit éviter de percer le corps de l’insecte. Puis il faut déposer la tique dans un pot qu’on doit sceller.
Il faut se laver les mains et la zone autour de la piqûre de tique à l’eau et savon. Si des parties de l’insecte restent dans la peau, il faut consulter le médecin.
On ne doit pas s’inquiéter immédiatement, puisque le risque de contracter une infection à tique est assez bas. On devrait appeler le médecin quand on développe :

  • Un eczéma ;
  • Des douleurs musculaires ;
  • La fièvre ;
  • Des douleurs articulaires et une inflammation ;
  • Le torticolis ;
  • Les ganglions lymphatiques enflés ;
  • Les symptômes pseudo-grippaux.

Quand on arrive à conserver la tique, il faut la faire examiner par un médecin. Toutefois, on conseille d’appeler une ambulance quand on ressent les effets secondaires suivants :

1.Des maux de tête très forts ;
2.Des difficultés respiratoires ;
3.La paralysie ;
4.La douleur de poitrine ;
5.Les palpitations.

Le traitement dépend de la maladie qui la tique a transmis à la personne.
Toutefois on effectue généralement des pas, qui incluent le nettoyage de la zone et l’application d’une crème antibiotique. En cas de démangeaison, le médecin peut prescrire un produit qui contient du diphénhydramine (Butix).
La prophylaxie prévoit la prise d’un médicament antibiotique pendant 5 jours : la doxycycine si la tique est restée ancrée pendant au moins 36 heures.
La doxycycline est contre-indiquée pendant la grossesse et la lactation.
On peut avoir besoin d’effectuer les analyses de sang afin de trouver les anticorps de la Borrelia burgdorferi transmise par la tique.

 

Quoi faire ?Piqûre de tique

L’enlèvement des tiques et surtout des larves pourrait être difficile. On doit emporter très attentivement la tique, avant qu’elle s’ancre à la peau. Quand on découvre l’insecte sous la peau ou sur les vêtements, on doit le saisir en utilisant des pincettes et en évitant de le toucher par les doigts. Puis, on doit l’extraire doucement, en appliquant une pression légère.
Après l’enlèvement on doit mettre l’acare dans une bouteille d’alcool pour le touer. On peut utiliser une autre technique pour enlever les larves, en appliquant un morceau de ruban adhésif sur la tique et en l’enlevant en tirant le ruban adhésif. Quand elle est sortie de la peau, il faut nettoyer la zone avec de l’alcool ou une solution antiseptique pour prévenir une infection.

 

Comment faut-il enlever la tête d’une tique de la peau ?

Il peut arriver que la tête de la tique reste sous la peau. Il ne faut pas s’inquiéter.
Si seulement l’hypostome reste sous la peau, il ne provoque pas de risques d’infection.
Pour enlever l’hypostome et les parties ancrées, on a besoin d’aguilles stérilisées ou de pincettes et on l’enlève comme quand on enlève un éclat de la peau.
Si la bouche ou les glandes salivaires restent sous la peu, il faut faire beaucoup d’attention. Cela se passe car il est possible que les bactéries pathogènes pénètrent dans la peau pour le broyage des glandes salivaires.
Il faut essayer de tirer la partie de la bouche avec l’aide de pincettes. En cas de difficulté, il faut visiter le médecin.

 

Quoi faire et pas faire pour enlever les tiques sous la peau ?

Il faut se rappeler ces conseils, car ils aident à éviter le passage des bactéries dans le corps.
Il ne faut jamais toucher la tique avec une cigarette chaude et allumée, une allumette brûlée, de la vaseline, de l’acétone ou d’autres produits chimiques.
Cela sert seulement à irriter l’arachnide.
Ces actions stimulent la tique à injecter une quantité élevée de salive qui lubrifie les parties de la bouche en aidant les épines qui s’ancrent à la peau à sortir.
Cette salive contient les bactéries de la maladie de Lyme ou de la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses.
Après l’enlèvement on conseille de contrôler si la zone s’infecte.
Il faut toujours extraire la tique doucement et il faut éviter de tourner le corps. On risque d’arracher la bouche de la peau en laissant ancrées les autres parties du corps.
Il ne faut jamais utiliser les doigts à la place des pincettes. Si la tique est ancrée et on la serre avec les doigts, le sang et la salive qui contiennent les bactéries sont poussés dans la blessures et ils provoquent une infection.

 

Comment faut-il prévenir la piqûre de tique ?

Après l’enlèvement de la tique, il faut éviter que cela se passe une autre fois à l’avenir.
Les tiques des pigeons peuvent devenir un cauchemar pour les établissements, c’est-à-dire où ces oiseaux nidifient.
Les tiques des pigeons se trouvent dans les fientes, elles entrent dans les établissements et piquent les personnes la nuit.
Elles peuvent provoquer une réaction allergique grave comme une urticaire.
Il faut enlever le nid de pigeons et il faut nettoyer soigneusement la saleté restante.