Piqûre de guêpe – symptômes et remèdes naturels

La piqûre de guêpe peut provoquer une réaction très grave chez les personnes souffrant d’allergie, il est donc préférable de connaître les symptômes et le traitement les plus adaptés à chaque cas.

Les guêpes sont diffusées dans le monde entier et elles appartiennent aux hyménoptères comme :

  • Les abeilles,
  • Les bourdons.

Ces insectes ont un aiguillon contenant du venin qui sert à se défendre en cas de menace.
Les guêpes se distinguent des autres insectes qui piquent car :

  • Elles ont un abdomen jaune rayé de noir et une tache jaune sur la tête,
  • Lorsq’elles piquent, le dard ne reste généralement pas dans la peau,
  • Elles forment des nids aussi à proximité des lieux habités par l’homme.

Dans la majorité des cas de piqûres de guêpe, la piqûre provoque seulement de symptômes temporaires mais, dans certains cas, elle peut être dangereuse et mortelle.

Piqûre de guêpe

Les parties du corps les plus touchées sont :

  • Les membres (les bras et les jambes),
  • Le cou,
  • Les mains,
  • Les pieds,
  • La tête (même dans la bouche, sur les lèvres ou sur la langue).

Les piqûres sur le visage (à côté des yeux ou des oreilles, par exemple) sont très désagréables, en plus d’être inesthétiques, à cause du gonflement qui provoquent.

 

Réactions à la piqûre de guêpe et d’abeille

Il y a plusieurs types de réaction à la piqûre d’insectes qui apartiennent à l’ordre Hymenoptera :

  • Toxique ou allergique,
  • Locale ou systémique (diffusée),
  • Provoquée par le venin des insectes ou des sécrétions de la salive d’insectes qui sucent le sang.

Les réactions allergiques systémiques qui impliquent les anticorps IgE sont plutôt graves.
La réaction est caractérisée par une réponse immédiate (anaphylaxie) qui peut entraîner la mort.
Ces réactions sont généralement provoquées par :

  • Abeilles (du genre Apis mellifera),
  • Certaines espèces de guêpes de la famille Vespidae (en particulier Vespula vulgaris et Vespula germanica).

Un choc anaphylactique est rarement provoqué par :

  • D’autres espèces de Vespidae, comme Dolichovespula,
  • Les bourdons,
  • Les abeilles (surtout Bombus).

Le venin des hyménoptères contient :

  • Des complexes de bas poids moléculaire (par exemple l’histamine),
  • Des peptides potentiellement allergiques (par exemple la mélittine des abeilles),
  • Des protéines spécifiques chez toute espèce.

Les allergènes qui provoquent le choc anaphylactique sont des protéines qui se trouvent :

  • Dans le venin des abeilles : la phospholipase A2, la hyaluronidase, peut-être aussi la phosphatase acide et la protéase à sérine,
  • Dans le venin des guêpes : la phospholipase A1, la hyaluronidase et l’antigène 5.

Le venin des guêpes est différent de celui des abeilles ; toute espèce, de plus, a un venin différent.
On peut avoir une réaction immunitaire croisée avec les pollens et certains aliments, c’est-à-dire certaines protéines contenues dans le venin sont identiques à celles des pollens et de la nourriture.
La personne souffrant d’allergie au venin peut donc avoir une réaction identique après avois mangé certains fruits ou certains légumes.

Symptômes de la piqûre de guêpe


Réactions locales aux piqûres des abeilles et des guêpes
L’effet toxique de la piqûre est caractérisé par les symptômes suivants :

Une réaction locale grave (plus de 10 cm d’extension et le gonflement du membre entier) qui persiste pendant quelques jours, même une semaine (réaction locale importante) peut provoquer :

  • La laryngite (l’inflammation des vaisseaux lymphatiques) non infectieuse,
  • Des légères symptômes systémiques.

Ce type de réaction touche une personne sur quatre.
Même s’il s’agit d’une réaction allergique, les anticosps IgE ne sont pas impliqués.
Le gonflement de la région de la piqûre peut également continuer à augmenter pendant 48 heures.
Une réaction locale aux piqûres dans la bouche ou dans la gorge qui provoque une obstruction des voies aériennes est très rare.

L’infection de la zone piquée se produit rarement. Si c’est le cas, les symptômes sont également :

 

Symptômes de l’allergie à la piqûre de guêpe

  • Le visage et les lèvres peuvent beaucoup gonfler.
  • La personne peut avoir des difficultés lorsqu’elle déglutit en raison du gonflement de la gorge,
  • Des troubles respiratoires, l’asthme et le bronchospasme : on peut avoir un rétrécissement des bronches,
  • On peut ressentir des douleurs articulaires et des douleurs musculaires aiguës.

Lorsqu’on relève un de ces symptômes, il faut aller aux urgences tout de suite car les symptômes peuvent s’aggraver et on peut avoir un choc anaphylactique. Il ne faut pas négliger l’aide d’un médecin car ces symptômes peuvent entraîner des complications s’ils ne sont pas immédiatement traités.

Choc anaphylactique provoqué par la piqûre de guêpe

Le terme « anaphylactique » vient du grec anafilaxis qui signifie hyperprotection.
Ce type de choc est provoqué par une réaction allergique : le contact avec une sunstamce qui provoque une réaction exacerbée.
La cause typique est une piqûre de :

  • Insecte,
  • Bourdon.


Les défences de l’organisme réagissent contre le venin de manière très forte en provoquant un dommage à l’organisme aussi.
On active un processus en cascade qui est caractérisé par :

  1. La vasodilatation générale (la dilatation des vaisseaux sanguins pour propulser une quantité supérieure de sang aux organes),
  2. L’augentation de la perméabilité capillaire (cela permet à beaucoup de cellules du sang d’entrer dans le tissu touché),
  3. L’hypovolémie rélative (le sang sort des capillaires, mais il reste dans le corps), le corps n’arrive pas à compenser tout de suite.

Ce type de choc est généralement associé à la glotte enflammée.
La diminution de l’oxgénation des tissus est donc provoquée par deux raisons :

  • Un dommage périphérique des tissus,
  • La glotte enflée agit comme une barrière et cela en permet pas à l’air d’entrer à travers la gorge.

Le diagnostic se base sur le dossier médical et les signes physiques.

Symptômes de choc anaphylactique

Le choc allergique est une réaction très grave qui peut provoquer la mort sans un traitement immédiat.

 

Traitement pour la piqûre de guêpe

Le traitement pour la piqûre de guêpe dépend de la gravité de celle-ci.

Quand l’œdème (gonflement) ou l’urticaire se répandent à plus de 30 centimètres de la zone de piqûre et on a d’autres symptômes typiques des réactions allergiques (par exemple des difficultés respiratoires), il faut immédiatement consulter un médecin : il s’agit d’une réaction systématique qui pourrait être mortelle.

En cas de réaction locale légère, des remèdes naturels peuvent être utiles à soulager les symptômes.

Remèdes naturels et maison pour la piqûre de guêpe

Il existe plusieurs remèdes contre la piqûre de guêpe. Si on ne présente aucune réaction allergique, on peut essayer un de ces remèdes.

Glace : après avoir enlevé le dard, mettre 2 ou 3 glaçons dans un linge et l’appliquer sur la zone de piqûre pendant environ 10 à 15 minutes.
Ne pas appliquer la glace directement sur la peau car cela peut provoquer des brûlures.
La glace réduit le gonflement dû à la piqûre de guêpe.

Vinaigre de cidre : plonger du coton dans du vinaigre et l’appliquer sur la zone de la piqûre pendant 5 à 10 minutes. Cela aide à soulager la douleur car l’acide du vinaigre neutralise le poison.

Pièce de monnaie : utiliser une pièce de monnaie pour réduire les effets du poison : la coller à la peau avec du ruban adhésif pendant 15 minutes. Le cuivre peut en effet neutraliser les effets du poison.

Dentifrice : appliquer du dentifrice sur la piqûre comme remède maison efficace contre les piqûres d’abeilles ou de guêpes. Cela aide à neutraliser le venin acide, en soulageant la douleur et le gonflement.

  • On applique du dentrifrice blanc sur la région intéressée,
  • On attend de 2 à 3 heures,
  • On nettoie à l’aide d’une serviette mouillée,
  • On répète pendant la période nécessaire,
  • Attention : il ne faut pas utiliser de dentifrice blanchissant, coloré ou en gel.

Citron : mettre un quartier de citron frais sur la zone et attendre que la douleur diminue. L’acide aide à éliminer le poison du dard.

Ail : appliquer une gousse d’ail frais sur la piqûre pendant quelques minutes. L’ail a des propriétés antibactériennes.

Oignon : placer une tranche d’oignon sur la zone jusqu’à ce que la douleur s’atténue. L’oignon a des propriétés anti-inflammatoires et une action antibactérienne.

L’aloe vera est connu pour ses propriétés médicinales pour la peau. On applique un gel d’aloe vera directement sur la piqûre : ce remède refroidit la zone et réduit l’inflammation.

 

La prévention pour les piqûres de guêpe

En prenant de simples précautions, il est facile d’éviter les piqûres de guêpe, par exemple :

  • Ne pas s’approcher des nids de guêpes,
  • Éviter de porter des vêtements de couleur vive ou de couleur sombre (bleu et noir) et de dessins floraux car les guêpes sont attirées par ces couleurs. On conseille de porter des vêtements de couleur blanche, verte et marron clair.
  • Éviter de porter des parfums.
  • Ne pas abandonner des déchets alimentaire dehors comme la viande, les fruits ou d’autres substances sucrées car elles attirent les guêpes.
  • En hiver les guêpes peuvent se cacher entre les vêtements ou dans des tiroirs, il est donc important de contrôler les vêtements qu’on ne porte qu’en été avant de les utiliser.
  • Éviter des mouvements brusques en présence de la guêpe, car elle peut se sentir menacée et peut donc piquer.
  • Courir vers un endroit sûr dans la forêt car les guêpes renoncent à la poursuite après 100 mètres.

 

Combien de temps dure le gonflement ?

Le gonflement provoqué par la piqûre de guêpe dure généralement 24 à 48 heures, mais si la personne développe une allergie, les temps de récupération peuvent être de 10 jours.