Périostite tibiale

La périostite est une inflammation aiguë du périoste, c’est-à-dire la membrane de tissu conjonctif qui recouvre l’os, habituellement le tibia.
La partie affectée est l’endroit où s’insèrent les muscles: le tibial postérieur et le soléaire, les autres zones de l’os ne sont pas douloureuses.
Les douleurs sont très intenses parce que le périoste est richement innervé, pour utiliser des termes compréhensibles à tous, c’est comme un « coup de pied dans le tibia. »

test de mobilité de la cheville,douleur,inflammation,mauvais,articulation
Test de la mobilité du tibia, évaluation ou manœuvre ostéopathique

Le cas de la périostite infectieuse est différent , elle est causée par une infection généralement  bactérienne qui sera traitée avec des antibiotiques ou des médicaments spécifiques à  la pathologie du patient.

 

Quelles sont les causes de périostite?

Dans la majeure part des cas, les personnes touchées sont des coureurs:  coureurs ou  sprinters, mais dans certains cas, la périostite peut touchée aussi les joueurs de football, les joueurs de basket-ball et autres athlètes qui courent beaucoup.
Les athlètes créent  une surcharge fonctionnelle sur cette structure, au niveau postérieur et interne du tibia.
L’inflammation du périoste peut également survenir à la suite d’un traumatisme direct sur l’os.
Le tibial postérieur est un supinateur, c’est donc, un muscle fondamentale pour les mouvements du pied, pour l’équilibre et la correction de la posture.


Les athlètes qui  en souffrent le plus  sont ceux qui ont un  pied  creux et pronateur car ils maintiennent  le muscle tibial postérieur tendu dans la phase dynamique de la course.
La périostite survient surtout durant  les périodes où il ya une forte augmentation du kilométrage parcouru ou de la vitesse, elle peut également être ressentie lors de la reprise des entrainements après une pause.

Les autres facteurs qui favorisent l’apparition de la maladie sont les suivants:

  •   Chaussures inadéquates
  •   Course en descente
  •   Terrain de jeu  trop dur
  •   Obésité
  •   Hétérométrie des  membres inférieurs (longueur différente).

Dans la plupart des cas, la périostite est causée par une tension excessive du tissu conjonctif causée par des  traumatismes antérieurs tels que les entorses de la cheville, les chutes, etc.. Ces événements provoquent l’altération des fibres de collagène avec la formation d’adhérences connectives.
Si le tissu conjonctif, ligamenteux, musculaire et tendineux est raccourci ou rétracté, il provoque  une traction anormale sur le tibia et sur les os du pied, par conséquent l’appui du pied sera défectueux ; dans ce cas, la thérapie manuelle élimine la cause du problème en travaillant en amont.

 

os,perioste,compact
composizione interne de l’os
guniita/bigstockphoto.com

Quels sont les symptômes de la périostite?

La douleur peut commencer après un traumatisme ou avec  la surcharge, les symptômes peuvent varier en fonction de la cause.
Les athlètes ont une douleur qui commence avec une  faible intensité, mais avec le passage du temps, augmente progressivement jusqu’à ce qu’elle devienne insupportable et piquante, elle peut également être ressentie durant la nuit.
Le principal symptôme est une douleur dans la zone centrale et interne  du tibia, elle peut affecter une seule jambe, mais peut aussi être bilatérale.
Pendant les mouvements de flexion plantaire, en courant et sautant , elle est ressentie plus intensément, au repos il ya une nette amélioration.
La douleur s’accentue si l’on appui sur la zone enflammée.

 

Quels examens sont les plus indiqués pour la périostite?

La radiographie est en mesure de mettre en évidence les anomalies dans le périoste et le tibia, tandis que la scintigraphie osseuse peut écarter d’autres maladies, comme le cancer ou microfissures de stress.
Une IRM peut également être faite et  pourra montrer un éventuel  œdème osseux.
 


Que faire? Quel est le traitement pour la  périostite?

Dans la phase aiguë le meilleur traitement est la cryothérapie et le repos fonctionnel, il est important d’arrêter toutes les activités sportives  avant que la périostite devienne chronique.
Après les 2/3 premiers jours, il faut déterminer la source du problème pour éliminer sa cause et non  seulement les symptômes, sinon, à la reprise de l’entraînement il y aura un risque de récidive.
Il faut donc comprendre si :

  • Il y a un pied  creux et pronateur,
  • Le patient a une atrophie marquée des muscles : le soléaire et le tibial postérieur,
  • Il a exagéré avec des entrainements sur des sols durs et en pente.
kinésio,taping,périostite,applivacation,tibia
Taping pour la périostite

Kinésio-Taping pour la périostite tibiale, la contracture du tibial antérieur, la  tendinite du tibial antérieur : Action: drainante-décontractante. Forme: Une bande en  »I ». Longueur: du gros orteil jusqu’à la tête du péroné. Positionner le pied en flexion plantaire et ancrer la base de la bande au gros orteil grâce à un trou circulaire. Appliquer la bande sans tension en suivant le parcours du tibial antérieur, jusqu’à la tête du péroné.

Pour agir sur l’inflammation, il y a les thérapies physiques qui ont effet anti-inflammatoire, les plus appropriées sont la Tecar ® et la thérapie au laser, qui sont d’excellents remèdes, car elles pénètrent les tissus conjonctifs tels que le périoste.
Les ondes de choc sont adaptées pour ce trouble, mais la zone est très douloureuse, le traitement peut donc faire très mal.
En  même temps, si le patient présente un défaut du pied, il devra  utiliser une orthèse pour corriger l’appui.
Si la cause de la maladie est le genre d’entrainement, il faudra le modifier pour surcharger le moins possible le périoste tibial  ou appliquer le  taping approprié.

La thérapie manuelle (ostéopathie) permet de libérer les blocages articulaires dans les pieds et dans la cheville et d’éliminer les contractures musculaires. De cette manière, le pied et la cheville ont un mouvement plus naturel et la surcharge sur l’os se réduit.

Quels sont les temps de récupération? Le pronostic
Les temps de récupération sont d’environ un mois si le patient se repose et effectue les traitements appropriés.
La prévention de la récidive est fondamentale, il faut changer de chaussures, de terrain pour l’entraînement, perdre du poids et éventuellement mettre des semelles orthopédiques dans les chaussures.

 

 

 

Dr. Massimo Defilippo Fisioterapista Tel 0522/260654 Defilippo.massimo@gmail.com
P. IVA 02360680355

http://www.facebook.com/fisioterapiarubierese?ref=hl

http://www.fisioterapiareggio.com

© Scott Maxwell – fotolia.com

Laisser un commentaire