Lumbago (tour de reins)

Le lumbago, également appelé « tour de reins » est un mal de dos soudain qui se produit quand on étire excessivement les muscles du dos.

Le patient se bloque à cause de la douleur qui est semblable à un coup de poignard ou une secousse.

Dans la colonne vertébrale il y a les muscles paravertébraux.
Ces muscles soutiennent la colonne vertébrale et le poids de la partie supérieure du corps.

Les cinq vertèbres lombaires sont reliées par des ligaments très longs qui passent aussi à travers la colonne dorsale et cervicale.
Le rachis lombaire et ses muscles sont très importants pour stabiliser le bassin et la colonne pendant les mouvements. Si la colonne lombaire subit une lésion, les personnes ont des difficultés à effectuer de nombreuses activités.

 

Quels sont les causes du lumbago ?

L’élongation peut être provoquée par une torsion excessive, un effort musculaire ou un traumatisme.
Une des causes les plus fréquentes est le soulèvement de poids de manière incorrecte (par exemple quand on pratique le culturisme) ou la surcharge des muscles du dos.
L’élongation est généralement causée par des mouvements répétitifs et prolongés dans le temps qui impliquent les muscles et les tendons.
Le coup du lapin est un traumatisme qui se produit après un accident de voiture. Le corps touche violemment le dossier et puis il est poussé en avant vers le volant.
Tout le monde pense que le coup du lapin provoque seulement des douleurs cervicales, en réalité le dossier touche d’abord le dos et ensuite le cou.

Ces pathologies allongent un ou plusieurs muscles au-delà de leur longueur physiologique etprovoquent des lésions.
Ils existent différentes situations qui augmentent le risque d’avoir une élongation du dos ou une entorse lombaire :

  • Plier seulement la partie inférieure du dos pour ramasser des objets ;
  • Obésité ou surpoids ;
  • Faiblesse des muscles dorsaux ;
  • Faiblesse musculaire des abdominaux ;
  • Grossesse (à cause du poids de l’enfant) ;
  • Contracture des muscles arrière de la cuisse ;
  • Pratiquer un sport comme le football, l’haltérophilie, etc.

Ces activités augmentent le risque d’une lésion lombo-sacré.

 

Symptômes du lumbago 

Le mal de dos peut être léger ou la douleur peut être grave et affaiblissante.
Les symptômes les plus fréquents d’une élongation au dos sont les suivants :

  • La douleur est ressentie dans la partie inférieure du dos ;
  • La zone lombo-sacré centrale ou latérale peut être douloureuse au toucher ;
  • La douleur apparaît soudainement ;
  • Rigidité et importante limitation des mouvements ;
  • Le patient prend une position incorrecte (plié en avant) ;
  • Spasmes musculaires ;
  • Généralement, le patient se sent mieux quand il est au repos et il a des difficultés à rester debout pendant de longues périodes ou à marcher ;
  • Normalement, la douleur lombaire aiguë disparaît rapidement ; on peut ressentir des douleurs intermittentes pendant 2 semaines, elles deviennent rarement chroniques.

Les symptômes sont normalement limités au dos, ils ne se répandent pas aux jambes parce que ce trouble ne provoque pas de sciatalgie (inflammation du nerf sciatique).

 

Diagnostic de l’élongation musculaire de la colonne vertébrale

Les élongations légères et les entorses lombaires sont diagnostiquées avec les antécédents médicaux et un examen physique du médecin.
Dans les cas plus graves, quand il y a une faiblesse musculaire et une forte douleur, la radiographie est nécessaire afin d’exclure une fracture osseuse (rupture) ou une hernie discale qui peuvent provoquer un mal de dos.

 

Que faire ? La traitement pour le lumbago

L’élongation lombaire peu être très douloureuse. La plupart des personnes guérissent en peu de temps.

Thérapie pharmacologique
Ils existent deux groupes de médicaments très utiles pour le traitement des symptômes de l’élongation du dos.

  1. Les premiers médicaments sont les anti-inflammatoires.
    Ces médicaments contrôlent l’inflammation et réduisent la douleur.
    Il y a beaucoup de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sur le marché, par exemple l’ibuprofène (Brufen), le kétoprofène (Ketum) ou le diclofénac (Voltarene).
    Le nimésulide (Nimesulide Teva) était souvent prescrit par le passé, mais trop de personnes développaient des effets secondaires, aujourd’hui il a donc été retiré du marché dans de nombreux pays.
    Les antalgiques come le paracétamol (Doliprane  ®) sont moins utilisés parce qu’ils ne sont pas assez forts.
    En phase aiguë, le médecin peut aussi prescrire des corticoïdes comme le bétaméthasone (Betneval) pour réduire la douleur et l’inflammation.
  2. Le deuxième groupe de médicaments sont les myorelaxants.
    Pour ces médicaments également, il y a beaucoup de principes actifs. Pour les patients qui ont des symptômes comme les spasmes au dos, les myorelaxants sont utiles pour soigner le symptôme, par exemple les injections de thiocolchicoside (Thiocolchicoside Teva).

 

Remèdes naturels pour le lumbago

 Pour réduire les temps de guérison on devrait suivre les conseils suivants :

Appliquer de la chaleur sur le dos. Utilisez la chaleur seulement après que le gonflement initial est passé. Ne jamais mettre de glace ou d’objet froid sur le dos.

Prendre un bain chaud. Parmi les traitements naturels il y a le bain ou la douche chaude.
Après le premier jour, la chaleur augmente l’élasticité des muscles ; on devrait prendre un bain dans une baignoire avec de l’eau chaude pendant 20 minutes.
Les femmes enceintes ne devraient pas prendre de bain chaud ou rester dans un jacuzzi trop longtemps.
L’augmentation de la température corporelle de plus de 37°C pendant de longues périodes peut provoquer des problèmes chez le bébé ou une fausse couche.
On peut mettre une pommade chauffante comme la griffe du diable pour obtenir un peu de soulagement ou un anti-inflammatoire naturel comme l’arnica.

Utiliser une gaine.
Parmi les remèdes de grand-mère, la gaine aide à contenir le dos. La ceinture abdominale molle peut être portée toute la journée, alors que le corset  doit être utilisé pendant peu de temps ou quand on s’effectue des travaux lourds ou répétitifs.

L’activité physique peut être très utile.
Ne pas se reposer au le lit ou sur le canapé toute la journée parce que la douleur peut s’aggraver.
La position dans le lit peut être sur le côté ou couchée sur le dos, éviter de dormir sur le ventre.

Maintenir un bon tonus musculaire des abdominaux et des muscles du dos.
Contrairement à ce que les gens pensent, le repos n’est pas le traitement le meilleur pour soigner l’élongation du dos.
Au contraire, la douleur s’aggrave. Après deux jours de repos on devrait effectuer une activité physique légère.

Acheter un nouveau matelas. Un matelas mou peut aggraver les problèmes au dos. S’il n’est pas possible d’acheter un nouveau matelas on doit lever le lit de 8/10 cm. Ils n’existent pas de preuves que les lits à eau soulagent le mal de dos.

Le massage augmente le flux sanguin dans le dos, détend les muscles lombaires et libère les endorphines (anti-inflammatoire naturel).
Le problème principal est que le patient ne réussit pas à redresser le dos parce qu’il y a des muscles antérieurs (au niveau de l’abdomen) qui sont contractés, il est donc fondamental de détendre ces muscles avec la massothérapie, en particulier le psoas.

Chiropraxie et ostéopathie.
La manipulation vertébrale est une option pour détendre les muscles du dos et favoriser la guérison.

exercices, gymnastique, mal au dos

Physiothérapie / Exercices
La gymnastique est importante autant pour prévenir le problème que pour la récupération.
Les étirements et le renforcement des muscles du dos réduisent l’inflammation et raffermissent les muscles lombaires du dos.
Les exercices ne devraient pas être douloureux.
Sans certains exercices simples, les muscles du dos peuvent devenir faibles.
Quand les muscles sont faibles il est difficile de guérir.
Dans le cas d’un accident musculaire, on doit effectuer des exercices spécifiques pour allonger et raffermir les muscles du dos, des hanches et de l’abdomen.
Ces exercices sont simples, ils ne nécessitent pas d’équipements particuliers et on peut les faire à la maison.
Si le patient ne ressent pas de douleur il peut faire du vélo après les premiers jours de repos.

 

Combien de temps est-ce que cela peut durer ? Le pronostic

Le temps de récupération dépend de la gravité de l’élongation. Les cas légers guérissent en deux jours.
En cas d’élongation grave, la durée de la douleur peut être de quelques semaines.
Quand le mal de dos est passé, on devrait faire de l’exercice physique de manière régulière.
La gymnastique rend les muscles du dos forts et agiles.
Les exercices aident à guérir et réduisent la probabilité d’avoir d’autres élongations dans le futur.
Il est conseillé de commencer avec un sport à faible impact, comme la natation ou le vélo d’appartement.
Il faut attendre de ne plus ressentir de douleur avant d’effectuer les activités suivantes :

  • Plier le dos ;
  • Tordre le buste ;
  • Marcher ;
  • Courir ;
  • Sauter.

Si on commence à faire du sport avant d’être guéri, la déchirure pourrait s’aggraver et provoquer un mal de dos chronique et des lésions permanentes.

 

Qu’est-ce qui arrive si la douleur persiste longtemps après un accident ou un traumatisme ? 

Certains traumatismes (tomber dans les escaliers, glisser sur le sol, etc.) peuvent provoquer une douleur qui ne passe pas pendant de nombreux mois.
Cette douleur s’appelle douleur chronique.
Quand les thérapies conservatrices comme les médicaments et la physiothérapie ne soulagent pas la douleur, il y a d’autres options de traitement.
Les plus fréquentes sont la chirurgie au dos et les thérapies pour la douleur chronique. On conseille de consulter le médecin généraliste si la douleur ne passe pas.