Infection bactérienne et candidose

L’infection est une maladie provoquée par l’invasion de micro-organismes parasites dans le corps comme les virus, les bactéries, les champignons, les protozoaires, etc.

De nombreux êtres vivants vivent à l’intérieur et à l’extérieur de notre corps.
Ces organismes sont normalement inoffensifs voire bénéfiques.
Toutefois, dans certains cas, ils peuvent provoquer une maladie.
Certaines maladies infectieuses peuvent être transmises d’une personne à l’autre.

infection, douleur, micro-organismes, virus, bactéries D’autres infections sont transmises par les piqûres d’insectes ou par les animaux.
On peut développer une maladie infectieuse par l’ingestion de nourriture ou d’eau contaminée, ou par d’autres éléments présents dans l’environnement.
Une infection légère peut être traitée à l’aide de remèdes maison, tandis que d’autres peuvent être mortelles : l’hospitalisation est alors nécessaire.

Les causes de l’infection

Les maladies infectieuses peuvent être provoquées par :

  • Les bactéries.
    Ces organismes composés d’une seule cellule sont responsables de maladies comme les maux de gorge, les infections des voies urinaires et la tuberculose.
  • Les virus.
    Ils sont plus petits que les bactéries. Les infections virales incluent de nombreuses maladies, comme l’herpès et le sida.
  • Les champignons.
    De nombreuses affections de la peau telles que la teigne et le pied d’athlète sont provoquées par des champignons.
    D’autres types de champignons peuvent infecter les poumons ou le système nerveux.
  • Les parasites.
    Le paludisme, provoqué par un minuscule parasite, est transmis par une piqûre de moustique.
    Les parasites intestinaux peuvent être transmis à l’homme par l’intermédiaire des excréments d’animaux.

 

Les types d’infection

Les infections des voies urinaires
Une infection des voies urinaires affecte n’importe quelle partie du système urinaire : les reins, les uretères, la vessie ou l’urètre.
Les femmes présentent un risque plus élevé de développer une infection des voies urinaires que les hommes. Une infection limitée à la vessie peut être douloureuse et gênante. Si elle se propage aux reins, les conséquences peuvent être graves.

Les patients avec cathéters, ceux qui subissent une opération chirurgicale urinaire ou les hommes atteints d’une hypertrophie de la prostate présentent un risque plus élevé d’infection des voies urinaires.
Les symptômes d’une infection urinaire varient selon le sexe, l’âge et la zone infectée ; certains symptômes se manifestent selon l’agent infectieux.
Parmi les symptômes d’infection des voies urinaires, nous pouvons citer : douleur vaginale ou rectale, sensation de brûlure, envie constante d’uriner, présence de sang dans l’urine et fièvre.

 

Le candida
Le candida est un champignon qui affecte généralement la peau. Il est assez fréquent et peut se manifester sur la quasi-totalité du corps. Il se manifeste généralement dans les parties chaudes et humides telles que les aisselles et l’aine.
L’infection provoquée par le candida, appelée candidose est plus fréquente chez les personnes qui présentent les troubles suivants :

  • Système immunitaire affaibli en raison de certains médicaments et de maladies comme le sida
  • Diabète
  • Obésité.

Les symptômes d’une infection provoquée par le candida ou candidose de la peau sont : fortes démangeaisons, éruptions cutanées sur les plis de la peau, au niveau des organes génitaux, des fesses, sous les seins et dans d’autres zones de la peau.
L’hygiène et la santé générale sont très importantes pour traiter les infections provoquées par le candida.
Il faut garder la peau sèche et exposée à l’air.
Les antifongiques peuvent être appliqués sous forme de crèmes, d’onguents ou de poudres pour traiter une candidose de la peau, de la bouche ou du vagin.
Les médicaments antifongiques par voie orale peuvent être nécessaires en cas de candidoses graves qui affectent la bouche, la gorge ou le vagin.

 

La vaginose bactérienne
La vaginose bactérienne est une infection qui se manifeste lorsque certains types de bactéries présents dans le vagin se développent de manière excessive.
Il s’agit de la cause la plus fréquente de pertes vaginales chez les femmes en âge de procréer. Les pertes vaginales deviennent alors légères, de couleur jaune clair ou blanc argenté, et sentent le poisson.
Les déclencheurs possibles de la vaginose bactérienne sont :

  • Les savons parfumés ou les sprays d’hygiène féminine
  • Le dispositif intra-utérin (DIU) ou stérilet
  • Les antibiotiques

Les symptômes possibles sont :

  • Mauvaise odeur du vagin, similaire à celle du poisson
  • Pertes (fluide) du vagin plus importantes qu’en temps normal
  • Pertes blanches ou grises et « laiteuses »
  • Démangeaisons des parties génitales.

 

L’infection intestinale
Une infection intestinale est une maladie provoquée par des agents pathogènes qui envahissent le système digestif.
Le gros intestin est la partie inférieure du tube digestif humain. On peut y trouver différents types de bactéries qui ne provoquent pas d’infections.
Toutefois, certaines bactéries nocives peuvent parfois être présentes en nombre suffisamment élevé pour entraîner une maladie. De même, les virus et les autres agents pathogènes peuvent provoquer une infection.
Quand une personne souffre d’une infection intestinale, elle peut remarquer des symptômes assez désagréables comme la diarrhée. Dans certains cas, si les mouvements intestinaux sont anormaux, le transit intestinal devient difficile. Les selles peuvent avoir une forme anormale ou une couleur inhabituelle.
En plus des symptômes impliquant l’aspect et la consistance des selles, une infection intestinale peut provoquer le gonflement du ventre ou météorisme (gaz).
L’abdomen peut se distendre et l’on peut ressentir une sensation générale de malaise.
Dans certains cas, une infection intestinale est accompagnée de fièvre ou de saignements du rectum.
Une fois que le médecin a déterminé la cause de l’infection intestinale, il peut alors indiquer le traitement approprié, qui peut inclure des antibiotiques, du repos et l’absorption de fluides, selon la gravité de l’infection et la cause. Dans certains cas, les laxatifs sont également prescrits.

 

L’infection du sang ou septicémie

Le sepsis (septicémie) est une maladie dans laquelle l’organisme combat une infection grave qui s’est propagée à travers la circulation sanguine. Si un patient est affecté de septicémie, il souffre probablement d’hypotension artérielle qui provoque une mauvaise circulation sanguine et une carence en nutriments pour les organes et les tissus vitaux.
Ce trouble est appelé « choc » et indiqué parfois comme choc septique si l’infection est la cause de celui-ci.
La septicémie peut se développer en raison du système immunitaire de l’organisme ou à cause de toxines produites par l’agent infectieux (par exemple les bactéries, les virus ou les champignons).

Les symptômes de la septicémie

Étant donné que la septicémie peut commencer dans différentes parties du corps, il peut y avoir de nombreux symptômes différents. La respiration rapide et un changement d’état mental, comme une baisse d’attention ou la confusion peuvent être les premiers signes de septicémie.
D’autres symptômes fréquents sont :

  • Fièvre et agitation, frissons ou, en alternative, température corporelle très basse
  • Réduction de la miction (production d’urine)
  • Rythme cardiaque accéléré
  • Respiration rapide
  • Nausées et vomissements
  • Diarrhée.

Le traitement de la septicémie

La première étape d’un bon traitement de la septicémie est un diagnostic rapide. Si l’on soupçonne un cas de septicémie, le médecin effectue des tests pour rechercher les bactéries, le nombre de globules blancs et de plaquettes et la pression artérielle.
Le traitement de la septicémie commence habituellement par :

  • Des antibiotiques à large spectre qui permettent d’éliminer de nombreux types de bactéries
  • Des fluides pour maintenir la pression artérielle à des niveaux normaux
  • L’oxygène afin de maintenir une oxygénation sanguine normale.

Après avoir identifié l’agent infectieux, le médecin peut prescrire un médicament spécifique pour cet agent particulier.

 

Le contact indirect

On peut également entrer en contact avec des organismes pathogènes par contact indirect.
De nombreux germes peuvent rester sur un objet comme une table, une poignée ou un robinet.
Quand l’on touche une poignée qui a été en contact avec une personne infectée, on peut attraper les germes qu’elle a laissés derrière elle. De plus, si l’on se touche les yeux, la bouche ou le nez avant de se laver les mains, on peut s’infecter.

La contamination alimentaire. Les germes pathogènes utilisent également une autre manière de se propager à travers l’eau et les aliments contaminés.
Ce mécanisme de transmission permet aux germes d’infecter de nombreuses personnes par l’intermédiaire d’une seule source.

fruits,légumes,contaminés,nourriture,
Les fruits peuvent être contaminés
Olegkalina/bigstockphoto.com

Par exemple, l’Escherichia coli (E. coli) est une bactérie présente dans certains aliments comme les hamburgers mal cuits ou les fruits et les légumes non lavés.

Les piqûres d’insectes. Certains germes utilisent des insectes comme vecteurs pour se propager d’un être vivant à un autre, par exemple les moustiques, les puces, les poux ou les tiques.
Par exemple, les moustiques peuvent transporter le parasite du paludisme.

 

Les symptômes de l’infection

Chaque maladie infectieuse présente ses propres signes et symptômes spécifiques.
En général, les symptômes les plus fréquents sont :

 

Les complications de l’infection

Les maladies les plus infectieuses ne peuvent donner que des complications mineures. Toutefois, certaines infections telles que la pneumonie, le sida ou la méningite peuvent être fatales.
Certains types d’infections ont été associés à un risque accru à long terme de cancer :

  • Le virus du papillome humain est lié au cancer du col de l’utérus ou au cancer de la gorge
  • L’hépatite B et C augmentent le risque de cancer du foie
  • L’Helicobacter pylori est liée au cancer de l’estomac.

 

Les tests et le diagnostic de l’infection

Le médecin peut prescrire des tests de laboratoire (sang, urine, etc.) ou des examens instrumentaux comme l’IRM afin d’aider à déterminer la cause des symptômes.

Infection bactérienne et candidose

La prise de sang permet de déterminer l’augmentation des neutrophiles qui indique généralement une infection bactérienne, ou l’augmentation de lymphocytes liée à une infection virale.
Si l’on soupçonne une infection, les autres paramètres à vérifier sont la vitesse de sédimentation (VS) et la protéine C réactive.

L’analyse d’urine examine la couleur de l’urine ; si la couleur est verdâtre ou présente du sang, cela peut indiquer une infection des voies urinaires. Si l’odeur d’urine ressemble à celle de l’ammoniaque, cela peut indiquer la présence d’une infection bactérienne.

D’autres tests diagnostiques utiles afin de déterminer la cause d’une infection sont :

  • Le prélèvement de gorge,
  • La ponction lombaire,
  • La radiographie,
  • L’IRM,
  • La biopsie.

 

Les traitements et les médicaments en cas d’infection

Si le médecin connaît le type de germe qui provoque la maladie, le choix du traitement approprié est plus facile.
Les antibiotiques sont regroupés en « familles » similaires.
Les bactéries sont classées en groupes similaires tels que le streptocoque ou l’Escherichia coli.
Certains types de bactéries sont particulièrement sensibles à des familles spécifiques d’antibiotiques. Le traitement est donc plus ciblé et les résultats meilleurs.
Les antibiotiques ne sont indiqués que pour les infections bactériennes, tandis que ces types de médicaments n’ont aucun effet sur les infections provoquées par des virus.
Il est parfois difficile de déterminer quel type de germe est responsable de la maladie.
Par exemple, certains types de pneumonie sont provoqués par des virus, alors que d’autres sont provoqués par des bactéries.
L’emploi excessif d’antibiotiques a conduit au développement de bactéries plus résistantes aux antibiotiques.
La suppression de ces organismes pathogènes est ainsi devenue beaucoup plus difficile.
Des médicaments antiviraux ont été développés pour le traitement de certains virus, par exemple :

  • L’herpès
  • L’hépatite B
  • L’hépatite C
  • La grippe

Les mycoses sont des infections fongiques qui peuvent affecter les poumons ou les muqueuses de la bouche et de la gorge ; elles affectent le plus souvent les personnes au système immunitaire affaibli. Les antifongiques sont les médicaments spécifiques pour ce type d’infections.
Certaines maladies, y compris le paludisme, sont provoquées par des parasites minuscules.
Il existe des médicaments pour traiter ces maladies. Certains types de parasites ont développé une résistance aux médicaments.

Le mode de vie et les remèdes maison
De nombreuses maladies infectieuses comme le rhume disparaissent spontanément.
Il faut boire beaucoup de liquides et se reposer.