Bruxisme ou grincement des dents

Le terme « bruxisme » définit un grincement de dents lorsqu’on serre la mâchoire.

Beaucoup d’enfants ont tendance à serrer les dents pendant la nuit, ce qui peut entraîner des douleurs à la mâchoire.
Les adultes, tout comme les enfants, serrent les dents lorsqu’ils sont en colère ou stressés.
Les enfants peuvent prendre l’habitude, inconsciemment, de grincer des dents.
Le conjoint s’aperçoit du bruxisme car il entend du bruit pendant la nuit, mais si les grincements sont légers, ils peuvent être silencieux.

La branche de l’odontologie étudiant les troubles liés à la mastication est nommée « gnathologie », et le spécialiste auquel il faut s’adresser est appelé « gnathologiste ».

 

Causes du bruxisme ou du grincement des dents

Les causes à l’origine du bruxisme sont les suivantes :

Stress
Le sommeil peut être troublé lorsqu’un sujet se trouve en condition de stress. La personne pourrait donc serrer les dents de manière inconsciente et intermittente.
De plus, l’anxiété, la pression et le stress psychologique pourraient être des facteurs déclenchant le bruxisme.
Les sujets qui répriment la colère et la frustration manifestent souvent les signes de la maladie pendant la journée. Ces sujets n’expriment pas leur colère et grincent des dents par effet d’accumulation de frustration.

Personnalité agressive
Les sujets très compétitifs ou bien agressifs sur le lieu de travail ont tendance à grincer des dents et à serrer les poings.
Cette attitude est particulièrement accentuée lorsque ces personnes sont en colère ou stressées.

 

Malocclusion dentaire
Un mauvais alignement des dents supérieures et inférieures pourrait être à l’origine de cette maladie. Lorsque l’occlusion des dents est imparfaite, il est naturel de serrer les dents supérieures et les dents inférieures pour les faire coïncider.

Troubles du sommeil
Les troubles du sommeil sont multiples :

  • ronflement ;
  • apnée obstructive du sommeil ;
  • somniloquie (le sujet parle pendant son sommeil) ;
  • paralysies hypnagogiques ;
  • hallucinations hypnopompiques ;
  • comportements violents pendant le sommeil.

Les sujets affectés par ces troubles pourraient souffrir de bruxisme. Ils peuvent marmonner ou grincer des dents pendant les différents stades de l’apnée.

Mode de vie
La maladie peut être liée à l’usage de certains principes actifs, tels que :

  • substances psychoactives ;
  • tabac ;
  • médicaments pour le traitement de l’anxiété (anxiolytiques).

Maladie sous-jacente
Il existe différents troubles qui sont à l’origine du bruxisme. Ces maladies comprennent la maladie de Parkinson et la chorée de Huntington. Ces pathologies provoquent un grincement des dents diurne ainsi que nocturne.

Parmi les causes à l’origine du bruxisme infantile on peut mentionner :

  • mauvais alignement des dents (lors de la chute des dents de lait) ;
  • douleur (carie) ;
  • stress ;
  • troubles psychologiques (survenant par exemple lorsqu’on réprime la colère après avoir subi un abus).

 

Les facteurs de risque suivants peuvent faciliter l’apparition du bruxisme :

  • mauvaise prise de certains médicaments pouvant causer des crises épileptiques ;
  • une réaction allergique peut provoquer la fermeture de la mandibule ;
  • lésions au cerveau ;
  • malformation congénitale de la mâchoire ;
  • hauts niveaux de concentration d’alcool dans le sang ;
  • abus de la prise d’amphétamines  ;
  • vers (oxyures) et parasites des intestins (causant l’irritabilité) ;
  • traumatisme (un accident de voiture peut provoquer le cou du lapin).

 

Causes à l’origine du bruxisme nocturne chez les enfants

  • croissance des mâchoires ;
  • mauvais alignement des dents ;
  • implantation de couronnes dentaires et obsturations mal ajustées ;
  • troubles de l’articulation temporo-mandibulaire ;
  • stress ;
  • taux inappropriés de calcium dans son corps.

 

Symptômes du bruxisme et effets sur le corps

Le bruxisme est difficile à éviter car il se produit souvent pendant au cours du sommeil. Le grincement des dents cause une tension musculaire, tissulaire, et sur d’autres structures au niveau de la mâchoire, ce qui provoque des troubles de la jointure temporo-mandibulaire.
Certains individus ne souffrent d’aucun type de douleur, même en grinçant régulièrement des dents au cours de leur sommeil.
Le bruxisme léger ne constitue pas un problème.

Beaucoup de gens ne sont pas au courant que le bruxisme provoque des symptômes ainsi que des conséquences tels que :

  • courbature ou bien douleur au niveau de la mâchoire, de la mandibule, des pommettes et des tempes  ;
  • anxiété ;
  • stress ;
  • insomnie (troubles du sommeil) ;
  • Nervosité;
  • Maux de tête (migraine) ;
  • douleur musculaire au cou, ce qui peut entraîner des vertiges et des étourdissements (tournis), causée par des contractures en haut des vertèbres cervicales ;
  • mal en haut du dos (douleur dorsale) ;
  • lésions à l’intérieur des joues ;
  • déformation de la langue ;
  • vive douleur faciale ;
  • hypersensibilité des dents au chaud, au froid et à la nourriture sucrée ;
  • usure des dents ;
  • douleur aux dents ;
  • perte des dents ;
  • inflammation ou gonflement des gencives ;
  • gonflement du visage au niveau des joues ;
  • bourdonnement d’oreille ou acouphène ;
  • douleur à une oreille (due à la proximité de l’articulation temporo-mandibulaire avec le conduit auditif) ;
  • sensation d’oreilles bouchées ;
  • détérioration de l’audition ;
  • gonflement des ganglions du cou (dû à un effort musculaire excessif des muscles cervicaux).

D’autres symptômes varient sur la base de facteurs tels que :

  • stress ;
  • position pendant le sommeil ;
  • régime alimentaire ;
  • alignement correct des dents ;
  • durée du bruxisme ;
  • contractures au niveau des muscles masticatoires et cervicaux (parties antérieure et postérieure du cou).

 

Symptômes musculaires

Les patients ressentent de la fatigue le matin à cause d’un grincement continuel des dents pendant la nuit.
L’un des symptômes du bruxisme se produit dès le matin et pendant toute la journée : la personne ressent des douleurs musculaires au visage et au niveau de la mâchoire.
Cette douleur peut aussi irradier, et par conséquent l’individu ressent de la douleur dans d’autres parties du visage. La personne peut souffrir d’un vif mal de tête le matin.

 

Autres symptômes

Les autres symptômes comprennent les symptômes qui sont les résultats directs et indirects du grincement des dents.
La fermeture inconsciente des dents peut provoquer des dommages aux structures de la cavité orale.
Si l’on se mord une joue, on pourrait provoquer des lésions à la surface interne de la bouche.

 

bruxisme,os,crâne,anatomieQue faire ? Traitement pour cesser de grincer des dents

Beaucoup d’enfants n’ont besoin d’aucun traitement. Lorsque les enfants manifestent un bruxisme léger ou grave, il est conseillé de consulter un dentiste.
Si la malocclusion dentaire provoque le problème, il faut corriger l’alignement des dents.
La douleur peut provoquer des difficultés masticatoires.
Les dentistes implantent une couronne dentaire pour remodeler la surface occlusale d’une dent. Ce traitement ne soigne pas le problème réel du bruxisme.
L’ostéopatie peut aider à résoudre un problème masticatoire causé par un dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM).

Pratiquer des exercices de méditation et prendre un bain chaud avant de se coucher aide à combattre le stress. Comme le stress est l’une des causes du bruxisme, les techniques de relaxation aident à réduire le stress.

Les experts conseillent la logopédie pour corriger cette « mauvaise habitude ». L’ortophoniste conseille des exercices de physiothérapie et les postures pour placer correctement la mâchoire par rapport à la bouche, afin d’éviter le grincement des dents.
Un exercice fréquent consiste à pousser la langue contre le palais, tout en gardant les dents desserrés et les lèvres serrées.
Le traitement médicamenteux pour détendre l’enfant est déconseillé, à cause de ses effets secondaires, et aussi parce qu’il provoque une dépendance.

Compléments alimentaires. Manger des aliments riches en vitamine B, calcium et magnésium. Croquer des comprimés de calcium avant de se coucher réduit la possibilité de contractions indésirables des muscles de la mâchoire.
Il est conseillé, après avoir consulté son médecin, de prendre quotidiennement des compléments multivitaminés,  pour comprendre de quelle vitamine on a besoin.

 

Gouttière dentaire

L’emploi d’une gouttière dentaire ne soigne pas la maladie, mais elle aide à prévenir les dommages aux dents.
Le dentiste vérifie le bon fonctionnement de la gouttière.
Un odontologiste doit contrôler que la gouttière convient à la bouche du patient.
Différents types de gouttières sont actuellement sur le marché : une attelle nommée NTI-tss vient s’insérer dans l’arcade dentaire supérieure tout en protégeant les deux arcades.
Une gouttière aide à changer l’alignement des dents.
Cette aide est réalisée en matériel acrylique et elle s’adapte aux deux arcades dentaires.
La gouttière coûte plus cher mais c’est la meilleure solution.

 

Injections et opérations chirurgicales

Dans certains cas graves, on conseille des injections pour traiter le bruxisme. Les injections provoquent la détente musculaire nécessaire pour éviter de serrer les dents. On doit faire attention à ce que le traitement ne détende pas trop la musculature, compromettant alors les mouvements de la mâchoire ainsi que la mastication.
Lorsque  la deformité de la mâchoire est la cause principale du bruxisme, le patient peut utiliser des dispositifs orthodontiques de correction.
Enfin, une opération chirurgicale pourrait se révéler nécessaire pour résoudre le problème. Chez certains patients, l’utilisation d’une gouttière aide à soigner un grincement persistant des dents. La chirurgie doit être prise en considération uniquement comme dernière option.

 

Dispositifs modernes

Le patient peut employer un dispositif pour contrôler l’activité électromyographique (EMG) du muscle temporal. Le dispositif enregistre l’activité de contraction des muscles et il transmet une stimulation musculaire électrique (SME) aux récepteurs cutanés.
Le SME est responsable des réflexes inhibiteurs du tronc cérébral : il détend les muscles de la mâchoire et bloque  la fermeture de la mandibule, par réflexe.

 

dents, serrer, grincerRemèdes naturels contre le bruxisme nocturne

La plupart des enfants guérissent spontanément pendant l’adolescence.
Pour arrêter le bruxisme, il est essentiel de soigner les causes du trouble.
Ci-dessous, voici une liste de quelques conseils qui peuvent être utiles pour guérir de cette pathologie.

Appliquer de la chaleur : Cette méthode est efficace pour détendre les muscles de la mâchoire, en particulier chez les enfants. On place une serviette humide et chaude sur les deux joues pendant dix minutes avant de se coucher. La chaleur a un effet calmant sur les muscles de la mâchoire. Prendre un bain chaud avant de se coucher est également utile pour la même raison.

 Massage de la mâchoire : On utlise une petite cuillère d’huile d’amande à laquelle on ajoute quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. Pour pratiquer le massage on utilise ce mélange d’huiles. La relaxation de la zone prévient le grincement des dents.

Gouttière dentaire : Les parents peuvent faire faire à leur enfant une visite chez l’odontologiste pour avoir un appareil sur mesure pour réduire les symptômes. L’appareil doit être porté pendant la nuit pour empêcher aux dents d’endommager la bouche. La gouttière coûte très cher.

Réduire le stress : Le stress est une des causes principales du bruxisme. La thérapie de gestion du stress, ainsi que la thérapie cognitivo-comportementale se sont révélées efficaces dans ce sens. La méditation et la pratique régulière d’exercices sont de bonnes habitudes pour détendre son corps ainsi que son esprit.

Parmi les soins naturels on peut passer une séance d’acupuncture qui sert pour se détendre.

Les substances naturelles aidant à se détendre et à dormir sont :

  • Mélatonine ;
  • Mélisse ;
  • Valériane ;
  • Camomille.

 

Remèdes fait-maison

 Les méthodes naturelles sont à utiliser en combinaison avec le traitement prescrit par le dentiste.
Manger un fruit avant de se coucher est un bon exercice pour la bouche et il réduit les épisodes de bruxisme pendant le sommeil. Autrement, on peut mâcher un chewing-gum.
On peut appliquer une serviette chaude sur son visage avant de se coucher. La serviette aide à détendre les muscles de la mâchoire.
Un bain chaud ainsi qu’un massage peuvent aussi détendre l’esprit et le corps tout en apaisant le grincement des dents.
Les personnes souffrant de bruxisme devraient dormir sur le dos, puisqu’en se reposant sur le côté, ils peuvent aggraver les symptômes.
On peut boire un verre de tisane naturelle non-sucrée avant de se coucher.