Mal de dos

Le mal au dos (ou douleur lombaire) est un trouble très commun qui touche jusqu’à 90% de la population au moins une fois dans la vie.

La douleur lombaire n’est pas une maladie spécifique, mais un terme général qui comprend beaucoup de causes différentes.
La lombalgie peut être provoquée par de nombreux troubles différents, souvent l’IRM et les autres examens sont négatifs et les élancements guérissent tous seuls. Le mal au dos est la deuxième pathologie neurologique la plus fréquente après le mal à la tête.

Exercice Mckenzie,lombalgie,douleur,lombaire,dos,mal
Exercice Mckenzie pour la lombalgie de type mécanique

On parle de douleur aiguë si elle dure moins d’un mois, et chronique si elle persiste pour une période plus longue.

 

Les causes du mal au dos

 La douleur lombaire est un symptôme. Les causes les plus communes du mal au dos sont les contractures musculaires ou les maladies des os et des nerfs de la colonne vertébrale.
La douleur qui survient à cause de troubles des organes abdominaux, pelviens ou thoraciques peut se ressentir aussi dans la partie postérieure du tronc.
Celle-ci s’appelle douleur référée.
De nombreux troubles à l’intérieur de l’abdomen, comme l’appendicite, l’aneurisme de l’aorte, les maladies rénales, les troubles aux ovaires, outre les infections rénales et de la vessie peuvent provoquer des douleur au dos.

 

Causes du mal au dos avec d’autres symptômes


 Causes du mal au dos et nausée

Une tumeur à la colonne vertébrale est un trouble qui peut causer une douleur au dos, avec de la nausée, une perte d’appétit, des douleurs et un engourdissement des bras et des jambes, etc.
Outre aux maladies, certains médicaments qui sont utilisés dans le traitement des troubles lombaires peuvent causer de la nausée.
Les opioïdes utilisés comme traitement (par exemple pour la hernie discale) et les antidépresseurs peuvent causer des effets secondaires parmi lesquels la nausée.

Autres maladies

Troubles gastro-intestinaux

  • Constipation ;
  • Gastro-entérite ;
  • Diverticulite ;
  • Syndrome du côlon irritable ;
  • Tumeur colorectale ;
  • Pancréatite chronique

 Troubles urologiques

  • Calculs rénaux ;
  • Infection des voies urinaires ;
  • Cystite ;
  • Kystes rénaux ;
  • Urétrite.

Conditions gynécologiques

  • Endométriose ;
  • Syndrome prémenstruel ;
  • Grossesse ;
  • Grossesse ectopique ;
  • Kyste ovarien ou tumeur aux ovaires ;
  • Maladie inflammatoire pelvienne ;
  • Thrombose de la veine ovarienne.

Autres causes

  • Hyperparathyroïdie ;
  • Aneurisme de l’aorte abdominale ;
  • Certais types de cancer

 

vertèbres-nerfs-colonne-vertébrale-lombaire-sacrée-douleur-inflammation-articulation-disque
Colonne lombaire

Douleur abdominale et mal au dos

Causes

Pancréatite
La pancréatite est une inflammation du pancréas (une glande qui se trouve derrière l’estomac) causée par : l’alcool, une infection virale ou un traumatisme. La douleur abdominale supérieure avec la douleur au dos est le symptôme initial. Elle est suivie par d’autres symptômes comme la nausée et les vomissements. Les symptômes de la pancréatite s’aggravent après avoir mangé.

Calculs biliaires
Les calculs biliaires sont des substances cristallines qui se forment dans la vésicule biliaire et puis qui se déplacent dans la voie biliaire.
Une mauvaise alimentation et l’obésité sont les causes principales des calculs biliaires. Les symptômes des calculs biliaires sont le mal au ventre, la lombalgie, les vomissements et le ventre gonflé.

Calculs rénaux
Les calculs rénaux sont des cristaux dans les reins dus à différentes raisons, comme une accumulation d’acide urique ou de calcium dans les reins.
La douleur abdominale en bas à gauche et le mal au dos sont les symptômes des calculs au rein gauche.
D’autres symptômes des calculs rénaux sont le sang dans les urines, une brûlure pendant la miction, une perte d’appétit et une perte de poids.

Crampes menstruelles
Beaucoup de femmes ont des crampes abdominales les jours précédant le cycle menstruel.
Les douleurs au bas ventre et le mal au dos sont les symptômes les plus fréquents des règles.
Même si ce n’est pas un trouble grave, il faut consulter un médecin si le patient ressent de la nausée, des vomissements, etc.

Syndrome du côlon irritable
Le syndrome du côlon irritable est un trouble du gros intestin. Il est caractérisé par des symptômes comme les troubles à l’intestin, la diarrhée, la constipation, des nausées, un gonflement, etc.
Parfois, parmi les symptômes il y a aussi des douleurs abdominales, un mal au dos et des crampes.

Maladies de l’utérus
Chez les femmes, vu que l’utérus se trouve dans la zone abdominale inférieure, ces troubles peuvent causer aussi mal au ventre et mal au dos, en bas.
Parmi les maladies gynécologiques qui provoquent des douleurs abdominales et la lombalgie il y a : dysménorrhée, fibrome utérin, kystes ovariens.

 

Causes du mal de dos sur la base de la période ou du moment où il se produit

 Causes du mal de dos le matin

Mauvaise posture quand on dort
Les gens qui dorment dans une mauvaise posture souffrent souvent de mal de dos le matin.

Matelas inadéquat
Dans le cas où le matelas ou le lit sur lequel le patient dort ne soutient pas de façon adéquat la partie postérieure, le matelas peut être fatiguer les muscles du dos et peut causer un mal de dos le matin.

Arthrite
Un mal de dos récurrent qui s’aggrave le matin pourrait être causé par de l’arthrite.
L’arthrite spinale provoque une destruction du cartilage qui cause une inflammation des articulations.
La douleur au dos due à de l’arthrite se ressent fréquemment, elle est en général forte le matin.

La spondylose ou arthrose de la colonne vertébrale se produit avec l’âge car les disques intervertébraux se déshydratent et le volume diminue. La hauteur du disque baisse et les vertèbres se rapprochent l’une de l’autre. Dans ces circonstances même un traumatisme léger peut causer une inflammation et un écrasement de la racine nerveuse.
Cette situation peut provoquer une sciatique classique sans la rupture du disque. Si l’arthrose se produit au niveau des articulations postérieures des vertèbres, elle peut causer le syndrome des facettes articulaires des vertèbres qui provoque une douleur au fessier et à l’aine.

Canal lombaire étroit
L’espace entre la moelle épinière et les vertèbres qui la protègent est appelé canal spinal. Le canal lombaire étroit se produit quand l’amplitude du canal spinal au niveau du dos se réduit considérablement, la conséquence est la compression du nerf qui s’enflamme.
La dégénération du disque intervertébral avec l’arthrose des articulations vertébrales peut causer un rétrécissement du canal spinal : c’est le canal lombaire étroit. Ces changements dans le disque et dans les articulations causent de graves symptômes et peuvent être vus grâce à une radiographie. Une personne avec un canal lombaire étroit peut avoir des douleurs qui se diffusent dans les membres inférieurs quand on reste debout longtemps, le matin ou en marchant pendant au moins 10/15 minutes.

Inflammation du nerf sciatique
Le nerf sciatique part de la zone lombo-sacrée (au-dessus de la zone du fessier) et est le nerf le plus long du corps humain.
Le sciatique traverse la zone de la hanche, passe derrière les jambes et se termine au niveau des pieds.
Symptômes
La compression sur le nerf sciatique provoque des douleurs lombaires qui s’étendent aux jambes. Sur la base de la gravité de la pression sur les racines du nerf sciatique, l’intensité de la douleur peut être légère ou très forte.
Une personne qui souffre de sciatalgie due à une hernie discale remarque une aggravation quand elle tousse ou qu’elle éternue, car la pression abdominale augmente et donc aussi la pression sur le disque intervertébral.
Le patient ressent une forte douleur quand il se plie vers l’avant, de plus, le mouvement est limité.
Le nerf provoque des douleurs lors d’un étirement ou à cause de la compression.
Le matin, le corps est plus grand de 1/2 cm car les disques intervertébraux absorbent le liquide quand on est dans une position allongée.
La douleur s’aggrave au réveil (quand le patient se lève du lit) car le disque a un plus grand volume et il presse donc plus sur le nerf, en outre la colonne vertébrale est plus longue et le nerf (de longueur fixe) est étiré.
La hernie cervicale qui presse sur la moelle épinière et provoque des douleurs du cou jusqu’au dos et se diffuse dans les jambes et les bras est très rare. Dans ce cas, la douleur au dos et aux jambes est ressentie quand le patient plie son cou vers l’avant.
Causes
L’inflammation du sciatique peut se produire à cause d’une protrusion discale ou d’une hernie.
La protrusion est un déplacement de tout le disque, une hernie, par contre, est la conséquence de la lésion de l’anneau externe du disque.
Si l’anneau externe se casse, la partie interne (noyau) sort de son site anatomique et se déplace jusqu’à toucher les nerfs spinaux.
La réaction du corps est une inflammation qui cause un gonflement dans la zone et augmente donc la pression sur le sciatique.
La hernie se produit généralement à cause d’une mauvaise posture ou d’une instabilité de la colonne vertébrale provoquée par une faiblesse musculaire.
Il est conseillé d’éviter une position assise prolongée, le vélo est permis, mais seulement sur du plat. La douleur peut s’aggraver après la course à pied.

Grossesse : les femmes sont prédisposées à une inflammation du nerf sciatique pendant la grossesse.
Cela se produit car dans les derniers mois de grossesse, l’utérus a de grandes dimensions et presse sur le sciatique.
Le mal de dos n’est pas un symptôme de la grossesse ; en cas de retard du cycle il ne faut pas s’inquiéter, en effet il se produit aussi dans les jours qui précédent les règles.

Contracture musculaire
Les personnes qui ont une contracture des muscles lombaires souffrent de raideur et de douleur le matin, douleur qui s’améliorent un peu pendant la journée.
Ce type de mal au dos est le plus fréquent chez les enfants et chez les hommes.
La climatisation ou un coup de froid peut causer ce trouble, mais aussi un effort excessif qui provoque le lumbago.
Si une personne a le dos bloqué en avant après un effort, cela signifie qu’il y a des muscles qui sont trop contractés. Normalement, les gens pensent toujours que le trouble est dans les muscles lombaires, mais un blocage en avant est provoqué par les fléchisseurs de la hanche, surtout par l’iléo psoas.

 

mal au dos, nuit, nocturne, sommeilCauses du mal au dos pendant la nuit

Parmi les causes du mal de dos nocturne il y a :
1.     Posture incorrecte du corps pendant le sommeil ;
2.     Trop d’oreillers ou aucun oreiller
3.     Stress ;
4.     Manque d’exercice physique ;
5.     Obésité ;
6.     Calculs rénaux ;
7.     Accidents de tous types, etc. ;
8.     Entraînement excessif ;
9.     Emploi prolongé de chaussures avec un talon haut ;
10.  Efforts musculaires ;
11.  Mal de dos lié à la grossesse ;
12.  Soulèvements de poids trop lourds et de manière incorrecte.

 

Causes de mal au dos pendant la grossesse

 Prise de poids
La prise de poids est la cause principale du mal de dos pendant la grossesse, surtout pendant les derniers mois.
D’autre part, à cause des dimensions croissantes de l’utérus, le centre de gravité de la femme se déplace et provoque une modification de la posture.
La conséquence est des douleurs au dos et la contracture des muscles.

Altérations hormonales
Chez les femmes enceintes, le corps délivre une hormone appelée relaxine qui est fondamentale pour relâcher les muscles pelviens avant l’accouchement.

Stress
Le stress est considéré comme une des causes significatives des douleurs au dos pendant la grossesse.

Rétroversion utérine
Le poids de l’enfant pousse l’utérus en avant et cause une rupture des adhérences qui tenaient l’utérus en rétroversion. La conséquence est le mal de dos.

 

Mal de dos en début de grossesse

 Causes

  • Allongement excessif des tendons et des ligaments ;
  • Centre de gravité
    Le centre de gravité du corps se déplace vers l’avant car l’utérus s’étend. Ce nouvel équilibre provoque un changement de la posture ;
  • Prise de poids ;
  • Hormones
    Les hormones bouleversent le corps de la femme enceinte.
    Le progestérone augmente la flexibilité des ligaments dans la zone pelvienne et les articulations deviennent moins stables.
    Cette altération physique provoque le mal de dos pendant la grossesse ;
  • Infections des voies urinaires ;
  • Posture ;
  • Stress.

 

Douleur continue et persistante

 Les syndromes basés sur la douleur musculo-squelettique qui produisent un mal de dos sont la fibromyalgie et les syndromes basés sur la douleur myofasciale.
La fibromyalgie provoque une douleur diffuse et une raideur dans tout le corps. Les symptômes reportés sont la raideur généralisée, l’affaiblissement et les douleurs musculaires.

La douleur myofasciale est caractérisée par une gêne et une raideur dans des zones déterminées du corps (trigger points), une perte de l’amplitude de mouvement des groupes musculaires touchés et une douleur qui s’étend avec une distribution spécifique, mais elle reste limitée à un nerf périphérique. Généralement, on soulage la douleur en allongeant le groupe musculaire touché.
La douleur myofasciale est souvent accompagnée de contractures musculaires.
Les cicatrices peuvent provoquer des douleurs au dos car elles forment un tissu fibreux qui est comme une pièce sur les vêtements, par exemple celle qui se forme après une césarienne.

Les infections des os (ostéomyélite) de la colonne vertébrale sont une cause rare de douleur aiguë lombaire.

L’arthrite de la colonne vertébrale : la spondylite ankylosante peut causer une douleur et de la raideur dans la colonne vertébrale qui s’aggrave le matin. En général, la spondylite ankylosante touche surtout les adolescents et les jeunes.

Les tumeurs, en particulier le cancer, peuvent être une source de forte lombalgie.

L’inflammation aiguë des nerfs de la colonne vertébrale peut être causée par une infection des nerfs par un zona. Cette pathologie peut se produire dans la zone thoracique et provoque des douleurs dans la partie supérieure du dos, ou dans la zone lombaire, causant des douleurs dans la région inférieure du dos.

 

Douleur au dos sur le côté droit ou gauche

Causes
La douleur dans la partie droite ou gauche du dos peut être aiguë ou chronique.

Hernie discale : la protrusion discale ou la hernie discale est un trouble qui provoque une augmentation de la pression sur les nerfs spinaux.
La conséquence est une inflammation au niveau de la colonne vertébrale et une douleur qui s’étend sur la hanche droite ou gauche du dos.

Posture : une mauvaise posture  est une cause très fréquente de douleur lombaire. Des chaises rigides au bureau peuvent provoquer des douleurs au dos sur le côté droit. Une posture incorrecte également lorsqu’on dort, qu’on marche ou pendant un rapport sexuel peut causer des douleurs sur le côté droit du dos.

Syndrome de l’intestin irritable : le syndrome du côlon irritable est un trouble intestinal qui provoque des troubles au côlon (gros intestin).

Outre les causes décrites ci-dessus, il y a quelques autres causes possibles de mal de dos sur le côté droit.

  • Infection du tractus urinaire (UTI) ;
  • Calculs rénaux ou néphrite ;
  • Obésité ;
  • Maladie du pancréas comme la pancréatite qui peut donner des douleurs au dos à gauche ;
  • Trouble du foie qui provoque un mal de dos à droite.

Autres causes
Le syndrome de la queue de cheval est une urgence sanitaire qui consiste en un écrasement des ensembles de nerfs qui se trouvent sous la moelle épinière (au niveau des dernières vertèbres du dos, du sacrum et du coccyx).
Le matériel discal s’étend dans le canal spinal et comprime les nerfs. Les personnes qui sont touchés peuvent ressentir des élancements douloureux, une possible perte de sensibilité, un trouble intestinal et une incontinence urinaire.
Il peut aussi se produire une incapacité à contrôler la miction qui cause une incontinence ou une impossibilité à commencer la miction.

 

massage, pierresQuoi faire ? Remèdes naturels pour le mal de dos

 Le premier remède est le repos.
Il y a deux positions recommandées :

  • Patient allongé face au sol sans coussin.
  • Patient couché sur le dos avec un coussin sous sa tête et un autre sous ses genoux. Ne pas rester plus de 3 jours au lit.

Prendre un bain ou une douche chaudes : la chaleur peut augmenter l’élasticité des muscles et réduit les contractures. Ce remède de grand-mère augmente la circulation sanguine et aide à se relaxer, il soulage en plus le stress.

Massage : un massage relaxant du dos est la meilleure manière d’être soulagé. Il est important de s’adresser à un masseur professionnel car les techniques de massage erroné peuvent provoquer une aggravation du mal de dos.

Exercices : les médecins prescrivent des exercices de gymnastique pour le dos afin de renforcer les muscles et stabiliser la colonne vertébrale. Si les muscles abdominaux et lombaires sont forts, ils soutiennent la colonne vertébrale dans la vie quotidienne et surtout pendant des efforts. Les exercices d’étirement sont utiles car ils augmentent l’élasticité musculaire et des ligaments. Quand le mal de dos est passé, la natation et les promenades sont utiles pour prévenir les récidives.

Soulever et porter les objets de manière correcte : quand on ramasse et qu’on porte un objet lourd, il doit se trouver près du corps. Il faut toujours maintenir une bonne posture, en outre, il est fondamental de ne pas rester trop d’heures consécutives en voiture, et chaque heure il faut se lever et marcher un peu.

On peut essayer des exercices de yoga pour le mal de dos. Ils sont vraiment utiles pour soulager la douleur.

Le Tulsi ou Basilic sacré est un baume curatif pour l’esprit et le corps qui est utilisé depuis des milliers d’années en Inde et fait partie de la médecine ayurvédique. Faire bouillir 10 feuilles de basilic dans une tasse d’eau. Continuez l’ébullition jusqu’au moment où il se transforme en sirop. Ajouter du sel pendant la cuisson. Buvez cette décoction une ou deux fois par jour pour réduire la douleur lombaire.

Un autre remède commun est la purée de pommes de terre. La pomme de terre doit être épluchée, coupée en dés et bouillie. Préparer la purée et appliquer sur le dos quand elle se refroidit. Utiliser un bandage pour tenir la purée au contact de la peau pendant une heure.

Il est possible de préparer quotidiennement une tasse de thé avec 5 grains de poivre noir, 5 clous de girofle et 1 gramme de gingembre sec en poudre. La tasse de thé doit être bue deux fois par jour.

Augmenter la quantité de vitamine C dans votre alimentation.
On conseille de manger beaucoup de fraises, de tomates et d’agrumes.

 

 

 

Arthrose lombaire et cervicale

Spondylolisthésis et la spondylolyse

Syndrome des facettes articulaires

Fracture d’une vertèbre lombaire

Lumbago (tour de reins)