Mal de dents

Le mal de dents, de gencives ou de mâchoire est provoqué surtout par des troubles dentaires comme :

Certaines maladies peuvent provoquer des maux de dents intermittents, par exemple un problème à l’articulation temporo-mandibulaire (maladie de l’articulation de la mandibule).

 

Causes de la douleur de dents

La cause la plus fréquente du mal de dents est une carie. La carie est une érosion progressive de la dent provoquée par une bactérie.

  • Chez les patients qui font l’objet d’études scientifiques, la douleur aiguë après une obturation est très fréquente quand ce procédé est effectué de manière approximative.
  • De nombreux patients ressentent de la douleur même après une dévitalisation. Dans ce cas, on ressent une douleur aiguë en mâchant.
  • Les troubles de la gencive sont une autre cause fréquente. Une personne peut constater une inflammation des gencives qui peut se propager aux os qui entourent et supportent la structure dentaire.
  • La récession gingivale est un autre trouble qui peut provoquer des douleurs aiguës à une dent.
    On peut traiter la récession gingivale (qui provoque une exposition de petites zones des racines dentaires) en couvrant la partie exposée.
  • Une dent fêlée ou cassée en raison d’un traumatisme (par exemple un accident ou un choc) est également une cause de mal de dents.
  • L’inflammation du tissu de la pulpe dentaire est une des causes moins fréquentes de douleur. Les symptômes d’inflammation du tissu de la pulpe sont : une douleur légère mais constante à proximité d’une dent et une sensibilité plus élevée pendant la mastication. Dans ce cas, on conseille une visite chez le dentiste ou l’endodontiste (le dentiste qui s’occupe du traitement de l’intérieur des dents).
    Un traitement endodontique pourrait être conseillé pour éliminer le problème.
  • L’abcès dentaire (un stade plus grave que la carie qui se produit si celle-ci n’est pas traitée) est une cause de douleur intense.
    L’os qui entoure la dent touchée par l’abcès s’infecte.
    Pour résoudre cette situation, une dévitalisation pourrait être nécessaire.

Certains individus souffrent d’une douleur légère et d’une sensation de pression sur les dents et la mâchoires.
On observe ces symptômes chez les personnes qui souffrent de bruxisme (ou grincement des dents).
Il n’existe pas de traitement véritable pour le bruxisme, mais on peut le diminuer en éliminant les facteurs qui le provoquent (comme l’insomnie, le tabac, le stress, l’alcool, une mauvaise occlusion, etc.).

Quand la dent de sagesse sort, on ressent une douleur aiguë aux dents.
La douleur provoquée par les dents de sagesse est fréquente car ces structures émergent désalignées et elles s’appuient sur les molaires qui sont déjà présentes.
On possède quatre dents de sagesse, deux dans l’arcade dentaire supérieure et deux dans l’arcade inférieure, une à gauche et l’autre à droite.
Le dentiste conseille généralement d’enlever la dent.
Après l’extraction, on ressent de la douleur pendant environ 24 à 48 heures et la joue peut beaucoup enfler.

Autres causes
La douleur n’est pas toujours provoquée par des problèmes de dents ou de gencives.
La douleur dans ces zones est également liée à des maladies cardiaques (l’angine de poitrine ou l’arrêt cardiaque), l’infection de l’oreille et les infections des sinus paranasaux (sinusite).
Dans beaucoup de cas, les malades atteints de cardiopathie se plaignent d’une douleur propagée aux dents ou aux mâchoires.
Les personnes qui ont une infection aux oreilles se plaignent souvent d’une douleur aiguë aux dents et aux mâchoires, en particulier de l’articulation temporo-mandibulaire.
Dans de rares cas, le mal de dents est provoqué par la maladie neurologique appelée névralgie du trijumeau.
L’éruption des dents de lait chez les bébés peut provoquer douleur et irritabilité.
Un problème d’occlusion de l’articulation de la mandibule (articulation temporo-mandibulaire) peut provoquer de la douleur :

  1. à la mandibule ;
  2. au cou ;
  3. aux épaules ;
  4. au dos.

malocclusion,mandibule,dents

Symptômes du mal de dents

Tout d’abord, l’intensité de la douleur est légère.
Cette douleur augmente quand on mange ou on boit quelque chose de chaud ou froid.
Quelques secondes après la sensation de chaleur ou de froid, généralement la douleur diminue.
Quand la zone d’inflammation augmente, le mal de dents devient plus aigu et pulsant.
Cela pourrait se répandre aux joues, aux oreilles et à la tête.
D’autres symptômes qui peuvent indiquer des maladies parodontales sont les suivants :

  • la mâchoire qui grossit ;
  • gonflement autour de la dent touchée ;
  • hémorragie de la dent ou une perte dans toute la zone si la gencive est infectée ;
  • douleur à la gencive et à la mâchoire qui deviennent sensibles au toucher.

gingivite,douleur,dans,les,gencivesLa douleur s’aggrave généralement suite à une pression ultérieure sur la dent. On peut le constater pendant la mastication ou lorsqu’on est allongé.
Parfois la dent paraît normale et il est difficile d’identifier la source de la douleur.
Dans ces cas, on peut ressentir de la douleur en touchant la dent.
Dans des rares cas, on observe un gonflement des ganglions lymphatiques du cou.

 

Mal de dents après une obturation

Dans la plupart des cas, le mal de dents après une obturation est fréquent.

Le dentiste pourrait conseiller un traitement d’obturation pour réparer une dent endommagée par une carie.
L’obturation aide également à prévenir une carie future et elle rétablit la fonction et la forme normales de la dent.
Il est fréquent de souffrir de maux de dents après un traitement dentaire.
La plupart des personnes souffrent de maux de dents légers ou aigus après une obturation.
Parfois même, la dent devient extrêmement sensible.
Après le traitement, la dent touchée pourrait être sensible à l’air, à la pression, aux aliments sucrés, au froid et à la chaleur.
Ces problèmes de sensibilité et de mal de dents se résolvent généralement d’eux-mêmes en deux semaines après l’opération.

 

Types de mal de dents après une obturation

Douleur autour de l’obturation : quand on souffre de douleur autour de l’obturation, il faut à nouveau consulter le dentiste.
Cela pourrait se produire en raison d’une mauvaise obturation de la dent.

Douleur pendant la morsure : on peut souffrir de ce type de douleur quand on essaye de mordre quelque chose.
Après que l’anesthésie ait cessé de faire effet, on commence à ressentir de la douleur qui peut continuer pendant encore quelque temps.
Quand on souffre d’une douleur immédiate pendant la mastication, la cause pourrait être une obturation effectuée de manière incorrecte.
En mordant, on appuie sur l’obturation.
Cela se produit généralement quand l’obturation interfère avec la morsure, quand l’obturation dépasse de la dent et touche les dents supérieures ou inférieures.

Mal de dentsDouleur quand les dents se touchent : la douleur est provoquée par deux surfaces métalliques différentes qui se touchent, comme l’amalgame d’argent d’une dent à peine obturée et la couronne en argent d’une autre dent.
En général la douleur disparaît naturellement en peu de temps, mais si elle continue, il faut consulter un dentiste.

Mal des dents à côté des dents obturées : dans ce cas, on souffre de douleur ou de sensibilité de la dent à côté de celle qui a été obturée.
Quand on a ce type de douleur, il n’y a généralement pas de problèmes avec la dent soignée et la douleur devrait disparaître de manière naturelle.

Mal de dents continu : si la carie était très profonde et arrive à la pulpe dentaire, on peut ressentir une douleur continue (en particulier quand on mange) pendant des semaines même après l’obturation.
Ce mal de dents continu indique que le tissu n’est plus sain et qu’une dévitalisation pourrait être nécessaire pour traiter cette douleur.

Symptômes d’allergie après l’obturation : il peut y avoir une réaction allergique à l’amalgame d’argent utilisé pour l’obturation.
Dans ce cas, on souffre de démangeaisons, d’éruptions cutanées et autres symptômes allergiques et il est nécessaire de remplacer l’obturation d’argent par une obturation composite.
Les réactions allergiques aux obturation d’argent sont rares.

Douleur lancinante à la dent

Une douleur lancinante indique une pulpite aiguë.
Quand une personne va chez le dentiste et se plaint de cette maladie, cela signifie une chose et une seule : l’infection est arrivée à la pulpe et a provoqué une pulpite aiguë (c’est-à-dire une inflammation aiguë de la pulpe).

Quand il y a une carie, l’infection touche d’abord l’émail.
Puis l’infection arrive à la dentine et ensuite (si on ne traite pas la dent) jusqu’à la pulpe.
Après avoir atteint la pulpe, l’infection peut devenir chronique ou aiguë.
Si elle devient chronique, elle provoque de la douleur et éventuellement une nécrose ou la mort de la pulpe.
Si l’infection devient aiguë, elle provoque une inflammation intense de la pulpe associée à une douleur pulsante dans la dent qui augmente pendant la nuit quand on est couché.
En bref, il s’agit d’un mal de dents très intense.

 

Mal de dents après la préparation d’une couronne

                                                                 Causes et solution

Chaleur provoquée par la fraisemal,aux,dents,langue,frenulum,palais
Une des causes les plus fréquentes de cette douleur est la sensibilité produite en raison de la chaleur provoquée par la fraise.
Pendant la préparation de la couronne, si la surface de la dent est très fine, la chaleur provoquée par la fraise peut toucher le tissu pulpaire.
Cette chaleur pourrait provoquer une lésion de la pulpe, connue comme pulpite (inflammation de la pulpe).

Hypersensibilité des dents traitées sans dévitalisation
Dans la plupart des cas, quand une dent a besoin d’une couronne, cela signifie que sa structure est endommagée et que la dent n’arrive pas toute seule à contraster la force.
Elle a donc besoin d’une couronne dentaire.
Dans la plupart des cas, on effectue une dévitalisation pour prévenir l’hypersensibilité.
Toutefois, le dentiste préfère ne pas risquer d’effectuer la dévitalisation car, non seulement cela va augmenter le coût de la couronne dentaire, mais peut également endommager la dent et réduire sa durée de vie.
Dans ce cas, il se peut que la pulpe contenant des fibres nerveuses fonctionnantes devienne hypersensible et provoque un mal de dents.
Si la personne touchée souffre de douleur aiguë, il est préférable d’effectuer une dévitalisation et d’enlever le tissu de la pulpe.

Couronne temporaire défectueuse
Parfois une personne peut également souffrir de mal de dents en raison d’une couronne défectueuse qui a des fissures et qui provoque une sensibilité au contact avec des liquides chauds ou froids.
Dans ce cas, il est préférable de la réparer ou de la refaire.

Couronne d’une mesure incorrecte
Après la pose de la couronne finale, la personne pourrait ressentir de la douleur et une hypersensibilité si la couronne n’a pas les bonnes dimensions, c’est-à-dire qu’elle est trop étroite (et donc elle touche la gencive et provoque de la douleur) ou trop large (et permet aux bactéries de se déposer dans l’espace entre la couronne et la dent, provoquant une infection).

 

Mal de dents pendant la grossesse et l’allaitement

Si on souffre de mal de dents, il ne faut pas hésiter à prendre un rendez-vous chez le dentiste. Il faut bien sûr informer le dentiste du fait qu’on est enceinte.
Le dentiste peut prescrire des analgésiques pour réduire la douleur.
Il pourrait également prescrire des antibiotiques comme la pénicilline, pour soigner l’infection.
Une opération dentaire régulière est généralement reportée à après l’accouchement.
Si l’infection est grave (par exemple une carie), le dentiste peut pratiquer une opération dentaire.
On identifie le problème spécifique à l’aide d’une radiographie.
La préoccupation principale des femmes enceintes pendant l’opération dentaire est l’effet des rayons x et de l’anesthésie sur le bébé qui doit naître.
Toutefois, il ne faut pas s’inquiéter car le dentiste évite de mettre le bébé en danger.
Il donne à la femme un type spécial de tablier pour protéger l’enfant des effets nuisibles des rayons x.
En outre, il administre une dose minime d’anesthésie afin de garantir la protection du fœtus.
dent, douleur

Que faire ? Le traitement pour le mal de dents

Le traitement dépend du trouble. Dans certains cas, des médicaments ou autres remèdes naturels peuvent être utiles, mais dans les cas les plus graves, l’intervention du dentiste est nécessaire.

 

Quoi prendre ? Les médicaments pour le mal de dents

Les médicaments en vente libre sont ceux que l’on peut acheter sans ordonnance. Ces médicaments aident à soulager la douleur, en particulier quand la cause du mal de dents n’est pas un problème grave.
Le médecin prescrit généralement du kétoprofène (Ketum®) pour réduire plus rapidement la douleur ; plus rarement il conseille :

  1. nimésulide (Nexen®) ;
  2. diclofénac (Voltarène®) ;
  3. métamizole ou noramidopyrine (Novalgine®).

On peut prendre les médicaments suivants sans ordonnance pour traiter le mal de dents :

  • aspirine ;
  • paracétamol (Doliprane®);
  • ibuprofène (Advil® ou Brufen®) ;
  • naproxène (Naprosyne®).

Médicaments analgésiques contre le mal de dents chez les enfants
Les enfants peuvent prendre un analgésique comme le paracétamol (Doliprane®), mais il faut consulter le dentiste pour connaître la dose exacte.
Le médecin décide la dose de paracétamol après avoir constaté le poids de l’enfant. Il existe des médicaments par voie orale disponibles sous forme liquide pour soulager la douleur.
Ces médicaments liquides nécessitent d’une brosse souple pour une application facile.
La personne doit juste plonger la brosse dans le liquide et appliquer la solution sur la zone qui provoque de douleur.

Antibiotique pour les infections dentaires
On ne peut pas soigner une infection bactérienne de la dent (comme un abcès) uniquement en prenant des antalgiques. Le patient doit également prendre des antibiotiques pour éliminer l’infection. En d’autres termes, le traitement contre les infections qui provoquent le mal de dents est une combinaison d’antibiotiques et d’antalgiques. Les antibiotiques sont les suivants :

  • amoxicilline (Augmentin®) ;
  • clindamycine ;
  • métronidazole ;
  • érythromycine.

 

douleur de dents, gencives, remèdesRemèdes naturels pour le mal de dents

Bien qu’on puisse prendre des médicaments sans ordonnance pour soulager la douleur, il est préférable de consulter un dentiste dans le cas d’une lésion de la structure de la dent.
Il faut effectuer une visite chez le dentiste même si la douleur est associée à des symptômes tels que fièvre, maux de tête ou visage gonflé autour de la dent touchée. Toutefois, on peut suivre certains remèdes naturels pour soulager temporairement la douleur.

Huile de clous de girofle
L’huile de clous de girofle est traditionnellement utilisée pour soigner le mal de dents. Il suffit d’imbiber une boule de coton propre avec quelques gouttes d’huile de girofle et de l’appliquer à côté de la dent touchée. L’huile de clous de girofle contient une substance chimique appelée eugénol.
Cette substance chimique a des propriété anesthésiques.
Si on met cette substance autour de la dent, la zone s’engourdit et on est donc soulagé.
En outre, les clous de girofle ont des propriétés antibactériennes.
L’emploi d’huile de clous de girofle aide donc à réduire le risque d’infections bactériennes.

Oignon et ail
Les infections dentaires peuvent se produire quand les bactéries agissent sur les restes d’aliments coincés entre les dents.
Puisque l’oignon est connue pour ses propriétés bactéricides, il est efficace de mettre de l’oignon sur la dent touchée pendant quelques minutes.
Les gousses d’ail écrasées contiennent de l’allicine, un composé organo-sulfuré qui a des propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires. Mâcher de l’ail contribue à soulager la douleur.

Ase fétide
L’ase fétide est une résine riche en vitamines et en minéraux. On lui attribue des propriétés thérapeutiques. On peut l’utiliser pour soulager le mal de dents.
Pour ce faire, il faut préparer une pâte en mélangeant une pincée d’ase fétide avec quelques gouttes de jus de citron.
Plonger un peu de coton dans cette pâte et l’appliquer sur la dent touchée.

Extrait de vanille
Les propriétés thérapeutiques de l’extrait de vanille sont également dues à la présence de l’eugénol. Pour utiliser l’extrait de vanille contre le mal de dents, il faut tremper un peu de coton dans quelques gouttes d’extrait de vanille pur et l’appliquer sur la dent.

Herbe de blé
L’herbe de blé est riche en vitamine et en minéraux comme :

  • la vitamine A ;
  • la vitamine C ;
  • la vitamine E ;
  • le calcium ;
  • le magnésium ;
  • le fer.

Elle contient également les phytonutriments responsables des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Utiliser une solution pour bain de bouche à l’herbe de blé pour prévenir les caries.

Solution saline
Faire des gargarismes avec une solution saline chaude est un des vieux remèdes de grand-mère pour soulager la douleur aux dents.
Agiter la solution saline chaude dans la bouche pour aider à réduire le gonflement.
Cela peut également réduire la douleur.

Thé aux plantes
Les infusions aux plantes comme la camomille ou le thé à la menthe sont parmi les remèdes de grand-mère les plus efficaces contre le mal de dents.
On peut également utiliser des fleurs comme l’Acmella oleracea pour soulager les maux de dents. La teinture d’échinaea et l’achillée peuvent être bénéfiques pour soigner les problèmes de dents et de gencives.
Une tisane à la mauve ou à la sauge peut réduire l’inflammation et, par conséquent, le mal de dents.

Compresses chaudes/froides
L’application de compresses chaudes ou froides peut soulager la douleur et le gonflement.
Il faut envelopper une compresse de glace dans une serviette propre et l’appliquer sur la zone touchée.
On peut également poser sur la joue un sachet chaud de thé déjà utilisé.
Le tanin contenu dans le thé aide à engourdir la zone et procure donc un soulagement temporaire.

 

Que faut-il manger ? Régime et alimentation contre le mal de dents

Pendant la phase aiguë ou après l’intervention dentaire, il est conseillé de manger seulement des pommes de terre, des fruits et des légumes mous.
Il ne faut pas ingérer d’aliments très froids ou chauds et il faut éviter les aliments très sucrés.