Google PlusPinterest

Lésion du ligament latéral interne du genou


latéral, interne, ligament, la douleur, lésion, rupture,  douleur, instabilité, inflammation, entorse

latéral interne du genou

Le ligament latéral interne (LLI) est une bande de tissu fibreux large et épaisse qui s’étend le long de la face interne du genou du fémur jusqu’au tibia. Sa longueur est d’environ 46 centimètres . La fonction principale du LLI est d’empêcher que la jambe se fléchisse trop vers l’intérieur (adduction), il contribue également à maintenir le genou stable et permet la rotation.

 

Causes

En règle générale, la lésion du LLI se produit lors d’activités qui tirent excessivement le ligament. Elle se produit soudainement en raison d’un traumatisme, mais elle peut également se produire en raison de mouvements répétitifs.
Il existe deux principaux mouvements qui mettent en tension le ligament latéral interne :

  • torsion,
  • un valgus forcé (de l’extérieur vers l’intérieur) du genou.

Lorsque ces mouvements (ou leur combinaison) sont excessifs, au-delà de la capacité de résistance du ligament, il peut y avoir une blessure du ligament latéral interne.
La déchirure du LLI est fréquente principalement dans les sports de contact ou ceux qui nécessitent des changements de direction rapides.
Les athlètes qui souffrent le plus souvent de ces blessures sont : les joueurs de football, les joueurs de tennis, les joueurs de basket-ball, et ceux qui pratiquent le ski alpin.
Le mécanisme habituel est:

  • un mouvement de torsion du genou tandis que le poids du corps repose sur le pied qui reste fixée au sol (surtout lors de l’atterrissage après un saut)
  • la déchirure peut survenir en raison d’un traumatisme direct sur la partie externe  du genou, l’obligeant à se plier dans la direction opposée (par exemple si un autre joueur tombe sur la côté externe du genou). Rarement une lésion du LLI peut se développer au fil du temps en raison des activités répétitives comme la grenouille en natation.

 

Symptômes

Le symptôme le plus fréquent après une blessure au ligament latéral interne est la douleur sur le ligament , c’est-à-dire dans la partie interne du genou.
La zone au niveau du  ligament déchiré peut se gonfler.
Dans les 2 jours après la blessure, un hématome pourra être vu, l’articulation se gonflera et le patient boitera.
Dans le cas de lésions plus graves, les patients signalent qu’ils sentent le genou instable ou qu’ils ont l’impression qu’il cède.
Les symptômes d’une lésion du LLI sont proportionnels à la taille de la déchirure.
Les lésions du ligament latéral interne sont habituellement classées sur une échelle de I à III.

Premier degré

Il s’agit d’une lésion incomplète du LLI. Le tendon est continu et les symptômes sont généralement minimes. Les patients se plaignent de douleur à la pression sur le ligament et peuvent-être en mesure de retourner à leur activités sportives rapidement.
La majeur part des athlètes perd 1-2 semaines de jeu.

Second degré

Les lésions du second degré sont considérées comme incomplètes, mais les patients signalent une instabilité lorsqu’ils  essayent de se tourner ou de se lever. La douleur et le gonflement sont plus important par rapport au premier grade et généralement la période de repos est de 3-4 semaines.

Troisième degré

Une blessure au troisième degré est une déchirure complète du ligament. Les patients présentent un gonflement et une douleur importante. Ils ont souvent des difficultés à plier le genou. L’instabilité et défaillance  sont une caractéristique commune à la rupture du ligament latéral interne. Généralement, une genouillère ou une attelle de genou sont nécessaires pour protéger l’articulation et la guérison nécessite au moins 6 semaines.

 

Diagnostic

 

Test de distraction ou  rupture du ligament latéral interne, avec une rotation externe du genou, physiothérapie, réadaptation et rééducation motrice

Test de distraction ou rupture du ligament latéral interne

Le médecin demandera de décrire comment s’est produit le traumatisme , si dans le passé d’autres incidents semblables sont déjà arrivés, comment le patient  sent  le genou après la blessure.
Examen : une pression est effectuée  sur le côté externe du genou blessé lorsque la jambe est pliée et ensuite lorsqu’elle est étendue. En fonction de l’intensité de la douleur ou de la rigidité de l’articulation du genou, la blessure est classée comme étant du  premier , second ou  troisième degré.
Si la douleur et le gonflement apparus le jour du traumatisme, ne permettent pas d’effectuer le test, le port d’un tuteur pourra être nécessaire, appliquer de la glace et tenir le genou élevé.

 

Examens

Une fois que le gonflement et la douleur ont diminué, le médecin fait le diagnostic. Le spécialiste peut demander une résonance magnétique (IRM) qui dans 90% des cas montre la gravité de la lésion. Toutefois, en cas de rupture partielle, elle ne fournira pas assez de détails.
L’IRM montre bien l’anatomie des tissus mous et est indiquée en cas de soupçons d’une lésion  du ménisque ou des ligaments croisés. Elle est utile pour détecter un œdème osseux ou une  fracture ostéochondrale. La résonance est utile pour identifier le point de la lésion du ligament latéral interne , mais ce n’est pas un examen précis pour déterminer le degré  de la déchirure.
L’échographie est une autre méthode pour l’évaluation des lésions des tissus mous du genou, même si l’IRM est actuellement la méthode la plus précise pour le diagnostic.

Thérapie

Le traitement initial de toutes les entorses est similaire, suivre le protocole RICE avec  repos, glace, compression et élévation. La charge doit être partielle et il faut utiliser des béquilles tant que l’on continue à boiter.

Le ligament latéral interne a une bonne irrigation sanguine et répond habituellement bien au traitement non chirurgical. Si la déchirure n’est pas grave, le repos peut être suffisant, immobilisation du genou avec une attelle, analgésiques non-stéroïdiens tels que l’ibuprofène (Brufen) et physiothérapie.
Pour garder le genou au repos, le médecin pourra recommander une genouillère qui permet au genou de se plier et s’étendre mais limite les mouvements latéraux.
Cette orthèse est prescrite pour les premières 72  heures. En fonction de l’amélioration de la douleur et du gonflement, un programme de rééducation pourra être commencé au bout de  quelques jours.

Leg press, exercices pour la rééducation après chirurgie du genou

Leg press, exercices pour la rééducation après chirurgie du genou

Lorsque les symptômes ont disparu, il faudrait commencer des exercices pour redonner au genou sa force et son amplitude normale de mouvement. Si de la douleur est ressentie  pendant les exercices, il faut procéder lentement afin d’éviter une irritation supplémentaire. Le temps nécessaire pour la récupération complète peut être d’une  à huit semaines, en fonction de la gravité de la lésion.
Les entorses du premier et second degré ne sont pas soignées avec une intervention chirurugicale . L’articulation doit être renforcée par une orthèse de genou, qui se lie en-dessous et au-dessus de la rotule, ou une genouillère. Les béquilles ne sont nécessaires que pour quelques jours.
Avant, les ruptures complètes étaient opérées, mais maintenant on elles ne le sont plus. Aujourd’hui,  le renforcement se fait avec une orthèse de genou articulée avec verrouillage et régulation de l’amplitude en flexion et en extension. Certains auteurs recommandent l’augmentation immédiate de l’amplitude du mouvement (ROM), tandis que d’autres préfèrent attendre jusqu’à six semaines avec le genou à 30 ° de flexion.
Les béquilles sont généralement nécessaires pendant  1-2 semaines.
Les objectifs du traitement sont de diminuer la douleur, rétablir l’amplitude de mouvement  et la force.
Les exercices pour la récupération du mouvement se font en piscine ou passivement.
Le renforcement du quadriceps commence par des contractions isométriques du quadriceps puis continue avec des exercices en chaîne fermée.

Généralement, les athlètes présentant des lésions du premier et second degré recommence l’activité sportive au bout de 2-3 semaines. Qui subit une rupture complète du ligament aura besoin de  6 semaines ou plus avant de recommencer à jouer.
La prévention d’ultérieure blessures du ligament latéral interne consiste dans le renforcement vaste interne oblique du quadriceps qui est souvent fragile  chez les athlètes qui ont subi une lésion du LLI.

Les complications médicales

Si l’instabilité et le laxisme du genou persistent, une intervention chirurgicale sera nécessaire.

Chirurgie

L’opinion commune est que la rupture isolée du LLI, a besoin rarement d’une intervention chirurgicale, il existe  une étude qui montre les bons résultats obtenus aussi bien en cas d’opération que dans le cas contraire.
Le traitement d’une rupture du LLI associée à la déchirure du ligament croisé antérieur ou postérieur est la  reconstruction chirurgicale.
Une autre indication à la chirurgie est la persistance de l’instabilité, dans ce cas, le chirurgien opte pour le renforcement avec une allogreffe.

Programme de récupération

Les études sur les résultats à long terme ont montré que presque tous les patients présentant des lésions de premier et second degré, ont repris l’activité sportive sans aucun problème au bout de  3 mois.
En cas de lésion troisième degré isolée, le retour au niveau d’avant la lésion se fait en  6-9 mois.
Pronostic

Avec une bonne gestion, la majeure partie des patients avec des lésions légères du LLI peut reprendre l’activité sportive et les activités normales de la vie quotidienne en 2-8 semaines.
Les patients ayant une rupture complète du LLI ont besoin d’une longue période de rééducation afin d’obtenir un meilleur fonctionnement.
Les patients ayant une lésion du ligament latéral interne , ainsi que des lésions à d’autres structures du genou, tels que les ligaments croisés ou le ménisque doivent suivre une longue période de rééducation.

 

 

 

Dr. Massimo Defilippo Fisioterapista Tel 0522/260654 Defilippo.massimo@gmail.com
P. IVA 02360680355

http://www.facebook.com/fisioterapiarubierese?ref=hl

http://www.fisioterapiareggio.com

© Scott Maxwell – fotolia.com

 

DISCLAIMER