Sang dans les selles

Le sang dans les selles peut être rouge, brun et beige, noir et goudronneux ou occulte (non visible à l’œil nu). 

Les causes du sang dans les selles vont de troubles inoffensifs du tractus gastro-intestinal tels que les hémorroïdes à des maladies graves telles que le cancer du côlon.

 

Type de saignement rectal

Il y a deux sources possibles de sang dans les selles : la partie supérieure du tractus digestif (estomac et l’intestin grêle) et le tractus digestif inférieur (côlon, rectum et anus).

L’hémorragie du tube digestif supérieur cause habituellement des selles noires goudronneuses.
Les saignements dans le tractus digestif inférieur se voient habituellement parce que les selles sont enrobées ou mélangées avec du sang rouge vif.
Certains aliments et médicaments peuvent causer du sang dans les selles.
Toutefois, il n’est pas toujours possible de connaître l’origine ou le type de saignement rectal sur base de l’aspect des selles.
Parfois, la quantité de sang est petite et peut être visible uniquement sur le papier toilette.
Un examen physique et l’évaluation par le médecin est nécessaire dans la plupart des cas.

Parfois, les hémorragies dans le tractus gastro-intestinal peuvent être trop lentes pour provoquer des saignements rectaux.
Chez ces patients, l’hémorragie est occulte (non visible à l’œil nu). Le sang se trouve seulement grâce à l’analyse des selles (test recherche de sang occulte dans les selles) en laboratoire.
Les saignements occultes ont de nombreuses causes similaires aux saignements rectaux et peuvent provoquer les mêmes symptômes. Ils sont souvent associés à l’anémie qui est causée par la perte de fer dans le sang (anémie par carence en fer ou anémie ferriprive).

Causes de sang dans les selles

Les causes possibles de sang dans les selles sont :

Diverticulite. les diverticules sont de petites poches qui se forment dans la paroi du côlon. Les diverticules ne causent habituellement pas de problèmes, mais parfois elles peuvent saigner ou s’infecter.

Fissures anales. Il s’agit d’une petite coupure ou d’une déchirure de la muqueuse de la paroi de l’anus, similaire aux fissures qui se produisent dans les lèvres gercées. Les fissures anales sont souvent causées par des selles de grandes tailles et dures qui peuvent causer de la douleur lors de la défécation.

Colite ou inflammation du côlon. Parmi les causes les plus courantes, il y a les infections ou les maladies inflammatoires de l’intestin.

Angiodysplasie. Une maladie dans laquelle les vaisseaux sanguins anormaux et fragiles provoquent des saignements.

Ulcères peptiques. Une plaie ouverte dans la paroi intérieure de l’estomac ou du duodénum, l’extrémité supérieure de l’intestin grêle.
Beaucoup d’ulcères peptiques sont causés par l’infection d’une bactérie appelée Helicobacter pylori. La prise à long terme de médicaments anti-inflammatoire tels que l’aspirine, l’ibuprofène et le naproxène peuvent provoquer des ulcères.

Gastro-entérite ou grippe intestinale. La gastro-entérite est une infection virale ou bactérienne de l’estomac et de l’intestin qui le système immunitaire résout en général en quelques jours. Elle peut causer de la diarrhée avec des traces de sang et du mucus, en plus de symptômes tels que des crampes d’estomac et des vomissements.

Polypes ou cancer.
Les polypes sont des excroissances bénignes qui peuvent se développer, saigner et devenir cancéreuses.
Elles provoquent souvent des saignements qui ne sont pas visible à l’œil nu.

Problèmes à l’œsophage. Les veines variqueuses (varices) de l’œsophage ou des déchirures de l’œsophage peuvent entraîner une perte importante de sang.

Traumatisme ou corps étranger

Malformation vasculaire (structures anormales des vaisseaux sanguins appelées malformations artério-veineuses)
Cette maladie peut également causer de la diarrhée avec du sang dans les selles.

Quelles sont les causes de sang dans les selles pendant la grossesse ?

En général, le saignement rectal est causé par des hémorroïdes, qui sont les vaisseaux sanguins dans le rectum qui s’agrandissent et s’enflamment.
Les hémorroïdes sont relativement fréquentes pendant la grossesse, en particulier au dernier trimestre et dans les semaines après l’accouchement.
Si on a subi une déchirure des veines lors d’une défécation, si les selles sont dures ou si on frotte avec trop d’énergie lorsqu’on essuie avec du papier toilette, ces veines gonflées peuvent saigner.

Les fissures anales sont une autre cause de saignement rectal. Ces lésions douloureuses de la peau de l’anus peuvent être causées par la défécation de selles dures en raison de la constipation, qui est fréquente durant la grossesse.

sang,selles,causes,diverticulite,polypes,hémorroïdes,fissuresSang dans les selles chez les enfants

Fissures anales – Les fissures anales peuvent se produire dans tous les groupes d’âge, des nourrissons aux enfants qui vont à l’école, ou chez les personnes âgées.
Les symptômes de fissures anales sont la douleur et le sang rouge vif dans les selles ou sur le papier toilettes.

Intolérance aux protéines de lait ou de soja, également connu sous le nom d’allergie au lait, l’entérocolite induite du lait ou proctolite, est une maladie qui touche les nourrissons.
Elle peut également se produire chez les enfants qui boivent le lait au sein si la mère boit du lait ou des produits à base de soja.
L’intolérance à la protéine se résout habituellement à l’âge d’1 an.
Les symptômes d’intolérance aux protéines de lait ou de soja comprennent des vomissements et de la diarrhée, en plus du sang dans les selles ou des excréments teints de sang.
La thérapie est un régime alimentaire sans lait.

Causes moins fréquentes
Les maladies inflammatoires de l’intestin, également connu sous le nom la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique, sont des maladies qui causent l’inflammation de la paroi intestinale interne. L’inflammation provoque des symptômes tels que du sang dans les selles, de la diarrhée, une perte d’appétit et une perte de poids.

Diarrhée infectieuse
La diarrhée infectieuse est causée par un virus, une bactérie ou un parasite qui peut causer du sang dans les selles chez les enfants en âge préscolaire et scolaire.
La diarrhée infectieuse peut se développer après la consommation d’aliments et de boissons contaminées, ou après avoir fait une cure d’antibiotiques.
Les symptômes de la diarrhée infectieuse sont habituellement des douleurs abdominales, de la fièvre et du sang dans la diarrhée.

Les polypes juvéniles sont des protubérances qui peuvent se développer entre l’âge de deux et huit ans. Habituellement, les symptômes sont des saignements rectaux indolores.
Les polypes juvéniles ne sont généralement pas cancéreux ou pré- cancéreux, mais devraient être évalués par un médecin et il faut en général les enlever.

Un certain nombre d’autres maladies plus graves, parmi lesquelles l’invagination intestinale (une forme d’occlusion intestinale) ou la maladie de Hirschsprung ou mégacôlon aganglionnaire congénitale (c’est à dire une forme d’occlusion du côlon qui se développe avant la naissance en raison de l’absence de certains nerfs) peut provoquer du sang dans les selles.
L’occlusion est le terme médical pour un blocage intestinal.
La plupart de ces maladies causent un mal être soudain au nouveau-né.

Diagnostic du sang dans les selles

Il est important de consulter un médecin pour évaluer le sang dans les selles.
Par exemple, les selles noires et goudronneuse peuvent être causées par un ulcère peptique ou par un autre problème dans la partie supérieure du tube digestif et peuvent être accompagnées de douleurs à l’estomac.
Le sang rouge vif ou les selles brun, indique généralement un problème dans la partie inférieure du tube digestif, tels que des hémorroïdes ou une diverticulite.
Après avoir vu l’histoire clinique et après l’examen physique, le médecin peut demander des tests pour déterminer la cause du saignement.

Quels examens il faut faire :

Endoscopie. C’est un procédé qui consiste en l’insertion d’un endoscope dans le système digestif, en l’insérant à travers la bouche et le long de l’œsophage, de l’estomac et du duodénum.
L’endoscope est un tube flexible avec une petite caméra à l’extrémité.
L’endoscopie peut aussi être utilisée pour recueillir des échantillons de tissus à analyser au microscope (biopsie).

Coloscopie.
Un procédé dans lequel un dispositif appelé coloscope est inséré dans le rectum pour visualiser le colon. Comme pour l’endoscopie, la coloscopie peut également être utilisée pour recueillir des échantillons de tissus pour la biopsie.

Entéroscopie.
Une procédure similaire à l’endoscopie et à la coloscopie est effectuée pour examiner l’intestin grêle.
Dans certains cas, il faut avaler une capsule avec une petite caméra qui transmet les images sur un moniteur vidéo pendant qu’elle passe à travers le tube digestif.

Lavement baryté.
Une procédure qui utilise un agent de contraste appelé baryum pour rendre le tube digestif visible sur une radiographie. Le baryum peut être avalé ou inséré dans le rectum.

Angiographie.
Une procédure qui consiste à injecter un colorant spécial dans une veine. Cette substance permet essentiellement de voir les vaisseaux sanguins sur une radiographie ou sur un scanner.
La procédure détecte les saignements parce que le colorant s’échappe des vaisseaux sanguins et s’accumule à l’endroit où se trouve le saignement.

Laparotomie.
Une procédure chirurgicale dans laquelle le médecin fait de petites incisions et examine l’abdomen. Cela peut être nécessaire si les autres tests ne parviennent pas à identifier la cause de l’hémorragie.

Les médecins demandent également les tests de laboratoire quand il y a du sang dans les selles. Ces tests peuvent contrôler les problèmes de coagulation, l’anémie et la présence d’infection par le Helicobacter pylori.

Traitement du sang dans les selles

Le traitement varie en fonction de la cause et comprend des médicaments tels que :

  • Antibiotiques pour le traitement de Helicobacter pylori
  • Médicaments anti-inflammatoires pour traiter la colite,
  • Intervention chirurgicale pour enlever des polypes ou des parties du colon endommagées par le cancer, par la diverticulite ou par une maladie inflammatoire de l’intestin.

Parmi les traitements, il y a également des crèmes et des suppositoires pour les hémorroïdes.

Dans de nombreux cas, cependant, le traitement consiste en de simples remèdes naturels que l’on peut faire seul chez soi.
Les remèdes peuvent être:

Une alimentation riche en fibres pour soulager la constipation qui peut causer ou aggraver les hémorroïdes ou les fissures anales ;
Rester assis dans un bain chaud ou salé pour soulager les symptômes des fissures et favoriser la cicatrisation.
Se baigner à la mer est un excellent remède parce que l’eau salée est thérapeutique.
Il y a des personnes avec peu de plaquettes qui mettent quelques mois pour la guérison complète après une coupure ou une éraflure. Si ces sujets entrent dans l’eau de mer, ils accélèrent la fermeture des lésions et la formation d’une peau normale.