Remèdes naturels en cas de diarrhée

La diarrhée se manifeste par des selles liquides et aqueuses.

Avoir la diarrhée signifie aller à la selle au moins trois fois par jour.

 

Classification de la diarrhée en fonction de sa fréquence

  • La diarrhée aiguë est un problème fréquent qui dure généralement 1 ou 2 jours et qui disparaît spontanément. La diarrhée qui dure pendant plus de 2 jours peut être le signe d’un problème plus sérieux.
  • La diarrhée chronique (ou persistante) se manifeste à peu près chaque jour pendant au moins 4 semaines. Elle peut être le symptôme d’une maladie chronique. Les symptômes de diarrhée chronique peuvent être persistants, mais aussi intermittents.
  • La diarrhée récurrente a une évolution cyclique (elle se manifeste de temps en temps) et peut être causée par des intolérances alimentaires.

 

Types de diarrhée

  • La diarrhée osmotique est provoquée par des solutés osmotiquement actifs, c’est-à-dire des substances qui absorbent les liquides dans l’intestin.
  • La diarrhée graisseuse (stéatorrhée) est causée par la mauvaise digestion des graisses. Les selles ont une mauvaise odeur et présentent de petites gouttes de graisse à la surface. Parmi les causes, nous pouvons citer des problèmes au pancréas et au foie, des calculs biliaires, la maladie de Crohn, la giardiase, etc.
  • La diarrhée sécrétoire se manifeste quand la muqueuse intestinale sécrète trop d’eau et d’électrolytes dans l’intestin. Elle est souvent causée par des infections, des tumeurs et des médicaments.
  • La diarrhée motrice est provoquée par l’augmentation du péristaltisme (contraction des muscles intestinaux). La conséquence est la diminution du temps durant lequel les selles traversent l’intestin. Le côlon a donc moins de temps pour absorber la partie liquide des selles. Ce type de diarrhée se manifeste souvent chez les patients qui souffrent du côlon irritable.
  • La diarrhée par réduction de la surface d’absorption est provoquée par la réduction de la surface intestinale qui absorbe l’eau et les substances nourrissantes. Parmi les causes, nous pouvons citer la maladie cœliaque et l’ablation d’une partie du côlon.
  • On souffre de diarrhée par malabsorption quand des altérations se produisent au niveau des pompes actives d’absorption des électrolytes.

 

Quelles sont les causes de la diarrhée ?

La diarrhée aiguë est généralement causée par une bactérie, un virus ou un parasite. On parle alors de gastro-entérite. La diarrhée chronique est généralement liée à un trouble fonctionnel comme le syndrome de l’intestin irritable ou une maladie intestinale comme la maladie de Crohn.
Les causes les plus fréquentes de diarrhée sont les suivantes :

Infections bactériennes. Plusieurs types de bactéries ingérées à travers l’eau ou les aliments contaminés peuvent causer la diarrhée. Les bactéries « coupables » sont généralement les suivantes : campylobacter, salmonelles, shigelles et E. Coli (Escherichia coli).

Infections virales. De nombreux virus causent la diarrhée, par exemple : rotavirus, norovirus, cytomégalovirus, herpès simplex et virus de l’hépatite.
L’infection au rotavirus est la cause la plus fréquente de diarrhée aiguë chez les enfants. Elle se résout généralement en 3 à 7 jours. Toutefois, elle peut causer des problèmes de digestion du lactose pendant plus d’un mois.

Parasites. Les parasites peuvent entrer dans le corps à travers la nourriture ou l’eau et s’établir dans le système digestif. Les parasites qui causent la diarrhée sont la Giardia lamblia, l’Entamoeba histolytica et le Cryptosporidium.

Troubles fonctionnels intestinaux. La diarrhée peut être un symptôme du syndrome de l’intestin irritable. Dans ce cas-là, elle se manifeste le matin et disparaît quelques heures après le réveil.On peut remarquer aussi du mucus dans les selles.

Maladies intestinales. La rectocolite hémorragique (colite ulcéreuse), la maladie de Crohn et la maladie cœliaque provoquent souvent une diarrhée continue.

Intolérances alimentaires et sensibilité. Certaines personnes digèrent difficilement certains aliments comme le lactose (sucre présent dans le lait et les laitages).
Le même symptôme peut se présenter aux personnes qui souffrent d’intolérance au fructose.
Certaines personnes peuvent souffrir de diarrhée si elles mangent certains types d’édulcorants en quantité excessive.

Réaction aux médicaments. Les antibiotiques, les médicaments contre le cancer, la pilule contraceptive et les antiacides qui contiennent du magnésium peuvent provoquer une diarrhée soudaine.

Syndrome prémenstruel. Une semaine avant leurs menstruations, certaines femmes souffrent de diarrhée. Ce symptôme peut se manifester aussi avant le travail (accouchement).

Compléments alimentaires. De nombreux compléments en vitamines, en sels minéraux, en acides aminés, en créatine, en carnitine, etc., peuvent causer de la diarrhée.

Diarrhée psychosomatique
L’anxiété et le stress peuvent causer de la diarrhée. Toutefois, heureusement, quand on retrouve sa tranquillité, on se sent mieux aussi au niveau intestinal. Dans ce cas, le traitement a pour but de détendre le patient à l’aide de remèdes naturels et d’exercices. Toutefois, s’ils ne suffisent pas, le médecin pourrait prescrire des médicaments anxiolytiques.

Quelques personnes développent la diarrhée après une intervention chirurgicale à l’estomac qui peut faire transiter la nourriture plus rapidement à travers le système digestif.
Les personnes qui visitent certains pays étrangers sont à risque en ce qui concerne la diarrhée du voyageur (tourista), causée par de la nourriture ou de l’eau potable contaminées par des bactéries, des virus ou des parasites.
Dans de nombreux cas, il est impossible d’identifier la cause de la diarrhée. Étant donné que la diarrhée disparaît spontanément en 1 ou 2 jours, en comprendre la cause n’est pas nécessaire.

 

Couleur de la diarrhée

La couleur des selles dérive de la bilirubine et des produits du métabolisme de cette substance. Si la bilirubine manque ou si elle n’a pas le temps d’être transformée dans l’intestin, les selles peuvent prendre une couleur anormale.

Diarrhée verte
Les selles vertes peuvent avoir deux types de causes : l’alimentation et les médicaments. La diarrhée verte peut être un effet secondaire des antibiotiques ou de compléments à base de fer. En outre, quand on mange trop de légumes “verts” comme les épinards, le persil ou la salade, les selles peuvent devenir vertes. La digestion est trop rapide et la biliverdine contenue dans la bile n’a pas le temps de se transformer en bilirubine.

Diarrhée blanche
La diarrhée blanche peut être due à la carence de bile dans l’intestin. Parmi les causes, nous pouvons citer : calculs biliaires, tumeur au pancréas ou au foie, hépatite, cirrhose ou prise de certains médicaments.

Diarrhée jaune
Parmi les causes de selles jaunes, nous pouvons citer la maladie cœliaque ou bien une infection.

 

Contagion

En général, les infections qui causent la diarrhée sont très contagieuses. Dans la plupart des cas, l’infection peut se transmettre aux autres tant que le patient n’est pas guéri.
Les infections qui causent la diarrhée peuvent se transmettre à travers :

  • Les mains sales,
  • L’eau ou des aliments contaminés,
  • Certains animaux domestiques,
  • Le contact direct avec la matière fécale (couches sales ou toilettes sales).

Tout ce qui entre en contact avec les germes infectieux peut être contaminé. Cela inclut les jouets, les tables à langer, les surfaces de la salle de bains ainsi que les mains de quelqu’un qui prépare la nourriture. Les jeunes enfants peuvent s’infecter en touchant une surface contaminée, comme les toilettes ou un jouet, et en mettant ensuite les doigts dans la bouche.

La diarrhée du voyageur (tourista)

La diarrhée du voyageur est la maladie qui frappe le plus fréquemment les personnes qui se rendent à l’étranger. Chaque année, de 20 % à 30 % des voyageurs internationaux (environ 10 millions de personnes) souffrent de diarrhée. Ce symptôme se manifeste généralement au cours de la première semaine de voyage. Toutefois, il peut se manifester n’importe quand pendant le voyage et aussi pendant les deux semaines qui suivent le retour à la maison.
Le risque dépend de la destination du voyageur. Les destinations qui présentent un risque élevé sont les pays en voie de développement de l’Amérique Latine, de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Asie.

Quelles sont les causes de la diarrhée du voyageur ?
Les causes primaires sont les infections causées par des bactéries, des virus et des parasites. Les bactéries causent environ 80 % des cas de diarrhée du voyageur. La bactérie « coupable » la plus fréquente est l’E. coli qui cause la diarrhée et des crampes, mais qui provoque peu de fièvre.

 

Remèdes naturels en cas de diarrhéeQuels sont les symptômes les plus communs de la diarrhée du voyageur ?

Dans la plupart des cas, les symptômes apparaissent rapidement. La maladie provoque généralement une augmentation de la fréquence, du volume et du poids des selles. La consistance des selles est altérée. En général, un voyageur remarque des selles liquides ou aqueuses quatre ou cinq fois par jour.
D’autres symptômes associés peuvent être par exemple :

  • Nausées,
  • Vomissements,
  • Crampes abdominales,
  • Gonflement abdominal (ventre gonflé),
  • Fièvre,
  • Urgence à déféquer,
  • Malaise.

L’infection peut commencer par des symptômes légers qui s’aggravent pendant les deux semaines qui suivent. Dans certains cas, elle affecte aussi l’estomac. Les symptômes initiaux sont une perte d’appétit et de la fatigue.
La plupart des cas sont bénins et se résolvent en 1 à 2 jours sans aucun traitement. La diarrhée du voyageur est rarement mortelle. En ce qui concerne le pronostic, 90 % des cas se résolvent en 1 semaine et 98 % des cas en un mois. Quand les symptômes typiques (fièvre, vomissements et diarrhée à jet) ont disparu, il peut rester une sensation de lourdeur après avoir mangé, surtout après un repas copieux.

 

Quand s’inquiéter ? Complications de la diarrhée

La complication principale de la diarrhée est la déshydratation causée par la perte de grandes quantités d’eau, de sel et de substances nutritives. La déshydratation peut causer d’autres maladies graves, comme l’hypotension (basse pression), des convulsions, une insuffisance rénale et aussi la mort. Il faut consulter le médecin en cas de :

  • Urine foncée ou faible quantité d’urine,
  • Rythme cardiaque accéléré,
  • Peau sèche et rougeurs,
  • Maux de tête ou sensation de tête vide,
  • Fatigue,
  • Irritabilité ou confusion,
  • Grave douleur abdominale ou rectale,
  • Présence de sang dans les selles (diarrhée rouge) ou selles noires similaires au goudron.

 

Diagnostic de la diarrhée

Le médecin fait un examen physique et considère les antécédents médicaux du patient pour diagnostiquer la cause de la diarrhée. Il ou elle peut prescrire l’analyse de sang et des urines.
Le médecin peut ordonner des tests supplémentaires pour déterminer la cause de la diarrhée et d’autres maladies associées en fonction de l’état de santé du patient :

  • Le test du jeûne pour déterminer si la cause est une intolérance alimentaire ou une allergie,
  • Les examens diagnostiques par imagerie médicale (résonance magnétique, scanner, etc.) pour vérifier la présence d’anomalies structurelles ou d’une inflammation de l’intestin,
  • La culture des selles pour contrôler la présence de bactéries, de parasites ou de signes de maladie,
  • La coloscopie pour la diarrhée chronique qui provoque des crises diurnes et nocturnes,
  • La sigmoïdoscopie pour contrôler le rectum et le côlon inférieur afin d’identifier des signes de maladies intestinales.

 

Traitement médicamenteux en cas de diarrhée

Dans de nombreux cas, la diarrhée guérit spontanément. Cependant, dans les cas les plus graves, le médecin peut prescrire le diphénoxylate et l’atropine (Lomotil). De plus, il peut prescrire des antibiotiques si la diarrhée est due à une infection bactérienne.
Pendant la grossesse, on ne peut pas prendre ce type de médicaments. Il est donc conseillé de suivre une bonne alimentation pour éviter ce trouble.

 

Que manger ? Alimentation et nutrition en cas de diarrhée

Tant que la diarrhée persiste, on peut soulager les symptômes si l’on évite de consommer de la caféine, des aliments gras, riches en fibres ou des gâteaux. Ces aliments peuvent aggraver la diarrhée. Certaines personnes ont aussi des problèmes à digérer le lactose pendant ou après une crise de diarrhée. Le yaourt contient moins de lactose que le lait et est souvent mieux toléré. Les yaourts contenant des cultures bactériennes vivantes peuvent aider les personnes qui souffrent de diarrhée à se rétablir plus rapidement. Pour réduire les symptômes, il faudrait modifier l’alimentation. Les aliments conseillés sont : les bananes, le riz complet, les pommes de terre cuites à l’eau, le pain grillé, les crackers, les carottes cuites, les courgettes, la courge, le gingembre et l’épeautre. La banane possède certaines propriétés qui favorisent la santé du côlon et de l’intestin en cas de diarrhée. Pour les enfants, le médecin peut aussi recommander une alimentation spécifique. Une fois que la diarrhée cesse, le médecin permet aux enfants de rétablir une alimentation normale et saine si elle peut être tolérée. Les nouveau-nés qui souffrent de diarrhée doivent prendre le lait maternel ou le lait qu’ils prennent d’habitude accompagné de solutions de réhydratation orales. Certains enfants en convalescence de diarrhée virale ont des problèmes de digestion du lactose pendant au moins un mois.

 

Nutrition et compléments alimentaires pour la diarrhée

Le riz, l’orgeat, les jus de légumes frais (surtout de carotte et de céleri) et le bouillon clair aident à rétablir un bon équilibre des fluides et des électrolytes.
Préparer le riz et l’orgeat avec une tasse de blé cru par litre d’eau bouillante. Laisser reposer pendant 20 minutes. Boire au cours de la journée.

Probiotiques – les Lactobacillus acidophilus ou les bifidobacterium peuvent être pris en poudre ou en gélules. Ils permettent de maintenir les « bonnes » bactéries dans l’intestin. Les probiotiques font partie des ferments lactiques, produits qui contiennent des bactéries capables de métaboliser le lactose. Ils peuvent contribuer à soulager la diarrhée, bien que les preuves scientifiques soient composées d’opinions contradictoires. Les yaourts actifs contenant ces probiotiques peuvent aider à prévenir la diarrhée. Les personnes dont le système immunitaire est gravement affaibli ou celles qui prennent des médicaments pour affaiblir le système immunitaire devraient parler avec leur médecin avant de prendre des probiotiques.
Il existe une levure appelée Saccharomyces boulardii qui est souvent utilisée en Europe pour prévenir la diarrhée associée à la prise d’antibiotiques. Il faut en prendre 1 à 3 comprimés par jour. Elle peut être prise avec d’autres probiotiques. Des cas rares mais graves d’infection chez des patients gravement malades ont été signalés, donc il ne faut pas prendre la levure Saccharomyces boulardii sans contrôle médical.

La glutamine (3 000 mg, 3 fois par jour) peut contribuer à traiter la diarrhée causée par l’irritation de la muqueuse intestinale. Des doses élevées de glutamine peuvent potentiellement causer des troubles mentaux chez les individus susceptibles. La glutamine peut interférer avec certains médicaments, parmi lesquels certains médicaments antiépileptiques et certains médicaments de chimiothérapie. Les personnes intolérantes au lactose doivent prendre des compléments de lactase avant de manger des produits laitiers.

Le zinc (10 à 20 mg par jour) peut aider à améliorer les fonctions du système immunitaire.

 

Plantes

Ne pas prendre de plantes pour soigner la diarrhée sans en avoir parlé avec le médecin, notamment avant de traiter la diarrhée d’un enfant. Si la diarrhée est causée par certains types d’infections, les traitements à base de plantes peuvent aggraver la situation. Les remèdes les plus fréquents à base de plantes pour la diarrhée sont décrits ci-dessous. On peut les utiliser en infusion si cela n’est pas spécifié de manière différente. Préparer l’infusion avec une petite cuillère de plante pour chaque tasse d’eau chaude. Couvrir pendant 5 à 10 minutes pour les feuilles ou pour les fleurs et pendant 10 à 20 minutes pour les racines. Boire 2 à 4 tasses par jour. Demander au médecin quelles sont les plantes que l’on peut consommer.

Plantes astringentes :
Les plantes astringentes, comme les feuilles de mûre (Rubus fruticosus) ou les feuilles de framboise (Rubus idaeus) aident à « assécher » les muqueuses de l’intestin.
Préparer une infusion avec une petite cuillère remplie par tasse. Boire une ½ tasse chaque heure. La poudre de caroubier (Ceratonia siliqua) est riche en fibres. L’extrait de myrtille (Vaccinum myrtillus) a des propriétés astringentes. Ne pas prendre de myrtille si l’on prend des médicaments anticoagulants (fluidifiants du sang). La myrtille peut interagir avec les médicaments pour le diabète. L’aigremoine (Agrimonia eupatoria) est un remède traditionnel pour la diarrhée. Le dosage usuel est de 3 g (environ une ½ petite cuillère) par jour. L’aigremoine peut avoir des effets secondaires comme diluer le sang et abaisser la pression sanguine.

 

Remèdes naturels anti-inflammatoires contre la diarrhée

La quercétine (250-500 mg 2 à 4 fois par jour) est une plante basée sur les flavonoïdes qui peut contribuer à réduire l’inflammation.

La camomille (Matricaria recutita) se prend généralement comme un thé. Dissoudre 3 à 4 g de poudre (environ 3 petites cuillères) dans une tasse d’eau chaude, mélanger et laisser refroidir. Boire 3 fois par jour. Ce remède de grand-mère peut interférer avec les médicaments hormonaux.

Le citron : on conseille de boire, le matin, un jus de citron avec une petite cuillère de bicarbonate de soude.

La guimauve officinale (Althaea officinalis) peut être prise comme le thé avec de l’eau froide. Mettre deux cuillères de racine dans 1 litre d’eau et laisser agir toute la nuit. Mélanger. Boire un peu pendant tout le jour. La guimauve peut interférer avec certains médicaments pris par voie orale, comme le médicament au lithium.
La poudre d’écorce d’orme rouge (Ulmus fulva). Utiliser 30 grammes de poudre par litre d’eau. Faire une pâte avec la poudre et une petite quantité d’eau. Ajouter graduellement le reste de l’eau et puis faire mijoter. Prendre 1 petite cuillère toutes les 30 à 60 minutes.

Plantes qui combattent les infections :
Les plantes contenant de la berbérine peuvent contribuer à soigner la diarrhée infectieuse. Parmi ces plantes, on trouve l’épine-vinette (Berberis vulgaris) et l’hydraste du Canada (Hydrastis canadensis). Les femmes enceintes ou les femmes qui allaitent ne peuvent pas prendre de berbérine. Le Psyllium est une fibre soluble qui dérive des enveloppes des graines d’une plante appelée Plantago ovata et qui peut contribuer à soigner la diarrhée. C’est une substance qui absorbe l’eau dans le côlon en contribuant ainsi à durcir les selles. La prise de psyllium doit être accompagnée d’une consommation d’eau importante.

 

Quelle est la durée de la diarrhée ? Le pronostic

Si la diarrhée aiguë dépend de la nourriture ingérée, elle dure généralement de 1 à 2 jours. Dans les autres cas, cela dépend de la cause. La diarrhée chronique persiste tant que le patient souffre de la maladie qui provoque la diarrhée.

 

Comment prévenir la diarrhée du voyageur ?

Les voyageurs peuvent réduire au minimum le risque de diarrhée en suivant les mesures de prévention générales : éviter de boire des boissons ou de manger des aliments achetés à des marchands ambulants ou dans d’autres établissements présentant de mauvaises conditions d’hygiène. Éviter de manger de la nourriture frite, crue ou peu cuite, surtout la viande, les œufs et le poisson. Laver soigneusement et peler les fruits et les légumes. S’ils sont bien conservés, les aliments bien cuits et emballés sont sains.
Le risque de gastro-entérite et de diarrhée du voyageur augmente quand on ingère de l’eau du robinet, de la glace, du lait non pasteurisé et des produits laitiers. Les boissons sures comprennent les boissons gazeuses en bouteille, le thé chaud ou le café, la bière, le vin et l’eau bouillie ou traitée de façon opportune à l’aide d’iode et de chlore.