Alimentation pour les hémorroïdes

INDEX

L’alimentation conseillée pour ceux qui souffrent d’hémorroïdes, est riche en hydrates de carbone complexes et en fibre diététique, en particulier en fibre insoluble.


Le problème principal de l’alimentation survient quand il y a différentes maladies qui prévoient deux types d’alimentation différentes.
Par exemple, le diabète prévoit un régime avec peu de sucres, la stéatose hépatique se soigne avec une alimentation pauvre en graisses, tandis que pour la colite il faut des aliments très riches en fibres.

régime,pour, hémorroïdes,saignement,constipation

En plus des fibres alimentaires, les aliments riches en zinc, vitamine C, anthocyanes et flavonoïdes, parmi eux la quercétine, peuvent être utiles pour gérer les hémorroïdes.
Le fait de manger des pommes peut faire du bien aux hémorroïdes parce que de récentes recherches ont démontré qu’ils contiennent de la rutine, un type de flavonoïde qui est généralement utilisé contre les hémorroïdes.


Que faut-il manger lorsque l’on souffre d’une inflammation des hémorroïdes, et pourquoi ?

Anthocyanes
Les anthocyanes ou anthocyanines peuvent être utiles aux personnes qui souffrent des hémorroïdes parce qu’ils renforcent les veines en réduisant la perméabilité.
Les principales sources alimentaires d’anthocyanines: cerises, myrtilles, choux, radis, raisin, framboises, grenades, rhubarbe et fraises.

Myrtilles
Les myrtilles font partie, depuis toujours, des aliments les plus salutaires, et elles représentent une aubaine pour qui souffre des hémorroïdes. Grâce à leur concentration élevée d’anthocyanines, les myrtilles aident à réparer les protéines endommagées dans les parois des vaisseaux sanguins et améliorent la santé générale du système vasculaire.
Les myrtilles sont une bonne source de fibres insolubles et solubles comme la pectine. De surcroît, par rapport à d’autres fruits des bois, les myrtilles (surtout les myrtilles sauvages) sont une bonne source de vitamine e.

Hydrates de carbones complexes
Les recherchent ont prouvé que les hémorroïdes sont très rares dans les pays du monde où l’on mange beaucoup d’hydrates de carbones complexes, de fibres et de produits non raffinés.
Principales sources alimentaires d’hydrates de carbones complexes: brocoli, pommes de terre, courge, mûres, pâtes, blé, riz, châtaignes.

Quercétine
La quercétine peut servir à ceux qui souffrent d’hémorroïdes, car, tout comme les flavonoïdes, elle renforce la structure des petites veines et les capillaires, en réduisant leur perméabilité et leur fragilité.
Principales sources alimentaires de la quercétine: chou, pamplemousse, pommes, myrtilles, poires, raisin, épinards, oignons, ail.

Vitamine C
Les aliments riches en vitamine C sont utiles quand on souffre d’hémorroïdes parce que la vitamine C peut aider le tonus et resserrer les veines.
La vitamine C contribue au processus de guérison.
Principales sources alimentaires de vitamine C: choux, oranges, fraises, pommes de terre, mandarines, poivrons, poires bon-Chrétien, kiwi.

Zinc
Le zinc est utile dans le cas d’ hémorroïdes parce qu’il permet d’accélérer le processus de guérison et il sert pour la guérison des blessures.
Principales sources alimentaires du zinc: orge, poulet, crabes, huitres, agneau, bœuf, blé et dinde.

Grossesse
Le changement de régime et de style d vie sont des remèdes naturels, à suivre même pendant la grossesse.
De cette façon, on aide à désenflammer les hémorroïdes saignantes et douloureuses.
Selon la médecine conventionnelle, boire de l’eau en grande quantité favorise le fonctionnement de l’intestin.
Les fruits et les légumes juteux aident beaucoup.
L’achat d’une centrifugeuse ou d’un mixeur représente un bon investissement pour améliorer la santé.
La fibre est la chose la plus importante.
Un tas d’aliments sont riches en fibres, comme le raisin sec, les abricots, les oranges, les pommes, la laitue, le maïs, les choux et les aubergines.

Fibre
Les sources de nourriture à fort contenu de fibre sont: le blé complet, le seigle complet, l’avoine, la farine d’avoine non raffinée, le riz complet, les légumes, les haricots, les choux de Bruxelles, les carottes, le maïs, les choux, les haricots verts, le raisin sec, les oranges et les prunes.
Eviter les aliments transformés, raffinés, les aliments gras et huileux et les hydrates de carbone raffinés sous forme d’aliments sucrés parce qu’ils ne contiennent pas de fibres et même pas les substances nourrissantes vitales nécessaires à la santé.

Les régimes et l’alimentation les plus efficaces

Il y a beaucoup d’alimentations possibles. Nous comparerons ici le régime alimentaire de 2 types d’alimentation naturelle, recommandé par les médecins et qui ont d’excellents résultats d’après les témoignages de nombreux patients, sans prendre de médicaments ou effectuer d’intervention chirurgicale.

Selon la médecine conventionnelle, l’ennemi à combattre en cas d’hémorroïdes et de fissures anales est la constipation.
Les aliments recommandés sont :

  • L’avoine (elle contient des fibres),
  • Les châtaignes,
  • Les pommes de terre,
  • Le yogourt,
  • Les fruits et légumes en général.

Selon la médecine conventionnelle, parmi les aliments à éviter, il y a :

  • L’alcool,
  • Le café, le thé et le chocolat,
  • Les boissons sucrées et gazeuses,
  • Les fromages,
  • La charcuterie,
  • Les aliments épicés et le piment,
  • Les aliments gras et frits,
  • Le vinaigre et le citron,
  • Les noix et les amandes (pas plus de 3 par jour),
  • Les crustacés,
  • L’ail et l’oignon.

Malheureusement, beaucoup de personnes ne résolvent pas le problème et essaient de prendre des médicaments.
Étant donné que les médicaments ne réduisent pas souvent l’inflammation des hémorroïdes, le médecin recommande une intervention chirurgicale.

Le régime alimentaire du groupe sanguin ABO du Dr D’Adamo a étudié la réaction du système immunitaire selon les aliments que l’on mange.
Il a été découvert que, pour les hémorroïdes, les principaux responsables sont les céréales.
Pour résoudre le problème, il faut remplacer toutes les céréales par :

  • Des légumineuses,
  • Du poisson (en particulier la morue qui est toléré par tous)
  • Des légumes.

Bien sûr, il faut également éviter :

  • L’alcool,
  • Les pâtisseries,
  • Les aliments frits,
  • La charcuterie et la viande de porc en général.

Une personne d’un groupe sanguin peut manger certains aliments, mais doit éviter d’autres aliments qui peuvent causer une réaction du système immunitaire.
Les créateurs de ce régime critiquent la médecine conventionnelle, car elle ne cherche pas la vraie cause de la maladie mais elle prescrit des médicaments et des interventions chirurgicales contre les symptômes.
Par exemple, une personne du groupe A ne peut pas manger de viande rouge, mais tolère les fruits, à l’inverse des personnes du groupe O.
Selon le régime alimentaire du groupe sanguin ABO, la cause n’est pas la constipation. De nombreuses personnes parviennent à résoudre le problème avec ce type d’alimentation et évitent l’intervention chirurgicale, même sans prendre de médicament.

Régime végétalien/alimentations crue
L’hygiénisme et la médecine naturelle sont basés sur une alimentation simple et des aliments autant que possible crus.
Selon l’alimentation recommandée pour les hémorroïdes, les féculents sont les coupables.
Dans ce cas, ce type d’alimentation concorde avec le régime de groupe sanguin.
Dans la plupart des cas, l’exclusion des céréales est suffisante pour résoudre le problème.
Le régime alimentaire des hygiénistes est une sorte de végétalien/alimentations crue. Il est donc recommandé de remplacer la farine avec :

  • Des légumes frais,
  • Des fruits,
  • Des légumes,
  • Des fruits à coque,
  • Des graines,
  • Des pommes de terre.

La cuisson à la vapeur est préférable. Par contre, il faut éviter la cuisson à haute température :

  • Dans le four,
  • Dans la micro-onde,
  • La friture.

Le régime végétalien a permis à de nombreux patients de guérir ou d’améliorer les valeurs des résultats des prises de sang (la glycémie, le cholestérol, les hormones thyroïdiennes, etc.), la tension artérielle ainsi que d’autres symptômes.
Les personnes qui modifient leur alimentation et arrêtent de manger des aliments « nuisibles » tels que le lait et les produits laitiers ont souvent de nouveaux symptômes tels que :

  • Rhume,
  • Production de mucus ou de catarrhe,
  • Transpiration,
  • Éruptions cutanées, etc.

Il s’agit de symptômes de « sevrage » normaux. Les personnes qui arrêtent de fumer savent que pendant quelques semaines, une toux apparaît, jusqu’à ce que les toxines soient éliminées.
En plus de l’alimentation, il est important de vivre à l’air libre, autant que possible, même quand il fait froid ou qu’il pleut et d’effectuer une activité sportive régulière.
Boire beaucoup n’est pas nécessaire parce que les fruits contiennent beaucoup de liquides. Un demi-litre d’eau par jour est suffisant.

Jus,fruits,poire,régime,hémorroïdes,fibreLes aliments spécifiques contre les hémorroïdes

Les jus de fruits des bois comme les mûres et les myrtilles en plus des cerises sont excellents pour les hémorroïdes.
Ils contiennent des substances appelées proanthocyanidines et anthocyanines qui réduisent l’enflure et la douleur des hémorroïdes.
Il faudrait boire au moins un verre de jus de fruit par jour.

Jus de fruits centifugés
Une de mes malades a obtenu de grands bienfaits en centrifugeant les légumes.
Elle n’aime pas le goût des légumes, mais depuis qu’elle a commencé à utiliser la centrifugeuse, elle arrive à en manger tous les jours.

Les baies de cassis et de groseilles sont très utiles pour les hémorroïdes, même après l’opération.

La groseille contient beaucoup de minéraux, de la rutine et de la vitamine c.
Son jus est extrêmement important pour soigner les hémorroïdes.

Ce jus renferme une petite quantité d’acide gras GLA et produit une prostaglandine
qui contrôle la douleur dans le corps.
Boire deux verres de baies de jus de cassis ou de groseilles par jour.

Manger des aliments riches en fer.
Il y a certains aliments au contenu de fer élevé, ce dernier est un élément fondamental du sang.
C’est très rare, mais en cas d’hémorragie importante, les réserves de fer diminuent et un complément alimentaire peut servir.
Les aliments comme le foie de poulet, les prunes sèches, les noix de cajou, le raisin sec, et le thon sont très bons.
Les melons, variété cantaloup, sont excellents pour les hémorroïdes parce qu’ils contiennent beaucoup de fibres et évitent d’avoir des selles dures.
Le melon cantaloup est par ailleurs, un très bon fruit.
Il est possible d’améliorer la situation en adoptant un régime à base d’aliments crus.
Les fruits et les légumes frais sont la meilleure façon pour commencer, le melon, les brocolis, les tomates, etc., par exemple, vont très bien.

Il existe d’autres aliments qui peuvent faire diminuer le saignement des hémorroïdes. Parmi ceux-ci, il y a:

  • Les haricots secs,
  • Les graines de lin,
  • La mélasse,
  • Les légumes à feuilles vertes,
  • La luzerne (ou alfalfa),Il faut avoir une évacuation des selles fluide et régulière, sans resté assis sur le water en faisant des efforts, par le fait d’avoir grignoter trop de gâteaux secs et de pizzas ou d’avoir bu trop de café.

L’oignon, le gingembre et l’ail sont bons aussi, bien qu’ils soient considérés des condiments.
Ajoutez-les à votre régime.
Ils permettent la dégradation et l’élimination de la fibrine.
La fibrine est une substance qui favorise la réparation des tissus.
Cependant, il y a des moments où le corps pourrait avoir un dépôt excessif de fibrine provoquant l’inflammation des artères, autour de la zone où se trouvent les hémorroïdes.

Les aliments à éviter pour les hémorroïdes internes et externes.

Les hémorroïdes sont une maladie courante qui touche environ 75% des personnes.
Les symptômes se manifestent par des démangeaisons, des enflures et du sang dans les selles.
Ci-dessous sont énoncées les erreurs fondamentales que font, dans leur régime quotidien, des personnes qui souffrent d’hémorroïdes.

1. Consommation de caféine et de produits dérivés.
La caféine ne se trouve pas seulement dans le café et dans le thé, mais aussi dans :

  • Certaines boissons sans alcool,
  • Le chocolat,
  • Les boissons énergétiques.

La consommation excessive de caféine peut avoir des effets négatifs sur l’organisme.
La caféine devrait être évitée parce qu’elle provoque de la déshydratation.
Il y a une plus grosse perte d’eau, la zone du côlon se sèche et provoque le durcissement des selles. Donc, au moment de déféquer, la constipation devient inévitable, et ceci entraîne davantage d’inflammation et d’irritation des hémorroïdes.

2. Consommation d’alcool
S’abstenir de boire de l’alcool est une manière efficace de soigner les hémorroïdes, vu que l’alcool empire les symptômes.
Exactement comme la caféine, la consommation excessive peut provoquer de la déshydratation et le durcissement des selles à cause de la perte d’eau qui a lieu durant la miction.
Cela entraîne l’irritation et l’inflammation des hémorroïdes à cause de la constipation.
En plus, trop d’alcool peut causer la cirrhose du foie qui provoque la dilatation des vaisseaux sanguins dans le rectum.

3. Manger des aliments qui provoquent des allergies
Il existe des aliments susceptibles de donner des réactions allergiques. Les allergies ou intolérances alimentaires peuvent avoir des conséquences négatives. Les réactions allergiques peuvent empirer les symptômes d’inflammation et d’irritation des hémorroïdes, et le processus de guérison ne se fait pas correctement. Les laitages, le poisson, les fruits à coque et le blé font partie des aliments qui peuvent provoquer des allergies.

4. Eviter les produits épicés, piquants, fumés, frits, le vinaigre, la nutella, les fruits à coque, les fruits secs et le miel.
Réduire au minimum les sucreries, une bonne tarte à la confiture faite à la maison sans sucre ajouté, fait mieux de bien.
Les personnes qui suivent un régime végétarien et vegan devraient faire attention de ne pas manger trop de fruits secs, de fruits à coque, de champignons et de graines, car ces aliments peuvent faire enflammer les hémorroïdes.

Exemples de régime pour les hémorroïdes

Quel régime est adapté aux personnes souffrant d’hémorroïdes?
Les personnes souffrant d’hémorroïdes et de raghades anales peuvent suivre un menu type, comme indiqué ci-dessous:

Au petit déjeuner on peut prendre un fruit de saison, 20g à 30g d’amandes, 100gr de pois chiche ou de lentilles, 2 cuillères de raisin sec, un demi-pamplemousse, une tasse de thé vert, de l’eau citronnée ou une infusion de gingembre.

Au milieu de la matinée, l’en-cas peut être composé d’un fruit de saison et d’une demi-tasse de jus d’orange.

Pour le déjeuner, on peut prévoir une tasse de soupe de légumes, un petit pain au quinoa, de la laitue, une demi-tasse de haricots au four, une pomme de dimension moyenne et 4 ou 5 noix.

Le soir, on peut manger une salade, 200 grammes de pommes de terre avec des légumes et des graines de sésame, des brocolis, 30g à 30g de cacahuètes et une tisane au fenouil ou une camomille.

 

Lire aussi: les hémorroïdes – traitement pour les hémorroïdes