Mauvaise digestion, causes, symptômes et remèdes naturels

La mauvaise digestion ou dyspepsie est plus fréquente que ce que l’on pense. En outre, on peut avoir des problèmes de digestion sans le savoir.

 

Causes de la mauvaise digestion

Alimentation avec peu de fibres
Les fibres sont des composants alimentaires qui ne sont pas nourrissants, mais qui sont nécessaires pour :

  • Rendre les selles plus molles,
  • Augmenter la vitesse de transit des aliments digérés à travers l’intestin.


Le manque de fibres provoque un ralentissement du passage de la nourriture à travers l’appareil digestif (constipation).
Si le mouvement de la nourriture dans l’intestin est lent, il y a plus de risque que certaines toxines alimentaires passent dans le flux sanguin.

Ne pas manger assez de nourriture crue
Les enzymes alimentaires aident à digérer la nourriture et elles sont présentes seulement dans la nourriture crue (à part les compléments alimentaires).
La cuisson à températures élevées (au-dessus de 116°C) détruit les enzymes.

Dans certains cas, une personne ne peut pas manger d’aliments crus en raison de :

  • Problèmes dentaires,
  • Difficulté à digérer certains aliments.

Dans ce cas, il est conseillé de :

  • Cuire les aliments à la vapeur,
  • Faire bouillir les aliments le moins de temps possible et boire l’eau de cuisson. Il est conseillé d’immerger la nourriture dans l’eau chaude car de cette manière, il se produit la coagulation des protéines, ce qui réduit la sortie de jus cellulaire.

Allergies alimentaires – intolérance au lactose, maladie cœliaque et intolérance au fructose.
L’incapacité à digérer certains types de sucres et de protéines comme le lactose et le gluten, provoque des troubles digestifs.
Les intolérances alimentaires ne sont pas évidentes chez la plupart des personnes qui considèrent normales les troubles digestifs.

Malbouffe
Cette nourriture riche en graisses, en glucides raffinés et en sucre est généralement sans aucune valeur nutritive.

Niveau bas d’acide dans l’estomac
La pénurie de sucs gastriques, surtout l’acide chlorhydrique (HCl), provoqué par des médicaments ou des maladies, provoque les conséquences suivantes :

  • Elle permet aux bactéries d’envahir le corps,
  • Les protéines ne se décomposent pas de façon suffisante pour être digérées par les enzymes digestives,
  • Elle cause une plus longue stagnation de la nourriture dans l’estomac, ce qui provoque la fermentation des bactéries.

Manque d’enzymes digestives
Lorsque la concentration du principal constituant du suc gastrique (acide chlorhydrique HCl) est faible, les signaux ne sont pas envoyés au pancréas pour produire la bonne quantité d’enzymes pour digérer les aliments.
Le pancréas produit les enzymes pour la décomposition de tous les types d’aliments.
Le manque d’enzymes digestives peut provoquer les symptômes de malabsorption.

 

 digestion,déglutition,bol,alimentaire,intestinCombinaisons alimentaires non adéquates

Manger beaucoup de type de nourriture différente durant le même repas provoque une forte surcharge pour l’appareil digestif.
Par exemple, les fruits ne sont pas digérés dans la bouche ou dans l’estomac, mais passe rapidement dans l’intestin où ils sont rapidement assimilés.
Lorsque l’on mange un fruit à la fin du repas, il reste trop longtemps dans le système digestif. Il en résulte la fermentation.
Il y a donc deux solutions :

  1. Manger un repas à base de fruits, surtout au petit déjeuner, qui est le meilleur moment.
  2. Manger après avoir digéré les autres aliments. On sent donc l’estomac vide. Dans le cas des repas avec des protéines, il faut attendre au moins 4 heures.

Éviter un repas avec des fruits en même temps que des glucides/amidons ou des protéines.

Éviter les combinaisons de :

  • Aliments acides + amidons parce que les aliments acides éliminent l’amylase salivaire (enzyme qui décompose les amidons),
  • Les aliments riches en protéines + amidon (pain, pâtes, pommes de terre, etc.) parce que l’estomac produit des sucs gastriques très acides pour digérer les protéines, mais légèrement acide pour les amidons. La conséquence est que la digestion de l’amidon doit attendre la fin de celle des protéines.
  • Aliments riches en protéines + acide parce que les aliments acides inhibent la production d’acide chlorhydrique dans l’estomac. Cette substance est nécessaire à l’enzyme pepsine pour digérer les protéines.
    La combinaison acides + noix ou fromages est correcte parce que ces aliments contiennent beaucoup de matières grasses et ne provoquent donc pas la putréfaction intestinale, même si la digestion est plus lente.
  • Aliments gras + protéines car les graisses réduisent la sécrétion des sucs gastriques nécessaires à la digestion des protéines.

Déséquilibre de la flore intestinale
Quand on n’a pas la juste quantité de “bonnes” bactéries dans le corps, la nourriture dans l’intestin fermente, ce qui permet aux mauvaises bactéries de se nourrir.
La constipation est un signe grave de déséquilibre de la flore intestinale parce que le corps ne peut pas se libérer des déchets. Les toxines passent donc dans le flux sanguin.

Grossesse
Pendant la grossesse, les muscles et les ligaments deviennent plus élastiques, y compris les muscles lisses de l’appareil digestif.
Par conséquent, l’intestin a des difficultés à déplacer la nourriture digérée.
De plus, l’enfant presse sur l’estomac, causant une réduction de l’espace disponible pour les aliments.

Stress
Les sollicitations physiques et mentales sont parmi les causes primaires de la digestion difficile. Toutefois, l’activité inconsciente du corps humain, (par exemple la digestion) est contrôlée par le système nerveux autonome.
Durant une situation stressante, à cause d’un mécanisme de survie, le corps apporte moins d’énergie, de sang et d’’oxygène aux organes de l’appareil digestif et concentre l’énergie dans d’autres parties du corps (muscles, cerveau, etc.).
De ce fait, l’anxiété et le stress peuvent avoir un effet important sur la digestion.

 

D’autres causes de la mauvaise digestion

  • Vieillissement.
  • S’entraîner (activité sportive) avec l’estomac plein.
  • Manger excessivement et très vite.
  • Aliments transformés comme ceux du fast-food.
  • Boire trop quand on mange.
  • Déglutition d’air en excès (aérophagie).
  • Caféine – boire trop de café ou trop de thé.
  • Excès de nourriture grasse ou piquante, selon le type.
  • Alcool.
  • Tabagisme.

 

Maladies provoquant une mauvaise digestion

Médicaments pouvant provoquer une mauvaise digestion

Tous les médicaments et les produits chimiques sont des toxines pour le système digestif, en particulier :

  • Aspirine et autres antalgiques ;
  • Médicaments avec de la cortisone ;
  • Certains antibiotiques peuvent tuer un grand pourcentage de “bonnes” bactéries nécessaires à la digestion.

 

 

Symptômes d’une mauvaise digestion

Les symptômes les plus fréquents sont :

Vomissements
La nourriture peut passer trop lentement le long de l’intestin, provoquant un ralentissement de la digestion.
Parmi les causes, il y a :

Le retard de vidange gastrique (de l’estomac) ou la gastroparésie peuvent causer des symptômes très similaires aux vomissements.
Contrairement aux vomissements provoqués par un virus, lorsque ce symptôme est lié à une digestion difficile, il est aussi associé à une sensation de satiété immédiate juste après avoir mangé.

Diarrhée
La malabsorption des nutriments, causées par une intolérance alimentaire ou un désordre nutritionnel, peut provoquer :

Les sucres mal digérés peuvent provoquer une diarrhée avec une intense odeur acre, tandis que les graisses mal digérées peuvent provoquer des selles nauséabondes qui flottent.
Les personnes intolérantes au lactose peuvent avoir :

Constipation
La constipation indique souvent :

  • Un déséquilibre alimentaire,
  • Une carence nutritionnelle.

Ce symptôme se produit quand le colon absorbe trop d’eau pendant la digestion. Il se forme alors des selles dures qui sont difficiles à éliminer.

Perte de poids
La perte de poids involontaire, en particulier lorsque l’on suit une alimentation saine, peut provoquer des troubles digestifs.
Par exemple, les enfants souffrant d’intolérance au lactose ne prennent pas de poids à un rythme normal si leur alimentation contient du lait.
Dans d’autres situations, la diarrhée chronique et/ou l’absorption réduite de nutriments peut provoquer une perte de poids.
Une perte de poids associée à de la diarrhée et d’autres symptômes comme la confusion mentale, peut être dû à une carence en nutriments, comme la niacine ou la vitamine B3.

 

Autres symptômes d’une mauvaise digestion

 

Remèdes naturels pour la mauvaise digestion mauvaise,digestione,lourdeur,douleur

Bien mastiquer

  • Faire seulement de petits morceaux.
  • Reposer la fourchette entre deux bouchées.
  • Essayer d’utiliser les baguettes (couverts asiatiques) – de cette façon, il faut manger plus lentement.
  • Mâcher soigneusement chaque bouchée de nourriture parce que la digestion des glucides commence dans la bouche.
    L’amylase est une enzyme digestive présente dans la salive qui sert à digérer les glucides.

Savourer chaque bouchée

  • Profiter des saveurs et des odeurs de la nourriture.
  • Acheter des fleurs fraîches et les mettre sur la table à manger.
  • Utiliser des couverts plus petits de façon à moins manger à chaque bouchée.
  • Créer une belle atmosphère, abaisser les lumières, écouter de la musique et allumer des bougies.

Boire beaucoup
Boire peu d’eau est une des causes principales de la constipation.
La constipation :

  • Provoque un déséquilibre des bactéries,
  • Contribue à l’inflammation de la muqueuse intestinale,
  • Peut amener à l’absorption de molécules plus grandes, une maladie connue sous le nom de perméabilité intestinale.

Manger plus de fibres
Certaines bonnes sources de fibres sont :

  • Les fruits secs, comme les dattes, les figues et les prunes sèches.
  • Les haricots secs et les légumes secs, mais les lentilles et les petits pois sont moins nourrissants.
  • Les graines de lin ont un léger effet laxatif. Elles peuvent être utiles pour la constipation chronique et pour les dommages à la paroi de l’intestin causés par des maladies inflammatoires intestinales.
    Mettre des graines de lin sur le riz, sur les céréales, sur la salade ou sur n’importe quel autre aliment.

Éviter la nourriture à laquelle on est intolérant
Les intolérances alimentaires sont parmi les troubles digestifs les plus fréquents.
Par exemple, entre 30% et 60% des patients avec l’intestin irritable ont une ou plusieurs intolérances alimentaires, ayant comme conséquence :

  • Un gonflement,
  • Des gaz,
  • Des douleurs.

Le plus souvent, cela est dû :

  • Au lait et aux laitages (40 à 44%),
  • Aux céréales (40 à 60%).

Un nutritionniste expert peut créer un régime d’élimination.
Il faut essayer d’éliminer beaucoup d’aliments de l’alimentation pendant une brève période de temps, puis on les réintroduit en séquence pour isoler la réaction du corps aux aliments.

Augmenter les “bonnes” bactéries
Toutes les bactéries ne sont pas nocives.
Il y a plus de 400 types de bactéries et de levures dans le système digestif.
Parmi celles-ci, les Lactobacillus acidophilus et les Bifidobacterium sont considérées comme de bonnes bactéries probiotiques parce qu’elles peuvent aider à maintenir la santé intestinale.

Les acidophiles et autres probiotiques
Même si les bonnes bactéries peuvent se trouver dans certains yaourts, il y a de grandes variations de quantité et de qualité.
Les médecins conseillent les yaourt biologiques de bonne qualité dans lesquels sont ajoutés des ferments lactiques après la pasteurisation, parce que la pasteurisation détruit toutes les bactéries, bonnes ou mauvaises.
On peut trouver des compléments alimentaires contenants des acidophiles et des bifidobacterium (bifidus) dans les magasins alimentaires spécialisés.

Les probiotiques sont particulièrement utiles pour les maladies suivantes :

  • Syndrome de l’intestin irritable ;
  • Diarrhée ;
  • Gaz, enflure abdominale, flatulence ;
  • Infections vaginales récurrentes due à une levure ;
  • Mauvaise haleine.

Il ne faut pas manger de yogourt ou prendre de compléments alimentaires selon :

  • L’hygiénisme de Shelton, selon lequel il faut éviter les protéines animales car la digestion est très longue, alors que les fruits et légumes sont assimilés rapidement.
  • La théorie du régime sans mucus qui consiste en une alimentation végétalienne/aliments crus.
  • Le régime du groupe sanguin.

 

Compléments alimentaires et produits naturels (d’herboristerie) pour rétablir la santé digestive

L’huile à la menthe poivrée
Résistante aux acides de l’estomac, elle peut réduire :

  • Les maux de ventre,
  • Le gonflement,
  • Le météorisme.

Enzymes digestives
Selon la médecine conventionnelle, les compléments avec des enzymes favorisent la digestion et aident à lutter contre les autres troubles dérivant de la digestion difficile.

Magnésium
Beaucoup de personnes qui avaient de bas niveaux de magnésium dans le sang ont amélioré leur digestion dès qu’elles ont commencé à manger de la nourriture contenant ce sel minéral.

Antiacides
Rendre le contenu de l’estomac plus alcalin n’est pas utile, il faut donc éviter les médicaments antiacides.
Les médicaments avec des antiacides contiennent de l’aluminium et du calcium indigérables, ils sont donc toxiques et nocifs. En outre, ils ne sont pas bénéfiques.
Les antiacides inhibent la production d’acides et donnent un soulagement à court terme.
À long terme, ils ne résolvent pas le problème, au contraire ils l’aggravent.
L’eau alcaline provoque :

  • Le reflux acide,
  • L’intestin paresseux (digestion lente).

Bicarbonate et maalox
Le bicarbonate et le maalox sont utiles seulement en cas d’acidité de l’estomac parce qu’ils abaissent le pH. Si la cause de la digestion difficile est au niveau intestinal, ils ne servent pas, au contraire ils peuvent aggraver la situation parce qu’ils entravent l’activité de l’estomac.

Éviter de prendre du bicarbonate de soude ou le maalox après un repas lourd parce que :

  • Ils peuvent ralentir la digestion,
  • Le bicarbonate de soude donne une sensation de soulagement temporaire, mais aggrave ensuite les symptômes.
    Le problème est que le bicarbonate ralentit la digestion parce que, au contact avec l’acide chlorhydrique de l’estomac, il produit du dioxyde de carbone qui dilate l’organe et stimule la production d’une plus grande quantité d’acide.