Maladie coeliaque ou intolérance au gluten

La maladie coeliaque (ou intolérance au gluten) est une maladie génétique qui touche au moins un Américain sur 133.

Les symptômes de la maladie coeliaque peuvent varier en passant par les symptômes classiques, comme la diarrhée, la perte de poids et la malnutrition jusqu’à des symptômes comme des carences nutritionnelles isolées mais sans symptômes gastro-intestinaux.

En cas de coeliaquie, quand on mange du gluten on obtient une réponse immunitaire dans l’intestin grêle.

Au cours du temps, cette réaction produit une inflammation qui abîme la paroi interne de l’intestin grêle et empêche l’absorption de certains nutriments (malabsorption).
Quand le système immunitaire réagit au gluten de manière excessive, la réaction immunitaire abîme les petites protubérances (villosités) semblables à des poils qui revêtent l’intestin grêle.
Les villosités absorbent des vitamines, des minéraux et d’autres nutriments contenus dans la nourriture que l’on mange.
Normalement, les villosités font penser à une brosse à échelle microscopique. Le dommage provoqué par la maladie coeliaque altère la surface interne de l’intestin grêle qui finit par ressembler à un carrelage lisse.
Par conséquent, l’organisme n’est plus capable d’absorber les substances nourrissantes nécessaires à la croissance et à une bonne santé.

 

Link: Association Française des Intolérants au Gluten www.afdiag.fr

 

Qui est atteint de la maladie coeliaque ?

Il faut y être  génétiquement prédisposé depuis la naissance. Les gènes les plus importants associés à l’intolérance au gluten sont HLA DQ2 et HLA DQ8.
Un de ces gènes ou tous les deux existent dans toutes les personnes atteintes de maladie coeliaque.
30% de la population possède un de ces gènes ou tous les deux, et 3% d’elle est intolérante au gluten.
Un membre de la famille au premier degré (père ou mère, frère, enfant) d’une personne souffrant de maladie coeliaque présente 10% de risques de la prendre aussi.

Causes et facteurs de risque
La maladie coeliaque peut toucher n’importe qui. Toutefois, elle a tendance à être plus fréquente chez les gens qui ont:
Un membre de la famille atteint de coeliaquie ou de dermatite herpétiforme

  • Diabète de type 1,
  • Le syndrome de Down ou de Turner,
  • Les maladies auto-immunes de la thyroïde,
  • Le syndrome de Sjogren,
  • Colite microscopique (colite collagènose ou lymphocitaire)

 

Symptômes de la coeliaquie

Les symptômes de la coeliaquie peuvent varier de légers à graves.

Parmi ces symptômes chez les adultes on distingue:

  • Une mauvaise digestion,
  • Une douleur abdominale,
  • Un ballonnement,
  • Quelques modifications du ventre, avec diarrhée ou constipation
  • Anémie (fatigue),
  • Une perte de l’appétit,
  • Une perte de poids,
  • Un fourmillement dans les mains et les pieds (neuropathie périphérique),
  • Vomissement (en principe chez les enfants),
  • Douleurs articulaires – arthrite,
  • Des troubles du foie et des voies biliaires (foie gras, cholangite sclérosante primaire, etc.),
  • L’anxiété et la dépression,
  • Maux de tête,
  • Cycle menstruel irrégulier,
  • Ulcères buccaux.

Les symptômes sont souvent intermittents (ils diminuent et puis reprennent), parfois ils apparaissent indépendamment du régime et des symptômes à l’appareil digestif.
Les cas les plus légers de maladie coeliaque peuvent se manifester sans symptômes, ce qui fait que l’intolérance est souvent remarquée seulement à l’occasion de tests pour une autre maladie.

 

Maladie coeliaque grave

Les symptômes de la maladie coeliaque grave sont :

  • Diarrhée, qui peut avoir lieu à l’improviste pendant la nuit, suivie d’une incontinence fécale  (perte du contrôle intestinal)
  • Perte de poids,
  • Crampes à l’estomac,
  • Spasmes musculaires.

Dans certains cas, un mal à la tête ou une migraine chronique se manifeste.
Les selles peuvent contenir des taux excessivement élevés de graisses (stéatorrhée) qui les rendent molles, jaunes et d’une odeur forte et désagréable.
En présence de telles selles, les toilettes se nettoient mal.
Si l’intolérance au gluten n’est pas soignée, il devient difficile de digérer la nourriture normalement et il peut y avoir une malabsorption.
Tout cela provoque de la fatigue et un manque d’énergie.

 

Les symptômes de la maladie coeliaque chez les enfants

La maladie coeliaque est diagnostiquée fréquemment chez les enfants qui émettent de grosses quantités de diarrhée malodorante, qui présentent un abdomen ballonné et des maux de ventre .
Ces enfants paraissent souvent mal nourris (certains le sont en réalité) ; même s’ils sont généralement très maigres, leur estomac ressort incroyablement par le fait qu’il est enflé.
Au lieu de la diarrhée, les enfants peuvent souffrir de constipation due à la maladie coeliaque. La constipation due à l’intolérance au gluten apparait avec un ballonnement et une douleur abdominale, certains enfants peuvent alterner diarrhée et constipation.
Un autre symptôme « typique » de la maladie coeliaque chez les enfants est représenté par une croissance insuffisante ou une absence de croissance, en effet l’augmentation de poids et grandeur est bien inférieure à celle des autres enfants du même âge.
Si cette maladie n’est pas diagnostiquée, ces enfants pourraient rester petits à l’âge adulte en raison de l’intolérance au gluten.
Cependant, tous les enfants atteints de la maladie coeliaque ne souffrent pas tous d’insuffisance de poids.
Une étude récente prouve qu’un enfant sur cinq, presque, était en surpoids au moment du diagnostic, tandis que 75% avait un poids normal.
La plupart des enfants qui pesaient trop avaient perdu du poids après avoir commencé le régime sans gluten.
Les symptômes atypiques chez les enfants se manifestent avec l’anémie, l’irritabilité et un déficit de l’attention dû à l’hyperactivité (TDAH).
Une certaine minorité d’enfants (environ 30%) présentent une anémie de carence de fer comme premier signe de la maladie coeliaque.
En principe, cela se résout assez rapidement quand l’intolérance au gluten est diagnostiqué et que le régime sans gluten commence.
Beaucoup d’enfants atteints de la maladie coeliaque sans diagnostic manifestent une irritabilité constante, même si la raison n’en est pas claire.
Donc, un diagnostic de déficit d’attention causé par une hyperactivité doit faire penser qu’il faut effectuer un test d’intolérance au gluten.

 

Maladie coeliaque silencieuse,pain,pâtes,gluten,alimentation,régimeQu’est-ce-que c’est la maladie coeliaque latente et silencieuse?

Latente et silencieuse sont les termes utilisés pour parler d’individus qui ont hérité les gènes qui prédisposent à la maladie coeliaque, mais n’ont pas manifesté le symptômes et les signes de l’intolérance au gluten.
La maladie coeliaque latente indique d’une manière spécifique les individus qui possèdent des anticorps anormaux dans les analyses de sang pour la maladie coeliaque, mais dont l’intestin grêle a une paroi normale et le malade ne présente aucun signe ou symptôme de la maladie coeliaque.
Par exemple:
Certaines personnes peuvent avoir eu dans l’enfance un début d’intolérance au gluten et la maladie peut avoir été traitée avec un régime sans gluten.
L’intestin du malade, à nouveau, peut avoir un aspect et un fonctionnement normaux, et il est possible qu’il n’y ait aucun signe ou symptôme de la maladie coeliaque.
D’autres atteints de coeliaquie dans l’enfance abandonnent le régime sans gluten à l’âge adulte, mais ne présentent aucun signe ou symptôme d’intolérance.
Dans les deux cas décrits ci-dessus, la maladie coeliaque est latente et les individus risquent de manifester des signes et des symptômes plus tard dans le courant de leur vie.
La maladie coeliaque silencieuse concerne des personnes qui ont des anticorps anormaux dans les analyses du sang et ont perdu les villosités de l’intestin grêle, mais qui ne présentent pas de signes ou de symptômes de la maladie coeliaque, même avec un régime contenant du gluten.
Tout comme ceux qui ont une intolérance latente au gluten, ces personnes pourront avoir des signes et des symptômes successivement plus tard.

 

Complications

La maladie coeliaque non soignée peut causer :

Malnutrition. La conséquence du dommage procuré  à l’intestin grêle est l’incapacité d’absorber des nutriments en quantité suffisante.
La malnutrition peut provoquer de l’anémie et une perte de poids.
Chez les enfants, la malnutrition peut être une raison de croissance difficile et de retard dans leur développement.

Perte de la densité osseuse.
La malabsorption de calcium et de vitamine D peut entraîner une densité inférieure des os (ostéomalacie ou rachitisme) chez les enfants et à l’ostéoporose chez les adultes.

Infertilité et avortement spontané.
La mauvaise absorption de calcium et de vitamine D peut créer des problèmes reproductifs.

Intolérance au lactose.
Les dommages à l’intestin grêle peuvent susciter une douleur abdominale et de la diarrhée après avoir mangé des aliments contenant du lactose même sans gluten.
Quand l’intestin est guéri, il est possible de tolérer aussi les produits laitiers-fermiers. Malgré tout, certains individus continuent à avoir une intolérance au lactose tout en tenant sous contrôle la maladie coeliaque.

Cancer.
Les gens atteints de maladie coeliaque qui ne suivent pas un régime sans gluten courent plus de risques de cancer de différentes formes, parmi ceux-là le lymphome intestinal et le cancer de l’intestin grêle.

Si le traitement pour  l’intolérance au gluten ne marche pas
Plus de 15% des gens souffrant de maladie coeliaque n’est pas en mesure de suivre un régime correct sans gluten.
Cette maladie, connue sous le nom de syndrome de malabsorption est souvent due à la contamination d’un régime avec du gluten.
Une étude de la Mayo Clinic a découvert que les personnes atteintes de ce syndrome, présentent souvent d’autres maladies, tel que le syndrome de contamination bactérienne de l’intestin grêle, la colite, un mauvais fonctionnement du pancréas ou le syndrome de l’intestin irritable.

 

Maladie coeliaque réfractaire
Dans de rares cas, les lésions intestinales de la maladie coeliaque se poursuivent bien qu’un régime rigoureux sans gluten soit suivi.
Ce trouble est connu sous le nom de maladie coeliaque réfractaire, ou peu responsive au régime.
Si les signes et les symptômes persévèrent même en suivant un régime sans gluten pendant six mois ou un an, le médecin peut conseiller d’autres tests pour contrôler l’intolérance et chercher d’autres explications à ces symptômes.
Le médecin peut recommander un traitement à base de cortisones pour faire diminuer l’inflammation intestinale ou un médicament qui bloque le système immunitaire.

 

Comment diagnostiquer la maladie coeliaque ?

Reconnaître la maladie coeliaque peut représenter des difficultés car certains symptômes ressemblent à ceux d’autres maladies. L’intolérance au gluten peut se confondre avec le syndrome de l’intestin irritable, la colite, la diverticulite, les infections intestinales, le syndrome de fatigue chronique et l’anémie de carence de fer causée par la perte de sang menstruelle.
Par conséquent, la maladie coeliaque est souvent mal diagnostiquée. Depuis que les médecins connaissent mieux les symptômes de la maladie et depuis que des analyses du sang plus  sûres ont été introduites, le nombre de cas diagnostiqués a augmenté.

 

Analyses de sang

Les valeurs de certains anticorps sont plus élevées chez les personnes atteintes de maladie coeliaque. Il s’agit des protéines qui réagissent contre les cellules de l’organisme ou les tissus.
Pour diagnostiquer la maladie coeliaque, les médecins prescrivent les analyses du sang des anticorps anti-transglutaminases tissulaires (tTG) ou anticorps anti-endomysium (EmA).
Si les résultats des tests sont négatifs mais qu’on soupçonne encore cette maladie, il est possible d’effectuer ultérieurement des analyses de sang.
Première phase, les tests. Le malade devrait continuer à respecter un régime constitué d’aliments comme le gluten, le pain et les pâtes.
Si un individu arrête de manger des aliments avec du gluten avant de faire les tests, les résultats peuvent être négatifs pour la maladie coeliaque, bien que la maladie soit présente.

 

Biopsie intestinale
Si les analyses du sang et les symptômes indiquent la maladie coeliaque, on effectue une biopsie de l’intestin grêle pour confirmer le diagnostic.
Pendant la biopsie, le médecin prélève de petits morceaux de tissu de l’intestin grêle pour contrôler si les villosités existent.
Pour prendre un échantillon de tissu, le docteur enfile un long tube mince appelé endoscope, dans l’intestin grêle en passant par la bouche et l’estomac  du malade. Le médecin prélève les échantillons en utilisant des instruments qui passent dans l’endoscope.

 

Dermatite herpétiforme
La  dermatite herpétiforme (DH) est une éruption cutanée avec des vésico-bulles qui cause une grosse démangeaison et touche 15 à 25 pour cent des personnes malades de coeliaquIe. L’éruption se produit en général sur les coudes, les genoux et les fesses.
La plupart des personnes avec DH n’ont aucun des symptômes digestifs de la maladie coeliaque.
La Dermatite herpétiforme est diagnostiquée par des analyses de sang et une biopsie de la peau.
Si le test des anticorps est positif et la biopsie de la peau donne les résultats typiques de la dermatite herpétiforme, une biopsie intestinale du malade n’est pas nécessaire. Aussi bien la maladie de la peau que la maladie intestinale répondent à un régime sans gluten et apparaissent à nouveau si le gluten est ajouté au régime.
Les éruptions cutanées peuvent être soignées avec des antibiotiques comme la Dapsone.
Vu que la dapsone ne soigne pas la maladie intestinale, les gens affectés de dermatite herpétiforme doivent observer un régime sans gluten.

 

Le dépistage
Le dépistage pour la recherche de la maladie coeliaque veut dire faire le test pour la présence d’anticorps dans le sang chez des individus qui n’ont pas de symptômes. Les Américains normalement, ne sont pas testés pour la maladie cœliaque. Toutefois, vu que la maladie coeliaque est héréditaire, les membres de la famille d’une personne affectée de la maladie pourraient demander de faire les tests. Quatre à douze pour cent des membres du premier degré d’une personne affectée de maladie coeliaque souffrent eux aussi de cette maladie.

 

A quel moment les enfants devraient-ils faire les tests ?

Tout comme les adultes, les enfants peuvent devenir intolérants au gluten à n’importe quel moment et donc les tests devraient être effectués dès que les symptômes apparaissent, même dans le cas où ceux-ci sont légers ou atypiques.
En outre, les enfants avec des membres directs de la famille atteintes de maladie coeliaque, même sans symptômes, peuvent être soumis à des analyses,
On trouve fréquemment la maladie coeliaque « silencieuse » ou asymptomatique dans les familles de gens affectés de cette maladie.
Ces personnes devraient adopter un régime sans gluten afin d’éviter des complications de la maladie par la suite.
Le diagnostic de maladie coeliaque s’effectue au moyen d’une série d’analyses de sang pour les malades de coeliaquie, afin de rechercher les anticorps spécifiques.
Si ces derniers sont positifs ou indiquent l’intolérance au gluten, le pas successif sera une endoscopie pour déchiffrer si l’intestin est endommagé.
Si le diagnostic indique que l’enfant souffre de maladie coeliaque, la seule thérapie qui reste à faire est un régime sans gluten.
La bonne nouvelle est que l’enfant pourra grandir correctement après ce diagnostic et qu’il pourrait résoudre rapidement d’éventuels troubles d’attention et d’irritabilité.
A la suite de ce diagnostic, nombreux sont les parents qui observent combien leur enfant est plus heureux, plus énergique, et aussi une amélioration de ses résultats scolaires après avoir commencé le régime.