Gastro-entérite ou grippe intestinale

La gastroentérite ou grippe intestinale est une inflammation  de la muqueuse de l’intestin provoquée par un virus, des bactéries ou des parasites.
Un virus est la raison plus commune de la gastroentérite.

Par exemple, l’infection par norovirus et les adénovirus  sont les causes les plus courantes de gastro-entérite chez les adultes au Royaume-Uni, mais d’autres virus aussi peuvent provoquer l’inflammation.

La gastro-entérite touche souvent les enfants de moins de 4 ans et les nourrissons, dans ce cas-là. Généralement, elle est d’origine virale et le responsable en est le rotavirus.

 

Causes de la gastro-entérite

Il existe de nombreux organismes ou substances qui sont la cause de la gastro-entérite, parmi ceux-ci:

  • Des virus – comme le norovirus, calicivirus, rotavirus, astrovirus et adénovirus.
  • Des bactéries – comme la bactérie Campylobacter.
  • Des parasites – par exemple l’Entamoeba histolytica, giarda lamblia et le Cryptosporidium.
  • Des toxines bactériennes – les bactéries par elles-mêmes ne sont responsables de la maladie, mais leurs sous-produits toxiques peuvent contaminer les aliments. Certains souches de bactéries comme le staphylocoque, produisent des toxines pouvant entraîner la gastro-entérite.

La gastroentérite se prend en n’importe quelle saison, même l’été, mais un coup de froid en est souvent la cause.

 

Types de gastro-entérite

  1. Aiguë, elle dure moins de 2 semaines.
  2. Persistante si elle dure plus de 2 semaines.
  3. Chronique, elle dure plus d’un mois.
  4. Eosinophile, c’est une maladie qui provoque des symptômes à l’estomac et à l’intestin (mal à l’estomac, douleur abdominale, nausée, vomissement et diarrhée) dans une aire caractérisée par l’infiltration de leucocytes éosinophiles (globules blancs).

 

Symptômes de la gastro-entérite

Les symptômes de la gastro-entérite sont :

  • La diarrhée,
  • La nausée,
  • Les maux de ventre et des crampes,
  • Les vomissements.
  • La fièvre,
  • Il y a rarement un ballonnement abdominal et du météorisme.

Nombreux sont ceux qui pensent que la gastro-entérite est un « virus intestinal ». Ce virus parfois est confondu avec la grippe qui provoque:

  • Maux de tête
  • Douleur musculaire
  • Symptômes respiratoires.

Mais la grippe n’atteint pas le tractus gastro-intestinal.
Le mot « grippe intestinale » fait supposer une infection virale, même s’il existe d’autres causes d’infection.

Les infections virales sont la raison la plus commune de gastro-entérite, mais des bactéries, des parasites et des intoxications alimentaires (de moules ou de crustacés contaminés ou bien d’aliments crus ou peu cuits) peuvent provoquer la gastro-entérite.

Les personnes qui voyagent à l’étranger peuvent prendre la « diarrhée du voyageur » due à de la nourriture contaminée et à de l’eau souillée.
La gravité de la gastro-entérite infectieuse dépend de la  résistance du système immunitaire à l’infection.
L’individu perd ses sels minéraux (parmi lesquels le sodium, le magnésium et le potassium) quand il a beaucoup de diarrhée et vomit.
La plupart des personnes récupèrent facilement, après un bref épisode de vomissement et de diarrhée, en buvant des liquides et en suivant un régime spécial. Mais pour les autres, comme les nouveau-nés et les  personnes âgées, la perte de liquides corporels  à cause de la gastro-entérite peut entraîner la déshydratation , qui est une maladie grave et dangereuse, sauf si on réintroduit les liquides perdus.

 

Comment diagnostique-t-on la gastro-entérite?

Le médecin doit évaluer l’histoire clinique du malade pour s’assurer que les symptômes ne sont pas dûs à autre chose.
De surcroît, le gastro-entérologue peut effectuer un examen rectal ou abdominal pour exclure les maladies     inflammatoires (par ex. la maladie de Crohn) et les abcès pelviens (poches  de pus).
Une culture bactériologique des selles (un test de laboratoire pour identifier les bactéries et d’autres organismes sur un prélèvement de selles) pourra être faite pour déterminer le germe ou les virus spécifiques, responsables de la gastro-entérite.

D’autre maladies qui pourraient donner de la diarrhée et des vomissements sont la pneumonie, la septicémie (infection générale de l’organisme), et les infections du tractus urinaire et la méningite (une infection qui provoque l’inflammation des membranes externes du cerveau ou de la moelle  épinière). En outre, les maladies qui exigent une intervention chirurgicale, comme par exemple l’appendicite (une inflammation de l’appendice), l’invagination (une maladie où l’intestin se replie sur lui- même  en provoquant une occlusion intestinale) et la maladie de Hirschsprung (une maladie où il manque une partie des cellules nerveuses dans les parois intestinale), peuvent donner des symptômes semblables à ceux de la gastro-entérite.

 

Comment  se répand la gastro-entérite?

Le plus souvent, la grippe intestinale est très contagieuse. La maladie se transmet en général quand les bactéries qui se trouvent dans les selles, sont transmises à la bouche.
Les bactéries peuvent y être transférées à cause d’un manque d’hygiène. Par exemple, ne pas se laver les mains après être allé aux toilettes permet à n’importe quel virus ou bactérie dans les mains der passe sur tout ce que l’on touche, comme le verre, des instruments de cuisine ou des aliments.
Il est possible de prendre une infection par des virus ou des bactéries si l’on touche l’objet contaminé, et après on se touche le visage, ou bien si l’on mange des aliments contaminés.
Dès que l’on est infecté, les symptômes de la gastro-entérite,  diarrhée et vomissements, apparaissent.
Dans le cas d’une gastro-entérite, il  faut attendre 48 heures après que les selles soient redevenues solides pour reprendre le travail. Cela afin d’éviter la contagion à d’autres personnes.

 

Combien de temps dure l’incubation?

La période d’incubation dure de 1 à 3 jours, mais dans le cas d’infection par adénovirus, elle peut être d’une semaine.

Comment la nourriture peut être contaminée par le virus de la gastro-entérite?

Les aliments peuvent être contaminés par des cuisiniers ou par le personnel qui se trouve à la cuisine et qui ont la gastro-entérite virale, surtout s’ils ne se lavent pas les mains régulièrement après être allés aux toilettes. Les fruits de mer peuvent se contaminer par les eaux sales, les personnes qui mangent des crustacés crus ou peu cuits ou bien pêchés dans des eaux contaminées peuvent prendre la diarrhée. L’eau potable aussi peut être contaminée par des purins et c’est une cause de ce virus.

 

gastro-entérite,Intestin enflamméQuel traitement utiliser pour guérir la gastro-entérite des adultes?

Les symptômes disparaissent souvent en quelques jours, c’est la période durant laquelle le système immunitaire détruit l’infection.
Une hospitalisation est rarement utile, à moins que les symptômes soient graves ou que des complications surgissent.

Les conseils pour alléger les symptômes

Des liquides – il faut boire beaucoup.
Le but est d’empêcher la déshydratation ou de soigner la déshydratation de ceux qui en souffrent.
A titre indicatif,, il faut boire au moins 200 ml après chaque crise de diarrhée, en plus de la quantité bue normalement.
Par exemple, un adulte boit environ deux litres par jour, et plus dans les pays chauds.
Si l’on vomit, attendre 5 à 10 minutes et puis boire à nouveau, mais plus lentement. Par exemple, une gorgée toutes les 2 ou 3 minutes, en faisant cependant attention à ce que l’absorption totale corresponde à ce qui vient d’ être indiqué.
Les personnes déshydratées devraient boire encore davantage. C’est le médecin qui indique les quantités que doivent boire les malades déshydratés.
Pour beaucoup d’adultes, les liquides à boire afin de rester hydratés se composent d’eau et éventuellement de quelques soupes. Il est préférable d’éviter les boissons qui contiennent beaucoup de sucre, comme le coca-cola, étant donné qu’elles empirent parfois la diarrhée.

Les boissons hydratantes (par exemple le Gastrolyte) sont recommandées pour les gens faibles ou aux plus de 60 ans qui ont des problèmes de santé.
Ce sont des sachets que l’on peut acheter dans les pharmacies.
Les petits sachets sont disponibles aussi sur ordonnance médicale.
On ajoute le contenu du sachet à l’eau. Les boissons de réhydratation fournissent un bon équilibre en eau, sels minéraux et sucres.
La petite quantité de sucre et le sel aident à une meilleure absorption de l’eau dans l’intestin, mais n’interrompt pas ou ne réduit pas la diarrhée.
Il ne faut pas utiliser des boissons sel/sucre faites à la maison, vu que les quantités de sel et le sucre doivent être dosées d’une manière très précise.

 

Grant-Cochrane-freedigitalphotos.net

Médicaments pour la grippe intestinale

Les médicaments antisécréteurs sont conçus pour être utilisés avec le traitement de réhydratation.

Ils réduisent la quantité d’eau délivrée dans l’intestin pendant une crise de diarrhée.
Il est conseillé d’arrêter de manger pendant un certain temps dans le cas d’une gastro-entérite.
Il faut se laisser guider par son appétit.

Manger, dès qu’on en est capable, mais ne jamais arrêter de boire. Au début, il faut éviter les aliments gras, piquants ou lourds. Les aliments tel que le pain complet et le riz vont bien.

En principe, les médicaments contre la diarrhée ne sont pas nécessaires.
Malgré tout, ils peuvent être pris pour diminuer les allées aux toilettes. Les médicaments contre la diarrhée  se trouvent dans les pharmacies. Un des médicaments le plus utilisé et le plus efficace est le Lopéramide. La dose pour les adultes comprend deux comprimés à chaque crise de diarrhée, jusqu’à un maximum de 8 comprimés par jour. Puis, on passe à un comprimé pour une crise. Il ralentit l’activité de l’intestin.  Il ne faudrait pas prendre le Lopéramide pendant plus de cinq jours consécutifs.
Remarque : ne pas donner de médicaments contre la diarrhée aux enfants de moins de 12 ans.
De plus, les médicaments contre la diarrhée ne doivent pas être pris si les selles contiennent du sang ou du mucus ou bien dans le cas de fièvre élevée.
Les personnes  souffrant de certaines maladies ne devraient pas prendre le Lopéramide.
Donc, il est indispensable de lire la notice fournie avec le médicament pour savoir si ce remède doit  être pris ou non.
Par exemple, les femmes enceintes ne devraient  pas prendre le Lopéramide.

Le paracétamol et l’ibuprofène (brufen) sont utiles pour faire baisser la fièvre élevée ou soulager des maux de tête.

Pour alléger les crampes abdominales, on peut prendre la scopolamine (scopolamine Cooper 0,5 mg/2ml).
Comme nous l’avons déjà dit, si les symptômes sont graves, ou durent pendant plusieurs jours, le médecin peut décider de faire faire un examen des selles pratiqué sur un échantillon de selles.
Ce dernier est envoyé au laboratoire pour la recherche des microbes qui ont provoqué l’infection.
Parfois, un antibiotique ou d’autres traitements s’avèrent nécessaires si les bactéries sont à l’origine du mal.
Les antibiotiques ne sont pas indiqués  pour la gastro-entérite provoquée par des virus parce qu’ils peuvent empirer la situation.

 

Combien de temps dure la gastro-entérite?

Le pronostic d’une gastro-entérite virale aiguë est de 2 à 5 jours, mais elle guérit souvent en une semaine.
Si les symptômes persistent pendant deux semaines au moins, il faut songer à d’autres maladies.
Une gastro-entérite bactérienne peut durer quelques semaines.
Généralement,  la situation s’améliore graduellement, mais pendant un mois environ, il peut y avoir perte d’appétit, une grande fatigue et de la somnolence après les repas, surtout après un gros repas.
Il ne faut pas s’alarmer si le soir, après avoir mangé, la température monte à 37°.
Cette température ne doit pas être jugée comme de la fièvre.

 

Remèdes naturels pour la gastro-entérite

La flore bactérienne est fondamentale pour avoir un bon fonctionnement de l’intestin. Mais la diarrhée peut éliminer même les” bonnes” bactéries qui facilitent la digestion.
Pour rétablir la flore bactérienne, il existe des compléments alimentaires à base de ferments lactiques comme le Yoplait- renforce qui sont très utiles et efficaces.

 

Que doit manger une personne atteinte de gastro-entérite ?

L’alimentation est l’un des aspects les plus importants du traitement.
Les premiers jours, il faut jeûner, et ce, pendant au moins 3 jours ou jusqu’à ce que la fièvre passe. Durant cette période de jeûn, il faut boire beaucoup d’eau.
Quand le patient se se mieux il faut commencer à manger des fruits juteux : orange, melon, pastèque, etc. et des légumes : carottes, céleri et légumes à feuilles vertes.
Il est possible d’ajouter par la suite des céréales complètes et après 5 à 7 jours, de reprendre l’alimentation habituelle, ou mieux une alimentation végane ou régime crudivorisme pour restaurer la santé de l’intestin.
Après les premiers jours, on peut manger une ou deux pommes par jour , car elles font du bien à l’estomac.
Il est indispensable de suivre les conseils alimentaires du médecin pour éviter une rechute.

 

Prévention de la gastro-entérite

Conseils de caractère général pour diminuer le risque de gastro-entérite:

  • Se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon après être allé aux toilettes ou après avoir changé des couches, après avoir fumé, après avoir utilisé un mouchoir ou avoir touché des animaux.
  • Se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon avant de préparer le repas ou avant de manger.
  • Utiliser des serviettes en papier au lieu de serviettes en tissu pour s’essuyer les mains, parce que les bactéries peuvent survivre pendant un certain temps sur les objets.
  • Ne pas manipuler les aliments crus et cuits avec les mêmes ustensiles (pinces, couteaux, planches à découper), sauf s’ils ont été soigneusement lavés entre les manipulations.
  • Nettoyer toutes les surfaces de la cuisine et les outillages.
  • Conserver la nourriture froide à moins 5°C et les aliments chauds à plus de 60° C  pour stopper l’augmentation croissante des bactéries.
  • S’assurer que les aliments sont bien cuits.
  • Nettoyer le W.C. et la salle de bains régulièrement, surtout le siège du W.C., les poignées et les robinets.
  • Nettoyer régulièrement les vêtements des enfants.
  • Quand on voyage à l’étranger, dans les pays où le manque d’hygiène est à redouter, boire seulement de l’eau en bouteille sans glaçons.
  • Ne pas oublier de se laver les dents avec l’eau de la bouteille. Eviter les repas à des buffets lunch, les aliments crus, les fruits et les légumes épluchés.
  • Pendant l’allaitement au sein, il n’existe aucun risque de contagion de la mère à l’enfant ou vice-versa, mais il faut faire attention aux éventuelles lésions cutanées.