Douleur et brûlure de l’anus

Quelles sont les causes de la douleur et de la brûlure de l’anus ?

Les personnes pensent que la source principale de la douleur anale sont les hémorroïdes, où les veines s’enflamment et sortent de l’anus. Cependant, la douleur anale peut dériver de :

  • Une fissure anale (créé par les selles qui lacèrent l’anus). Il s’agit généralement d’une douleur aiguë et intense. Un spasme musculaire qui provoque une douleur prolongée
pendant des heures peut se produire. Les fissures de la peau autour de la région anale sont appelées « fissures anales ». Les fissures anales provoquent une forte douleur après la défécation. Chez les adultes comme chez les enfants, les fissures anales sont fréquentes. En général, elles ne sont pas graves. Toutefois, elles peuvent être douloureuses, notamment chez les enfants.
  • Un abcès péri-anal (dû à une infection bactérienne) qui peut causer de la fièvre, des sueurs nocturnes et une douleur prolongée et constante.
  • Une infection fongique, qui peut provoquer une douleur prolongée, mais moins grave que la douleur d’un abcès. Dans le cas de blessure infectée ou d’abcès, le traitement prévoit la prise d’antibiotiques. Dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale est réalisée.
  • Une tumeur (cancer) qui peut provoquer une forte douleur qui s’aggrave progressivement. Le cancer colorectal peut causer une occlusion du rectum ou de l’anus. La cause réelle du cancer colorectal est inconnue. Toutefois, il se manifeste fréquemment chez les personnes âgées.
  • Un spasme musculaire dans le bassin peut causer une douleur très aiguë qui disparaît souvent rapidement.
  • Une fistule. Il s’agit d’un canal anormal qui se forme entre le rectum et la peau et qui peut causer une douleur qui va de l’anus au sacrum, surtout si la fistule est bloquée par les selles et qu’un abcès se forme dans le canal.
  • Un ulcère anal. Il s’agit d’une zone endolorie ou blessée qui peut causer une douleur très forte et où une infection peut se développer.
  • Une maladie sexuellement transmissible du rectum, comme la gonorrhée, la chlamydiose ou l’herpès.


  • Un problème de peau (comme le psoriasis ou la dermatite) qui peut causer des démangeaisons ou une brûlure anale externe.
  • L’évacuation intestinale douloureuse. La douleur ou la gêne pendant la défécation est un motif d’inquiétude si elle se produit fréquemment. Une personne peut aussi ressentir une douleur en cas de selles de grandes dimensions, dures ou remplies de sang. Différentes raisons peuvent provoquer cette situation. La douleur se manifeste aussi quand l’individu tousse parce que la pression abdominale augmente, comme pendant la défécation.
  • Une indigestion : dans la plupart des cas, elle est due à la quantité et au type de nourriture consommée. Une personne peut souffrir de problèmes à l’estomac et à l’intestin après un repas copieux ou si elle mange de la nourriture non désinfectée ou extrêmement épicée. La diarrhée qui dérive d’une intoxication alimentaire ou d’une indigestion peut aussi causer des évacuations intestinales douloureuses.
  • La constipation : les causes les plus fréquentes de la constipation comprennent la déshydratation, une alimentation pauvre en fibres, certains médicaments, etc. La constipation provoque souvent des évacuations intestinales irrégulières. Les personnes sont influencées par la publicité et mangent souvent des aliments qui se présentent bien, mais qui contiennent de nombreux conservateurs, colorants et substances nuisibles. Il faudrait éviter de consommer des aliments transformés, des gâteaux, des gras trans et saturés parce qu’ils causent la plupart des maladies. En général, les personnes qui suivent une alimentation végane et qui mangent des noix, des pistaches, des cacahuètes, des fruits et des légumes ont une bonne digestion.
  • Des hémorroïdes : les hémorroïdes causent une douleur due au gonflement des veines autour ou à l’intérieur du sphincter anal. Cela se produit en cas de pression excessive dans les veines du rectum. La grossesse est un facteur de risque pour la formation d’hémorroïdes à cause de la congestion provoquée par l’augmentation des dimensions de l’utérus. Le premier jour, la personne ressent une douleur continue, en position assise, allongée ou pendant la marche. Dans le cas d’intervention chirurgicale pour les hémorroïdes, la douleur anale peut durer pendant quelques jours ou semaines.

La prostatite chronique bactérienne
La prostatite chronique bactérienne est un type de prostatite infectieuse. Elle est due à une infection bactérienne chronique (persistante) de la glande prostatique. Les hommes qui souffrent de prostatite chronique bactérienne présentent des symptômes qui s’aggravent et qui se réduisent. Pendant une explosion de colère, on peut souffrir de douleur ou de gêne. Cette sensation est surtout ressentie à la base du pénis, autour de l’anus, dans le périnée (zone entre le scrotum et l’anus) ou dans la partie basse du dos. La douleur peut se diffuser au pénis ou aux testicules. L’émission des selles peut être douloureuse.

D’autres causes possibles que l’on peut ajouter à celles mentionnées ci-dessus sont :


  • La diverticulite
  • La maladie de Crohn
  • Le cancer de la prostate
  • La proctite.

 

Quand se manifeste la douleur anale ?

Au cours de la défécation. La douleur est généralement causée par une fissure ou par une déchirure de l’anus. Les selles brûlent lors de leur passage à travers le muscle étroit de l’anus. La douleur disparaît généralement après le passage des selles. Toutefois, elle pourrait persister à cause d’un spasme musculaire.

Pendant le nettoyage. Il s’agit souvent d’un problème de peau ou d’une infection fongique (par exemple la candidose intestinale). Elle affecte aussi les enfants.
De manière continue, indépendamment de la présence de selles. Il s’agit probablement d’un abcès ou d’une infection et parfois d’une thrombose hémorroïdaire (coagulée). Toutefois, il peut aussi s’agir d’une tumeur.
La douleur peut aussi être nocturne.
Progressivement dans le temps. Cela peut indiquer une thrombose hémorroïdaire, une infection ou un cancer.
Quand l’individu est assis. Si le patient ne peut pas s’asseoir, la cause peut être un abcès, un spasme musculaire ou une tumeur.

 

Où se situe la douleur anale ?

La douleur anale qui peut être identifiée dans la partie antérieure ou postérieure de l’anus, là où les selles passent, est généralement une fissure. Dans cette position, la douleur anale peut être lancinante.
La douleur due à un gonflement situé profondément dans le tissu de la peau est généralement un abcès. La douleur d’un abcès se manifeste généralement après quelques jours. Elle peut être causée par une protubérance douloureuse de la peau autour de l’anus.
Une masse solide de couleur bleue qui émerge de l’anus est généralement une thrombose hémorroïdaire. Cela signifie qu’un caillot s’est formé dans les vaisseaux sanguins. Une masse spongieuse, molle et douloureuse peut être une hémorroïde enflammée.
Une protubérance douloureuse qui émerge lentement pendant quelques mois peut être un cancer.
La douleur dans la peau de l’anus ou autour de l’anus peut être due à un traumatisme, à une infection à levure ou à un nettoyage trop vigoureux de la peau anale.

 


Quand s’inquiéter en cas de douleur et de brûlure de l’anus ?

Un médecin devrait contrôler une douleur anale qui ne disparaît pas en 24-48 heures, suite à l’utilisation de médicaments en vente libre. La douleur anale qui dure plus de deux semaines peut être grave. La douleur anale chronique, qui s’aggrave progressivement, peut être un cancer. Dans de rares cas, si la douleur à l’anus est très forte, elle peut causer une syncope.

 

Que se passe-t-il en cas d’hémorragie et de douleur anale simultanées ?

La cause la plus fréquente de la défécation douloureuse accompagnée d’une hémorragie est une fissure anale. La thrombose hémorroïdaire peut provoquer une hémorragie et une douleur soudaine. La cause la plus fréquente de l’hémorragie accompagnée de douleur qui ne concerne pas la défécation est une infection de la peau de l’anus, comme une infection à levure ou une mauvaise hygiène anale.
Les démangeaisons et la brûlure anale peuvent être causées par la sueur de la peau qui entoure l’anus. Les enfants peuvent souffrir d’oxyurose (maladie due à un ver) qui provoque d’intenses démangeaisons nocturnes. Si l’enfant se gratte, il peut causer une lésion cutanée et un saignement.

 

Que faire ? Remèdes naturels en cas de douleur et de brûlure de l’anus

Prendre des bains chauds avec du bicarbonate de soude.
Après les évacuations intestinales, nettoyer délicatement la zone avec du papier toilette ou des tampons humides.
En cas d’hémorroïdes, utiliser une crème en vente libre pour les hémorroïdes. En cas de fissures anales, le médecin peut prescrire une crème ou une pommade en vente libre à base d’hydrocortisone.

 

Traitement en cas de douleur et de brûlure de l’anus

On peut soigner la constipation en modifiant les habitudes alimentaires et le mode de vie ou en prenant des laxatifs.
On peut soigner les hémorroïdes en changeant les habitudes de l’intestin et en suivant de bonnes pratiques alimentaires. En cas d’hémorroïdes très développées, une intervention chirurgicale pourrait se révéler nécessaire. Le traitement pour le cancer colorectal dépend du stade et de la croissance du cancer.
Si une personne souffre de défécation douloureuse pendant une période prolongée, elle doit consulter immédiatement le médecin, parce que cela peut être le symptôme d’un trouble grave. Remarquer la présence de sang dans les selles est aussi le signe d’un trouble sérieux. Il faudrait consulter un médecin.

 

Prévention de la douleur et de la brûlure de l’anus

Manger de la nourriture saine et adopter une alimentation équilibrée sont des comportements essentiels pour éviter les troubles liés à la digestion et à l’évacuation intestinale. Il faut aussi éviter de manger de la nourriture trop épicée, notamment le soir. Boire des quantités adéquates d’eau aide à diluer l’acide dans le corps. Pratiquer une activité physique régulière peut aussi être utile à l’amélioration de la régularité de l’évacuation intestinale.

 

Douleur à l’anus après l’évacuation intestinale

La douleur après l’évacuation intestinale est un symptôme causé par des maladies très spécifiques, parce qu’elle indique un problème qui peut intéresser les muscles du tractus gastro-intestinal ou encore l’anus.

De nombreuses pathologies qui causent ce trouble provoquent aussi de la douleur abdominale ou au bas ventre.

 

Causes de la douleur anale

Syndrome du côlon irritable
L’une des causes les plus fréquentes de la douleur est le syndrome du côlon irritable. Dans cette maladie, la paroi interne du muscle de l’intestin est hyperactive. Elle se contracte donc avec des spasmes rapides en provoquant un passage accéléré de la nourriture à travers le tractus gastro-intestinal.
De cette façon, la nourriture n’est pas complètement absorbée par le corps. En outre, les spasmes continuent pendant un peu de temps, y compris après le passage de la nourriture et causent des douleurs.
Le patient peut aussi souffrir de météorisme. On peut aussi remarquer du mucus dans les selles.

Proctite
La proctite est une inflammation de l’anus et de la paroi interne du rectum. Les symptômes de cette maladie comprennent :

  • Endolorissement dans la zone rectale et anale
  • Douleur pendant la défécation et au toucher
  • Brûlure pendant et après la défécation
  • Spasmes et crampes involontaires
  • Hémorragie et pertes de la région anale
  • Le patient ne peut pas faire de vélo à cause de la gêne provoquée.

La constipation peut aussi être causée par cette pathologie.

 

Calculs biliaires / Cholécystite
Parfois, la douleur après les repas pourrait aussi se produire à cause de problèmes comme les calculs biliaires. En cas de calculs biliaires, peut se produire une occlusion de la vésicule biliaire, dont la fonction est celle de relâcher la bile après l’ingestion de la nourriture. Cependant, si après un repas (notamment après un repas à la teneur élevée en graisses et en cholestérol), la bile ne coule pas librement, elle pourrait causer une douleur après l’évacuation intestinale.

Maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique (colite ulcéreuse)
La maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique sont aussi des maladies qui causent des douleurs abdominale après l’évacuation intestinale. De nombreux facteurs peuvent déclencher ce type de mal de ventre après avoir mangé. La maladie de Crohn est une pathologie qui se caractérise par un mouvement spasmodique de l’intestin, tandis que la rectocolite hémorragique est une inflammation de l’ensemble de la paroi interne de l’intestin.
Ces maladies déclenchent ainsi des signaux de douleur dans le corps pendant et après l’évacuation intestinale.


Douleur et brûlure de l’anusHémorroïdes
Une autre cause fréquente de la douleur après avoir mangé sont les hémorroïdes. Les hémorroïdes sont une maladie où les veines de la région anale et rectale se gonflent et provoquent une douleur et un gonflement dans cette zone. C’est pourquoi, pendant l’expulsion des selles, la personne pourrait ressentir une douleur intense due au frottement sur les hémorroïdes.

Autres causes de la douleur anale
Les autres causes de la douleur sont :

  • Un cancer
  • L’hépatite virale
  • La pancréatite
  • Une intolérance au lactose, etc.

La constipation peut aussi provoquer des douleurs après avoir mangé. La douleur à l’estomac après une évacuation intestinale pourrait indiquer une gastrite ou des ulcères gastriques.

 

Traitement de la douleur anale après l’évacuation intestinale

Le traitement de la douleur après avoir mangé et après les évacuations intestinales dépend de la cause sous-jacente. En cas d’infection, les antibiotiques sont généralement utiles au traitement. Toutefois, si la douleur est due aux spasmes du tractus gastro-intestinal, les médicaments antispasmodiques offrent une aide importante. Dans le cas de calculs biliaires, d’hémorroïdes et d’autres problèmes de santé similaires et importants, la personne doit consulter un médecin et recevoir un programme détaillé du traitement.

 

Causes de la douleur au rectum et à l’anus

Certaines causes de douleur ano-rectale ne sont pas très graves. D’autres indiquent qu’il existe un problème sérieux qui nécessite une évaluation immédiate. La solution est de comprendre la cause de la maladie. Citons quelques causes de douleur rectale et anale parmi tant d’autres.

Fissure anale – Une fissure est une déchirure de la peau, des tissus ou de la muqueuse. Une fissure anale est une lésion du tissu à l’intérieur ou autour de l’anus et du rectum. Les fissures anales provoquent une douleur semblable à une brûlure pendant la défécation.



Abcès rectal– Un abcès est une accumulation de pus qui dérive d’une infection à l’intérieur du tissu. Ces types d’infections localisées se manifestent souvent à l’intérieur et autour du rectum.

Hémorroïdes – Une hémorroïde est une veine ou un ensemble de veines gonflées et remplies de sang à l’intérieur et autour du rectum.

Colite (rectocolite hémorragique ou maladie de Crohn) – La colite est une inflammation du tractus intestinal. La rectocolite hémorragique est limitée au gros intestin, tandis que la maladie de Crohn peut affecter l’ensemble du système digestif. Ces deux pathologies causent une inflammation qui provoque une douleur rectale. Les problèmes de l’intestin peuvent aussi causer une douleur au niveau des jambes.

Traumatisme pendant un rapport sexuel anal – Au cours d’activités sexuelles volontaires, des lésions physiques sérieuses peuvent se produire. Les lésions anales externes plus fréquentes sont provoquées par des rapports sexuels anaux. Bien que la plupart de ces accidents soient d’importance réduite et qu’ils puissent se résoudre à l’aide d’une petite intervention, ils peuvent être gênants et inquiétants pour les personnes affectées.

Lésions anales et rectales – Les lésions ou les nodules à l’intérieur et autour de l’anus peuvent causer une douleur rectale. Deux des lésions anales les plus fréquentes sont les verrues génitales et l’herpès simplex qui sont aussi douloureux en l’absence de saignement.

  • Verrues génitales – Il s’agit de lésions rondes, lisses et de la même couleur que la peau, dues au papillomavirus humain (HPV). Les verrues génitales sont transmises par voie sexuelle. L’HPV peut aussi provoquer le cancer anal.
  • Herpès génital – Il s’agit de l’un des nombreux types d’herpès. Il est dû au virus de l’herpès simplex. Des cloques douloureuses et remplies de fluide se forment autour de l’anus. Ces lésions se rompent, sèchent et forment parfois des ulcères du rectum et de l’anus.