Arthrose du genou

L’arthrose du genou, également connu comme arthrite d’usure est une maladie dégénérative dans laquelle le cartilage articulaire se réduit.
Lorsque cela se produit, les os des articulations frottent les uns contre les autres parce que l’on perd l’effet d’ammorti et de lubrifiant du cartilage.
Les résultats de la friction sont: douleur, gonflement, raideur, diminution de la capacité à se déplacer et, parfois, la formation d’éperons osseux.

Arthrose du genou,test, fracture, ostéo-sclérose,blessures,articulations

Habituellement, l’arthrose du genou est bilatérale, mais elle est souvent plus sévère dans un des deux genoux, il y a les mêmes probabilités de développer cette maladie à gauche ou à droite.

L’arthrose affecte principalement la hanche (coxarthrose) et le genou, cette dernière affecte une femme sur quatre et plus de 10% des hommes de plus de 65 ans, elle survient souvent chez les personnes qui ont forcées  trop ou mal.
On parle de maladie dégénérative chronique, car elle tend à ne  pas être résolue de manière positive, en effet  le vieillissement porte  à la déficience fonctionnelle et voir même au blocage articulaire.

Il s’agit d’une pathologie qui ressent beaucoup les conditions climatiques, la douleur peut  se présenter à  cause du froid et de l’humidité.
Dans certains cas, l’arthrose peut être considérée comme une maladie professionnelle, par exemple les sujets  qui utilisent le marteau-piqueur (mains, coudes, épaules), les camionneurs (rachis lombaire), les sujets qui travaillent  dans un  bureau avec  l’ordinateur (cervicales).

 

Qu’est-ce qui arrive à un genou atteint d’arthrose?

Lorsque le genou est atteint d’arthrose, les surfaces articulaires dégénèrent et la jambe ne bouge pas comme elle le devrait.
On rencontre les changements suivants:

  • Le cartilage devient rugueux et mince, cela peut se produire sur la surface articulaire tibiale ou entre la rotule et le fémur.
  • La partie de l’os qui est en contact avec le cartilage réagit en devenant de plus en plus dense.
  • Tous les tissus de l’articulation deviennent plus actifs que la normale, comme si le corps essayait de réparer les dégâts.
  • Au niveau du périmètre externe de l’articulation, l’os se développe vers l’extérieur pour former les éperons osseux aussi appelés ostéophytes.
  • La membrane synoviale peut enfler et produire une plus grande quantité de liquide, provoquant le gonflement de l’articulation appelé épanchement articulaire ou épanchement synovial.
  • La capsule et les ligaments épaississent lentement et se rétractent.

Ces changements à l’intérieur et à l’extérieur de l’articulation sont en partie le résultat du processus inflammatoire et de la tentative du corps de réparer les dommages .
Dans de nombreux cas, les remèdes du corps fonctionnent et les changements au sein de l’articulation ne causent pas beaucoup de douleur ou uniquement une douleur non invalidante.
Cependant, dans d’autres cas, les remèdes mis en œuvre par le corps ne fonctionnent pas aussi bien et le genou dégénère.
Ce procédé conduit à l’instabilité et le sujet déplace le poids sur d’autres articulations.
Le résultat est que les symptômes empirent graduellement et persistent au cours du temps.

 

 

Blessures du cartilage du genou, l'arthrite, l'ostéo-sclérose, la dégénérescence, commune, glissant, la douleur, la douleur, les symptômes, les causes, la limitation fonctionnelle, l'inflammation, les personnes âgées, de l'enflure, œdème
Vue de dessous du genou, sur les condyles fémoraux, nous pouvons remarquer deux grandes lésions du cartilage.
© alexonline – Fotolia.com

Causes de l’arthrose au genou

L’âge est un facteur de risque important pour l’arthrose du genou, mais les jeunes peuvent aussi souffrir de ce trouble.
Pour certaines personnes, l’arthrose du genou peut être héréditaire, tandis que pour d’autres elle peut résulter d’entorses, de fractures, d’infections ou du surpoids.
Actuellement, les scientifiques ne savent pas la cause exacte de l’arthrose du genou. De nombreux facteurs peuvent conduire à une dégénérescence du cartilage du genou, parmi lesquelles la surexploitation et les traumatismes, mais les genoux peuvent développer de l’arthrose sans cause évidente.
Quelques facteurs qui influencent le développement de l’arthrose sont:

  • Âge: les personnes âgées sont plus susceptibles d’avoir de l’arthrose.
  • Au cours du temps, l’utilisation ou la pression excessive sur l’articulation peuvent user le cartilage.
  • La plupart des personnes touchées par l’arthrose ont au moins 45 ans.
  • Il y a des sports qui forcent particulièrement sur le genou, comme l’athlétisme, le football et le tennis, cela peut entraîner le développement de l’arthrose.
  • Les activités ou les travaux répétitifs; le résultat est similaire à la pratique de certains sports. Les probabilités augmentent si on surcharge les genoux, comme par exemple dans certains emplois qui nécessitent de beaucoup soulever, s’accroupir ou de se fléchir et peuvent rendre les personnes plus sujettes à l’arthrose. Si on charge plus de poids, on provoque plus de pression sur l’articulation du genou, donc qui est obèse peut facilement développer une dégénérescence articulaire. Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de développer l’arthrose. La génétique joue un rôle important dans l’apparition de l’arthrose. Si une personne de la famille a souffert d’arthrose, on peut être plus à risque.

L’arthrose juvénile du genou peut se produire en raison d’un traumatisme ou d’une intervention chirurgicale comme la méniscectomie ou la reconstruction du ligament croisé antérieur et peut également affecter les personnes de moins de 30 ans.
Comment se manifeste l’arthrose du genou ? Symptômes de l’arthrose du genou

La douleur associée à l’arthrose se développe généralement progressivement, même si elle peut se produire soudainement.

  • Le genou peut devenir rigide et enflé, ce qui rend difficile les mouvements de flexion et d’extension du genou. La douleur et le gonflement sont pires le matin ou après une période d’inactivité.
  • La douleur peut aussi augmenter après des activités telles que la marche, monter les escaliers ou s’agenouiller.
  • La douleur peut provoquer une sensation de faiblesse dans le genou, avec comme conséquences des « blocages » ou de l’ « instabilité ».
    Beaucoup de patients rapportent que les symptômes empirent lors des changements climatiques, en général deux jours avant qu’il pleuve ou qu’il neige.
    On a une senation d’os  qui gratte ou de sable dans l’articulation.
    En phase plus avancée, on ressent également des douleurs nocturnes et le patient ne réussit pas à dormir.

L’arthrose peut  évoluer du premier au quatrième degrès , au début la douleur apparaît seulement en cas de charge, mais avec l’évolution de la maladie, elle peut causer de la douleur au repos, en position assise ou allongée.
Le mouvement peut être limité par les ostéophytes ou par le  gonflement qui est causé par une production excessive de liquide synovial.
Pendant la journée, le moment le plus douloureux est  le matin lorsque l’articulation est froide,  pendant la journée, elle tend à diminuer, mais elle réapparaît après un effort.
En général, les sujets symptomatiques éprouvent de la douleur  lors de la marche, de plus les pas se raccourcissent  et les patients  boitent. Le climat humide et le froid peuvent  aggraver le tableau clinique, en quelques heures, en effet,  qui souffre d’arthrose «sent lorsque le temps change. »

Généralement, les patients maintiennent en tension les muscles de la cuisse comme mécanisme spontané de défense, ce qui augmente la douleur, car elle provoque des spasmes musculaires. Dans les derniers stades de l’arthrose, le patient peut ressentir des bruit de craquement  pendant le mouvement.

 

Diagnostic de l’arthrose du genou

Au cours de l’examen physique, le médecin examine l’articulation touchée, pour voir s’il y a de la raideur, un gonflement, ou si elle est rouge.
Il ou elle doit également vérifier l’amplitude de mouvement.
Le médecin peut prescrire des tests de laboratoire et un diagnostic instrumental s’il le juge approprié.

Radiographie,arthrose du genou
Radiographie du genou atteint d’arthrose et le alignement incorrect en varus

Examens instrumentaux pour le diagnostic de l’arthrose du genou

Le cartilage n’apparait pas sur la radiographie, mais la perte de cartilage est déduite du rétrécissement de l’espace entre les os de l’articulation (fente articulaire).
Une radiographie peut également montrer les éperons osseux à l’extérieur de l’articulation.
Beaucoup de gens ont des signes d’arthrose avant d’en ressentir les symptômes .
L’imagerie par résonance magnétique (IRM) utilise des ondes radio et un champ magnétique pour imprimer des images détaillées des os et des tissus mous, parmi lesquels le cartilage.
Cet examen peut être utile pour déterminer les conditions du tissu cartilagineux, des ménisques et des ligaments du genou.

Il peut arriver de confondre la gonarthrose avec une sciatique, une cruralgie ou un  syndrome du piriforme, car  le patient se concentre sur la douleur au genou lors de la marche, il est donc opportun d’examiner aussi  d’éventuels symptômes au niveau de la cuisse et / ou du dos.
L’arthrose ne provoque pas nécessairement  de douleur, mais parfois, elle  s’enflamme provoquant tous les symptômes typiques.

 

Examens de laboratoire pour l’arthrose du genou
Les examens sanguins peuvent aider à exclure d’autres causes de douleurs articulaires comme l’arthrite et les maladies auto-immunes.
L’arthrocentèse est l’analyse du liquide articulaire.
Le médecin l’effectue avec une aiguille pour prélever du liquide à partir de l’articulation concernée.
L’examen du liquide articulaire peut indiquer si la douleur est causée par la goutte ou par une infection.

 

exercices de rééducation,arthrose du genou
Exercice pour renforcer les muscles de la cuisse

Quel est le traitement pour l’arthrose du genou?

Le choix du traitement doit être une décision prise en commun accord entre le patient et son médecin.
Le but du traitement est de réduire la douleur, d’améliorer la fonctionnalité et de diminuer les symptômes.
La satisfaction du patient est un objectif fomdamental dans le traitement de l’arthrose du genou.
Pendant les phases initiales, l’arthrose du genou est traitée avec des thérapies non-chirurgicales ou  conservatives.
Les traitements non chirurgicaux comprennent essentiellement quatre groupes principaux: les changements de mode de vie; des exercices de rééducation; des aides; d’autres méthodes.
Remèdes naturels pour l’arthrose du genou

Les remèdes faits-maison peuvent être: la perte de poids, éviter les activités comme la course à pied et le saut qui surchargent l’articulation.
Les sports recommandés sont la natation, le vélo (cyclisme) ou les sports pratiqués en salle de sport.
Il faut réduire au minimum les activités qui aggravent le trouble, comme monter les escaliers.
Beaucoup de personnes souffrant d’arthrose du genou sont en surpoids.
La simple perte de poids peut réduire la charge sur les articulations qui doivent porter le poids du corps, comme le genou. Moins de pression sur l’articulation peut réduire la douleur et améliorer la fonctionalité, cela permet en particulier de marcher sans boiter.
En cas de douleur et de gonflement, on peut appliquer un cataplasme d’argile verte qui absorbe le liquide, on peut aussi étaler une pommade à l’arnica.

La physiothérapie peut aider, surtout s’il y a des problèmes à faire les activités quotidiennes.
Parmi les thérapies physiques, la magnétothérapie et la Técar-thérapie donnent de bons résultats et pénètrent à l’intérieur de l’articulation.
La thérapie au laser agit à un niveau superficiel, elle n’est donc pas indiquée.
Le physiothérapeute peut enseigner de quelle façon renforcer les muscles des cuisses et comment augmenter la flexibilité du genou. Les ergothérapeutes peuvent montrer la meilleure façon d’effectuer les tâches quotidiennes en réduisant la pression sur le genou.
L’ostéopathie peut être utile, car elle débloque l’articulation, elle détend les muscles contractés et réduit la pression sur les nerfs des jambes.
Aides pour l’arthrose du genou

Utiliser des aides pour s’appuyer comme: un bâton, des chaussures amorties, des semelles orthopédiques ou une genouillère peut être utile, en particulier pendant la phase aiguë.
Il existe des études concernant l’utilisation des genouillères pour le traitement de l’arthrose du genou. Ce type d’orthèse est particulièrement utile si l’arthrose est plus prononcée sur un côté du genou.
Une orthèse peut aider à stabiliser et à améliorer la fonctionnalité. Il existe deux types d’orthèse qui sont utilisées habituellement.

  • Une orthèse d’ « allégement » qui déplace la charge de la partie la plus usée du genou .
  • Une orthèse de « soutien » qui aide à soutenir la charge entière du genou.
    Dans la plupart des études, les symptômes du genou s’améliorent, accopagnés d’une diminution de la douleur due à la charge et d’une capacité générale à parcourir de plus longues distances.

 

Autres thérapies pour l’arthrose du genou

D’autres traitements possibles sont: l’application de chaleur ou de froid, l’hydro-kinésithérapie (en piscine), des crèmes ou des bandes élastiques.
Parmi les remèdes traditionnels, un sac de glace peut être utilisé pour réduire temporairement la douleur en phase aiguë, mais cela ne réduit pas l’inflammation et ne sert pas à traiter l’arthrose du genou.
Un objet chaud peut être appliqué sur l’articulation pendant la phase post-aiguë pour réduire la douleur, mais ce n’est pas une thérapie à long terme.

 

Traitement médicamenteux pour l’arthrose du genou

Il existe plusieurs types de médicaments qui peuvent être utilisés dans le traitement de l’arthrose du genou. Comme chaque patient réagit différemment aux traitements et aux médicaments, l’orthopédiste doit définir un programme personnalisé pour chaque patient.
Les médicaments anti-inflammatoires sont les suivants: l’aspirine, le paracétamol et l’ibuprofène (Brufen) et sont utilisés pour réduire le gonflement de l’articulation. De simples anti-douleur comme l’Efferalgan peuvent être très efficaces pour réduire la douleur, mais n’agissent pas sur l’inflammation.
Les analgésiques (anti-douleur) sont habituellement le premier choix parmi les traitements de l’arthrose du genou.
Tous les médicaments ont des effets secondaires, y compris les analgésiques. Au fil du temps, le corps peut s’habituer, c’est-à-dire que les effets de l’anti-douleur diminuent. Il est important de savoir que ces médicaments peuvent également interagir avec d’autres médicaments que l’on prend, comme par exemple, les fluidifiants ou les anticoagulants. Il faut parler des effets secondaires et des interactions avec son orthopédiste ou avec son médecin de famille.
Il existe de puissants anti-douleur qui s’appelent anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS.
Ces médicaments sont fabriqués sous le nom d’Ibuprofène (Advil, Brufen), Kétoprofène (Kétum) de Diclophénac (Voltarène), etc. et sont disponibles dans les pharmacies sur ordonnance.
Comme tous les analgésiques, les AINS peuvent provoquer des effets secondaires graves, parmi lesquels des dommages hépatiques et rénaux, des hémorragies et des problèmes d’estomac. Ces effets sont généralement réversibles quand on interrompt la prise du médicament.
Compléments alimentaires pour l’arthrose du genou

La glucosamine et la chondroïtine sulfate sont des complémemts alimentaires oraux qui peuvent soulager la douleur de l’arthrose. Elles se composent de deux grandes molécules que l’on trouve dans le cartilage de nos articulations. Les compléments alimentaires vendus en pharmacie sont généralement composés de produits synthétiques ou animaux.
Injections d’acide hyaluronique pour l’arthrose du genou

La viscosupplémentation consiste à injecter des substances lubrifiantes dans le genou pour améliorer la qualité du liquide articulaire.
Infiltration de plasma riche en plaquettes (PRP) pour l’arthrose du genou

Parmi les nouveaux traitements, il y a le PRP qui est un gel composé de fragments de cellules qui lorsqu’elles sont activées libèrent des facteurs de croissance capables de stimuler la croissance des cellules d’origine mésenchymateuse ( tissu conjonctif de l’embryon).

 

Thérapies alternatives pour l’arthrose du genou

Parmi les thérapies non conventionnelles, il y a l’acupuncture et l’application de produits à base de plantes. De nombreux types de thérapie n’ont pas une efficacité scientifiquement prouvée, mais il est raisonnable  de les tenter à condition de trouver un professionnel qualifié. En outre, il faut toujours informer le médecin des choix effectués.
L’acupuncture utilise de fines aiguilles pour stimuler certains points spécifiques du corps  pour soulager la douleur ou endormir temporairement une zone. Elle est pratiquée dans de nombreux pays du monde et les recherches montrent qu’elle peut aider à soulager la douleur de l’arthrose, mais il y a peu d’études scientifiques sur la question.
Il faut s’assurer que l’acupuncteur est certifié et il ne faut pas hésiter à poser des questions sur la méthode de stérilisation des aiguilles.

 

Alimentation et nutrition pour l’arthrose du genou

Les personnes qui souffrent d’arthrose du genou sont souvent en surpoids, le résultat est une plus grande charge sur le genou qui provoque l’usure du cartilage.
Il est conseillé de suivre un régime pour perdre du poids,  avec des aliments anti-inflammatoires naturels, mais en évitant la viande et les produits laitiers.

Quand opérer lors d’arthrose du genou ? Intervention chirurgicale pour l’arthrose du genou

Si l’arthrose ne répond pas aux traitements conservateurs et que le patient ressent des douleurs la nuit, la chirurgie pourrait être nécessaire.

 

Prothèse totale au genou
Prothèse totale au genou
Mini-prothèse au genou
Mini-prothèse au genou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a plusieurs options chirurgicales:

  • L’arthroscopie est une opération chirurgicale qui utilise une technologie de fibre optique pour permettre au chirurgien de voir à l’intérieur de l’articulation, d’enlever les débris (corps étrangers) ou de réparer le cartilage abîmé.
  • L’ostéotomie est une procédure qui est utilisée pour améliorer l’alignement du genou en changeant la forme de l’os. Ce type de chirurgie peut être conseillé si l’usure de l’articulation est principalement située sur un côté du genou, généralement en raison de varus ou valgus du genou.
    Cette intervention peut être recommandée après une fracture du genou où les os ne sont pas restés bien alignés. Une ostéotomie n’est pas permanente, une intervention chirurgicale supplémentaire peut être nécessaire par la suite.
  • L’intervention chirurgicale de substitution de l’articulation ou arthroplastie  est une procédure chirurgicale dans laquelle les articulations sont remplacées par des prothèses du genou artificielles en métal et en plastique. La substitution peut toucher un seul côté du genou ou toute l’articulation. Habituellement, l’intervention chirurgicale de pose de prothèse est réservée aux personnes de plus de 50 ans souffrant d’arthrose sévère. Il est possible d’avoir besoin de répéter l’opération dans le futur, si une infection se produit, si la prothèse se détache de son point d’attache, ou si l’articulation s’use ultérieurement après plusieurs années.
    Aujourd’hui, avec les techniques chirurgicales actuelles, la majeure partie des nouvelles articulations résistent plus de 20 ans. L’intervention chirurgicale comporte des risques, mais les résultats sont généralement très bons.
    La greffe de cartilage est uniquement possible pour quelques patients. Les conditions sont que le patient soit jeune, qu’il ait seulement un détachement partiel de cartilage, que le dommage ait été causé par un traumatisme et qu’il n’y ait pas de signes d’arthrose.

 

C’est une pathologie dont on ne peut guérir, mais elle peut être contrôlée en enlevant la douleur et le gonflement de l’articulation.
La première chose à faire est la sauvegarde de l’articulation, c’est à dire éviter les activités qui surchargent plus l’articulation, qui pratique un sport comme le football ou le tennis doit s’arrêter. En fonction de l’âge, il est plus probable que le patient fasse de simples promenades, bien que dans ce cas, il est préférable de les suspendre.
En général, les médecins recommandent de perdre du poids pour charger un poids mineure sur le genou, mais c’est un remède qui nécessite beaucoup de temps et difficile à réaliser. Le médecine peut prescrire des anti-inflammatoires pour la phase aiguë, par exemple du paracétamol ou des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens ), mais ces derniers ont de nombreux effets secondaires, et ne peuvent pas être pris pendant de longues périodes. La physiothérapie est un excellent traitement avec peu de contrindications, les thérapies physiques les plus appropriées sont la thérapie au laser et la thérapie magnétique.
Le médecin peut effectuer des infiltrations d’acide hyaluronique dans l’articulation qui sert à lubrifier et réduire la friction. La durée de l’effet du traitement est proportionnelle au degré d’avancement de l’arthrose, dans les derniers stades deux cycles de traitements par an peuvent être nécessaires , tandis que dans le cas d’une pathologie au premier stade, la douleur peut disparaître pendant quelques années.
Dans le cas d’une gonarthrose avancée ,si toutes les thérapies non invasives ont échoué et que la douleur est très forte, la solution la plus efficace est la chirurgie ; en premier lieu sera effectué une chirurgie arthroscopique pour enlever les corps étrangers dans l’articulation (cartilage dégénéré) et pour régulariser les lésions méniscales si elles sont présentes.

 

 

 

Dr. Massimo Defilippo Fisioterapista Tel 0522/260654 Defilippo.massimo@gmail.com
P. IVA 02360680355

http://www.facebook.com/fisioterapiarubierese?ref=hl

http://www.fisioterapiareggio.com

 © Scott Maxwell – fotolia.com

Laisser un commentaire