L’arthrose cervicale

L’Arthrose cervicale (ou spondylose cervicale) est une dégénérescence chronique des articulations et des disques qui se trouvent entre les vertèbres du cou.
L’inflammation des articulations cervicales et les douleurs au cou sont le résultat d’altérations anatomiques de la colonne vertébrale.

L’artrosi del collo è un disturbo relativamente frequente caratterizzato dall’usura delle articolazioni cervicali nel corso del tempo.
On le rencontre généralement chez les patients âgés (plus de 60 ans) et peut causer divers symptômes tels que douleur ou raideur dans le cou.

La colonne vertébrale est composée de nombreux os appelés vertèbres, chacune ayant un grand trou au centre.

Arthrose cervicale,douleur,vertiges,nerfs

Les vertèbres sont alignées l’une au-dessus de l’autre de sorte que les trous soient alignés et forment le canal spinal.
Ce canal fournit protection et espace à la moelle épinière et aux nerfs qui vont du cerveau vers le reste du corps. Chaque vertèbre se connecte aux vertèbres supérieures et inférieures par l’intermédiaire de deux types d’articulations:

  • Des facettes articulaires des deux côtés de la colonne vertébrale
  • Le disque central.

Il existe également de petits trous de chaque côté de la colonne vertébrale, appelés foramen intervertébraux ou encore trous de conjugaison. Ceux-ci sont situés entre deux vertèbres adjacentes et permettent aux nerfs de sortir du canal rachidien.
Au fil du temps, l’usure des disques, des articulations et des os peut provoquer des altérations dégénératives de la colonne vertébrale.

Ces changements dégénératifs peuvent inclure la réduction de la hauteur du disque, la perte de cartilage articulaire, la formation becs osseux (ostéophytes) et l’épaississement de l’os.
Cette série d’altérations est connue sous le nom d’arthrose cervicale. Avec la progression de l’arthrose, canal rachidien et le foramen intervertébral peuvent se rétrécir. La conséquence en est qu’ils peuvent exercer une pression sur la moelle épinière et les nerfs qui provoquent de nombreux symptômes.

 

Quelles sont les causes de l’arthrose cervicale?

Le vieillissement est le facteur le plus important pour le développement de l’arthrose cervicale. Pour la plupart des personnes de plus de 50 ans, les disques entre les vertèbres deviennent moins spongieux et ont des difficultés à supporter le poids et le mouvement de la tête.

Les os et les ligaments sont plus épais et envahissent l’espace du canal rachidien.
Un autre facteur de risque pourrait être une blessure précédente au cou. Les personnes qui exercent certaines professions ou pratiquent certains sports tels que la gymnastique sont des activités qui peuvent causer plus de stress au niveau du cou.

Une mauvaise posture peut avoir également un rôle important dans l’apparition d’anomalies de la colonne vertébrale qui conduisent à l’arthrose cervicale.

 

Quels sont les symptômes de l’arthrose cervicale ?

L’arthrose de la colonne cervicale peut ne pas avoir de symptôme pendant des années , mais un mouvement violent , un traumatisme ou le maintien d’une position incorrecte peut provoquer une inflammation des articulations vertébrales .
Si ces symptômes se manifestent, ils peuvent varier de légers à sévères.

Les symptômes de l’arthrose cervicale peuvent être:

1. Douleurs au cou:
La gêne peut se propager aux épaules et à la base du crâne. Les mouvements du cou peuvent aggraver la douleur.
La douleur peut irradier le long du bras jusqu’à la main et les doigts. Ce phénomène est provoqué par une irritation d’un nerf qui va de la moelle épinière du cou jusqu’au bras.
La douleur a tendance à aller et venir a l’improviste.
Une forte douleur peut apparaître après un mouvement inhabituel du cou, avec la déchirure d’un muscle du cou ou d’un ligament.
Toutefois, une poussée soudaine de la douleur peut se développer sans aucune raison apparente. Certaines personnes ont une douleur chronique (persistante).
L’humidité et les changements de pression atmosphérique (deux jours avant la pluie ou la neige) augmentent l’intensité de la douleur ainsi que la rigidité :

1 . Raideur de la nuque avec forte limitation de tous les mouvements, en particulier le matin pendant environ une demi-heure.

2 . Perturbation visuelle ou acouphènes.

3 . Craquements pendant le mouvement

4 . L’arthrose cervicale peut provoquer des maux de tête. Le mal de tête commence souvent au niveau de la nuque, juste au-dessus du cou et s’étend jusqu’à la partie supérieure du front.

5 . Il peut y avoir un sensation de picotements dans un bras ou une main , ainsi que des fourmillements et une faiblesse . Ces symptômes sont provoqués par la compression d’un nerf spinal entre une vertèbre et l’autre.
Les symptômes des nerfs du cou sont typiques d’une discopathie, maladie discale, qui provoque une forte pression sur un nerf. Ce problème est appelé radiculopathie cervicale ou  névralgie cervico_brachiale parce qu’elle affecte le plexus brachial (nerfs dans le cou).

6 . Plus rarement, l’absence de contact, l’asthénie (faiblesse) des jambes ou de l’incontinence se produisent quand une vertèbre ou disque appuient sur la moelle épinière. Ce trouble est appelé ‘myélopathie cervicale’. Il est important de signaler ces symptômes à un médecin

 

Vertiges d’origine cervicale

Si les étourdissements ayant pour origine le cou représentent un diagnostic difficile car il n’y a pas de tests diagnostiques pour confirmer que l’arthrose cervicale est la cause de vertiges et si le patient a des douleurs dans le cou et que toutes les maladies qui provoquent des vertiges ont été exclues , le médecin prescrit un traitement pour la colonne cervicale .
Ce type de vertiges augmente pendant les mouvements de la tête ou après le maintien d’une certaine position pendant une longue période.

Les vertiges commencent généralement après une douleur au cou et peuvent être accompagnés de maux de tête.
Souvent les vertiges diminuent si la douleur au cou s’estompe un peu. Le symptôme dure généralement de quelques minutes à quelques heures, et n’est pas handicapant.

Le médecin doit exclure la labyrinthite qui est une autre cause de vertige, mais beaucoup plus grave. En effet, habituellement, le patient se sent si mal pendant quelques jours qu’il ne peut pas se lever du lit.
Une autre cause possible est l’athérosclérose (ou artériosclérose) pour laquelle il est nécessaire de faire une échographie des carotides d’exclure une origine circulatoire.
Le traitement de ce type de vertige consiste dans le traitement de l’arthrose cervicale, en particulier des exercices de mckenzie, la massothérapie et la correction de la posture.

 

Complications

Radiculopathie cervicale

Radiculopathie cervicale signifie que la racine d’un nerf est comprimée ou endommagée dans la zone où ils sortent de la moelle épinière au niveau du cou (cervical).
Bien qu’il existe d’autres causes pour la radiculopathie, l’arthrose cervicale est celle qui est la plus commune.
Les altérations dégénératives des articulations entre les vertèbres et la formation d’ostéophytes provoquant des zones de constriction qui peuvent pincer le nerf.
Une autre cause est un disque prolapsus (fuite).
Ce problème est aussi appelé «hernie discale», ‘hernie discale’, même si le disque, en réalité, ne glisse pas. Ce qui se passe est qu’une partie de la zone interne plus souple du disque sort (hernie) à travers une fissure dans la partie externe du disque. Le disque appuie sur le nerf qui passe entre deux vertèbres.
En plus de la douleur au cou, les symptômes de la radiculopathie comprennent:

  • Perte de sensibilité (engourdissements),
  • Fourmillements,
  • Douleurs,
  • Faiblesse dans le bras et dans la main innervés par le nerf.

 

Ces symptômes peuvent être plus gênants que la douleur au cou.
Habituellement, ces symptômes sont pires dans un des bras, mais peuvent affecter les deux bras. La douleur peut être suffisamment grave pour interférer avec le sommeil.

Les vertèbres cervicales inférieures (C4-C5-C6-C7) sont celles qui peuvent causer des douleurs dans le bras et la main.
L’arthrose cervicale dans la partie supérieure du cou (C1-C2-C3) peut, par contre, provoquer des symptômes dans la nuque et à la tête jusqu’au front.

Le médecin peut soupçonner une brachialgie sur la base de ces symptômes. L’examen physique peut détecter une perte de sensibilité (paresthésies), de la force et des réflexes tendineux dans la zone du bras innervé par le nerf touché.

L’examen le plus indiqué est la résonnance magnétique qui montre si les racines nerveuses sont comprimées.
Il est rare que la hernie discale (fuite de la matière interne du disque) et l’arthrose se produisent en même temps, car à 55/60 ans,

le disque est déshydraté et la substance du noyau central ne peut donc pas sortir.
Les ostéophytes sont becs osseux qui se forment avec l’arthrose et peuvent appuyer sur le nerf causant de graves douleurs.

Une protrusion discale peut pousser un ostéophyte vers le nerf provoquant le rétrécissement de l’espace disponible.
Le problème est que l’ablation chirurgicale d’ostéophytes ne résout pas le problème de façon permanente vu qu’ils se reforment dans un court laps de temps. Le chirurgien doit donc faire une opération plus vaste pour libérer le nerf.

 

Myélopathie cervicale

La myélopathie se produit lorsque quelque chose appuie ou endommage la moelle épinière.
L’arthrose cervicale est une des causes possibles de cette maladie parce que les altérations dégénératives des articulations peuvent restreindre le canal par lequel passe la moelle épinière. La protrusion discale peut entraîner une myélopathie cervicale si elle se produit dans le trou central de la vertèbre.

Vu que la moelle épinière est constituée de groupes de fibres nerveuses qui relient le cerveau au reste du corps, la pression exercée sur ces nerfs dans la région du cou peut produire des symptômes dans la quasi-totalité du corps.
Les symptômes de myélopathie cervicale peuvent inclure:
Difficulté à rester debout. Par exemple, les jambes peuvent être raides et mal coordonnées.
Altération de la sensibilité des mains. Par exemple, il devient difficile de reconnaître les objets de la manière habituelle et des objets peuvent glisser des mains.
Troubles de la vessie. Par exemple, difficulté à vider sa vessie ou incontinence.

Le médecin doit surveiller l’altération des réflexes tendineux, de la force et de la sensibilité des bras et des jambes. Les examens utiles sont la Résonnance magnétique (IRM) et l’électromyographie -EMG- (test de conduction nerveuse qui est fait par l’insertion de petites aiguilles dans la peau).
Cela permet de montrer si la moelle épinière est « coincée » et si un traitement chirurgical pour soulager la pression peut être utile.

 

Comment diagnostiquer l’arthrose cervicale ?

Rayons-X,radiographie,cervicale,arthrose,ostéophytes,réduction,articulation
Radiographie du cou avec arthrose cervicale

Le médecin demande aux patients les symptômes et recueille l’histoire clinique. Il doit alors faire un examen physique de contrôle du cou, le dos et les épaules. Il est également nécessaire de faire le test de réflexes et celui de force des mains et des bras.
Si la douleur est limitée au cou, le seul examen recommandé est la radiographie (Rayon-X).
Les radios montrent les altérations dégénératives des os et la réduction possible de l’espace entre les vertèbres.
Il est nécessaire de faire une résonnance magnétique seulement en cas de symptômes qui s’étendent jusqu’aux bras ou les mains, afin de comprendre s’il ya une compression des nerfs.

 

Comment soigner l’arthrose cervicale?

Les traitements pour l’arthrite cervicale sont généralement non-chirurgicaux, le médecin qui s’occupe de ce trouble est l’orthopédiste, mais si les symptômes se ressentent jusqu’aux mains ou aux pieds, le médecin le plus approprié est le neurochirurgien.
Le médecin prescrit habituellement un traitement ou une combinaison de traitements suivants:

 

Remèdes naturels

  • Repos quand la douleur est forte,
  • De la chaleur ou de la glace, la glace est contre-indiquée sur le cou, le froid peut uniquement ralentir la circulation et rigidifier les muscles.
    Il n’est pas vrai que la glace est un excellent anti-inflammatoire, en réalité, il est seulement un vasoconstricteur (il resserre les artères) et est utile immédiatement après un traumatisme pour réduire le gonflement.
    24/48 heures après l’apparition de la douleur, il est inutile, voire contre-productif, car il ralentit le processus de guérison.
    Une compresse chaude est une thérapie qui aide à soulager la douleur localisée.
  • Parmi les remèdes de grand-mère, on trouve l’écharpe en soie qui peut également être utilisé en été pour garder le cou.
  • Il ya des colliers cervicaux chauffant qui réchauffent le cou car il est possible de mettre de l’eau chaude à l’intérieur, par exemple Nexcare.
  • Évitez la climatisation et les courants d’air, car ils peuvent provoquer des spasmes musculaires et une raideur.
  • Parmi les remèdes naturels, l’arnica et la griffe du diable sont des anti-inflammatoires naturels peu efficaces parce qu’ils ne pénètrent pas assez profondément.

 

Médicaments

Les médicaments anti-inflammatoires non steroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène (par exemple Brufen), le naproxène (Naproxene sodique eg, Apranax), Okimus ou les inhibiteurs sélectifs de la COX-2 (par exemple, le célécoxib) sont utiles pour soulager la douleur de l’inflammation qui accompagne habituellement l’arthrose.
Les crèmes anti-inflammatoires topiques tels que Voltaren sont moins efficaces car elles ont une action très superficielle et n’atteignent pas les articulations.

Des injections de cortisone sont effectuées avec pour objectif la réduction de l’inflammation qui provoque la douleur. Les stéroïdes sont à injecter directement dans la zone touchée.
Les relaxants musculaires tels que MIOREL ou Coltramyl aident à réduire les contractures musculaires douloureuses du cou et des muscles environnants, mais de nombreux patients ne parviennent pas à les prendre, car ils peuvent entraîner des troubles intestinaux.

 

Exercices pour l’arthrose cervicale

Les exercices suivants sont prescrits aux patients qui souffrent de ces troubles au niveau du cou.
Vous devriez en parler avec le kinésithérapeute pour savoir quels exercices sont les mieux adaptés à votre situation.
En règle générale, ils doivent être faits 3 fois par jour , mais seulement si ils ne provoquent pas une augmentation des symptômes .

Rotations du cou
DSC_0679Exercices pour l’arthrose cervicale, la douleur au cou, la rotation
Début : Assis avec le dos et le cou droits, les épaules devraient être légèrement en arrière. Tournez la tête en regardant derrière, par-dessus l’épaule, jusqu’à ce que vous vous sentiez un étirement léger ou modéré. Faites l’exercice uniquement si vous ne ressentez aucune douleur.
Gardez le cou droit.
Répétez 10 fois de chaque côté.

 

La rétraction du menton
Début : assis ou debout, le dos et le cou droit, les épaules devraient être légèrement en arrière. Tirez votre menton en essayant de créer un  » double menton  » à l’avant du cou.
Lorsque vous sentez un étirement léger ou modéré vous devez vous arrêter.
Gardez vos yeux et le nez vers l’avant. Gardez la position pendant 2 secondes et répétez 10 fois.

 

Inclinaisons latérales du cou

Ginnastica per il collo,cervicale,inclinazione,piegamento,lateraleGymnastique pour le cou,les cervicales,l’inclinaison ,la flexion latérale
Début : Assis avec votre dos et cou droits. Amenez la tête vers l’épaule jusqu’à ce que vous sentiez une léger étirement, vous ne devez pas ressentir de douleur lors de l’exécution de cette exercice.
Répétez au moins 10 fois des deux côtés.

 

Kinésithérapie et réadaptation

  • Les tractions vertébrales aident à contrôler les symptômes chroniques ou à soulager lors des épisodes les plus graves de douleur de l’arthrose..

 

  • La physiothérapie et des exercices pour renforcer le cou, aident à maintenir l’amplitude des mouvements et à éviter les raideurs de la nuque.
    La Physiothérapie est utilisé pour réduire l’inflammation et donc la douleur, les traitements les plus appropriés sont les Tecar-thérapie et les Ultrasons car ils pénètrent assez profondément et parviennent à agir sur l’articulation. Personnellement, je crois que la thérapie Tecar-therapie est meilleure parce qu’elle est plus efficace dans l’absorption du liquide inflammatoire et elle réchauffe plus le cou.
    Les médecins recommandent toujours la Tens, mais c’est une thérapie qui n’a qu’un effet temporaire et disparaît dans les 2 heures.
  • L’ostéopathie  peut avoir un grand avantage pour les patients souffrant d’arthrose cervicale, car elle sert à rééquilibrer l’ensemble du corps. C’est une discipline qui corrige la posture, débloque et ré aligne les articulations, détend les muscles contractés et agit également sur la musculature des organes internes.
  • La modification des activités effectuées, la réduction des activités et des positions qui provoquent le gêne, par exemple, changer votre posture au lit ou encore utiliser des oreillers ou des coussins.
  • Évitez l’utilisation d’un collier cervical rigide qui ne résout pas le problème, mais augmente la rigidité des articulations.
  • Les cures thermales sont un bon remède naturel contre l’arthrose, de nombreux patients signalent qu’ils se sentent beaucoup mieux après avoir fait des bains de boue.

 

Sport

La natation en style nage libre n’est certainement pas l’activité la plus appropriée pour l’arthrose cervicale, car elle oblige à faire des rotations complètes qui peuvent causer des douleurs.
Le style dos est plus utile, mais tout le monde n’y arrive pas parce qu’il est plus difficile.
En outre, de nombreuses personnes âgées ne savent pas nager et ne se sentent pas à l’aise à la piscine.

Le body building est un sport très difficile qui peut provoquer des tensions dans le cou, il est donc préférable de l’éviter.

La gymnastique posturale dans les salle s de sport est un excellent moyen de réduire la raideur et la douleur causées par l’inflammation des articulations cervicales.

 

Quand doit-on se faire opérer ?

L’intervention chirurgicale n’est nécessaire que dans de rares cas, surtout quand il y a des symptômes un canal cervical étroit (perte de force et de sensibilité dans les membres). L’objectif de la chirurgie est d’enlever la source de pression sur la moelle épinière et sur les nerfs. La chirurgie donne une stabilisation de la colonne cervicale avec des implants ou en effectuant une fusion des vertèbres.