Placenta prævia

Qu’est-ce que le placenta prævia ?

Le placenta prævia se produit lorsque le placenta se trouve dans la partie inférieure de l’utérus et il recouvre partiellement ou complétement l’orifice interne du col de l’utérus (le canal menant à l’utérus).
Il s’agit de la cause la plus fréquente d’hémorragie et de douleur pendant la grossesse (après la vingtième semaine).

Le placenta est un organe temporaire qui relie la mère au fœtus .
Il a la forme d’un disque et à la fin de la grossesse son diamètre est d’environ 7 centimètres.

Gynécologue, obstétricienne, placenta praevia

Le placenta sert à :

  • Transférer l’oxygène et les substances nutritives de la mère au fœtus,
  • Enlever les déchet du sang de l’enfant.

Le placenta se colle à la paroi de l’utérus et le cordon ombilical de l’enfant part de cet organe.
Dans la majorité des cas de grossesse, le placenta se colle à la partie supérieure ou à celle latérale de l’utérus.

Le placenta prævia est une complication qui dépend de la région dans laquelle le placenta s’implante : il y a des problèmes s’il est trop proche de l’orifice du col de l’utérus ou au-dessus de celui-ci.
Cette complication se produit surtout avant la 20ème semaine. Dans la majorité des cas, il s’agit d’un problème qui se résout spontanément, mais dans 10% des cas, le problème ne se résout pas et persiste pendant toute la grossesse.
Lorsque l’utérus se développe, le placenta se déplace plus en haut et s’éloigne du col de l’utérus. Toutefois, s’il reste près du col de l’utérus et que la date de l’accouchement est proche (cette situation se produit dans 1 cas sur 200), on risque des pertes de sang, surtout pendant le travail, quand le col de l’utérus s’affine et se dilate.
Cela peut provoquer des complications surtout chez la mère et c’est pour cette raison que dans la majorité des cas, une femme ayant le placenta prævia doit subir une césarienne, au lieu d’un accouchement naturel.

 

Classification du placenta prævia

Quels sont les différents types de placenta prævia ?

  • Le placenta prævia complet ou central : le placenta recouvre complétement l’orifice interne du col de l’utérus, de l’utérus jusqu’au col de l’utérus ;
  • Le placenta prævia partiel : le placentar recouvre partiellement l’orifice du col de l’utérus ;
  • Le placenta prævia marginal : le placenta arrive au bord de l’orifice interne du col de l’utérus ou à moins de 20 millimètres ; par contre, s’il reste à plus de 20 millimètres, il est considéré comme mormalement inséré.

Stades du placenta prævia

  • Stade I (non occlusif)
    Le placenta est situé dans la région inférieure de l’utérus, mais il est distant de l’orifice interne de l’utérus. Cette situation ne pose pas de problème.
  • Stade II
    Le placenta arrive au bord du canal qui relie l’utérus et le vagin.
  • Stade III
    Le placenta se trouve au-dessus de l’orifice interne de l’utérus et le recouvre partiellement.
  • Stade IV (occlusif)
    Le placenta couvre toute la partie interne du col de l’utérus.

Les termes placenta prævia antérieur et placenta prævia postérieur sont parfois utilisés pour définir de manière précise la position du placenta dans l’utérus.

 

Qu est ce que le placenta praevia

Quelles sont les causes du placenta prævia ?

Les causes du placenta prævia sont inconnues, mais cela se produit surtout dans les cas suivants :

  • Chez les femmes plus âgées ;
  • Si la femme fume ;
  • Si elle a eu d’autres enfants ;
  • Si elle attend des jumeaux ;
  • Après avoir subi une césarienne ou d’autres interventions chirurgicales à l’utérus.

 

Symptômes qui se produisent en même temps que le placenta prævia

Le symptôme principal est une perte de sang vaginale abondante, mais il y a également d’autres symptômes auxquels il faut faire attention :

  • Les crampes abdominales ;
  • Le saignement qui s’arrête et recommence après quelques jours ou quelques semaines ;
  • Le saignement après un rapport sexuel ;
  • Le saignement pendant la deuxième moitié de la grossesse.

 

Complications possibles du placenta prævia

Des complications provoquées par le placenta prævia sont :

  • Une hémorragie grave  (chez la mère) ;
  • Un état de choc provoqué par la perte de sang ;
  • La souffrance fœtale en raison d’un manque d’oxygène ;
  • Un travail et un accouchement prématuré ;
  • Des risques pour la santé de l’enfant, surtout en cas de naissance prématurée ;
  • Une césarienne d’urgence ;
  • La perte de sang (chez l’enfant) ;
  • La mort.

Les femmes ayant le placenta prævia ont un risque plus élevé de :

  • Placenta prævia accreta (le placenta est en contact et est solidement relié à l’utérus),
  • Placenta increta (le placenta s’est développé dans l’utérus),
  • Placenta percreta (il pénètre hors de l’utérus et peut envahir les organes voisins), surtout chez les femmes ayant subi précédemment une césarienne.

On peut confirmer ces conditions grâce à une échographie.
Après l’accouchement, le chirurgien peut effectuer une intervention d’hystérectomie pour séparer le placenta de l’utérus chez les femmes souffrant de ce type de problème.

 

Diagnostic de placenta prævia

Une femme qui a un saignement vaginal doit être hospitalisée et contrôlée attentivement.
Certains examens utilisés pour diagnostiquer le placenta prævia sont :

  • L’échographie morphologique : cet examen utilise les ultrasons pour déterminer la position du placenta et pour comprendre s’il est occlusif ou non occlusif. Le placenta prævia ne peut généralement pas être remarqué avant la vingtième semaine, car dans la majorité des cas le placenta commence son déplacement pendant le deuxième ou le troisième trimestre, après le développement du segment inférieur de l’utérus.
  • L’échographie endovaginale : elle améliore la précision de la localisation du placenta et grâce à cet examen, on peut confirmer la suspicion de diagnostic.
    On peut confondre le placenta prævia avec un caillot de sang présent dans le segment inférieur de l’utérus.

Il est conseillé d’éviter les examens vaginaux manuels parce qu’ils peuvent provoquer d’importantes pertes de sang.
Lorsqu’une femme souffre de placenta prævia, il est recommandé d’effectuer des contrôles ultérieurs ; Il est notamment conseillé d’effectuer une autre échographie durant la 32ème semaine si :

  • La personne a déjà effectué une césarienne par le passé ;
  • Le placenta recouvre le col de l’utérus ;
  • Le placenta se trouve en position avant (dans la région antérieure de l’utérus).

Enfant, pédiatre, placenta praeviaSi le placenta ne recouvre pas le col de l’utérus et s’il n’y a pas de pertes de sang pendant la grossesse, il est alors conseillé d’effectuer une autre échographie vers la 36ème semaine.
Des pertes de sang peuvent se produire durant la deuxième moitié de la grossesse et une des causes principales est un rapport sexuel.
Si l’hémorragie provoquée par le placenta prævia est conséquente, il est conseillé de contacter immédiatement l’hôpital.

Que faut-il faire pour le placenta prævia ? Traitements et médicaments

Les traitements pour le placenta prævia dépendent de beaucoup de facteurs, dont :

  • La quantité de sang perdu ;
  • Le temps qui manque à la date de l’accouchement ;
  • La santé de la femme ;
  • La santé de l’enfant ;
  • La position exacte du placenta et de l’enfant.
  1. S’il n’y a pas de perte de sang, le médecin peut conseiller le repos alité ; dans certains cas le repos doit être absolu, il faut donc passer la majorité du temps en position allongée. Il est possible de s’asseoir ou de rester debout seulement si cela est strictement nécessaire.
    Pour prévenir les complications, il faut éviter les rapports sexuels parce qu’ils peuvent provoquer une hémorragie.
    Il faut éviter tout type d’exercice physique. En cas d’hémorragie grave, il faut consulter rapidement le médecin et se rendre à l’hôpital.
  2. Si le placenta prævia n’est pas total (c’est-à-dire qu’il ne recouvre pas le col de l’utérus), il est possible de tenter un accouchement naturel, mais si l’hémorragie est trop abondante, une césarienne peut être nécessaire.
  3. Si au contraire les pertes de sang sont graves, une hospitalisation est nécessaire.
    Si le saignement est excessif, une transfusion sanguine est nécessaire pour récupérer le sang perdu.

Quand faut-il accoucher ?
Le médecin prescrit parfois des médicaments pour prévenir un accouchement prématuré, mais il peut planifier une césarienne dès que l’enfant est assez grand pour naître, généralement après la 36ème semaine de grossesse.
Si une césarienne est nécessaire avant la 36ème semaine, le médecin peut prescrire des cortisoniques pour accélérer le développement pulmonaire de l’enfant. 

Pertes de sang qui ne s’arrêtent pas
Si les pertes de sang continuent ou que l’enfant est en danger, une césarienne d’urgence peut être nécessaire, même si l’enfant est prématuré.
Dans de rares cas, le chirurgien effectue une hystérectomie.

 

Pronostic du placenta prævia

Un pourcentage élevé de complications, parmi lesquelles le décollement placentaire et l’hémorragie, ont été signalées chez les femmes ayant un placenta bas identifié pendant le deuxième trimestre de grossesse.
Le taux de mortalité prénatal est lié au placenta prævia dans 2% à 3% des cas. La mortalité maternelle provoquée par hémorragie est de 0,39 pour 100.000 grossesses en Europe.