Traitement pour la fracture du péroné

Le traitement pour la fracture du péroné (ou fibula) peut être conservatrice ou chirurgicale.

Plâtre sur la jambe

Le plâtre est appliqué sur la jambe afin d’immobiliser un os fracturé.
En cas de fracture du péroné, l’orthopédiste applique généralement un plâtre jusqu’au genou, alors qu’on applique un plâtre qui arrive jusqu’au milieu de la cuisse en cas de fractures de la diaphyse du péroné.

L’orthopédiste peut appliquer le plâtre après la manipulation de l’os, afin de réduire la fracture déplacée, c’est-à-dire d’aligner les fragments osseux.
Avant de ce procédé, on enroule des bandes de coton autour du pied et de la cheville.
Puis le médecin applique de la fibre de verre ou du plâtre autour du membre sur les bandes en coton.

Attelle plâtrée

Le fixage de l’attelle est une technique utilisée en cas de fracture récente, car la cheville est très gonflée.

L’attelle plâtrée ou le plâtre ouvert ne serre trop la jambe fracturée et il permet à la cheville de se dégonfler.

On fixe une attelle afin d’immobiliser temporairement le membre avant de l’opération chirurgicale ou juste après la fixation chirurgicale de la fracture du péroné.
Les attelles utilisées pour la fracture du péroné sont identiques au plâtre, mais un côté est rigide, alors que l’autre est formé par un bandage élastique mou et une couche de coton.
Il y a deux types d’attelles :

  • L’attelle postérieure, qui s’applique dans la face postérieure de la jambe et dans la plante de pied. La longueur dépend du point de fracture. En générale, si la fracture est proche du genou, l’attelle postérieure arrive plus haut.
  • L’attelle en « u » qui s’applique en même temps que l’attelle postérieure afin de soutenir la fibula sur la face interne et externe de la jambe.

Cette attelle se constitue d’un long morceau de matériau qui a une forme en U et qui part de la face externe et inférieure du pied jusqu’à arriver à la face interne de la jambe.
Les matériaux les plus utilisés sont le plâtre et la fibre de verre. L’attelle est utile pour soigner tous les types de fractures du péroné : les médecins appliquent un plâtre ouvert afin de maintenir les fragments osseux dans la position correcte.

radiographie, fracture, fixateur, externe, tibia, péroné, os, brochesOpération chirurgicale pour la fracture du péroné

Fixation externe
En cas de fracture déplacée du tibia et du péroné, l’orthopédiste peut conseiller l’application d’un fixateur externe.
Cet outil est utilisé pour maintenir les fragments du péroné dans leur position, afin de permettre la guérison correcte.
On peut effectuer une autre opération chirurgicale définitive à l’avenir.
Un chirurgien insère des clous dans les os du membre inférieur et il construit une structure en utilisant des plaques en métal à l’extérieur du corps.
On peut effectuer ce procédé à la salle chirurgicale ou aux urgences.
Un fixateur externe est également utile pour les fractures ouvertes dont l’os est en contact avec l’environnement.

Réduction ouverte avec fixation interne
La fixation interne avec réduction est le terme utilisé pour la réparation chirurgicale d’une fracture, en positionnant des dispositifs artificiels (plaques, vis et clous) sous la peau.
On peut réparer les fractures du péroné par des vis et/ou des plaques.
Le traitement pour la fracture du tibia et du péroné ne prévoit pas toujours l’opération des deux os.
Le chirurgien traite seulement la fracture du tibia, en permettant la guérison de la fibula.
On peut traiter les fractures de la diaphyse du tibia et du péroné par des clous centromédullaires du tibia (un clou long qui s’insère dans la partie interne de l’os).
Le désavantage du clou centromédullaire est qu’il réagit bien à la flexion, mais il ne résiste pas à la rotation et à la compression ; parfois on a donc besoin d’y associer une autre fixation, comme un cerclage ou des vis.

Attelle

On peut traiter les fractures plus légères de la cheville ou de la malléole latérale (la partie distale du péroné) par une attelle identique à une chaussure.
Cette orthèse serre le pied et s’étend jusqu’au-dessous du genou.
Elle sert à permettre d’appuyer le poids précocement pendant que la fracture guérit.

Fractures ouvertes

Quand l’os pénètre dans la peau, la fracture est considérée ouverte.
Les antibiotiques sont nécessaires pour ce type de fracture. Les antibiotiques prescrits par le médecin sont souvent la céfazoline, la gentamicine et la pénicilline selon les dimensions de la blessure et s’il y a une infection.
Le médecin demande au patient s’il a effectué le vaccin antitétanique.

Contrôle de la douleur

Le contrôle de la douleur est important car la fracture provoque beaucoup de douleur.
Les patient prennent souvent des antiinflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène, le naproxène, le paracétamol ou les opioïdes.
Le médecin doit prescrire au patient les médicaments pour la douleur provoquée par la fracture.

Traitement pour la fracture du péroné
Traitement pour la fracture du péroné

Physiothérapie pour la fracture du fémur

Un cycle de physiothérapie est fondamental pour tous les patients dans cet état, afin d’accélérer la guérison, en garantissant un résultat bon.

On doit faire les exercices, bien que la fracture ne soit pas complétement consolidée.

La rééducation comprend :

  • La magnétothérapie, pour réduire le temps nécessaire à la consolidation osseuse jusqu’à 50% ;
  • Le massage des muscles, afin de drainer le liquide de l’inflammation ;
  • La mobilisation passive, pour la récupération de l’ampleur de mouvement ;
  • Le bandage adhésif thérapeutique (taping) ou la chevillière qui s’applique à la jambe ;
  • L’utilisation de bottes protectives ;
  • L’apprentissage de l’utilisation des béquilles ou des béquilles canadiennes pour marcher ;
  • La glace ou la chaleur pour soulager et réduire la douleur ;
  • Les exercices de kinésithérapie pour améliorer la force, la flexibilité et l’équilibre ;
  • La rééducation dans l’eau (hydrokinésithérapie) pour renforcer la jambe sans charger le poids sur l’os fracturé ;
  • La modification des activités qui s’effectuent quotidiennement ;
  • Un retour graduel aux activités quotidiennes.

Quels sont les temps de récupération ? Le pronostic

Les patients avec une fracture du péroné simple récupèrent complétement en environ 3 mois.
Après un mois on enlève le plâtre et le patient doit commencer à bouger la cheville et à appuyer le poids sur la jambe cassée.
Pour la récupération du mouvement et la réduction de la douleur on a besoin d’autres deux mois environ, les temps dépendent de l’âge et de l’état de santé.
En cas de fracture déplacée, si l’orthopédiste effectue une opération chirurgicale pour unir les fragments de l’os, les temps de guérison sont les mêmes de la fracture simple.
La cheville peut rester gonflée pendant une période plus longue.

Les patients avec des lésions graves ou des dommages des autres os, des tissus mous, des nerfs ou des vaisseaux sanguins, ont un temps de récupération beaucoup plus long.


Les patients avec des fractures légères simples (comme une fissure) peuvent recommencer l’activité sportive en environ 6 semaines avec des traitements adaptés.

Si on ne traite pas une fracture du péroné, les temps de récupération sont beaucoup plus longs et, en outre, les mouvements du pied et du genou pourraient rester limités.