Rééducation du bras après une fracture

La plupart des fractures de l’humérus à proximité de l’épaule guérissent de manière satisfaisante si le patient maintient le bras immobilisé et serré au flanc, tout en maintenant plus que possible la position verticale, même au lit.

La grande majorité des fractures d’humérus à proximité de l’épaule guérissent de manière satisfaisante si le patient tien le bras immobilisé et attaché au flanc, tout en tenant la position verticale plus que possible, même au lit.

 bras, position, verticale, fracture, opération, chirurgicale, vis, clous
Bras en position verticale

Cela permet à la force de gravité d’aligner les fragments de la fracture. Après environ 3 à 6 semaines, on est plus libre de bouger le bras. Certains types de fractures proximales de l’humérus sont mieux traitées par la chirurgie.

 

Combien de temps faut-il pour guérir une fracture proximale de l’humérus ?

Chez les adultes de tout âge, les fractures proximales de l’humérus ont besoin de quatre à huit semaines pour guérir afin de ne plus avoir besoin d’un soutien externe.

On peut atteindre une bonne force musculaire en environ 12 semaines, mais la guérison complète avec la consolidation de l’os qui peut s’effectuer en 6 mois ou plus.
Les enfants guérissent plus rapidement et ils peuvent enlever le plâtre après 3 à 4 semaines.

 

Quels sont les types de fracture proximale de l’humérus ?

Il existe beaucoup de types de fracture, la plus fréquente est « en deux fragments », c’est-à-dire une fracture du col huméral qui sépare la tête de l’humérus de la diaphyse. Un autre type de fracture en deux fragments est la lésion de l’os entre le tubercule majeur (trochiter) et le tubercule mineur (trochin) : il s’agit d’un autre type d’accident de la coiffe des rotateurs.Les fractures les plus compliquées sont en trois ou quatre fragments.La fracture en quatre fragments touche la tête, le tubercule mineur, le tubercule majeur et la diaphyse et elle est traitée par une intervention de substitution de l’os par une prothèse (hémi-arthroplastie).

 

Qu’est-ce que signifie « fragment» ?

Une classification de la fracture utilise souvent le mot « fragment» pour indiquer l’os déplacé de son siège anatomique. Bien qu’il y ait des lignes de fracture multiples qui traversent l’humérus proximal, une fracture est considérée « en un fragment» (elle donc n’a pas besoin d’intervention chirurgicale) si elle est composée.

 

 

fracture, rupture, humérus, proximal, bras, douleur
Fracture de l’humérus proximal

La réduction qu’est-ce que c’est ?

Si le fragment est considérablement en dehors de son siège, on a besoin de remettre les fragments dans leur position afin d’atteindre un bon résultat.
La procédure de réalignement des fragments est appelée « réduction ». Pour les fractures de l’humérus proximal, la réduction donne des bons résultats seulement en la fixant par de sutures, des pivot, des plaques ou des vis.

 

Pourquoi certains fragments de fractures proximales d’humérus se détachent ?

Bien que les fragments d’humérus soient alignés de manière satisfaisante, ils peuvent ne pas rester dans cette position. On risque le détachement des fragments d’une fracture si on a des modèles instables, on souffre d’ostéoporose ou d’ostéopénie, on utilise de manière mauvaise le sac à bandoulière et quand on effectue une activité excessive avec l’os fracturé.

En raison de ce risque, il faut suivre les patients en effectuant périodiquement des radiographies pendant quelques semaines et si les fragments se détachent il faut effectuer l’opération chirurgicale.


Quels types de fracture ont plus besoin d’opération chirurgicale ?

Les fractures qui ont moins besoin du traitement chirurgicale sont les fractures du col huméral.
Dans la plupart des cas l’aide de la gravité suffit à consolider la fracture. Les fractures proximales de l’humérus avec un détachement du tubercule majeur et les fractures en trois ou quatre fragments ont très probablement besoin d’une opération.

 

Pourquoi il existe plusieurs types de traitement chirurgical ?

Dans certains cas les fragments de l’humérus proximal doivent être fixés. La fixation est effectué en utilisant des instruments de suture, des fils, des plaques et des vis.
Dans d’autres cas, les fragments de fracture sont trop fins et trop fragiles pour soutenir la fixation. Dans ce cas, surtout quand l’os est fracturé en trois ou quatre fragments, on choisit de substituer les fragments par une prothèse en métal. On parle d’hémi-arthroplastie plutôt que de fixation.


Quels sont les problèmes associés à la fracture proximale de l’humérus ?

Les fractures proximales de l’humérus peuvent provoquer la rigidité de l’épaule, du coude ou de la main. Pour récupérer la normale ampleur de mouvement il faut effectuer la physiothérapie et la rééducation.
Les fractures de l’épaule peuvent provoquer des lésions nerveuses ou d’autres pathologies nerveuses comme le syndrome du canal carpien. Dans certains cas, la fracture de l’épaule est associée à la lésion des tissus mous, en particulier des muscles de la coiffe des rotateurs.

 

Est-ce qu’on a besoin de physiothérapie pour atteindre des résultats meilleurs ?

Tout le monde n’a pas besoin de physiothérapie après la fracture de l’épaule, bien qu’on l’effectue souvent pour récupérer complétement et plus rapidement.

 

Faut-il bouger le bras alors qu’il est contenu par l’attelle ?

Quand l’attelle est positionnée, elle devrait adhérer au bras tout en lui permettant de pencher sous l’effet de la gravité. Le bras ne doit pas se serrer à la poitrine.

Il est très important d’utiliser également la main et les doigts quand on porte l’attelle, bien qu’il ne soit pas permis de soulever des objets plus lourdes qu’une tasse de café ou que le portable.
Il est utile de s’enlever l’attelle au moins deux fois par jour afin de redresser le coude et d’éviter la rigidité de cette articulation.

 


Quand l’épaule ne va plus faire du mal ?

La plupart des fractures de l’épaule provoquent beaucoup de douleur pendant les premières deux semaines. Ensuite la douleur se réduit jusqu’à la guérison complète.
Afin d’avoir une réduction sensible de la douleur on a besoin d’environ deux ou trois mois.
La douleur s’aggrave si on effectue des activités et quand le temps change. Les symptômes peuvent persister deux ou trois années.

Pourquoi les doigts sont si rigides ?

Quand l’humérus est cassé, le repos de l’épaule provoque de gonflement. Cela limite le flux sanguin de la main et du bras vers le cœur, de la même manière qu’un accident en autoroute bloque la circulation à proximité de la voie.
La conséquence est le gonflement et la rigidité.
De plus, le sang et les fluides de la fracture se déplacent vers les doigts, jusqu’à ce que le corps les réabsorbe.
La situation s’aggrave chez ceux qui souffrent d’arthrite des articulations des doigts, même s’ils n’ont jamais ressenti aucune douleur.

 

Qu’est-ce qu’il se passe pendant la guérison du bras ?

Rééducation du bras après une fracture
Rééducation du bras après une fracture

 Pendant les premières deux semaines, on ressent beaucoup de douleur à l’épaule et il semble que les os soient « en mouvement ». Le bras et la main se gonflent et il est plus difficile à bouger les doigts.

Le kinésithérapie (thérapie du mouvement) pour le coude, le poignet, les doigts et le pouce est la clé pour un bon résultat.

On s’attend à ce que les doigts soient froides et bleuâtres, mais on devrait toujours maintenir la sensibilité et il faudrait éviter l’engourdissement des mains.
On conseille de dormir en position verticale sur une chaise ou sur un canapé, sans attacher l’attelle de manière que le bras exerce une traction sur l’épaule.

Avec le temps, la douleur se réduit. Quand on s’arrête de porter l’attelle on doit travailler pour récupérer le mouvement. Pendant la guérison on récupère la force grâce à la physiothérapie et à la rééducation.
On peut reprendre les activités sportives au moins 4 à 6 mois après la fracture.
Le gonflement et la douleur peuvent disparaître même en un an.


La gêne peut augmenter quand le temps change jusqu’à 3 années après la fracture.
L’épaule peut paraître un peu plus grande et on peut ne pas récupérer complétement le mouvement.