Rééducation après une fracture du radius

Rééducation après une fracture du radius et pronostic

Comment se déroule la guérison du radius ?

Il existe différents types de fractures distales du radius (poignet) et chaque personne répond de manière différente aux traitements. L’évolution de la guérison et les conséquences sont donc difficiles à prévoir chez chaque patient.
La plupart des fractures provoquent des douleurs aiguës au cours des deux premiers jours, qui s’atténueront progressivement en trois à quatre semaines.

Rééducation après une fracture du radius
Rééducation après une fracture du radius

De nombreux patients observent que l’application de glace, l’élévation (maintenir le bras au-dessus du niveau du cœur) et les médicaments anti-inflammatoires sont des remèdes qui permettent de soulager les douleurs.

Une combinaison de médicaments composée d’ibuprofène et de paracétamol (analgésique) est efficace pour soulager les douleurs.
La prise simultanée de ces deux médicaments permet d’obtenir de meilleurs résultats que la prise d’un seul médicament.

Si les douleurs sont intenses, la prise de certains médicaments prescrits par un médecin, par exemple celle d’un narcotique pendant quelques jours, se révèle nécessaire.

Il faut éviter de mouiller le plâtre et les attelles.
Il faut soigner et nettoyer les incisions chirurgicales pendant cinq jours ou jusqu’au retrait des points de suture, dans le cas où celui-ci serait effectué plus tardivement.

 

Que se passe-t-il suite à la guérison de la fracture du radius ?

La plupart des patients reprennent les activités quotidiennes qu’ils effectuaient avant la lésion.
La nature de l’accident, le type de traitement reçu et la réponse de l’organisme au traitement influent sur le résultat final. Les conséquences sont donc différentes en fonction de chaque individu.
Toutefois, il est possible d’énoncer quelques généralisations.
Le plâtre est généralement retiré environ quatre à six semaines après la fracture.
Si le médecin le retient nécessaire, le patient commence la kinésithérapie quelques jours après l’opération chirurgicale ou dès que le plâtre est retiré.

Au cours du ou des deux mois qui suivent le retrait du plâtre ou l’opération chirurgicale, la plupart des patients peuvent effectuer des activités d’intensité légère comme la natation ou des exercices pour les membres inférieurs dans une salle de sport.

De trois à six mois après l’accident, la plupart des patients peuvent reprendre les activités sportives comme le ski ou le football.
Quasiment tous les patients rapportent une rigidité du poignet qui diminue dans les deux mois qui suivent le retrait du plâtre ou l’opération chirurgicale. Au moins 6 mois se révèlent nécessaires pour atteindre la récupération complète.

La rigidité ou les douleurs restantes peuvent être ressenties au cours des deux années successives, pendant certaines périodes, notamment si le patient ayant subi la fracture est âgé, s’il souffre d’arthrose ou si le traumatisme était très important.
Toutefois, la rigidité, généralement légère, n’influe pas sur le fonctionnement du bras.

Il s’agit de lignes directrices qui ne peuvent pas s’appliquer à tous. Il est important de consulter son médecin traitant.

 

magnétothérapie,fractures,douleur,consolidation,calcification,os,ostéoporose
Magnétothérapie

Quel type de rééducation faut-il faire après la fracture distale du radius ?

Afin de guérir plus rapidement, on effectue généralement des séances de magnétothérapie, qui permettent de réduire les temps de récupération jusqu’à 50 %.
Malheureusement, de nombreux médecins ne la prescrivent pas car ils ne la connaissent pas ou estiment qu’elle est inefficace. Toutefois, d’anciennes études scientifiques démontrent qu’elle apporte des avantages exceptionnels.

Dès le retrait du plâtre, il faut effectuer des exercices de kinésithérapie ou de rééducation afin de récupérer l’ampleur normale du mouvement et la force musculaire.
Il est important d’insister sur les exercices afin de récupérer les mouvements de rotation (pronation et supination de l’avant-bras), c’est-à-dire les mouvements qui servent à verser l’eau de la bouteille ou à tourner la poignée d’une porte.
La pronation et la supination sont des mouvements fondamentaux dans la vie quotidienne qui permettent de manger, de s’habiller, de conduire et de travailler. Toutefois, le patient qui souffre d’une facture du poignet ressent de fortes douleurs quand il effectue ces mouvements.


Il ne faut pas oublier que la fracture du poignet provoque une rigidité de l’ensemble des doigts, du pouce à l’auriculaire. La kinésithérapie est donc également utile pour rétablir le bon fonctionnement de ces articulations.
Il est important de continuer la rééducation chez soi pour récupérer plus rapidement.

 

 

Lire aussi : Fracture du radius, présentation  –  Fracture du radius, classification  –  Fracture du radius, traitement –  Fracture de la tête radiale