Fracture de la malléole péronière

La fracture de la malléole péronière est une lésion relativement fréquente, caractérisée par la rupture de la proéminence osseuse du côté externe de la cheville, c’est à dire de la malléole latérale.
L’os du péroné est situé sur la partie externe et inférieure de la jambe et s’articule avec le tibia au niveau du genou et de la cheville, et avec l’astragale inférieur.
Au cours de certaines activités telles que l’atterrissage d’un saut, et en particulier l’entorse de la cheville il s’applique une force considérable sur la malléole péronière (externe).

La partie inférieure de la jambe est composée de deux os longs adjacents: la fibula (ou péroné) et le tibia.
Malléole externe ou péronière
Lorsque ce traumatisme est très fort, il peut y avoir une rupture de la malléole externe.

La fracture peut affecter les personnes âgées, mais aussi les jeunes.
Souvent, la rupture de la malléole péronière se produit en même temps qu’une entorse à la cheville ou d’autres fractures du pied, de la cheville ou de la jambe.

La lésion de la malléole droit ou gauche provoque les mêmes limitations
Il y a beaucoup de types de fractures de la malléole latérale: d’avulsion, de stress, de Potts, simples, fermées, incomplètes, comminutives, etc.

 

Fracture bimalléolaire et trimalléolaire

Bimalléolaire signifie bilatérale, c’est-à-dire que la malléole fibulaire ainsi que celle tibiale sont brisées.
Fracture Trimillénaire signifie que la malléole externe et celle interne sont endommagées, en outre une troisième malléole tibiale postérieure est rompue.
Dans la plupart des cas de fracture bimalléolaire et trimalléolaire, la cheville est instable.
Dans ce cas les ligaments à l’intérieur de la cheville sont également endommagés.
Une échographie est recommandée pour comprendre si les ligaments médiaux sont blessés.
Les fractures bi et trimalléolaires peuvent survenir en même temps qu’une luxation.

Lésions associées

  • Lésion de la surface articulaire de la cheville,
  • Lésion de syndesmose,
  • Processus latéral de l’astragale,
  • Fracture de la base du cinquième métatarsien.

 

Causes de la fracture de la malléole péronière

La fracture de la malléole péronière se produit souvent au cours d’une entorse de la cheville en particulier si la force appliquée est considérable.
Elle peut également se produire en raison d’un atterrissage maladroit après un saut, en raison d’une chute ou à la suite contact sportif direct d’un sport.

 

Signes et les symptômes de la fracture de la malléole péronière

Les patients atteints de cette blessure ressentent une douleur soudaine et lancinante sur la partie externe de la cheville quand ils subissent le traumatisme.
La rupture de la malléole oblige le sujet à boiter car il n’est pas en mesure d’appuyer le poids sur la jambe blessée.
La gêne est plus intense au cours de la nuit ou le matin quand on se réveille.
La fracture de la malléole latérale provoque un gonflement, des ecchymoses et une douleur lorsqu’on touche la région lésée de l’os.
La souffrance augmente lors de certains mouvements de la cheville.

 

fracture,spiroide,radiographie,malléole,péroné,externe,latérale,jambe,douleur,blessure,inflammation
Radiographie d’une fracture de la malléole péronière

Diagnostic de la fracture de la malléole péronière

Un examen subjectif et objectif approfondi par un médecin est essentiel pour diagnostiquer la fracture de la malléole.

La Radiographie est nécessaire pour confirmer le diagnostic et évaluer la gravité de la blessure.
D’autres examens tels que l’IRM, le scanner ou la scintigraphie osseuse peuvent être nécessaires dans certains cas pour évaluer l’état des tissus mous et pour identifier les fractures de stress qui ne sont pas immédiatement visibles sur la radiographie.

 

Thérapie

Traitement non chirurgical de la fracture isolée du péroné

Si la cheville est stable, il se peut qu’une intervention chirurgicale ne soit pas utile, c’est-à-dire si la fracture est simple ou à peine comminutive.
Le type de traitement nécessaire dépend de l’endroit où l’os s’est cassé.
Il existe plusieurs façons de protéger la fracture pendant qu’elle guérit.
Certains médecins recommandent une tuteur, d’autres un plâtre court pour l’appui du poids, certains orthopédiques recommande de mettre immédiatement le poids sur la jambe cassée, tandis que d’autres ordonne d’attendre 6 semaines.
La magnétothérapie est basés sur l’application de champs magnétiques au niveau de la cheville, de cette façon, le temps pour la formation du cal osseux sont réduits.
On peut également commencer ce traitement avec le plâtre, il est essentiel dans le cas de fracture non consolidée.
Il faut refaire la radiographie de la cheville pour s’assurer que les fragments de la fracture n’ont pas bougé pendant le processus de guérison.
Le pronostic est 40/50 jours pour marcher sans béquilles et 3 mois pour revenir progressivement à l’activité sportive.
La fracture ne doit pas être entièrement soudée pour appuyer la charge sur le pied.

Parmi les séquelles, il peut y avoir une légère ou forte rigidité et de l’inconfort que l’on ressent surtout lorsque le temps change.
Les enfants réussissent à récupérer beaucoup plus tôt que les adultes.

 

Le traitement non chirurgical des fractures bimalléolaires et trimalléolaires

Ces lésions sont considérées comme instables et il est habituellement recommandé une opération chirurgicale.
Le traitement non chirurgical peut être envisagé si on a des problèmes de santé assez graves, pour lesquels le risque d’une intervention chirurgicale peut être trop grand ou si on ne réussit pas à marcher.
Généralement, le traitement immédiat comprend une attelle pour immobiliser la cheville jusqu’à ce que le gonflement soit réabsorbé. Ensuite, on applique un plâtre court du pied jusqu’au genou.
Le plâtre peut être changé fréquemment dès que le gonflement se réduit.
Il est nécessaire d’aller à l’hôpital régulièrement pour refaire la radiographie et s’assurer que la cheville reste stable.
Dans la plupart des cas, la charge n’est pas autorisée pendant les premières 6 semaines. Après cette période, la cheville peut être protégée par une attelle amovible, pendant qu’elle continue à guérir.

 

Le traitement chirurgical. Quand opérer ?

 

Le traitement chirurgical d’une fracture isolée de la malléole péronière

fracture,spiroide,radiographie,malléole,externe,latérale,jambe,douleur,blessure,inflammation
Radiographie d’une intervention de la fracture

Si la fracture est fermée ou si la cheville est instable, la fracture peut être traitée par une intervention chirurgicale.
Ce type de procédure (réduction de la fracture) consiste à aligner les fragments d’os correctement.
Les fragments s’unissent à l’aide de vis spéciales et de plaques métalliques fixées à la superficie externe de l’os tandis que se forme le cal osseux.
En général, après un an, on retire la plaque et les vis en métal avec une chirurgie simple.

 

Le traitement chirurgical de la fracture bimalléolaire et trimalléolaire

Généralement, le traitement chirurgical est recommandé parce que ces fractures rendent la cheville instable.
Les fractures de la malléole médiale et latérale sont traitées avec les mêmes techniques chirurgicales décrites pour le péroné.

 

Rééducation après chirurgie

La physiothérapie est importante indépendamment de savoir si la fracture est simple ou fermée.
Ce traitement sert à récupérer la force, l’amplitude des mouvements et de l’équilibre.
Les exercices de rééducation sont semblables à ceux de l’entorse de la cheville et réduisent beaucoup le temps de récupération.
Au début, c’est la mobilisation passive qui sert, puis on passe aux mouvements actifs.
Pour apprendre à marcher sans béquilles, il faut réduire la douleur à la cheville et renforcer le mollet.
Lorsque les symptômes le permettent, il faut rester debout uniquement sur la jambe cassée.