Fracture de la malléole tibiale

La fracture de la malléole interne est une lésion de la région distale du tibia.

La partie inférieure de la jambe est composée de deux os longs : le tibia (face interne de la jambe) et le péroné (face externe de la jambe) qui se trouvent l’un à côté de l’autre.
L’os du tibia se trouve dans la face interne et inférieure de la jambe. Il s’articule avec le fémur au niveau du genou, avec le péroné et avec l’astragale au niveau de la cheville).

Fracture,tibia,malléole,médiale,interne,douleur,visite,palpation
Examen d’une fracture de la malléole tibiale

Le tibia présente une tubérosité osseuse sur la face interne de la cheville, appelée malléole médiale.
En cas de traumatisme direct ou indirect (par exemple une chute d’une hauteur ou une entorse de la cheville), le tibia et la malléole médiale subissent un fort traumatisme.
Si la force du choc est plus importante que la capacité de résistance de l’os, une fracture de la malléole médiale peut se produire.
Les fractures de la malléole tibiale peuvent varier en fonction de la position, de la gravité et du type.
Il peut s’agir d’une fracture-avulsion, d’une fracture de fatigue, de Pott, déplacée, simple, ouverte, incomplète, comminutive, etc.

 

Causes de la fracture de la malléole tibiale

Étant donné que le tibia ne se fracture qu’en raison d’une force importante, une fracture de la malléole médiale est souvent associée à d’autres lésions, comme une entorse de la cheville ou d’autres fractures du pied.


Cette fracture peut également se produire en raison d’un atterrissage après un saut (en particulier sur des surfaces irrégulières) ou à cause d’une chute après un coup direct sur la partie antérieure ou interne de la jambe ou de la cheville.
Les fractures de la malléole médiale se produisent plus fréquemment en courant, en sautant ou en pratiquant des sports qui prévoient des changements de direction, comme le football, le rugby, le basket et le tennis.
Une fracture de fatigue de la malléole médiale peut se produire à cause d’une sollicitation excessive, souvent provoquée par une augmentation de l’activité sportive ou par un entraînement trop poussé.

 

Signes et symptômes d’une fracture de la malléole médiale

fracture,du,tibia,fibule,chirurgie,fracture,déplacéeLes patients qui souffrent d’une fracture de la malléole médiale présentent les symptômes suivants :

  • Des douleurs soudaines et aiguës de la cheville interne ou de la jambe au moment où l’accident se produit.
  • En général, le patient ressent des douleurs dans la zone antérieure ou interne de la cheville ou de la jambe.
  • La souffrance peut être rapidement soulagée grâce au repos, bien que les douleurs puissent s’aggraver la nuit ou le matin au réveil.
  • Les douleurs augmentent en effectuant certains mouvements du pied et de la cheville, en position debout ou lors de la marche.
  • Le patient boite pour protéger la malléole interne.
  • Dans les cas les plus graves, notamment en cas de fracture déplacée, le sujet n’arrive pas à appuyer le poids du corps sur la jambe lésée.
  • Dans de rares cas, les patients peuvent ressentir les symptômes dans la région du tendon d’Achille ;
  • Les individus qui souffrent d’une fracture de la malléole médiale présentent un gonflement de la cheville, un hématome et de la gêne au toucher ;
  • Les fractures graves de la malléole médiale (déplacées) peuvent provoquer une déformation évidente.
  • Les patients peuvent également ressentir des fourmillements ou un engourdissement de la jambe, du pied ou de la cheville.

 

Diagnostic de la fracture de la malléole tibiale

La plupart des patients qui présentent une fracture de la cheville se rendent aux urgences dès que possible.
Il faut tout d’abord effectuer une radiographie pour évaluer le type de fracture, pour savoir si elle est déplacée ou comminutive, et pour analyser l’état de l’os.
Selon le résultat de la radiographie, le médecin choisit le traitement le plus adapté.
Les fractures de la malléole médiale se produisent souvent en association avec :

 

Traitement non chirurgical de la fracture de la malléole tibiale

 

Si la fracture est simple ou très limitée et n’est associée qu’à une lésion légère, on peut la traiter sans avoir recours à la chirurgie.
Dans ce cas, le traitement consiste à immobiliser le membre à l’aide d’un plâtre ou d’une attelle.
Il faut généralement éviter d’appuyer le poids du corps sur la jambe pendant environ 6 semaines.
Il faut régulièrement se rendre à l’hôpital pour répéter les radiographies et pour s’assurer que la fracture est stable et que les fragments ne se sont pas déplacés.
En l’absence de traitement, une fracture déplacée peut provoquer de graves séquelles, comme :

 

Opération chirurgicale de la malléole tibiale

Si la fracture est déplacée ou que la cheville est instable, l’orthopédiste peut recommander au patient de se soumettre à une opération chirurgicale.
Dans certains cas, l’opération est effectuée y compris en cas de fracture simple.
Cela permet de réduire le risque d’une fracture non consolidée (soudée) et de commencer à bouger la cheville plut tôt.
Quand la malléole médiale se fracture, cela peut provoquer un écrasement de l’articulation de la cheville.
Dans certains cas, une greffe osseuse est nécessaire pour soigner la fracture.
Elle permet de compenser la perte osseuse et de réduire le risque de développer l’arthrite.

Fracture de la malléole tibiale
Fracture de la malléole tibiale

On peut fixer les fragments osseux à l’aide d’un fixateur externe, d’une plaque et de vis ou à l’aide de broches en métal appelées broches de Kirschner ; cela dépend du type de fracture.
L’orthopédiste autorise le patient à appuyer le poids du corps sur la cheville lorsque la formation du cal osseux le permet.
La jambe fracturée doit être progressivement sollicitée : on commence par appuyer partiellement le poids du corps sur la cheville en utilisant une chevillière amovible en plastique et des béquilles, jusqu’à charger tout le poids du corps sans aucune aide.

Le gonflement de la cheville est normal en cas de cheville cassée.
Un massage drainant et l’élévation de la cheville fracturée peuvent être extrêmement efficaces afin de réduire le gonflement de la cheville.

La compression appliquée par une attelle Walker en plastique stimule l’absorption du liquide de la cheville.
Les coussins d’air gonflables de l’attelle Walker produisent un effet massant pendant la marche et permettent de réduire le gonflement.
L’attelle offre l’avantage de maintenir la forme physique générale, en permettant d’exécuter des exercices statiques et de soulever des poids à la salle de sport.

Le médecin peut conseiller de porter une chevillière pendant quelques mois quand on effectue des activités sportives, y compris après la guérison de la fracture. Toutefois, il faut éviter que cela ne devienne une routine et une dépendance psychologique.

 

Complications de la fracture de la malléole tibiale

  • La lacération des tissus mous et les lésions cutanées ;
  • Le manque de consolidation de la fracture ;
  • Un mauvais alignement et la perte de la fixation ;
  • Une infection ;
  • L’arthrite post-traumatique qui se produit souvent si la réduction de la fracture n’a pas été correctement effectuée ;
  • La thrombose veineuse profonde ;
  • Les diabétiques qui souffrent de pathologies associées présentent souvent d’autres complications, comme une fréquence plus élevée de mortalité à l’hôpital et une durée d’hospitalisation plus longue.

Les risques de l’opération chirurgicale sont les douleurs résiduelles, la récupération partielle de la fonction, le manque de consolidation ou mauvaise consolidation, des dispositifs artificiels douloureux, le syndrome de loge, la thrombose veineuse profonde, l’infection, un mauvais alignement de l’os, la perte de réduction, le détachement des dispositifs artificiels, les risques liés à l’anesthésie, l’infarctus et la mort.

 

Quels sont les temps de guérison ? Pronostic de la fracture de la malléole tibiale

Les patients qui présentent une fracture de la malléole médiale récupèrent souvent complètement suite à un traitement adapté (chirurgical ou conservateur).
Il est possible de reprendre le travail ou l’activité sportive après une période comprise entre 8 semaines et plusieurs mois. Le patient doit être suivi par un kinésithérapeute ou par un médecin spécialiste.


Chez les patients qui souffrent de graves lésions qui provoquent des dommages aux autres os, des lésions des muscles, des nerfs ou des vaisseaux sanguins, le temps de récupération augmente de manière significative.

Chez les patients qui présentent des fractures mineures et simples, la reprise du sport peut parfois se faire après 8 semaines, sous le contrôle de son kinésithérapeute personnel.
Quand peut-on commencer à marcher ? Les patients adultes qui présentent une fracture simple de la malléole tibiale peuvent recommencer à marcher à l’aide de béquilles après environ un mois d’immobilisation, tandis que 2 ou 3 mois peuvent être nécessaires chez les personnes âgées.

 

Kinésithérapie et rééducation en cas de fracture de la malléole tibiale

Quand l’orthopédiste autorise le patient à bouger sa cheville, il faut commencer la kinésithérapie et un programme d’exercices afin de récupérer de manière plus efficace et plus rapide.
La magnétothérapie peut réduire les temps de consolidation de l’os jusqu’à 50 % ; ce traitement peut commencer y compris quand on porte le plâtre.
En cas de fracture non consolidée (si on n’effectue pas d’opération chirurgicale), le traitement par ondes de choc peut être très utile. Une partie fondamentale du traitement consiste à effectuer régulièrement des séances de kinésithérapie.

rééducation,exercices,rééducation,proprioceptive,douleur,équilibre,récupération,temps
Rééducation proprioceptive

L’étape suivante est la rééducation proprioceptive qui permet de récupérer le mouvement et le contrôle postural.

Les exercices pour la cheville sont excellents afin de rétablir l’amplitude de mouvement. On peut effectuer progressivement des exercices à l’aide d’élastiques pour récupérer la force musculaire.
Le kinésithérapeute rééduque le patient pour qu’il puisse à nouveau marcher normalement, sans boiter.


Une fois que la force musculaire est récupérée et que l’amplitude de mouvement et l’équilibre sont identiques à ceux du côté sain, alors, on peut progresser en effectuant un entraînement fonctionnel, comme la course et le sport que l’on pratique habituellement.

Plusieurs mois peuvent se révéler nécessaires pour récupérer la force musculaire de la jambe et du mollet, pour marcher sans béquilles et pour reprendre les activités quotidiennes normales.

 

La sollicitation

Selon le type de fracture, le médecin décide que l’on peut commencer à appuyer le poids du corps sur la cheville et sur la jambe fracturée quand il observe que l’os est suffisamment stable.
Si le patient appuie le poids du corps sur la cheville lésée trop tôt, les fragments de la fracture risquent de se déplacer. L’opération risque d’être inefficace et, dans certains cas, une autre opération peut se révéler nécessaire.

 

Prévention

Il est difficile de prévenir une fracture de la malléole médiale.
Si on joue au football, il est important de porter des protège-tibias afin de réduire le risque de fracture liée à un traumatisme direct.


Une fracture de fatigue de la malléole médiale peut se produire en raison d’une sollicitation excessive du membre, souvent provoquée par une augmentation de l’activité sportive ou par un entraînement trop poussé.
Selon le type de fracture, le médecin décide quand le patient peut commencer à appuyer le poids du corps sur la cheville.

 

Lire aussi : La fracture du tibia  –  Fracture du tibia, évaluation et traitement  –  Fracture du tibia, opération chirurgicale