Nécrose de la tête du fémur

La nécrose de la tête du fémur est la mort d’une ou plusieurs cellules causée par l’interruption de la circulation sanguine dans cette région (non vascularisée). En général, elle se produit dans une zone bien définie.

La tête du fémur est la partie supérieure de l’os qui est insérée dans le bassin et forme ainsi l’articulation de la hanche.

La nécrose avasculaire de la tête fémorale (NATF), appelée aussi ostéonécrose, nécrose aseptique ou nécrose ischémique (ou de coagulation) est une pathologie qui se constate quand le sang n’arrive pas à l’os.

Nécrose, béquilles, douleur, hanche, genou, marcher
La tête du fémur, comme tous les os, est un tissu qui vit, il a besoin du flux sanguin pour recevoir les substances nutritives et pour éliminer les déchets.
Une interruption de la circulation sanguine provoque la mort des cellules osseuses.
Si elle n’est pas stoppée à temps, cette situation provoque le collapsus de la tête du fémur.
La nécrose avasculaire se vérifie plus communément dans la cuisse et en particulier dans la hanche. Les autres régions corporelles frappées par la nécrose sont: les bras, les genoux, les épaules, les jambes, la mandibule et la mâchoire.

Qui peut contracter une nécrose avasculaire ?
Chaque année plus de 20.000 personnes contractent une nécrose avasculaire. La majorité d’entre elles a entre 20 et 50 ans.
Pour les personnes en bonne santé le risque de nécrose avasculaire est faible.

 

Les causes de la nécrose de la tête du fémur

Dans la plupart des cas, c’est un problème de santé sous-jacent ou un accident qui provoque la nécrose.
Les causes possibles comprennent:

  • La luxation ou la fracture du fémur (l’os de la cuisse).
    Ce type de lésion peut avoir un impact sur le ravitaillement du sang à l’os, pouvant mener jusqu’ à la nécrose avasculaire causée par un traumatisme.
    Les nécroses avasculaires surviennent chez 20% des personnes qui ont une luxation de la hanche.
  • Un usage fréquent de cortisone. La prise à long terme de ces médicaments (par voie orale ou intraveineuse) pour combattre l’inflammation, est la cause de 35% des cas de nécrose avasculaire non traumatique. Même si la raison de ce lien n’a pas encore été comprise, les médecins pensent que ces médicaments peuvent empêcher le corps d’éliminer correctement les substances grasses. Ces substances se déposent dans les vaisseaux sanguins, en les rendant plus étroits et réduisant la quantité de sang dans l’os.
  • Un usage excessif d’alcool. Comme pour la cortisone, la consommation excessive d’alcool peut provoquer l’accumulation de substances grasses dans les vaisseaux sanguins et diminuer l’apport de sang aux os.
  • Caillots de sang, inflammations et problème aux artères.

Tous ces problèmes peuvent bloquer le flux de sang aux os.

Les autres pathologies liées à la nécrose avasculaire non traumatique sont :

  • Maladie de “Gaucher”, une maladie héréditaire du métabolisme à cause de laquelle une substance grasse, mauvaise pour le corps s’accumule dans les organes.
  • Anémie à cellules falciformes (drépanocytose)
  • Pancréatite: l’inflammation du pancréas
  • Infection par le VIH
  • Chimiothérapie ou radiothérapie
  • Maladies auto-immunes
  • La pathologie de décompression est une maladie qui se produit quand le corps est soumis à une brusque réduction de la pression environnante, cela provoque alors la formation de bulles de gaz dans le sang.

Quelques procédures médicales augmentent le risque de nécrose avasculaire.

Voici quelques exemples:

  • Traitements contre le cancer comme les radiations,
  • Dialyse, un procédé qui permet de nettoyer le sang en cas d’insuffisence rénale,
  • Transplantation de reins et d’autres organes.

Symptômes de la nécrose de la tête du fémur

D’une façon générale, au début, la nécrose de la tête du fémur ne cause pas de symptômes.
Cependant, avec la progression de la maladie, une douleur apparaît.
Dans un premier temps, on peut ressentir des douleurs lorqu’il y a une pression sur la hanche, c’est-à-dire quand on reste debout ou quand on marche.
Puis, la douleur peut devenir plus constante. Si la maladie progresse, l’os et l’articulation s’effondre. On peut alors ressentir une forte douleur  qui interfère avec la capacité à utiliser la hanche.
Entre les premiers symptômes et l’effondrement de l’os, il peut s’écouler de quelque mois à un an. 

 

radiographie, nécrose, douleur, mort, bassin, hanche, os, fémur, tête
Radiographie de hanche et bassin sains

Diagnostic de la nécrose de la tête du fémur

Dans beaucoup de cas, cette pathologie peut être diagnostiquée avec la radiographie.
Cependant, les rayons x ne montrent pas toujours la nécrose avasculaire.
Les premières indications de nécrose avasculaire peuvent être diagnostiquées grâce à la résonance magnétique (IRM) ou grâce à une scintigraphie osseuse.
Les autres moyens pour diagnostiquer la pathologie sont la tomodensitométrie (TDM ou scanographie) et la biopsie (prélèvement et analyse d’une petite section d’os) .

 

Les complications de la nécrose de la tête du fémur

Une nécrose avasculaire non traitée empirera forcément avec le temps.
À la fin l’os peut être si faible qu’il s’effondre.
Quand l’os perd sa forme lisse, il peut causer une arthrite grave.

 

Traitement et médicaments pour soigner la nécrose de la tête du fémur

L’objectif du traitement est d’empêcher d’autre perte osseuse.
Le type de traitement que l’on reçoit dépend de la quantité d’os déjà abimé. 

Médicaments
Chez certaines personnes, les symptômes de nécrose avasculaire peuvent être réduit avec des médicaments comme:

  • Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Les médicaments comme l’ibuprofène (Advil, Brufen, etc.) le Naproxène (Aleve) peuvent aider à soulager la douleur et réduire l’inflammation causée par la nécrose de la hanche.
  • Les médicaments pour l’ostéoporose. Certaines études montrent que les médicaments pour l’ostéoporose comme l’Acide alendronique (Fosamax), peuvent ralentir la progression de la nécrose de la tête du fémur.
  • Les médicaments pour le cholestérol. La réduction de la quantité de graisses (lipides) dans le sang peut aider à prévenir les obstructions des veines qui causent souvent une nécrose avasculaire de la tête du fémur.
  • Les fluidifiants sanguins. Si le patient souffre d’un problème de coagulation, les fluidifiants sanguins comme le Warfarine (Coumadine) peuvent être prescrit pour prévenir la formation de caillots dans les vaisseaux qui alimentent les os.

Au début d’une nécrose de la hanche, le médecin peut suggérer:

exercices, nécrose, hanche, tête, fémur, réhabilitation, physiothérapie
Exercices pour la hanche

Le repos : En réduisant le poids et le stress sur l’os concerné on peut ralentir le dévelopement de la nécrose avasculaire.
On conseille de limiter la durée et l’intensité de l’activité physique effectuée régulièrement.
En cas de nécrose avasculaire de la hanche ou du genou, il peut être nécessaire d’utiliser des béquilles pour décharger le poids du corps de l’articulation et ce pendant plusieurs mois.

Exercices. Quelques exercices peuvent aider à maintenir ou à améliorer l’ampleur de mouvement de l’articulation de la hanche.
Un physiothérapeute peut choisir des exercices spécifiques et les enseigner au patient qui peut ainsi, par la suite, les effectuer  régulièrement.

Physiothérapie. Certaines thérapies instrumentales comme la magnétothérapie peuvent stimuler le corps pour qu’il puisse produire de nouveaux tissus osseux pour substituer ceux de la zone endommagée par la nécrose avasculaire.
La stimulation électrique peut être effectuée avec des électrodes posés sur la peau.

 

Interventions chirurgicales et autres procédures médicales.

Étant donné que la majorité des gens ne ressentent les symptômes que lorsque la pathologie est assez avancée, il peut être nécessaire de prendre en considération des interventions chirurgicales:

Décompression du noyau
Durant cette opération, le chirurgien perfore l’os et enlève la partie de l’os touchée par la nécrose.
En plus de réduire la douleur, la place vide à l’intérieur de l’os stimule la production de tissu osseux sain et de nouveaux vaisseaux sanguins.

La transplantation osseuse (greffe)
Cette procédure peut contribuer à renforcer la zone de l’os frappée par la nécrose avasculaire.
La greffe osseuse consiste à transplanter une partie d’os sain prélevée sur une autre partie du corps pour remplacer l’os nécrosé.

Remodelage de l’os (ostéotomie)
Cette procédure consiste à enlever un bout d’os au dessus ou au dessous de l’articulation qu’il doit soutenir pour aider à déplacer le poids en dehors de la zone de l’os nécrosé.
Le remodelage osseux peut permettre de remettre à plus tard la substitution de l’articulation.

Prothèse de l’articulation
Si l’os malade est déjà trop abimé et que les autres traitements n’ont pas réussi à réduire les symptômes, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour remplacer les parties endommagées de la hanche par une prothèse en plastique ou en métal.