Douleurs aux jambes

Les douleurs aux jambes peuvent être constantes ou intermittentes, elles peuvent se développer brutalement ou progressivement et peuvent affecter toute la jambe ou une zone localisée, tel que le tibia ou le genou.
La douleur peut être de différents types : lancinante, pointue, sourde, brûlante ou de fourmillements. La douleur aiguë dans la jambe peut affecter la capacité à marcher ou à supporter le poids sur la jambe.
Les causes possibles de douleur à la jambe

Douleurs à la jambe,muscles,tendons,circulation,nerfs

Crampes musculaires
Cette douleur soudaine et intense dans les jambes est plus fréquente chez les personnes âgées, les athlètes d’endurance ou les personnes sédentaires.
Les crampes musculaires sont souvent causées par la fatigue musculaire ou la déshydratation.
Dans la plupart des cas, il est possible de soulager les crampes par l’arrêt de l’activité qui les a causées. Si nécessaire, étirer ou masser doucement le muscle endolori.
Un remède naturel utile est l’application de chaleur sur les muscles pour soulager les symptômes .
Un échauffement et des étirements appropriés peuvent aider à prévenir les problèmes les fois suivantes .

Périostite
Ce type de douleurs dans les jambes se produit lorsque les tissus conjonctifs et les muscles le long du bord interne du tibia sont inflammés. Cela se produit souvent quand on courre ou qu’on saute sur des surfaces dures.
La répétition de certains mouvements surcharge les muscles et les tendons.
Les pieds plats et une rotation externe excessive du pied et de la jambe peuvent favoriser ce trouble.
La douleur disparaît généralement avec le repos.
Parmi les remèdes naturels, il y a l’application de glace, des anti-inflammatoires anti-inflammatoires et l’arrêt des activités qui causent la douleur.
Les orthèses plantaires (semelles) est excellent pour ce trouble.
Le traitement de la périostite prévoit également la physiothérapie avec Laser thérapeutique et magnétothérapie.
Une fois que la douleur diminue, étirer et renforcer la partie inférieure de la jambe.
Pour éviter de futurs problèmes, porter des chaussures avec un bon soutient et éviter la course sur des surfaces dures.

Tendinites et les blessures aux tendons
L’un des premiers signes d’une tendinite du talon d’Achille est une douleur dans la partie inférieure du mollet ou à l’arrière du talon.
Parmi les traitements possibles, on trouve l’application de glace, les anti-inflammatoires et d’éviter tout ce qui provoque la douleur.
Si on positionne une légère surélévation (talonnette) sous le talon, la tension sur le tendon réduit, et cela favorise la guérison.
Tout comme avec périostite, attendre jusqu’à ce que la douleur diminue pour étirer et renforcer les muscles.
Si la douleur est intense, elle peut être provoquée par une lésion au tendon d’Achille.
La blessure au tendon d’Achille peut résulter d’une intense activité physique et un échauffement trop rapide.

 

Fracture osseuse
Une fracture peut provoquer des douleurs dans la jambe.
Pour les entorses légères, la première chose à faire est le repos, la glace, la compression et l’élévation.
Pour une entorse plus grave ou une fracture du fémur ou de la cheville, appliquez de la glace et consulter immédiatement un médecin.
Il pourrait être nécessaire d’avoir un plâtre ou une attelle.
Vous pouvez aussi avoir besoin de physiothérapie et de rééducation pour améliorer la circulation et accélérer la récupération.
Avec le temps, vous pourrez récupérer progressivement la force musculaire de la jambe.

Lésion musculaire
Une déchirure musculaire (claquage) est un étirement excessif ou une élongation d’un muscle ou d’un tendon.
La lésion musculaire peut être causée par des tâches répétitives, ou un événement unique.
Le diagnostic d’un muscle peut être fait après que le médecin ait vérifié les antécédents médicaux et après avoir effectué un examen physique. Selon la situation, une échographie peut être nécessaire pour confirmer le diagnostic.
Le traitement comprend repos, glace, compression et élévation pendant 24/ 48 heures.
La plupart des déchirures se résolvent avec le temps, mais les cas les plus graves ont besoin de physiothérapie instrumentale comme la Tecarthérapie et les ultrasons .
Les médicaments anti-inflammatoires peuvent être utiles pour réduire la douleur et l’inflammation.
Kinesio-taping pour les déchirures musculaires du muscle vaste interne.
Action: décontractant. Forme: Une bande en forme de  » Y ‘‘. Longueur: sur toute la longueur du ventre du muscle. Appliquer la bande sans tension avec la base vers le bas. Etirez le quadriceps et suivez avec les côtés du  » Y  » le muscle vaste interne.

Entorse
Une entorse est une lésion qui survient en raison d’une rotation ou une torsion excessive de la cheville ou du genou.
Cela peut provoquer un étirement ou une déchirure des ligaments qui servent à maintenir unis les os de la cheville.
Les ligaments ont pour fonction de stabiliser les articulations et d’empêcher un mouvement excessif. Une entorse à la cheville ou au genou survient lorsque les ligaments sont étirés au-delà de leur zone normale de mouvement. Les entorses à la cheville sont caractérisées par des douleurs au niveau des ligaments sur le côté externe de la cheville.
Le traitement d’une entorse à la cheville dépend de la gravité de la blessure. Dans le cas de blessures légères, l’auto-traitement et des médicaments anti-inflammatoires peuvent être suffisant.
Dans les cas les plus graves, il peut être nécessaire de faire une consultation médicale pour comprendre l’étendue des dommages à l’articulation et ce qu’il faut faire pour récupérer.

Douleur après la course à pied
Avoir des douleurs et des contractures après avoir couru est tout à fait normal, surtout pour qui n’est pas très en forme ou pour qui a augmenté l’intensité de l’entrainement trop rapidement.

La cause est due à l’accumulation d’acide lactique, une substance produite par le corps et qui est toxique pour les cellules.
Il faut quelques heures pour métaboliser cette substance.
La douleur que vous ressentez pendant 1/2 jours après la séance d’entraînement est due à la contracture du muscle, c’est à dire la contraction permanente des fibres musculaires.
Pour résoudre ce problème, on recommande les massages (massages sportifs), les étirements et le Kinesio-taping.

 

Douleur lors de la marche

Quand vous marchez avec des talons, il est possible d’avoir des douleurs à la voute plantaire et dans la partie arrière des jambes, c’est à dire les mollets.
Il suffit de s’arrêter pour soulager la douleur.
Le talon idéal est d’1/2 centimètres, les chaussures plates (par exemple, les ballerines) surchargent les jambes et le dos.

 

Douleur dans les nerfs des jambes

Voici certaines des causes les plus fréquentes de douleur à la jambe causée par des troubles nerveux:

1. Rétrécissement du canal rachidien (sténose) et sciatique lombaire.
2. Une cause commune de rétrécissement du canal rachidien est l’arthrose de la colonne vertébrale.
3. Parfois, une hernie discale fait pression sur les racines nerveuses à proximité, ce qui peut conduire à des symptômes de la sciatique, tels que:
• Brûlure,
• Douleur brûlante dans les jambes en position debout ou assise,
• engourdissement,
• Fourmillements,
• Fatigue,
• Faiblesse,

La douleur peut commencer dans le dos, dans le bassin dans les hanches, puis s’étendre dans un deuxième temps vers le bas de la jambe.

Les symptômes sont plus forts le matin (au réveil) quand on se lève du lit et réduisent avec l’activité physique.
La sciatique souvent ne s’améliore pas avec de courtes périodes de repos.
Le traitement initial comprend le repos pendant quelques jours, avec anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) ou des corticostéroïdes.
Le froid et la chaleur peuvent aider avec certains symptômes.
La physiothérapie et les exercices d’étirement peuvent aider.
Il faut augmenter progressivement le mouvement dans le temps. Le médecin peut aussi recommander d’autres thérapies ou la chirurgie si la douleur ne se résorbe pas.

La sclérose en plaques
La sclérose en plaques est une maladie caractérisée par une dégénérescence de la gaine de myéline des nerfs.
Parmi les symptômes il y a :

• Douleur dans les jambes et les bras,
• Nausées,
• Fatigue (surtout la nuit),
• jambes lourdes.
• Vertiges,
• Névrite optique avec une perte de vision,
• Mauvaise digestion.

La neuropathie diabétique
Avec le diabète, les nerfs peuvent être endommagés en raison du taux élevé de sucre dans le sang.
Il s’agit d’une complication fréquente du diabète chez les personnes âgées. Elle peut provoquer des douleurs dans les deux jambes avec des engourdissements et une perte de sensation au-dessous du genou.
Le traitement comprend le soulagement de la douleur avec des médicaments oraux ou des médicaments topiques et la diminution du taux de glucose dans le sang.

 

Thrombose veineuse profonde,phlébiteveines,douleur,risquesProblèmes veineux
Les veines des jambes servent à ramener le sang au cœur. Lorsque des problèmes veineux surviennent, la jambe gonfle (œdème) et parfois fait mal.
Un problème fréquent est l’insuffisance veineuse qui peut causer des varices, un problème récurrent de jambes enflée et des altérations de la peau comme une décoloration brune près des chevilles.

Une cause grave et potentiellement dangereuse des douleurs aux jambes est la thrombose veineuse profonde (TVP). Une thrombose veineuse profonde est un caillot de sang dans une veine de la jambe qui peut se détacher et se rendre jusque dans les poumons ou dans d’autres organes.

La maladie artérielle périphérique (MAP)
En raison de la maladie artérielle périphérique, la circulation sanguine dans la jambe est compromise à cause du rétrécissement des artères d’au moins une jambe.
Le PAD est associée à des douleurs dans les jambes pendant la marche et est soulagée par le repos. Bien que les problèmes des veines provoquent souvent une rougeur ou de la chaleur dans les jambes, les symptômes de la maladie artérielle périphérique sont les suivants: un membre froid et souvent pâle qui a une plus grande sensibilité à la douleur. Les facteurs de risque de la MAP sont le tabagisme, les maladies cardiaques et le diabète.

 

Maladies

Il ya beaucoup de maladies qui peuvent causer des douleurs aux jambes. Les personnes qui souffrent de fibromyalgie se sentent souvent le syndrome des jambes sans repos et des crampes douloureuses dans les mollets la nuit.
La douleur à la jambe peut également être associée à des maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaques et la polyarthrite rhumatoïde.
Les maladies de la thyroïde peuvent causer des douleurs dans les jambes. En outre, les médicaments pour certaines maladies sont connus pour provoquer des douleurs musculaires ou des crampes dans la jambe.
Les diurétiques et les statines pour le cholestérol élevé sont des exemples courants de médicaments qui causent des douleurs dans les muscles de la jambe.
Dans ce cas, on peut remplacer le médicament ou passer à une méthode de traitement naturelle, mais seulement après avoir consulté son médecin.

Infection
Une infection de la peau ou des tissus mous peut apparaître comme rouge, douloureuse, gonflée et chaude.
Le médecin peut recommander des antibiotiques pour lutter contre les bactéries.
Si les symptômes s’aggravent ou de la fièvre apparaît, il est préférable d’appeler le médecin.

 

Troubles provenant du dos

La compression du nerf sciatique provoque une douleur lancinante qui peut s’étendre jusqu’aux pieds.
La douleur commence généralement à partir de la fesse et se fait sentir sur le côté extérieur et à l’arrière de la jambe. L’inflammation du nerf sciatique, ou sciatique, est généralement causée par une hernie discale lombaire, par le canal lombaire étroit ou par un muscle qui appuie sur le nerf, par exemple dans le cas du syndrome du piriforme.

 

 

La douleur à la jambe en se levant d’une position assise ou en étant couché

Si vos jambes font très mal, surtout lorsque le patient se lève d’une position assise, cela peut être dû à un problème d’insuffisance veineuse ou de varices.
Si les valvules des veines laissent passer en retour une partie du sang, une vive douleur peut être ressentie.
Les symptômes sont atténués par l’étirement ou par un léger massage avant de se lever.
Pour le diagnostic, il faut faire une échographie ou un échodoppler.
Les symptômes sont la lourdeur, l’endolorissement et la douleur dans les jambes.
Le traitement consiste en une intervention chirurgicale appelée ablation endoveineuse, pendant laquelle la veine malade est fermée pour empêcher le reflux.

 

Causes de douleurs musculaires dans les jambes pendant la grossesse
Les affections au pied et à la jambe sont un problème fréquent pour les femmes enceintes, surtout pendant le troisième trimestre. Le mal aux jambes et aux pieds est souvent causé par la prise de poids et les changements hormonaux qui provoquent le relâchement de la voûte plantaire.
Cela provoque une tendance aux pieds plats et peut également provoquer surplus de travail pour les muscles de la jambe pour maintenir la stabilité du pied. Les crampes dans les jambes pendant la grossesse peuvent être causées par des changements dans le volume de sang ou par la compression du nerf sciatique due à l’expansion de l’utérus.

 

Autres causes de douleur à la jambe

• La grippe saisonnière,
• la ménopause,
• L’arthrite et le rhumatisme qui affectent les articulations de la cheville et du genou,
• Le syndrome prémenstruel qui se produit avant l’arrivée des règles. Certaines femmes éprouvent les symptômes quelques jours avant les règles, tandis que d’autres commencent à ressentir une douleur quelques jours après l’ovulation.

 

Douleur à la jambe dans certaines positions

Si l’intensité de la douleur à la jambe s’accroît en position assise, debout ou en marchant, cela peut indiquer un problème des nerfs du dos. Il est nécessaire de trouver des positions plus confortables pour soulager la douleur. Par exemple, se plier légèrement peut soulager la douleur du canal lombaire étroit, alors que la rotation (comme un swing au golf) peut augmenter la tension sur le nerf qui provoque des douleurs dans l’aine, dans la hanche et à la jambe.

Quelles sont les causes d’une douleur dans la cuisse antérieure dans les deux jambes?
La douleur antérieure dans les deux jambes peut être une douleur musculaire qui se réfère au muscle psoas.
La contraction de ce muscle peut être gênante dans la région du quadriceps et est assez fréquente.

Douleur dans la partie postérieure de la jambe en position assise
Qui ressent une douleur le long de la jambe dans partie arrière ou sur le côté souffre probablement d’un syndrome pyramidal.
Cette maladie est causée par la contraction du muscle de la fesse qui peut être accompagnée par la compression du nerf sciatique.
Le traitement consiste en des manipulations du muscle affecté, des fessiers et du muscle ilio-psoas (situé derrière les abdominaux)

Les causes rares comprennent:

• Les tumeurs cancéreuses de l’os (ostéosarcome, le sarcome d’Ewing)
• Les médicaments tels que les corticoïdes et l’allopurinol
• La maladie de Legg-Perthes-Calvé, une réduction du flux sanguin de la hanche peut arrêter ou de ralentir la croissance normale de la jambe
• Les tumeurs bénignes ou des kystes du fémur ou du tibia (ostéome ostéoïde)
• Ostéocondrite e le syndrome de Osgood Schlatter, habituellement observée chez les adolescents et chez les enfants athlètes qui ont entre 10 et 15 ans.