Raideur musculaire

La raideur ou rigidité musculaire n’est pas une maladie grave, mais beaucoup d’activités quotidiennes deviennent difficiles et fatigantes, comme par exemple faire le ménage, soulever des objets et monter/descendre les escaliers.

Les parties qui souffrent le plus souvent de crampes et contractures musculaires sont le mollet aux jambes, le cou et le muscle trapèze (entre les cervicales et les épaules).

 
Causes principales de la raideur musculaire

posture du cou, raideur musculaire

Raideur à cause de l’entraînement
Une personne pourrait avoir une raideur musculaire pendant un entraînement : c’est un signe de fatigue.
La raideur est due à une accumulation d’acide lactique : si l’entraînement est correct et adapaté à la condition de l’athlète, il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

Problèmes de posture
Une autre raison de ce trouble est le fait de maintenir la même position longtemps. On peut avoir cette sensation quand on reste assis toujours dans la même position pendant de longues périodes.
L’engourdissement musculaire le matin est une gêne assez fréquente. Pendant le sommeil on tend à dormir dans une position pendant plusieurs heures.
Il est préférable de maintenir une posture correcte pendant qu’on dort.
On peut ressentir de la raideur le matin quand on dort avec deux oreillers ou bien sans oreiller. Le cou devrait avoir un soutien plus grand par rapport à la tête. On conseille d’insérer un traversin (deuxième oreiller long et étroit dans la taie pour tenir le cou à une plus grande hauteur par rapport à la tête).

Posture pendant qu’on travaille ou qu’on étudie
Il est important de maintenir une bonne posture devant l’ordinateur ou quand on travaille sur le bureau. Les personnes qui ont des problèmes de vue devraient porter des lunettes adéquates quand elles travaillent, autrement elles bougent la tête en avant (mouvement de protrusion cervicale) et cela provoque beaucoup de tension aux muscles. Outre ce phénomène, on ajoute aussi une raideur aux muscles oculaires qui peut provoquer un mal de tête.

Grossesse
Les femmes enceintes ont une posture anormale à cause du volume et du poids du bébé. L’effet est une contracture générale de la zone lombaire et du cou.

Carence en minéraux et en vitamines
Une personne pourrait avoir des crampes musculaires dues à un déséquilibre électrolytique.
Les électrolytes sont les sels de sodium, le chlorure, le magnésium, le potassium et le calcium.
Quand on transpire, on perd de précieux électrolytes du corps. Cela porte à une déshydratation et un déséquilibre électrolytique.
Avec le temps, le déséquilibre provoque des crampes musculaires et une raideur.
La vitamine E peut également provoquer une raideur musculaire.

Torticolis – les causes :
Posture erronée du dos et du cou
Le torticolis est un trouble souvent causé par une posture incorrecte pendant les heures de sommeil. Quand le corps se détend pendant le sommeil, les muscles du dos se tendent et la traction de ces structures peut provoquer un écrasement des nerfs. Cela se produit aussi quand on dort sans oreillers ou quand on utilise deux oreillers ou plus. Les siestes sur les canapés sans espace adéquat peuvent provoquer un torticolis. Les autres causes peuvent être :

  1. Tenir le cou incliné pendant de nombreuses heures devant l’ordinateur ;
  2. Parler au téléphone de nombreuses heures ;
  3. Être assis dans une position inappropriée pendant qu’on regarde la TV ou qu’on lit un livre.

Les bébés peuvent avoir un torticolis myogène congénital ; ce trouble est présent à la naissance et peut être provoqué par le raccourcissement d’un muscle, par un trouble nerveux ou une difformité osseuse.

Accidents
Le torticolis peut être causé par un coup du lapin, c’est-à-dire un déclic brusque du cou pendant une activité physique à une intensité élevée (sports comme la natation, le tennis, le football, etc.). Les personnes impliquées dans des accidents de voiture dans lesquels le cou a bougé de manière brusque risquent d’avoir un torticolis.

Douleur musculaire
Le mal au cou peut se produire quand les muscles du rachis cervical sont raides ou douloureux. Cette pathologie s’appelle torticolis et peut particulièrement gênante dans deux cas :

  1. Le matin quand on se réveille ;
  2. Après avoir maintenu le cou tourné pendant une longue période.

Douleur articulaire
L’arthrite se produit quand les articulations du corps s’enflamment.
Cette pathologie se produit fréquemment chez les personnes âgées. La pathologie aiguë la plus fréquente est l’arthrite rhumatoïde qui provoque une difformité et une inflammation générale de nombreuses articulations, du cou au genou.
Les personnes avec une arthrose (dégénération chronique) ont une raideur articulaire et une limitation de mouvement du cou et de nombreuses autres jointures.

Douleur de la hernie discale ou protrusion discale
Un autre cause de raideur de la colonne cervicale est l’écrasement d’un nerf. La hernie discale et la protrusion discale peuvent provoquer une douleur diffuse tant aux bras qu’aux jambes.

Raideur musculaire psychosomatique
Il existe une autre cause de raideur au cou qui n’a pas de liens avec les troubles physiques. Le stress émotif et l’anxiété sont parmi les causes les plus fréquentes. Quand une personne est stressée, les muscles du cou et des épaules tendent à se raidir : cela provoque des contractures musculaires dans le cou et une réduction de l’amplitude du mouvement articulaire.
Parfois, l’anxiété provoque une tension au niveau de la nuque (entre la tête et le cou), une céphalée de tension et des vertiges (sensation de tête qui tourne).
Des fasciculations peuvent également se produire, c’est-à-dire des contractions involontaires et rapides qui causent un mouvement très bref.
Certaines personnes grincent des dents la nuit et se réveillent avec une douleur au cou, à la mandibule et une céphalée.
L’hyperthyroïdie (hyperactivité de la tyroïde) provoque une nervosité qui augmente la tension musculaire.

Maladies infectieuses
Le torticolis peut être le signe d’une maladie infectieuse comme la méningite. La méningite est décrite comme « une maladie causée par une inflammation de la membrane externe du cerveau et de la moelle épinière ». Si le torticolis se produit à cause de cette pathologie, les symptômes comprennent une fièvre élevée, une céphalée, un vomissement, etc.
La méningite est diagnostiquée cliniquement en demandant des mouvements au patient. La flexo-extension (dire oui avec la tête) du cou est douloureuse car elle allonge la dure-mère (la membrane externe de la moelle épinière et du cerveau), à l’inverse la rotation ne fait pas mal.

D’autres maladies des nerfs qui provoquent une raideur musculaire :

  1. Maladie d’Alzheimer ;
  2. Maladie de Parkinson (elle provoque aussi des tremblements) ;
  3. Sclérose en plaques (elle provoque aussi une perte d’équilibre).

 

Que faire ? Remèdes naturels et simples

Souvent, la raideur du cou est la conséquence d’une mauvaise posture. Avec le temps, les personnes s’habituent à avoir une posture incorrecte et à raidir involontairement et graduellement leur cou. Utiliser un oreiller haut et doux pendant qu’on dort est une des raisons principales pour laquelle les personnes souffrent de torticolis. Le stress physique ou mental peut également raidir les muscles des épaules.
Voici des remèdes pour éviter cette maladie. Si la douleur persiste pendant une semaine ou plus il faut consulter un médecin car il est possible que le torticolis soit un symptôme de certaines maladies graves.

Parmi les remèdes simples, l’application de la chaleur sur la zone touchée donne un soulagement temporaire.

Éviter le stress
Le stress provoque une raideur et une douleur aux muscles du cou et de l’épaule. Le stress peut être évité en détendant le corps, en réchauffant les bras et les jambes avant de faire de l’exercice physique et en « s’éloignant » de temps en temps de la vie quotidienne. On peut utiliser des techniques de relaxation pour lutter contre le stress.
La position de départ est : allongé sur le dos, par terre, avec les genoux pliés, les pieds par terre et un livre sous la tête. À partir de cette position, fermer les yeux et faire des exercices de relaxation et de respiration profonde.

Contrôler le lit et l’oreiller
Un matelas ou un lit qui ne fournit pas le soutien nécessaire est une cause fréquente de raideur au cou. Un vieil oreiller et rigide peut aussi provoquer un cou douloureux. Nous passons un tiers de la vie au lit : il est essentiel de créer un environnement optimal pour le corps. Les personnes âgées sont les plus sensibles au froid. On conseille de ne pas garder la fenêtre de la chambre ouverte.

Massage
La massothérapie avec des huiles essentielles est un des meilleurs remèdes pour un soulagement rapide. Les kinésithérapeutes connaissent l’anatomie et savent sur quel muscle concentrer les efforts.

kinésio taping, cou, cervicalesKinésio taping
Action : décontracturante. Forme : deux bandes en forme de « I ». Largeur : deux, 5 cm. Longueur : 20-25 cm. Appliquer le ruban sans tension parallèle à la colonne vertébrale, en faisant fléchir vers l’avant la tête au patient. Appliquer toujours des deux côtés.

Douche chaude
Une douche chaude peut réduire la tension des muscles du cou. L’eau chaude masse délicatement le muscle en permettant à la chaleur de relâcher les muscles.

Médicaments pour soulager la douleur
En cas de torticolis, les médicaments en vente libre comme l’ibuprofène (brufen) et le paracétamol (doliprane/co-efferalgan) sont efficaces pour soulager la douleur.

Analgésiques pour lutter contre la raideur musculaire
Ces médicaments constituent une solution temporaire au trouble. Pendant une brève période, ils peuvent donner un soulagement rapide et soulager la douleur. Les analgésiques comme l’aspirine peuvent être utilisés pour réduire le gonflement et l’inflammation. On rappelle que les anti-inflammatoires ou les myorelaxants peuvent seulement masquer le trouble mais ils ne soignent pas la cause sous-jacente.
Une des causes de la raideur est provoquée par l’écrasement d’un nerf. Dans ce cas on peut la traiter avec un myorelaxant et un fort analgésique prescrits par le médecin.

exercices, cou, raideur musculaireExercices
Les exercices isotoniques renforcent les muscles du cou. On réduit au minimum la possibilité de lésions musculaires dans cette zone. La rotation du cou et les exercices de flexion augmentent la flexibilité et réduisent la probabilité d’avoir le torticolis.

Compléments alimentaires
Parmi les compléments alimentaires, la mélisse aide à détendre le corps et l’esprit, elle peut donc réduire la tension musculaire causée par le stress. Les personnes qui ont une carence en magnésium pourraient prendre un complément alimentaires, mais il esr préférable de prendre des minéraux grâce à une bonne alimentation.

 

Torticolis chez les enfants

La méningite et autres maladies
Quand un enfant se plaint d’avoir un mal au cou, la première maladie à chercher est la méningite. C’est une pathologie qui se produit quand les méninges et le liquide cérébro-spinal (LCS) s’enflamment. Cette maladie est très grave car les méninges protègent la moelle épinière et le cerveau.
Outre la méningite il y a d’autres maladies graves dont la raideur au cou est un des symptômes principaux. Les pathologies sont dans la liste suivante :

  1. La méningococcie ;
  2. La grippe ;
  3. La pancréatite ;
  4. Le cancer ;
  5. L’arthrite rhumatoïde ;
  6. La fibromyalgie.

On recommande de ne pas sous-estimer le torticolis comme symptôme et d’aller chez le médecin le plus tôt possible.

  • Lésions ou traumatismes de la colonne vertébrale cervicale.
    La cause la plus fréquente du torticolis est une blessure ou un traumatisme au rachis cervical. Le coup peut causer d’autres symptômes parmi lesquels la douleur aux bras et aux épaules.
  • Posture erronée
    Une posture erronée lorsque l’on est assis ou pendant qu’on dort peut tendre les ligaments du cou et causer de la raideur. Le torticolis peut se produire à la suite des postures suivantes :
    – Être assis avec le menton sur les mains pendant une longue période de temps ;
    – Dormir sur un oreiller qui ne soutient pas la tête de manière adéquate ;
    – Tenir la tête inclinée pendant qu’on lit ou on travaille à l’ordinateur.

 

Torticolis causé par une posture erronée pendant qu’on dort

 Causes
Utiliser un matelas qui ne donne pas un soutien adéquat au dos et au cou quand on dort cause une raideur et des douleurs au cou. Un oreiller trop haut ou trop moelleux provoque aussi un torticolis. Le froid peut « geler » le cou et les muscles en les rendant durs et douloureux. Dormir dans une mauvaise position toute la nuit peut provoquer trop de tension sur le cou, les épaules et les muscles dorsaux. Cela cause des douleurs.

 

Raideur et crampes musculaires à la jambe

Une contraction involontaire des muscles provoque des crampes. On ressent une douleur soudaine et intense aux muscles des jambes  et un raidissement.

Muscles raides
Il y a deux groupes musculaires dans les cuisses qui peuvent donner des spasmes :

  1. Quadriceps (muscle de la cuisse antérieure) ;
  2. Ischio-jambiers (muscles postérieurs de la cuisse ou fléchisseurs).

La masse musculaire est donnée par un groupe de fibres dont l’allongement et raccourcissement (contraction) facilitent les mouvements de la jambe. Quand les muscles sont longtemps inactifs, les fibres deviennent inflexibles et se fatiguent rapidement. Si on commence une activité physique sans échauffement, les muscles peuvent s’endommager et des crampes peuvent se produire.

Déshydratation
Une manque de fluides dans le corps est une cause de crampes musculaires. Quand on fait du sport en été il est probable que le corps perde des liquides très rapidement à cause de la transpiration post-entraînement.
Par conséquent, une grande quantité de nutriments comme le magnésium, le calcium et le potassium se perdent pendant l’activité physique.
Ces sels sont responsables du maintient d’un niveau adéquat d’électrolytes dans les muscles et préviennent les crampes musculaires. Les muscles se contractent à cause de la déshydratation.

Posture et efforts excessifs
D’autres causes de crampes peuvent être l’emploi excessif des muscles pendant des exercices lourds comme la presse pour les jambes (leg-press) ou le fait de tenir longtemps la position assise.

Troubles de la circulation sanguine
Un trouble dans le système circulatoire qui inhibe l’afflux de sang dans les membres inférieurs provoque des spasmes musculaires. Les individus qui souffrent d’artériopathie périphérique ont des crampes aux membres inférieurs pendant la nuit. Les crampes peuvent être un symptôme de nombreuses pathologies parmi lesquelles :

  • Diabète ;
  • Troubles à la moelle épinière ;
  • Hypothyroïdie ;
  • Insuffisance rénale ;
  • Alcoolisme.

Effets secondaires des médicaments
Enfin les crampes peuvent être dues à des médicaments comme les diurétiques utilisés dans le traitement de l’hypertension artérielle, à la pilule contraceptive et à d’autres princeps actifs.