Douleur au muscle – remèdes

Le traitement pour la douleur au muscle commence avec le repos, de la glace et la prise de médicaments comme l’acétaminophène ou l’ibrufène.

 

Auto-traitement

 On doit mettre de la glace pendant les premières 24-48 heures en cas d’accident pour réduire la douleur et l’inflammation. Dans les jours suivants, la chaleur aide la détente du muscle et stimule les processus de réparation.
Les douleurs musculaires provoquées par une surcharge et par la fibromyalgie répondent souvent bien au massage. Les exercices doux de stretching sont également utiles après une longue période de repos.

massage, fibromyalgie, contractures, douleur, musculaire, thérapie, traitement, relâchement
Massage pour la fibromyalgie et les contractures

L’exercice physique régulier peut aider à rétablir le tonus musculaire adéquat. Marcher, fiare du vélo et nager sont de bonnes activités aérobies pour commencer.
Un kinésithérapeute peut enseigner les positions pour le stretching, les exercices aérobies et de tonification pour se sentir mieux et réduire la douleur.
Il faut commencer lentement et augmenter graduellement les charges.
On doit éviter les activités aérobies à impact élevé et l’haltérophilie tant que le muscle est blessé ou douloureux.

Il faut chercher à dormir suffisamment la nuit et à réduire le stress. Le yoga et la méditation sont d’excellentes méthodes pour aider à dormir et à se relaxer.

Si ces mesures ne fonctionnent pas, le médecin peut prescrire des médicaments ou une thérapie physique, autrement il peut envoyer consulter une clinique spécialisée sur la douleur.

Si la douleur musculaire est due à une maladie spécifique, on doit suivre les instructions du médecin pour éliminer la cause primaire du trouble. Dans le cas d’une maladie auto-immune, le médecin conseille habituellement des médicaments à base de cortisone ou immunosuppresseurs (comme le méthotrexate).

  • L’exercice physique peut être utile comme traitement et en prévention, mais il doit être effectué de manière correcte.
    • On doit s’échauffer avant de s’entraîner et le retour au calme à la fin de l’entraînement est utile ;
    • Les étirements sont conseillés avant et après l’activité ;
    • Il faut boire beaucoup de liquides avant, pendant et après l’entraînement ;
  • Si on travaille dans la même position pendant la majeure partie de la journée (comme être assis à l’ordinateur), il faut faire quelques allongements, au moins chaque heure.

 

Autres traitements

 Utilisez des crèmes analgésiques. Ces médicaments soulagent de petites douleurs comme celles provoquées par une arthrite.
Il existe une grande variété d’ingrédients actifs comme le salicylate, la capsaicine ou le menthol qui sont appliqués directement sur la peau.
Ces crèmes sont peu chères et se trouvent dans toutes les pharmacies. Il faut suivre soigneusement les instructions pour l’application.

hydro massage, douleur, musculaire, mal, souffrance, piscine, relâchement
Hydro massage pour la douleur musculaire Rido81/bigstockphoto.com

Utiliser un jacuzzi/baignoire avec l’hydromassage pour soulager la douleur musculaire. L’hydromassage est effectué pour détendre les muscles et soulager le stress du corps. Les jacuzzis sont connus comme un type d’hydrothérapie.
Plonger les muscles douloureux dans une baignoire avec du sel. Quand on est dans de l’eau chaude, le sel détend les nerfs, attire les toxines hors du corps, guérit les coupures et les contusions. Lire l’étiquette pour les instructions spécifiques.

Prendre quelques séances avec un masseur expert.
Essayer un massage sportif, suédois ou des tissus profonds. Le massage soulage la douleur, augmente la flexibilité musculaire et améliore la circulation du flux sanguin du corps.
Il faut choisir un thérapeute avec une expérience avérée et des études adéquate.

Allonger les muscles avant et après l’exercice pour réduire au minimum les blessures. Si on ressent de la douleur après un entraînement important, on doit essayer d’allonger les muscles le plus souvent possible. Les étirements améliorent aussi l’amplitude de mouvement.

En cas de lésion, contracture résistante ou élongation musculaire, la physiothérapie peut accélérer ou résoudre le trouble grâce à certains instruments, en particulier la Tecar thérapie qui est très utilisée dans le milieu sportif pour ce type de blessures.

 

Conseils et suggestions

 kinésio, taping, contracture, biceps, allongement, raccourcissement, ride, douleur, muscle
Kinésio taping pour une contracture du biceps

Kinésio taping :
action : décontracturante, drainante et anti-inflammatoire. Forme : une bande en forme de « Y ». Longueur : de quelques centimètres au-dessous du coude jusqu’à l’acromion. Appliquer le ruban sans tension en étendant le bras vers l’arrière.

Se rappeler de travailler avec précaution en salle de sport, c’est-à-dire qu’il ne faut pas exagérer. On doit maintenir l’intensité et la charge à un niveau qui permet d’avancer, sans fatiguer les muscles au maximum.

On conseille de choisir des salles de sport qui offrent l’utilisation de jacuzzi. On peut essayer un sauna thérapeutique ou un hammam pour soulager le stress et la tension.

Il faut donner au muscle ou aux muscles la possibilité et le temps de se détendre. Ne pas toujours charger les mêmes groupes musculaires chaque jour en soulevant des poids. On doit donner au corps la possibilité de récupérer.

Une utilisation excessive des muscles peut provoquer des lésions.
Si on ressent une douleur de n’importe quel type ou intensité pendant qu’on travaille, on doit s’arrêter immédiatement !

Les analgésiques topiques doivent être utilisés de la façon dont ils ont été prescrits par le médecin ou le pharmacien. Ne pas utiliser trop de crèmes. Interrompre leur utilisation si on ressent une douleur ou une irritation de la peau.

 

Lire aussi : douleur musculaire

  

Troubles musculaires :

  1. Lésion musculaire
  2. Contracture
  3. Crampe
  4. Fibromyalgie