Contracture musculaire

La contracture musculaire est une contraction involontaire, constante et douloureuse dans une partie ou dans tout le muscle.
Le muscle impliqué est dur et l’hypertonie des fibres musculaires limite le mouvement des articulations auxquelles il est relié.
La contracture cause une douleur musculaire qui peut être légère oulanscinante peut limiter les activités quotidiennes.
Il y a beaucoup de causes différentes à ce trouble, il est donc parfois difficile de poser le diagnostic.


Contracture,musculaire,douleur
Anatomie musculaire du dos

Une contracture musculaire est différente d’un spasme ou d’un froissement musculaire.

Le spasme musculaire est une contraction involontaire et énergique. C’est un mouvement incontrôlé d’une petite partie du muscle qui peut se voir sous la peau.

Le froissement musculaire est un allongement excessif des fibres du muscle qui ne cause pas de lésion, de claquage ou de déchirure du tissu.

Les muscles les plus fréquemment touchés sont :

  • Le mollet (jumeau et soléaire),
  • L’arrière de la cuisse (ischio-jambiers et autres fléchisseurs de la jambe),
  • Adducteurs et gracile (de la cuisse intérieure, en particulier chez les joueurs de football),
    Zone avant de la cuisse et de la hanche (quadriceps et couturier),
  • Partie arrière du cou (muscle trapèze),
  • Zone lombaire et dorsales du dos,
  • Pieds, mains, bras, abdomen et fessier, mais dans ce dernier cas, il est souvent confondu avec le syndrome du piriforme.

Plus rarement, on peut observer des contractures aux muscles pectoraux.

 

Causes des contractures du muscle

Il y a beaucoup de choses qui causent des contractures musculaires et chacune dépend de facteurs de prédisposition, de la zone du corps où elles se produisent et de l’environnement dans lequel le corps est en train de travailler.
Les contractures se produisent surtout quand le muscle est fatigué et quand la cellule musculaire reste sans énergie et que le liquide devient hyper excitable et développe une forte concentration.
La contracture peut impliquer partiellement ou complètement le muscle, dans certains cas, elle affecte également les muscles adjacents.
La surcharge est la cause la plus fréquente des contractures des muscles squelettiques et se produit souvent chez les athlètes qui font des exercices intenses dans un environnement chaud ou qui font des travaux difficiles à des températures élevées.

Les contractions musculaires du cou, des épaules, du dos, à la hanche droite ou gauche peuvent également se produire au cours des activités quotidiennes de routine telles que pelleter de la neige ou bien tondre le gazon.
Les femmes enceintes peuvent avoir des contractures lombaires ou abdominales à cause du poids du bébé et de la posture anormale.
L’exécution d’une nouvelle activité peut également provoquer ce trouble, des contractions abdominales peuvent se produire quand une personne décide de commencer à renforcer les muscles abdominaux en faisant trop d’exercices ou en faisant trop vite.
De même, les crampes de l’écrivain sont causées par un usage prolongé des petits muscles de la main.
Généralement, on pense que la déshydratation et l’absence de magnésium et de potassium provoque des contractures musculaires et des crampes. Les cellules musculaires ont besoin de suffisamment d’eau, de glucose, de sodium, de potassium, de calcium et de magnésium pour permettre aux protéines d’interagir à l’intérieur et de développer une contraction organisée. L’absence de ces éléments peut irriter le muscle et provoquer une contracture.

 Kinesio,taping,lombaire, dos, dystonie,douleur,contraction,dur,décontraction,traitement
Kinesio taping lombaire pour dystonie

La dystonie est un trouble du mouvement dans lequel un groupe de muscles se contractent involontairement avec force et causent l’incapacité à maintenir une posture normale, entraînant des contractures de mauvaise posture, en particulier au niveau lombaire.
Initialement, les symptômes peuvent être très léger, mais progressent peu à peu à devenir plus fréquents et agressifs. Il est très rare qu’il n’y ait pas de progression. Un exemple de ce type de contracture musculaire est le torticolis dans laquelle les muscles des cervicales oblige à maintenir la tête en rotation d’un côté.
Les contractions des muscles du cou (occipital) peuvent provoquer des maux de tête et la confusion mentale.
La céphalée de tension peut être provoquée par la tension des muscles du visage, par exemple ceux qui permettent de bouger la mâchoire.

Lorsque les calculs rénaux tentent de passer, les muscles lisses des parois de l’uretère qui relient les reins à la vessie, peuvent avoir un spasme et causer une douleur lancinante. Ce type de douleur est souvent associé à des nausées et des vomissements.
Les muscles qui entourent l’œsophage peuvent avoir un spasme quand l’irritation se produit avec l’œsophagite par reflux.

La diarrhée peut également être associée à des douleurs de coliques, à cause desquelles les muscles à l’intérieur de la paroi du colon ont un spasme juste avant un mouvement de l’intestin.

 

Contracture musculaires chez les nouveau-nés et chez les enfants

Les nouveau-nés et les enfants peuvent souffrir de contractures et spasmes musculaires pour diverses raisons. De bas niveaux de potassium dans le corps peuvent causer l’apparition de contractures musculaires chez un nouveau-né.
D’autres pathologies graves peuvent être l’épilepsie, les traumas crâniens ou une fièvre élevée. Vu que les nouveau-nés ne peuvent pas parler, il est important de voir un pédiatre pour exclure d’éventuelles pathologies graves qui provoque un spasme des muscles.


Un enfant peut souffrir de contractures musculaires à la suite d’une croissance très rapide.
Les enfants qui grandissent ont ces contractures douloureuses parce que les os s’allongent trop vite alors que les muscles sont plus courts. Habituellement, ces contractures se produisent pendant la nuit, elles peuvent durer de 1 à 15 minutes et même si elles sont très douloureuses, il n’y a pas besoin de s’inquiéter.
Un étirement quotidien et le fait de boire beaucoup de liquide peuvent aider à soulager la douleur.

 

Signes et symptômes de la contractures musculaire

Le symptôme principal est la douleur dans la zone contractée.
Il est possible d’avoir des mouvements limités, proportionnellement à la gravité de la contracture.
Selon le muscle touché, certains mouvements sont limités et d’autres libres, par exemple :

  • La contracture du muscle trapèze (entre le dos et l’épaule) provoque des douleurs cervicales, limite la rotation du cou sur le même côté ainsi que l’inclinaison latérale vers le côté opposé ;
  • La contracture au biceps fémoral provoque des douleurs à la cuisse, réduit le mouvement vers l’avant du buste (comme lorsqu’on met des chaussettes aux pieds);
  • La contracture au mollet limite le soulèvement sur la pointe des pieds (on l’effectue pour monter les escaliers);
  • La contracture au quadriceps limite la flexion du genou;

A la palpation, on sent une partie plus dure et douloureuse au toucher.
Certaines personnes ont des contractures chroniques parce qu’elles ne se soignent pas et qu’elles continuent à s’entraîner.
Les contractures musculaires peuvent se produire en même temps que d’autres symptômes qui varient selon les maladies, la gêne ou les conditions sous-jacentes.

Par exemple, dans le cas de contractures musculaires graves, on peut observer des bleus et des gonflements dans la zone touchée.
Si les contractures sont provoques par une maladie qui touche tout le corps, comme l’hypothyroïdisme, elles peuvent être associées à une augmentation de poids, à de la dépression et à de la fatigue.

Graves symptômes qui pourraient engager le pronostique vital

1. Dans certains cas, des contractures musculaires peuvent se produire en même temps que d’autres symptômes qui pourraient indiquer une condition grave, voire mortelle, comme la déshydratation, un traumatisme sévère de la moelle épinière, une respiration haletante ou un manque de respiration.
2. Les contractures dans les muscles lisses des artères du cœur peuvent causer une angine de poitrine ou un infarctus.

 

Traitement de la contracture du muscle

Le traitement le plus efficace contre les contractures se compose de physiothérapie, d’un changement de régime alimentaire, de médicaments ou d’une combinaison des trois.

Le traitement dépend de la cause, il faut en outre prendre en compte s’il s’agit d’un épisode isolé ou d’un problème chronique.
Les médicaments, les traitements alternatifs et complémentaires ainsi que les remèdes naturels peuvent accélérer le processus de guérison et réduire la douleur. Le traitement est plus efficace si on suit un régime alimentaire sain, se on est au repos, si on effectue des exercices d’étirement et si éventuellement on applique le kinesio-taping sur le muscle souffrant.
Langue source : Espagnol

Parmi les remèdes naturels, il existe également des compléments alimentaires, par exemple, la pommade avec la griffe du diable est très utile pour les sportifs qui ont des contractures et des douleurs musculaires.

Le stress émotionnel et psychologique comme l’anxiété, la panique, la tension, de la frustration ou la colère peut provoquer une série de réactions dans le corps qui affectent le système nerveux. Les contractures, les tensions musculaires, la douleur et la raideur du rachis cervical ou des épaules sont les symptômes que l’on ressent souvent quand une personne est en situation de stress émotionnel.

Les pathologies les plus graves qui causent des contractures musculaires involontaires sont : déshydratation, paralysie, cérébrale, traumatismes, scléroses en plaques ou dommages à la moelle épinière.

 

Médicaments

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (par exemple Voltaren, Kétum ou Brufen) et les relaxants musculaires (par exemple Miorel ou Coltramyl) peuvent soulager les contractures musculaires et rétablir l’équilibre du système.
Ces médicaments peuvent affecter les personnes de différentes manières et doivent être utilisés en conjonction d’autres thérapies naturelles telles que la physiothérapie pour obtenir les meilleurs résultats.

Traitement complémentaire et alternatif
Il y a différentes façons de relaxer les muscles et d’interrompre la tension :

  • Kinesio-taping
  • Etirements
  • Physiothérapie instrumentale
  • Acuponcture
  • Massothérapie
    Kinesio,taping,contracture, biceps,fémoral,cuisse,fléchisseur, douleur
    Kinesio taping pour la contracture du biceps fémoral
  • Exercices de relaxation progressive

Taping per contrattura bicipite femorale
Azione: decontratturante. Forma: Una striscia a  »Y ». Lunghezza: dalla tuberosità ischiatica fino alla testa del perone. Applicare la striscia senza tensione chiedendo al paziente di effettuare una flessione in avanti del tronco con le gambe estese. Con le code della  »Y » avvolgere il ventre muscolare del bicipite femorale. Durante l’applicazione chiedere al paziente di tenere tirata la base della  »Y » in modo da stirare maggiormente la cute.

Tra le terapie strumentali, la Tecarterapia funziona molto bene perché può sciogliere le contratture in una settimana, mentre gli ultrasuoni sono più lenti.
Si basa sul passaggio di una corrente alteranta tra due punti, può sviluppare molto calore, accelerare la circolazione sanguigna e il metabolismo cellulare.

 

Temps de récupération

Si le problème est provoqué par une pathologie organique, le temps de récupération dépend de la maladie sous-jacente.
En cas de contracture musculaire de fatigue, avec les traitements adaptés, le problème peut se résoudre en une semaine, mais si la contracture n’est pas soignée, cela peut nécessiter 1 à 2 mois et le risque de récidive augmente.

 

Prévention

Garder les muscles relâchés et souples en effectuant des exercices d’étirement.
Ralentir le rythme et l’activité physique pendant la journée.
Gardez vos muscles au chaud lorsqu’on a des contractures. Les remèdes possibles sont prendre un bain ou une douche chaude et bien se couvrir quand le temps se refroidit.
Placez une source de chaleur ou un sac de glace sur la zone touchée pour détendre la contracture musculaire.
La chaleur détend et relâche le muscle, tandis que la glace agit sur ​​le nerf qui maintient contracté le muscle et bloque le signal nerveux.

Améliorez la posture en apprenant à ne pas déséquilibrer le corps (assis, debout et en marchant), de sorte que les muscles n’aient pas à lutter contre la gravité pour maintenir la position verticale.
Boire beaucoup de façon à éviter les contractions musculaires et les crampes pendant l’exercice.
Réduire la consommation d’aliments acides comme les tomates et le vinaigre.
Manger des aliments qui contiennent du potassium, comme les bananes, les pommes de terre, la farine de soja, le son et les abricots.
La camomille aide à réduire la contracture musculaire.
Enlever la tension et le stress en pratiquant des techniques de relaxation
Augmentez l’apport en minéraux tels que le potassium, le calcium et le magnésium, prendre éventuellement des compléments alimentaires tels que Arkovital.