Stomatite aphteuse et herpétique

La stomatite est l’inflammation de la muqueuse de la bouche. Elle peut affecter :

  • Les joues,
  • Les gencives,
  • La langue,
  • Les lèvres,
  • Le palais.

 

Types de stomatite

La stomatite mycosique (aussi appelée candidose buccale) est une infection à candida dans la bouche et dans la gorge.
Chez les nourrissons, elle est très fréquente et chez les adultes, elle peut se présenter notamment après un cycle d’antibiotiques.
Les personnes ayant un système immunitaire faible sont davantage prédisposés à souffrir de stomatite.

La stomatite nicotinique est causée par les cigarettes, les cigares et la pipe. Elle peut être identifiée par la présence de bosses rouges sur le palais.

La stomatite herpétique ou gingivostomatite est causée par une infection virale de la bouche. Elle est caractérisée par la présence de vésicules qui deviennent ensuite des ulcères et par une inflammation de :

  • La langue,
  • La gencive,
  • Les lèvres.

La stomatite herpétique est une maladie qui affecte généralement les enfants de 6 mois à 5 ans.
Il s’agit d’une infection due au virus Herpès Simplex 1 (HSV-1), le même virus que celui qui provoque l’herpès labial sur la surface externe des lèvres chez les adultes.
Le virus HSV-2 cause l’herpès génital. Il est lié au virus HSV-1. Toutefois, ces deux virus sont différents.

La stomatite aphteuse (aussi appelée aphte) provoque la formation de petits ulcères :

  • À l’intérieur des lèvres,
  • Sur la langue,
  • Sur les joues.

La grossesse est un facteur de risque pour ce trouble.

La stomatite aphteux récurrente est une maladie dont la cause est inconnue et qui peut provoquer la formation d’au moins un ulcère douloureux et superficiel sur les muqueuses.

La stomatite ulcéreuse chronique est une maladie caractérisée par :

  • Des douleurs,
  • Des ulcères récurrents, recouverts d’une pâte blanche au niveau des gencives et de la partie interne des lèvres,
  • De la fièvre,
  • Le grossissement des ganglions lymphatiques cervicaux,
  • Une halitose.

La stomatite urémique est une complication rare de l’urémie qui peut se présenter en cas d’insuffisance rénale avancée.
La stomatite urémique est une manifestation buccale de l’urémie.
Elle provoque :

  • Des érythèmes de différentes gravités,
  • Un exsudat (accumulation de liquide inflammatoire),
  • Des ulcères,
  • Une réduction de la salivation,
  • Un saignement,
  • Une mauvaise haleine (odeur d’ammoniac),
  • Une sensation de brûlure.

La stomatite angulaire est une inflammation de la surface des lèvres qui provoque :

  • Un gonflement,
  • Des coupures,
  • Une desquamation,
  • Des plaies,
  • Des ulcères des deux côtés de la bouche.

La stomatite gangreneuse ou nécrotique est provoquée par la malnutrition ou par des maladies particulièrement handicapantes (par exemple le paludisme). Les conséquences sont l’ulcération des tissus de la bouche jusqu’à l’exposition des parties internes de la bouche comme les dents.

 

Causes de la stomatite

Infection bactérienne

Infection fongique

Dans de rares cas :

  • Blastomycose,
  • Cryptococcose,
  • Mucormycose,
  • Zygomycose.

Infection virale

  • Infection à Herpès simplex virus,
  • Infection à varicelle ou zona,
  • Infection à entérovirus – maladie pieds-mains-bouche ou herpangine,
  • Infection à virus d’Epstein-Barr ou mononucléose infectieuse,
  • Rougeole qui peut provoquer le signe de Köplik dans la bouche.

Maladie systémique

  • Malnutrition, carence en fer et en vitamines B (pellagre) et C (scorbut),
  • Maladies inflammatoires intestinales de l’intestin (comme la maladie de Crohn),
  • Scarlatine,
  • Maladie de Behçet,
  • Maladie de Kawasaki,
  • Érythème polymorphe,
  • Nécrolyse épidermique toxique et syndrome de Stevens-Johnson.

Médicaments et substances chimiques

  • Stomatite nicotinique,
  • Chimiothérapie,
  • Radiothérapie,
  • Éruption lichénoïde.

Irritation physique

  • Brûlures,
  • Stomatite prothétique (causée par exemple par des appareils dentaires, par le mouvement excessif de la prothèse dentaire, par des prothèses inadaptées ou aux bords pointus).

 

Contagion de la stomatite

Selon la cause, la stomatite peut être contagieuse ou non.
La stomatite à Herpès est considérée comme contagieuse.
Les enfants peuvent être exposés par :

  • Les baisers,
  • Le partage de nourriture,
  • En jouant en contact étroit avec les autres enfants infectés.

La durée d’incubation de la stomatite herpétique est comprise entre 2 et 12 jours.
L’enfant est contagieux à partir d’environ 2 jours avant que les vésicules ne se développent et jusqu’à ce qu’elles disparaissent.
La stomatite aphteuse n’est pas contagieuse.

 

Symptômes de la stomatite

  • Vésicules dans la bouche, souvent sur la langue ou sur les joues ;
  • Bien qu’il ait faim, l’enfant pleure et mange moins ;
  • Difficultés à avaler (dysphagie) ;
  • Bave aux lèvres ;
  • Forte fièvre (jusqu’à 40 °C) qui peut se manifester de 1 à 2 jours avant l’apparition des vésicules et des ulcères ;
  • Irritabilité ;
  • Douleurs dans la bouche, même lors de la mastication, quand on parle ou qu’on bouge les lèvres ;
  • Gonflement des gencives qui saignent ;
  • Ulcères dans la bouche, souvent sur la langue ou sur les joues, qui se forment généralement après l’éclatement des vésicules.

 

Diagnostic de la stomatite aphteuse 

Généralement, la stomatite aphteuse est diagnostiquée en fonction des antécédents médicaux et de l’examen clinique.
L’évaluation du médecin suffit à établir le diagnostic.
Généralement, un seul ulcère est présent.
Pour confirmer les soupçons de stomatite et pour exclure les autres causes d’ulcères, le médecin peut prescrire les examens suivants :

  1. Une Prise de sang  pour connaître les valeurs de zinc, ferritine, fer sérique, acide folique, vitamine B12.
  2. Biopsie de l’ulcère : on prélève un petit morceau de tissu qui sera ensuite examiné au microscope.

 

Traitement de la stomatite

Les objectifs du traitement des ulcères aphteux récurrents ou récidivants sont les suivants :

  • Soulager les symptômes,
  • Réduire les temps de guérison,
  • Faire la prophylaxie contre les épisodes à venir.

Généralement, la stomatite guérit sans traitement.
Le médecin peut prescrire des médicaments à appliquer sur les plaies.
Certains épisodes de stomatite peuvent être prévenus en évitant les facteurs déclencheurs, comme la consommation de certains aliments, les noix et les ananas par exemple.

Le traitement de l’ulcère aphteux récidivant doit être spécifique en fonction de la gravité de la maladie.
Les patients ressentent souvent de fortes douleurs bien que l’examen clinique ne révèle qu’un petit ulcère mesurant moins de 1 à 2 mm de diamètre.
De plus, la fréquence et l’intensité des symptômes devraient permettre de se diriger vers un traitement plus adapté.

 

Médicaments en cas de stomatite

Parmi les médicaments les plus prescrits, nous pouvons citer :

  1. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (la benzydamine par exemple) ou les médicaments à base de cortisone et les médicaments immunomodulateurs (comme la ciclosporine) au cours de la première phase.
    Les anti-inflammatoires sont disponibles sous différentes formes :

    • Solution pour bains de bouche (Eludril),
    • Crème,
    • Pâte,
    • Huile,
    • Spray,
    • Gel topique.

    En cas d’infection virale, le médecin prescrit un médicament pour lutter contre le virus (antiviral). L’aciclovir est le médicament le plus souvent utilisé.

  2. Les solutions pour bains de bouche permettent de réduire la charge bactérienne. Par conséquent, en cas d’infection bactérienne, elles réduisent :
    • L’inflammation,
    • Le temps de guérison.

    Par exemple, il y a le gluconate de chlorhexidine, la lidocaïne ou la benzocaïne topiques qui sont des anesthésiques utilisés pour réduire la douleur.

  3. Un film bioadhésif concentré est une substance qui crée un revêtement protecteur pour réduire la douleur.
  4. Le patient peut avoir besoin d’un médicament pour traiter la douleur et la fièvre. Utiliser du paracétamol (comme l’Efferalgan ou le Doliprane).

 

Traitement de la stomatite herpétique

Dans la stomatite herpétique qui affecte un enfant, la partie la plus importante du traitement est celle qui incombe aux parents qui doivent faire boire l’enfant comme en temps normal.
Les liquides légers sont plus faciles à boire, comme :

  • L’eau,
  • Le jus de pomme.

Sucer une glace à l’eau ou un sorbet peut soulager la douleur.
En cas de stomatite grave, le médecin peut injecter des liquides par voie intraveineuse pour prévenir toute déshydratation.
Le médecin peut prescrire du paracétamol en cas de fièvre supérieure à 38,5 °C.
Les médicaments qui désensibilisent la bouche, comme la lidocaïne ou les anesthésiques topiques ne durent pas longtemps. De plus, l’enfant risque de mordre ou d’endommager les ulcères car il aura perdu sa sensibilité.

Les antibiotiques ne sont pas efficaces en cas de stomatite herpétique ou due à candida albicans. Toutefois, si le patient est dans un état particulièrement grave, le médecin peut prescrire un médicament antiviral comme l’aciclovir pendant les premiers jours. Ce médicament peut aider à guérir plus rapidement.

Stomatite aphteuse et herpétique
Stomatite aphteuse et herpétique

Traitement de la stomatite aphteuse

Généralement, aucun traitement médicamenteux n’est nécessaire en cas de stomatite aphteuse, sauf dans les cas suivants :

  1. Si les ulcères mesurent plus d’1 cm ;
  2. S’ils durent plus de deux semaines. Dans ce cas, il peut être indiqué de suivre un traitement et d’effectuer un contrôle médical.

Le médicament généralement prescrit est la tétracycline par voie orale ou topique (antibiotique).
Toutefois, la tétracycline n’est pas prescrite pendant le développement des dents permanentes car elle se lie de façon irréversible à la dentine et cause une altération de la coloration qui tend au gris, jaune ou marron.
Un rinçage doux de la bouche à l’eau salée ou à l’aide de bains de bouche sans ordonnance peut aider.
Les médicaments sans ordonnance à usage topique à appliquer sur la zone ulcérée peuvent réduire la gêne et soulager la zone.

Pour prévenir le développement d’infections bactériennes chz les enfants, les parents doivent encourager l’enfant à se brosser les dents et à utiliser du fil dentaire tous les jours.

 

Remèdes maison et prévention en cas de stomatite aphteuse et herpétique

  • Pour tous les types de stomatites, le nettoyage local ainsi qu’une bonne hygiène buccale sont fondamentaux.
    Se laver les mains et celles de l’enfant avant les repas.
  • Donner à l’enfant des liquides froids pour soulager la douleur dans la bouche.
    On peut aussi utiliser des glaçons. Si les vésicules sont situées sur les lèvres ou sur la langue, il est conseillé d’utiliser une paille.
  • Bien rincer la bouche de l’enfant à l’eau tiède après les repas.
  • Le médecin peut recommander d’effectuer des rinçages ou des gargarismes à l’eau salée ou avec du bicarbonate.
  • Il faut utiliser une brosse à dents à poils souples. Les dents et les gencives doivent être brossées soigneusement.
  • Appliquez quelques gouttes d’huile d’arbre à thé avec un coton-tige sur l’aphte, deux fois par jour.

Parmi les remèdes à base de plantes, il y a :

  • La mauve
    Selon le régime alimentaire du groupe sanguin, elle est adaptée à tout le monde et agit sur l’estomac, l’intestin, la bouche et la gorge.
    Laisser tremper une poignée de fleurs et de feuilles de mauve pendant toute la nuit.
    Chauffer à feu doux sans faire bouillir.
    Filtrer et boire.
  • La propolis
    C’est un antibiotique naturel qui a des propriétés cicatrisantes. La posologie recommandée est de 20 gouttes de teinture mère trois fois par jour.

 

Que faut-il manger ? L’alimentation et la nutrition pour la stomatite

  • Ne pas boire de jus d’agrumes (comme le jus d’orange ou de citron) ni de boissons gazeuses (soda). Ces boissons peuvent aggraver la douleur dans la bouche.
  • Il est plus facile pour l’enfant de manger des aliments mous.
    Certains aliments appropriés en cas de stomatite sont :

    • Le yaourt,
    • La purée de pommes de terre,
    • La glace aux fruits sans gluten et sans lait,
    • La compote de pommes et les bouillies.
  • Éviter les aliments piquants, durs et salés.
  • Éviter les aliments pointus comme les cacahuètes, les tacos et les chips.

Selon le régime du groupe sanguin, la stomatite et l’herpès labial peuvent être provoqués par :

  • La viande de porc ou la charcuterie.
  • Le lait et les produits laitiers, par exemple, le yaourt, le fromage et le chocolat au lait.
  • Un excès de fruits à coques et de graines.

La médecine naturelle de Lezaeta et l’hygiène naturelle recommandent un régime à base d’aliments d’origine végétale, dont au moins 50% d’aliments crus.
La stomatite peut être un exutoire, c’est-à-dire la façon dont le corps se débarrasse des toxines.
Elle peut également se produire :

  • Pendant le jeûne,
  • En cas d’amaigrissement,
  • Lorsque l’on change d’alimentation et que l’on commence à manger des aliments crus et naturels.

L’organisme utilise des mécanismes de défense naturelle efficaces pour la désintoxication.
Selon cette théorie, il ne faut pas agir contre le corps. Il faut donc laisser que cela passe de lui-même, sans médicaments ou crèmes.

 

Après combien de temps guérit-on de la stomatite ?

Le pronostic de guérison de la stomatite se base sur la cause du trouble.
Souvent, les ulcères de la bouche sont bénins et guérissent sans traitement spécifique.
En cas de stomatite herpétique, normalement, la guérison est totale en 10 jours, sans traitement.
L’aciclovir peut accélérer la guérison.
Dans la plupart des cas, la durée de la stomatite aphteuse est courte. Les aggravations sont rares et ne durent que quelques jours.

 

Complications possibles de la stomatite

La kératoconjonctivite herpétique est une infection secondaire de l’œil qui peut se développer à cause de la stomatite herpétique.
Cette maladie est considérée comme une urgence médicale car elle peut causer la cécité.
Le patient, en particulier si c’est un enfant, peut se déshydrater s’il refuse de manger et de boire pour éviter de ressentir la douleur dans la bouche.