Langue qui brûle

La langue qui brûle peut être un symptôme très irritant et douloureux.

La brûlure à la langue est la même sensation que l’on ressent après avoir bu une boisson très chaude.
Ce trouble est aussi appelé « syndrome de la bouche brûlante ».
Dans la plupart des cas, la sensation de brûlure est plus importante à la pointe de la langue (glossopyrose), sur les lèvres et dans l’ensemble de la cavité buccale (palais, gencives).

 

 

Classification

Les causes du syndrome de la bouche brûlante peuvent être primaires ou secondaires.

Syndrome primaire de la langue qui brûle
Lorsque l’on n’identifie pas d’anomalies cliniques, le problème est appelé syndrome de la bouche brûlante primaire ou idiopathique.
Certaines recherches démontrent que le syndrome de la bouche brûlante primaire est lié à des problèmes de goût ou aux nerfs sensoriels du système nerveux central ou périphérique.

Syndrome secondaire de la langue qui brûle
Parfois, le syndrome de la bouche brûlante est causé par une maladie. Dans ces cas-là, il est appelé syndrome de la bouche brûlante secondaire.
Certains problèmes cliniques qui peuvent être liés au syndrome de la bouche brûlante secondaire sont :

Sécheresse de la bouche (xérostomie). Ce trouble peut être causé par l’utilisation de certains médicaments, par exemple les antidépresseurs tricycliques, le lithium, les diurétiques et les médicaments utilisés pour traiter l’hypertension artérielle. La bouche sèche peut également être une conséquence du vieillissement ou du syndrome de Sjögren, maladie auto-immune qui provoque une sécheresse de la bouche et des yeux.

Candidose buccale (muguet). La candidose est une cause fréquente de brûlure dans la bouche. Elle peut se manifester à cause du diabète, de l’utilisation de prothèses ou après la prise de certains médicaments tels que les antibiotiques et les solutions pour bains de bouche.
La sensation de la langue qui brûle peut être ressentie sur la partie avant ou sur les côtés.
Parmi les symptômes de l’infection par candida, nous pouvons aussi citer la langue blanche.

 

Causes de la bouche brûlante

La sensation de la douleur pendant la journée est assez variable.
Certaines personnes rapportent que la sensation de brûlure n’est pas présente au réveil, mais qu’elle augmente pendant la journée. D’autres patients remarquent que la douleur est constante tout au long de la journée.

Le syndrome de la bouche brûlante affecte majoritairement les femmes (rapport de 7 contre 1).
Il apparaît généralement chez les adultes d’âge moyen ou chez les personnes âgées, mais, dans certains cas, il peut se manifester également chez les plus jeunes.
Parmi les causes de bouche brûlante, nous pouvons citer :

  1. Carences nutritionnelles. La carence en nutriments tels que le fer, le zinc, l’acide folique (vitamine B- 9), la thiamine (vitamine B-1), la riboflavine (vitamine B-2), la pyridoxine (vitamine B-6) et la cobalamine (vitamine B-12) peut affecter les tissus et provoquer des brûlures dans la bouche. Ces carences peuvent causer de l’anémie par carence en vitamines.
  2. Dentiers irritants. Les dentiers (prothèses dentaires) et les matériaux utilisés dans la fabrication des prothèses orales peuvent irriter les tissus de la bouche.
  3. Troubles d’un nerf (neuropathies). Les dommages aux nerfs et les neuropathies peuvent causer des douleurs et des brûlures à la bouche et à la langue. De plus, ils peuvent affecter le goût.
  4. Allergie. La sensation de brûlure dans la bouche peut parfois être causée par une allergie ou une réaction à certains aliments, arômes alimentaires, additifs, colorants ou autres substances.
  5. Reflux gastrique (reflux gastro-œsophagien). Le goût acide ou amer qui se fait sentir dans la bouche et qui provient du tractus gastro-intestinal supérieur peut provoquer des irritations et des douleurs.
  6. Langue en carte géographique. La langue géographique est une maladie qui provoque de la sécheresse dans la bouche, des douleurs et une langue irrégulière. Cette pathologie peut aussi être associée à un syndrome de la bouche brûlante.
  7. Certains médicaments. Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion utilisés pour traiter l’hypertension artérielle peuvent provoquer des effets secondaires qui incluent des brûlures dans la bouche.
  8. Habitudes orales. Certains gestes faits inconsciemment avec la langue peuvent irriter la bouche, comme par exemple serrer ou grincer des dents (bruxisme).
  9. Troubles endocriniens. Les tissus buccaux peuvent réagir à des taux élevés de sucre dans le sang qui se manifestent à cause du diabète ou de l’hypothyroïdie.
  10. Déséquilibres hormonaux. La ménopause provoque des changements hormonaux qui peuvent causer des brûlures dans la bouche. En effet, les taux d’hormones affectent la composition de la salive.
  11. Irritation excessive. L’utilisation excessive d’instruments pour l’hygiène buccale tels que les brosses à dents et les bains de bouche ou encore la consommation excessive de boissons acides peut causer une irritation des tissus de la bouche.

Dysfonctionnement psychologique
Certains changements de personnalité et d’humeur (notamment anxiété et dépression) ont été remarqués chez les patients atteints de glossodynie. Cependant, ces types de dysfonctionnements psychologiques sont typiques des patients souffrant de douleurs chroniques.
Le dysfonctionnement psychologique est, donc, causé par la douleur chronique plutôt que par la maladie.
Le succès obtenu par certaines techniques de relaxation dans le traitement du syndrome est lié à une amélioration des stratégies de gestion de la douleur plutôt que de la guérison de la maladie.
De même, l’utilité des médicaments antidépresseurs et de certains benzodiazépines est étroitement liée à leur propriété analgésique et anticonvulsivante (et pour l’effet possible des benzodiazépines dans les voies du goût-douleur).

 

Complications d’une brûlure de la langue

La brûlure de la langue peut détruire les papilles gustatives, créant une perte de goût. Cependant, il s’agit d’une complication à court terme car les papilles gustatives se régénèrent environ toutes les deux semaines.

 

Ananas

Après avoir mangé de l’ananas, l’on peut ressentir des sensations désagréables dans la bouche, telles qu’une brûlure et des picotements. Ces symptômes se produisent immédiatement après avoir mangé un ananas frais et passent le plus souvent sans traitement.

Causes
L’ananas contient une enzyme appelée broméline qui décompose les protéines de la viande, mais également celles de la bouche.
La broméline supprime les molécules à la surface des cellules et les digère.
La broméline commence à décomposer les protéines à la surface des lèvres, de la langue et des joues quand elle entre en contact avec ces zones.

Langue qui brûle
Langue qui brûle

Solution
Il est possible de réduire les effets désagréables en mangeant un ananas bien mûr.
Il est conseillé d’acheter un ananas uniquement si son arôme est fort et que sa couleur est dorée.
Si l’ananas a encore la peau verte, il faut le conserver à l’envers avec les feuilles sur la table pendant plusieurs jours jusqu’à ce qu’il mûrisse.

Souvent, il n’existe pas qu’une seule cause. Malgré un examen attentif, les médecins ne sont pas toujours en mesure de trouver la cause des symptômes.

 

Signes et symptômes de la langue qui brûle

Le principal symptôme de la bouche brûlante (glossodynie) est une brûlure de modérée à sévère dans la bouche. Elle peut persister pendant des mois ou des années.
Chez de nombreuses personnes, la sensation de langue qui brûle commence en fin de matinée, atteint un pic dans la soirée et diminue souvent au cours de la nuit.
Certains ressentent une brûlure permanente ; pour d’autres, la douleur va et vient.

Symptômes

  • Sensation de brûlure, impliquant la langue, les lèvres, les gencives, le palais, la gorge ou la bouche ;
  • Sensation de picotement ou engourdissement dans la bouche ou sur la pointe de la langue ;
  • Douleur dans la bouche qui s’aggrave pendant la journée ;
  • Sécheresse de la bouche ;
  • Augmentation de la soif ;
  • Maux de bouche ;
  • Perte du goût ;
  • Altération du goût, comme un goût amer ou métallique.

 

Comment diagnostiquer la langue qui brûle ?

Le syndrome de la bouche brûlante ou glossodynie est diagnostiqué sur la base des symptômes cliniques et en excluant d’autres problèmes tels que les infections, le diabète ou les carences en vitamines. Si aucun de ces problèmes n’est présent, l’on peut diagnostiquer le syndrome de la bouche brûlante.

 

Traitement pour le syndrome de la bouche brûlante (glossodynie)

Le traitement pour le syndrome de la bouche brûlante vise à soulager les symptômes. Le traitement implique l’utilisation de divers médicaments qui sont utilisés traditionnellement pour lutter contre la dépression et la douleur chronique.
Les médicaments antidépresseurs tricycliques (amitriptyline/Elavil), les antipsychotiques (chlordiazépoxide/Librium), les anticonvulsivants (gabapentine/Neurontin), les analgésiques, les benzodiazépines (clonazépam/Klonopin) et les protecteurs de la muqueuse ont fourni un soulagement efficace chez certains patients.
En outre, la capsaïcine topique (principe naturel présent dans le poivre de Cayenne) est utilisée pour désensibiliser les patients souffrant du syndrome de la bouche brûlante.
Toutefois, malgré le succès de ces approches dans certaines situations, il n’existe aucun traitement qui fonctionne systématiquement. Le traitement doit répondre aux besoins spécifiques de chaque patient.
Le coût du traitement varie en fonction des médicaments prescrits, de la durée du traitement et s’il existe une assurance qui couvre les frais médicaux.

 

Remèdes naturels pour la bouche brûlante

Selon certaines études, la psychothérapie peut être une alternative importante au traitement conventionnel afin de lutter contre les implications psychologiques de la maladie.
Il existe plusieurs remèdes naturels pour la brûlure à la langue et aux lèvres qui peuvent soulager la sensation de brûlure.
Parmi ceux-ci, nous pouvons citer :

  • Tenir dans la bouche un morceau de glace ou boire de l’eau froide afin de réduire la brûlure et la douleur ;
  • Mâcher des chewing-gums sans sucre pour augmenter la production de salive et prévenir le syndrome de la bouche sèche ;
  • Effectuer périodiquement des contrôles chez le dentiste pour surveiller la bouche et les éventuelles prothèses orales ;
  • Si l’on prend des médicaments, vérifier avec le médecin les effets secondaires qui provoquent une bouche sèche ;
  • Pratiquer régulièrement le yoga et la méditation peut réduire le stress et l’anxiété, qui peuvent aggraver la brûlure ;
  • Remplacer le dentifrice par du bicarbonate de soude dans le cas où celui-ci irriterait la bouche et la langue ;
  • Préparer une tisane de feuilles de menthe. Boire l’infusion deux fois par jour pour réduire la brûlure et l’irritation de la bouche.
  • Il est possible d’utiliser la tisane comme un bain de bouche pour réduire l’inflammation et les maux de gorge. La menthe possède des propriétés thérapeutiques qui peuvent aider à guérir une brûlure de la langue, mais il ne faut jamais mâcher des feuilles de menthe crue, car elles peuvent causer des dommages à la bouche.
  • Les feuilles de margose contiennent un composé anti-bactérien qui peut prévenir la mauvaise haleine et d’autres problèmes dentaires. On peut utiliser une pâte préparée à base de feuilles écrasées de margose pour se brosser les dents.
  • Préparer une pâte à base d’oignon et d’un peu d’ail. Ajouter le mélange à de l’eau et se gargariser pendant la journée. Cette solution permet de réduire la sensation de brûlure dans la bouche.
  • L’application d’huile de lavande dans la bouche permet de soulager rapidement en cas de brûlure à la langue.
    De même, la glycérine appliquée également sur la langue réduit la brûlure et la douleur.
  • Éviter les aliments épicés et huileux, l’alcool et les cigarettes.
  • Des méthodes de traitement alternatif comme l’homéopathie ou l’acupuncture aident à la gestion de la douleur et de la brûlure.

 

Régime alimentaire pour la langue qui brûle

La meilleure stratégie pour traiter le syndrome de la bouche brûlante est d’apporter des changements au mode de vie à long terme, par exemple :

  • Boire plus d’eau pour éviter la déshydratation, la sécheresse de la bouche et pour augmenter la production de salive, afin de réduire l’intensité des symptômes.
  • Manger plus de légumes bouillis. Les aliments bouillis aident à réduire l’inflammation et l’irritation.
  • Les aliments tels que les sauces et les poivrons sont épicés et contiennent de la capsaïcine, ils devraient donc être évités.
  • Éviter les aliments très amers comme les agrumes. Cependant, il ne faut pas réduire la consommation de fruits frais car ils améliorent la santé dentaire.
  • Les aliments qui refroidissent la bouche comme les fruits frais et les jus de légumes sont utiles pour soulager les symptômes.
  • Puisque les problèmes de thyroïde et les maladies comme le diabète peuvent amener à présenter le syndrome de la langue qui brûle, il est important de suivre le traitement pour la maladie en question.
  • Manger des aliments riches en vitamine B12 et en fer, notamment du poulet et des jaunes d’œufs. Les aliments riches en fer tels que les légumes verts (épinards et brocolis) sont essentiels pour éviter le syndrome de la bouche brûlante.
  • Éviter l’alcool, la caféine, la cannelle et les chocolats parce qu’ils peuvent irriter la langue et aggraver par conséquent les symptômes.