Douleurs aux gencives

La douleur aux gencive est un symptôme très fréquent de maladies gingivales: par exemple l’inflammation de la gencive ou gingivite et la parodontite sont caractérisées par une infection de la gencive.

La conséquence peut être une hémorragie et une douleur forte.
La douleur gingivale est provoquée même par un œdème des tissus qui forment la gencive.

Causes de la douleur aux gencives

L’inflammation et la douleur aux gencives peut être simplement la conséquence d’un brossage agressif ou une manifestation d’infections gingivales, de gingivite, de pyorrhée ou de manques de vitamines.
La douleur aux gencives est fréquemment provoquée même par de caries ou de plaques dentaires, par de pathologies de l’articulation temporo-mandibulaire et après une opération chirurgicale d’extraction dentaire.

Carie dentaire
La carie d’une dent est une des causes les plus fréquentes de maux de dents et de douleur aux gencives : cela se manifeste par de petits trous sur l’émail et sur la dentine, les couches plus externes d’une dent.
La surface plus externe, blanche et dure, est l’émail, alors qu’il y a la dentine au-dessous, c’est-à-dire un tissu plus mou et jaune.
L’émail et la dentine protègent les structures internes de la dent, en particulier les nerfs et les vaisseaux sanguins.
La flore bactérienne buccale est constituée par de bactéries qui peuvent transformer les sucres en acides : ces acides dissolvent l’émail et la dentine et de cette manière des petites cavités se forment sur la surface des dents.
Tout d’abord des petites caries apparaissent mais elles passent inaperçues puisqu’elles ne provoquent pas de douleur ; toutefois, lorsque ces cavités grossissent, la nourriture s’accumule à l’intérieur en provoquant une douleur aigüe chez le patient.
Le dentiste pratique une obturation afin de soigner la carie, mais dans les pires des cas on peut avoir besoin d’une dévitalisation.

Gingivite
La gingivite représente une cause très fréquente de douleur, en touchant 15% à 20% de la population mondiale.
La maladie gingivale implique l’inflammation des tissus mous de la gencive : cela se passe en raison d’une mauvaise hygiène buccale, une infection ou la formation de plaque.
La plaque est une pellicule adhésive présente sur la surface externe de la dent et elle se produit par la salive, les substances acides ou d’autres produits d’origine bactérienne.
Les premières phases de la gingivite sont caractérisées par de douleur et de saignement des gencives, alors que, si on ne soigne pas la pathologie, on passe à une étape avancée et la mâchoire ou la mandibule peuvent se léser.
On ressent de douleur à la pression et si la personne mange, boit ou se brosse les dents.

Parmi les facteurs de risque il y a :

  1. Les poussées d’hormones qui se produisent pendant la grossesse ou l’allaitement peuvent favoriser le développement de gencives enflées.
  2. Le tabac et l’alcool.

Parodontite
On l’appelle également pyorrhée et elle comprend les pathologies qui provoquent une inflammation des tissus de soutient présents autour de dents.
Cela est la conséquence d’une mauvaise hygiène buccale et d’infections qui déterminent une réaction immunitaire agressive aux gencives et aux os alvéolaires.
La parodontite provoque la récession gingivale, les gencives gonflées et douloureuses, la mauvais haleine, du pus ou la perte du dent.

Hypersensibilité des racines dentaires
La racine d’une dent comprend les deux tiers inférieurs de la dent et elle est couverte par les gencives et par l’os. Les acides relâchés par les bactéries peuvent léser l’os principal et par conséquent l’os réduit ses dimensions et les racines des dents commencent à s’exposer vers la cavité buccale.
Puisque l’os et la gencive ne protègent plus la racine de la dent, elle dévient sensible à l’acide, au froid et à la chaleur des produits alimentaires.
Cette hypersensibilité provoque souvent de douleurs aux gencives et à la mandibule.

Pathologies de l’articulation temporo-mandibulaire
Ces troubles provoquent une douleur forte et une dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire, de la même manière des muscles qui s’insèrent dans cette région.
Ces douleurs articulaires peuvent également être provoquées par de traumatismes (par exemple un coup au visage) par d’épisodes d’arthrite chronique ou par le bruxisme (le grincement des dents pendant la nuit à cause du stress).
Outre à la douleur de la mandibule et des gencives, ces patients souffrent souvent de maux d’oreilles, de rigidité grave des muscles qui s’insèrent sur la mandibule, de difficultés pendant la mastication, d’arrêt de mouvement de la mandibule, etc…

 

Prothèse dentaire ou dentier
Lorsqu’on utilise une prothèse dentaire nouvelle on peut ressentir de douleur aux gencives de l’arc inférieur ou supérieur.
Il faut consulter le dentiste parce que des dents pourraient entrer en contact précocement ou le dentier comprime des structures dans la bouche. Le même problème peut se passer lorsqu’on fait une greffe dentaire.

 

Névralgie du trijumeau
Le trijumeau est un nerf crânien qui innerve le front, les yeux, le nez, la mâchoire, la pommette, les gencives, le palais, les dents et la mandibule.
En cas de névralgie (inflammation ou irritation nerveuse) le patient peut avoir des douleurs très fortes de maux de tête qui arrivent jusqu’aux gencives.

Carence nutritionnelle
Une carence de vitamines essentielles pour le bon développement des dents et des gencives provoque de douleur gingivale.
La carence de vitamines B5, B6, D et K provoque d’aphtes dans la bouche, de douleur gingivale très aigüe et de douleur à la langue, alors que la carence aigüe de vitamine C provoque le scorbut, une pathologie caractérisée par l’hémorragie des gencives, la fatigue, la faiblesse et l’apparition de taches sur la peau.
En plus de tout cela, un déficit de minéraux importants comme le fer, le calcium et le zinc se manifeste également à travers la douleur de la gencive.

Extraction dentaire
Avec « extraction dentaire » on entend l’enlèvement chirurgical d’une dent et on en a besoin lorsque la dent est gravement lésée.
Dans certains cas une dent existante en arrête une autre qui est en train de se développer, surtout dans le cas des dents de sagesse (les dernières dans la région postérieure), per conséquent le patient souffre d’une douleur aigüe et on a besoin d’extraire la dent de sagesse.
La douleur des gencives après une extraction dentaire est très localisée et elle disparaît après quelques minutes.

Douleur aux gencives après le détartrage dentaire
Pendant le détartrage dentaire, le dentiste doit enlever la plaque et le tartre.
Pendant ce procédé on lèse souvent la gencive qui saigne en provoquant de douleur.

Sinusite
La sinusite est l’inflammation des muqueuses des sinus nasals ou para-nasals.
Parmi les symptômes il y a le rhume et les maux de tête au niveau du front, dans certains car la douleur arrive aux gencives et aux dents de l’arc supérieur.

Autres causes
En plus des lésions et des maladies gingivales, une autre cause de douleur des gencives est une dent qui s’est coincée pendant le développement.
Il s’agit du cas de la dent de sagesse (la troisième molaire) qui n’arrive pas à se développer de manière bonne, en provoquant une douleur aigüe dans la région interne de la joue et sur la gencive.
Cette douleur est souvent associée à une carie ou à abcès dentaire : l’abcès qui se produit entre la gencive et la dent provoque une douleur très forte.

Douleur aux gencives chez les bébés et les nourrissons
Lorsque les enfants ont moins de 6 mois les premières dents de lait commencent à pousser.
Pendant cette période le bébé est agité et il peut avoir de difficultés à s’endormir : à cet âge il ne peut pas encore parler, il n’est pas facile donc de comprendre ce qu’il ressent.

 

Symptômes qui apparaissent associés à la douleur aux gencives

La douleur aux gencives est associée à d’autres manifestations cliniques qui varient selon la pathologie ou selon le trouble sous-jacent.
Les signes et les symptômes d’origine gingivale qui apparaissent plus souvent avec la douleur aux gencives sont :

  • La mauvaise haleine
  • La fièvre
  • Le saignement des gencives
  • Les gencives rouge vif ou rouge pourpre
  • Les gencives sensibles et plutôt délicates
  • Des plaies douloureuses ou des ulcères dans la bouche
  • Le bord gingival qui recule
  • Les gencives très gonflées.

 

Gencives et aphtes
Des causes très fréquentes de douleur aux gencives sont les aphtes ou les ulcères dans la bouche.
Ces plaies douloureuses peuvent apparaître dans toute région de la cavité buccale et elles sont souvent formées d’une partie centrale blanchâtre avec des bords rouges.
Même une aphte seule peut-être présente en provoquant de douleur seulement dans une zone gingivale précise ou plusieurs aphtes ou plaies peuvent se produire en même temps.
Il ne faut pas confondre l’aphte avec les vésicules provoquées par l’herpès qui se produisent à l’extérieur de la bouche sur les lèvres.

Gencives et chimiothérapie
La chimiothérapie provoque plusieurs effets secondaires désagréables, comme la douleur, le gonflement et le saignement des gencives. Beaucoup de patients qui pratiquent la chimiothérapie souffrent de stomatite, une pathologie qui provoque l’apparition d’ulcères et de plaies douloureuses dans toute la bouche et sur les gencives.

Gencives et produits du tabac
Les cigarettes et d’autres produits à base de tabac sont extrêmement nuisibles pour les gencives. Les personnes qui fument ont beaucoup plus de probabilités de souffrir d’une maladie gingivale : fumer habituellement provoque de problèmes aux gencives, qui deviennent souvent sensibles, saignent et font mal.

Gencives et hormones
Des femmes ont des problèmes aux gencives pendant la puberté, la période menstruelle, la grossesse et la ménopause. L’augmentation d’hormones sexuelles féminines pendant la puberté facilite le flux sanguin des gencives qui deviennent rouges, enflées et beaucoup sensibles.
Les femmes avec une gingivite menstruelle, au contraire, ont les gencives rouges et enflées qui saignent souvent avant de chaque cycle menstruel.
Ces problèmes disparaissent dès que les menstruations commencent.
La gingivite qui apparaît pendant la grossesse commence pendant le deuxième ou le troisième mois de grossesse et elle continue jusqu’à le huitième mois, avec l’apparition de gencives très sensibles, enflées et saignantes.
La prise de la pilule contraceptive peut provoquer de problèmes aux gencives très proches à ceux. Enfin, bien que cela soit très rare, des femmes ménopausées ont des gencives très sèches : ces gencives commencent à faire mal et très probablement à saigner.

 

Quoi faire ? Le traitement médicamenteux

On peut prendre des médicaments antibiotiques pour les maladies gingivales.

Les antibiotiques tuent les bactéries : les plaques contiennent de bactéries, les antibiotiques réduisent donc la quantité de plaques dans la bouche. L’activité des antibiotiques combat les maladies gingivales et aide les gencives à guérir.
Les dentistes prescrivent les antibiotiques sous plusieurs formes pour soigner les maladies gingivales : on peut les appliquer directement sur les gencives ou dans les régions gingivales atteintes, alors qu’on peut prendre les pilules par voie orale ou on peut rincer les dents avec le collutoire antibiotique. Des dentifrices traitants contiennent un ingrédient antibactérien qui réduit les plaques et les gingivites lorsqu’on l’utilise régulièrement : ces produits sont prescrits par les dentistes.

Douleurs aux gencivesPour réduire la quantité de bactéries dans la cavité buccale le médecin prescrit un collutoire antibiotique qu’il faut utiliser après le brossage et l’utilisation du fil dentaire. Les antibiotiques topiques sont généralement prescrits pour traiter les maladies gingivales pendant les phases précoces, par exemple une gingivite qui ne guérit pas en utilisant constamment le fil dentaire et la brosse à dents. On prescrit également ce type d’antibiotiques pour traiter les formes légères de parodontite.
En cas de parodontite on peut utiliser même les antibiotiques à libération prolongée directement sur la région gingivale touchée, ou on prend les pilules ou les capsules d’antibiotiques par voie orale en cas de formes modérées ou graves, comme l’amoxicilline (Augmentin).
Lorsqu’on associe le traitement antibiotique avec un brossage adéquat et l’utilisation quotidienne du fil dentaire, le guérison de gingivite est plus rapide : les gencives redeviennent roses et saines.
Si le patient ressent beaucoup de douleur, le médecin peut prescrire des antiinflammatoires non stéroïdiens comme le kétoprofène (bi-profénid).

 

Traitements non chirurgicaux

Il est toujours préférable d’utiliser de traitements non chirurgicaux et non invasifs : les opérations chirurgicales représentent la dernière choix de traitement chez ces patients et on a besoin d’une consultation préliminaire avec un expert en la matière.
Deux traitements non chirurgicaux utilisés très souvent sont le détartrage et le polissage de la racine.
Le détartrage est un terme générique qui indique l’enlèvement du tartre, alors que le polissage de la racine implique un curetage de la racine où on enlève les tissus nécrosés de la racine de la dent. La majorité des médecins pense que ces méthodes sont efficaces et utiles à soulager le patient de la douleur aux gencives.

 

Quoi faire ? Remèdes naturels pour la douleur aux gencives

Pour essayer de garder les dents nettoyés, parfois les personnes brossent leurs dents de manière très vigoureuse. Les gencives sont un tissu délicat et, lorsque les personnes se brossent les dents de manière mauvaise, ces tissus peuvent se léser.
Il est important de choisir la brosse à dents manuelle ou électrique à poils souples de nylon avec les extrémités arrondies.
Les brosses à poils médium ou durs peuvent léser l’émail des dents en provoquant une inflammation des gencives, lesquelles enflent et rougissent.
Lorsqu’on se brosse les dents il faut effectuer des mouvements circulaires et délicats afin de nettoyer les dents et les gencives de manière bonne.
Beaucoup de gens effectuent un mouvement de haut en bas ou vice versa, mais ce mouvement irrite et lèse les gencives qui deviennent douloureuses et plus prêtes à saigner.

Tout le monde connaît l’importance d’utiliser quotidiennement le fil dentaire pour enlever les plaques des régions que la brosse à dents n’arrive pas à toucher.
Afin d’éviter que cette habitude saine ne soit la cause de gencives enflées ou saignantes, il faut être délicat lorsqu’on utilise le fil dentaire.
Au lieu d’utiliser le fil dentaire avec la force, on devrait glisser de manière attentive et douce en haut et en bas le fil, en suivant les formes de chaque dent.
Afin de prévenir les gencives douloureuses, enflées et saignantes il est important de brosser les dents au moins deux fois par jour en utilisant une technique adéquate de brossage.
Le dentiste ou l’hygiéniste dentaire sont des experts auxquels on peut demander conseil pour ce qui concerne la prévention des problèmes aux gencives.

Glace
La glace agît comme un médicament antiinflammatoire en soulageant la douleur dans la phase aiguë et elle entrave le développement des gencives enflées.
En appuyant la glace sur les joues en l’enveloppant autour d’un linge ou en mettant un ou deux glaçons dans la bouche, la douleur aux gencives des patients est immédiatement soulagée.

Bicarbonate de sodium
On peut faire un mélange de bicarbonate de sodium et eau et l’appliquer sur les gencives douloureuses.
Il ne faut pas masser la gencive, il suffit d’appliquer doucement le mélange sur la région de la gencive qui fait mal.

Aloe vera
Le gel d’aloe vera est un médicament très utile chez les patients avec douleurs aux gencives.

Gargarismes avec eau salée
Les gargarismes avec eau salée sont très efficaces pour réduire la douleur aux gencives supérieures et inférieures en même temps.
Bien que le soulagement soit de bref durée, le gargarisme fait ressentir bien le patient : les patients qui font fréquemment de gargarismes avec eau salée ressentent un soulagement immédiat de la douleur gingivale.
Ce système est efficace lorsqu’on garde un rapport équilibré de sel et eau dans la solution utilisée pour le gargarisme.