Thérapie de la douleur cervicale

La douleur au cou (ou cervicalgie) est un trouble très fréquent qui affecte la majeure partie des gens dans leur vie.

Traitement

Habituellement, le mal au cou de type musculaire ou postural guérit avec le temps (quelques jours ou quelques semaines).
Le traitement non-chirurgical pour soulager la douleur implique de la glace (cryothérapie) ou de la chaleur (thermothérapie), des médicaments, de la physiothérapie instrumentale, de la chiropractie ou des manipulations ostéopathiques.


Quelle que soit la cause du mal au cou ou du torticolis, le conseil est généralement le même : continuer le mode de vie habituel, rester actif et prendre des analgésiques pour soulager les symptômes.

exercices,yoga,cervicale,cou,épaules,douleur, thérapie,traitement,soin
Yoga eaf/bigstockphoto.com

Thérapies
Certains autres traitements qui peuvent être recommandés par le médecin sont:

Physiothérapie. Plusieurs traitements peuvent être recommandés par un physiothérapeute.

Quelques exemples sont: tractions, chaleur, froid, manipulation, etc.
L’efficacité de chacun de ces traitements n’est pas démontrée.
La chaleur doit être appliquée lorsque la douleur persiste pendant plus de 48 heures.
Les patients me demandent souvent s’il est préférable d’appliquer du chaud ou du froid, il ne faut pas appliquer de glace ou quelque chose de froid au cou, tandis que la chaleur peut soulager les symptômes.
Les résultats des recherches qui visent à déterminer quels traitements fonctionnent les mieux donnent des résultats contrastés.

Le médecin de famille recommande souvent des exercices doux pour le cou et des analgésiques.
Si les symptômes ne s’améliorent pas après environ une semaine, le spécialiste peut référer le patient à un physiothérapeute qui effectue des massages et des thérapies pour soulager la douleur en plus d’enseigner les exercices les plus appropriés en fonction du problème du cou.

Tractions.
Les tractions utilisent des poids et des poulies pour étirer doucement le cou et maintenir l’étirement.
Cette thérapie, sous la supervision d’un médecin et d’un physiothérapeute, peut apporter un soulagement de l’inconfort, surtout s’il est lié à l’inflammation d’un nerf du cou ou névralgie cervico-brachiale.

 

Le collier cervical

Un remède naturel est de garder un collier cervical chaud pour réduire la douleur et les spasmes musculaires.
Il faut contrôler la posture parce qu’il y a certaines positions qui forcent les muscles à être en permanence contractés et on peut aggraver la douleur.

Éviter de porter un collier cervical, il n’existe aucune preuve que cela aide à guérir le cou, il se peut même que cela provoquer davantage de rigidité, il est préférable de garder les cervicales en mouvement.
Si on doit porter un collier cervical pour garder le cou plus à l’aise, ne pas le garder pas pour plus de 48 heures.
Évitez de conduire tant que vous ressentez de la douleur et de la rigidité et si vous êtes incapable de tourner la tête pour voir le trafic.

Si votre cou est raide, il faut essayer de faire quelques exercices simples, sans ressentir de la douleur, sinon c’est pire.
On peut tourner le cou d’un côté à l’autre, l’incliner latéralement, le pencher en avant et en arrière.
Ces exercices servent à renforcer les muscles du cou et à améliorer l’amplitude des mouvements.
En général, le torticolis aigu répond bien au traitement McKenzie qui est effectué passivement par un le physiothérapeute et puis continuer qui se continue à la maison.

 

Exercices et étirements

Maintenir le mouvement de la colonne cervicale est une partie importante de la thérapie.
Alors que l’activité physique régulière devrait être interrompue jusqu’à ce que la douleur au cou se soit améliorée, il est recommandé d’effectuer les exercices spécifiques pour le cou.
Bouger progressivement la colonne cervicale dans toutes les directions est utile pour détendre les muscles qui peuvent être raccourcies.
Il peut être particulièrement utile de faire une douche très chaude et de rester un quart d’heure sous un courant d’eau presque bouillante.
Certaines personnes se sentent mieux avec des sacs de glace appliqués sur la zone douloureuse pendant 5/10 minutes dans les premières 48 heures suivant l’apparition de la douleur.
Cela peut aider à soulager la douleur comme la chaleur qui détend les muscles.

Le médecin peut recommander la physio kinésithérapie (Thérapie du mouvement) pour étirer et renforcer les muscles du cou, il peut également recommander la méthode McKenzie pour pousser le disque intervertébral vers sa position anatomique, diminuant ainsi la pression sur les nerfs.
Le physiothérapeute enseigne ces exercices dans son cabinet, mais il faut les répéter tous les jours à la maison ou bien on conseille d’aller dans une salle de gym pour ne pas oublier.
Les exercices peuvent améliorer la douleur en améliorant la fonctionnalité du cou, en optimisant la posture pour éviter la surcharge musculaire et augmenter la force et la résistance des muscles.

Le yoga et les Pilates améliore la posture du cou, mais il y a beaucoup de doutes sur l’efficacité de ces techniques dans le traitement de la douleur au cervicale.
La natation peut aggraver les symptômes, car c’est un sport qui implique beaucoup de rotations cervicales, il est donc conseillé de l’éviter tant que l’on ressent de la douleur.

 

Médicaments

Les analgésiques en vente libres comme le paracétamol (Efferalgan) et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), y compris le Brufen ou le kétoprofène, sont souvent suffisantes pour contrôler la douleur au cou.
Les myorelaxants (relaxants musculaires) peuvent aider les patients avec un mouvement secondaire limité à la tenue musculaire.

Le médecin peut prescrire des médicaments pour la douleur plus forte que ceux en vente libres.
On peut prendre des doses régulières de paracétamol (par exemple Efferalgan ou Doliprane), d’ibuprofène (par exemple Brufen) ou des deux pour contrôler la douleur.
Les crèmes à base d’ibuprofène peuvent être appliquées sur le cou comme une alternative aux comprimés. Toujours suivre les instructions et le dosage indiqué sur l’emballage.

Pour soulager la douleur au cou, les spécialistes conseillent les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, Brufen, kétoprofène, Nimésulide), les myorelaxants (Thiocolchicoside, Sirdalud etc.) ou des médicaments antidépresseurs (Valium, diasépam, etc.) pour détendre la musculature.
On peut étaler la crème ou le gel directement sur le cou, le Voltaren est le plus utilisé.

Il faut parler au médecin si on veut essayer un traitement alternatif pour la douleur cervicale. Le médecin peut expliquer les bénéfices et les risques.

 

Intervention chirurgicale

Les patients avec des douleurs au cou qui nécessitent une intervention chirurgicale sur le rachis cervical sont très rares, ce sont généralement ceux dont la douleur irradie vers le bras et la main.
Au cas où de hernie discale ou de protrusion discale, le chirurgien peut insérer un disque artificiel. Ce dispositif en métal et en plastique est le traitement le plus adapté pour les personnes qui ont un problème lié au disque, mais pas d’autres lésions ou déformations du rachis cervical.

 

Les remèdes naturels

Acupuncture. Acupuncture consiste en l’insertion de fines aiguilles en divers points sur le corps. Les études scientifiques ont montré que l’acupuncture peut être utile pour de nombreux types de douleur. Pour obtenir de meilleurs résultats, il peut être de subir plusieurs séances d’acupuncture.
L’acupuncture est généralement considéré comme sûr si elle est effectuée par un professionnel certifié utilisant des aiguilles stériles.

Chiropractie.
Cette technique manuelle s’applique surtout à la colonne vertébrale.
Une manipulation chiropratique consiste en une rotation passive, contrôlée et improvisée sur une articulation.
Le mouvement proche de la limite d’amplitude de mouvement a un effet sur les nerfs et les muscles.
Les traitements chiropratiques au cou peuvent augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral.
Cette thérapie se fait également au niveau dorsal et lombaire pour le mal de dos.

Massage
Les personnes particulièrement stressées peuvent avoir une douleur cervicale de type musculaire.
La Massothérapie s’est avéré être utile pour les personnes souffrant de douleur chronique au cou parce qu’elle détend les contractures et les adhérences entre les tissus mous.
Un praticien qualifié manipule les muscles du cou avec ses mains.
Il existe certaines preuves scientifiques qui soutiennent l’efficacité du massage chez les personnes ayant des douleurs au cou, surtout si il est fait en conjonction avec d’autres traitements conseillés par le médecin.
Les contractures au niveau des muscles sous-occipitaux (de la nuque) peuvent également causer des vertiges, la massothérapie peut réduire les étourdissements.

 

Kinésio-taping pour le cou
Kinésio-taping pour le cou

Kinésio-taping. Il est utile d’appliquer le taping neuromusculaire, c’est-à-dire, des bandes élastiques très utilisées dans le milieu sportif qui s’étendent le long de l’ensemble du muscle et servent à réduire la gêne et à détendre la musculature.
En fonction de la tension appliquée sur le pansement, on peut réduire la contraction des muscles d’un côté de la nuque et des épaules, en activant les muscles de l’autre côté.

Neurostimulation électrique transcutanée (TENS).
Les électrodes sont placées sur la peau sur les zones douloureuses et on fait passer de petites impulsions électriques qui peuvent soulager temporairement la douleur.

 

Vivre avec la douleur au cou

La meilleure façon de vivre avec la douleur au cou est la prévention.
Si on travaille à l’ordinateur pendant des heures, il faut se lever de temps en temps pour étirer le cou et le dos.
On conseille de libérer les muscles cervicaux du stress de la journée en faisant des exercices de physiothérapie.
Si l’on fume, il vaudrait mieux arrêter.
Le tabagisme est un facteur de risque de douleurs au cou. Qui est en surpoids tirerait des bénéficies à se remettre en forme.
Les conseils sont les suivants: prêter attention au corps et à l’exercice, bien manger et de maintenir un style de vie sain.
Combien de temps dure la douleur au cou? Il n’y a pas de réponse valable pour tout le monde, dans certains cas, après avoir effectué les thérapies, la douleur disparaît complètement, mais si on continue à avoir une mauvaise posture pendant la journée, il peut y avoir une rechute.

 

Prévention

Dans la plupart des cas, la douleur au cou est liée à une mauvaise posture ou l’usure des articulations pour l’âge.
Pour aider à prévenir les douleurs au cou, il faut garder la tête droite afin que le poids soit correctement chargé sur la colonne vertébrale sans provoquer de contraction musculaire.
Quelques changements simples dans la vie quotidienne peuvent aider.

On recommande :
Faire des pauses fréquentes si on parcourt de longues distances en voiture ou si on reste plusieurs heures à l’ordinateur.
Garder la tête vers l’arrière, au dessus de la colonne vertébrale, pour réduire la fatigue du cou. Il faut éviter de grincer des dents la nuit, dans ce cas, une gouttière nocturne peut être utile.

posture,correcte,ordinateur,douleur,cervicale,cou,bureau,distance
Posture correcte à l’ordinateur Maluson / bigstockphoto.com

Réglez le bureau, la chaise ou l’ordinateur de sorte que soitn au niveau des yeux.
Les genoux doivent être un peu plus élevés que les hanches.
Appuyer les coudes sur les accoudoirs du fauteuil.
Eviter de serrer le combiné du téléphone entre l’oreille et l’épaule lorsque l’on parle. Si on utilise beaucoup le téléphone, il est préférable d’utiliser un kit mains libres.

S’étirer souvent si on travaille devant un bureau. On conseille de soulever les épaules en haut et en bas, tirer les omoplates vers l’arrière, puis détendre les épaules.
Incliner la tête des deux côtés pour étirer les muscles du cou.

Éviter de dormir sur le ventre. Cette position maintient en tension la musculature du cou.
On conseille de choisir un oreiller qui soutient la courbe naturelle du cou.

 

La mauvaise posture

En général, une bonne posture signifie: garder les épaules en arrière, la tête droite, la poitrine légèrement poussé en dehors et le bassin aligné avec la colonne vertébrale, de cette façon, les muscles du dos répartissent correctement le poids dans le corps.
En inclinant la tête vers l’avant, même légèrement, le poids relatif de la tête qui se décharge sur le cou augmente d’au moins un demi-kilo. Cette pression supplémentaire est prise soutenue par la contraction des muscles et peut causer des contractions musculaires et des douleurs chroniques au cou.

Travaux manuels
Si on fait un travail lourd pour lequel il y a besoin de soulever des charges lourdes ou d’effectuer des mouvements répétitifs, en particulier dans un environnement de travail à froid, il faut s’assurer d’avoir une protection adéquate, des vêtements adaptés et un soutien suffisant.
Il faut parler de préoccupations éventuelles avec l’employeur qui peut ne pas être au courant des problèmes.
Il est conseillé de faire des pauses fréquentes pour permettre aux muscles de se détendre.
Il est important que ceux qui pratiquent ce genre de travaux aient de forts muscles abdominaux et lombaires pour éviter les problèmes dus à un effort soudain.
Quand cela est possible, les poids doivent être divisés en deux parties égales et transportés avec les deux bras, sinon on surcharge uniquement un côté du cou et du dos.

posture,lit,oreiller,dormir,nuit,cervicales,douleurs,cou
Posture correcte dans le lit avec l’oreiller

Lit et mal au cou
Malheureusement, une mauvaise posture pendant que l’on dort peut être responsable de douleurs au cou. Si on est conscient de dormir dans une position inconfortable et on se réveille en éprouvant une gêne et de la rigidité au cou, il faut investir dans un coussin ou un oreiller de bonne qualité.
La posture la plus mauvaise pour le cou est celle sur le ventre ou position à plat ventre car elle maintient le cou en rotation et donc certains muscles sont toujours tendus.
Idéalement, la tête ne doit pas être pliée vers le haut ou vers le bas.
L’oreiller doit «remplir» l’espace vide qui se forme naturellement entre le lit et la tête on se trouve dans cette position.
Les meilleurs oreillers ont une partie supérieure plus haute où on appuie le cou et une plus basse où on appuie la tête basse.
Il est important de dormir sur un oreiller bas la nuit.
Éviter l’utilisation de deux oreillers parce que dans ce cas, le cou se trouve plié d’une manière non-naturelle.

Canapé et posture
La mauvaise posture lorsque vous êtes en face de la télévision peut provoquer un mal au cou, en particulier si on est très concentré sur un programme. A la fin de l’émission, on peut découvrir que le bras s’est engourdi et que le cou fait très mal lorsque l’on cherche à rester assis.
Si cela vous semble familier, vous pouvez envisager d’utiliser un oreiller de voyage pour laisser la colonne cervicale dans la bonne position ou de prendre une chaise qui offre un meilleur support pour l’ensemble du dos.
Canapés moelleux et confortables peuvent sembler tentants, mais donnent généralement peu de soutien et sont une cause fréquente de problèmes au cou et au dos.

D’autres mauvaises postures avec le cou penché en avant ou ressortant vers l’avant sont prises pendant la conduite, lorsqu’on lit, en utilisant le Smartphone, l’ordinateur ou en écrivant des messages sur le téléphone portable.

 

Que faire pour corriger votre posture à l’ordinateur?

Ce qui peut faire la différence est la taille de l’écran, la hauteur et le nombre d’écrans qui sont utilisés en même temps, en outre, les supports pour les poignets permettent aux épaules de rester détendues.
Généralement, on utilise un seul moniteur, mais les ordinateurs portables ont des écrans de 13 à 15 pouces ce qui est insuffisant pour une utilisation confortable. Dans ce cas, il ya des personnes qui connectent le notebook à un écran externe.

tapis,souris,poignet,appui,main,ergonomique
Tapis de souris avec repose-poignet

La souris
La souris doit glisser sur un tapis ergonomique, au niveau du poignet, il devrait y avoir un petit monticule qui le soutient.
Ces tapis de souris sont plus chers, mais ils se trouvent dans les magasins d’informatique.
Il est important de pouvoir appuyer les avant-bras sur la table tout lorsque l’on utilise le clavier ou la souris.

Le clavier
Le clavier d’un ordinateur de bureau doit avoir une bande souple, généralement en gel où placer vos paumes des mains tout en tapant.
Le clavier d’un notebook est plus pratique parce que l’appui des poignets est déjà au niveau du clavier et donc des doigts.

L’écran
L’écran doit être au niveau des yeux, facilement orientable et il est préférable d’utiliser des caractères (polices) grands et facilement lisibles.
Le mouvement qui est fait avec le cou pour se rapprocher de l’écran est appelé protrusion cervicale, il est typique d’une personne myope. Il faut éviter absolument cette posture car elle est la pire pour les cervicales.
Afin de ne pas fatiguer les yeux, il est conseiller d’utiliser un fond sombre (gris ou noir) combinée avec une couleur de texte qui peut être blanche ou grise claire, de cette manière on crée un contraste suffisant pour lire.
Il est important qu’il n’y ait pas de lumière qui se reflète sur l’écran, il faut vérifier avec l’ordinateur éteint s’il y a des reflets.