Douleur au testicule

La douleur au testicule peut être le symptôme de plusieurs maladies. Elle peut se produire à droite, à gauche ou des deux côtés et s’étendre à l’aine ou le long de la jambe.

 

Causes de la douleur au testicule

Cancer des testicules
La douleur testiculaire est rarement un symptôme du cancer des testicules. Seul 1 homme sur 10 atteints de cancer des testicules ressent de la douleur. En revanche, le cancer est identifié lorsque le patient ou le médecin sentent une protubérance. Pour 10 % des hommes, la douleur testiculaire est un signe d’une tumeur maligne.
On peut ressentir un trouble ou une lourdeur dans les testicules qui peuvent devenir plus grands et gonflés.
Ces symptômes devraient être référés au médecin avec des douleurs abdominales dans la partie inférieure (bas-ventre), une accumulation de liquide dans le scrotum et des douleurs dans la poitrine.
On conseille de consulter un médecin lorsqu’on constate un changement à l’intérieur, sur ou autour des testicules.
En cas de cancer des testicules, une détection immédiate est importante.



Torsion testiculaire
Certaines causes de la douleur testiculaire sont des urgences et le manque de traitement immédiat peut provoquer la perte du testicule. C’est le cas de la torsion testiculaire.
Idéalement, le scrotum est une zone sans torsions. Toutefois, il arrive que le cordon spermatique se torde et bloque le flux sanguin vers les testicules.
Cela touche un des deux testicules et ce genre de douleur ne peut être ignoré.
Si elle n’est pas traitée, la torsion peut provoquer la perte du testicule affecté.
La douleur se produit souvent pendant la nuit.
En cas torsion du testicule, une intervention chirurgicale rapide est nécessaire.

 

Douleur du testiculeÉpididymite
L’épididyme est un tube en spirale situé derrière chaque testicule.
Lorsqu’il est détendu, il mesure environ 6 mètres de long.
Il conserve et transporte les spermatozoïdes. Sa longueur permet de garder le sperme et lui donne aussi le temps d’assurer la maturation des spermatozoïdes.
Il est possible que l’épididyme s’enflamme. Vu que l’épididyme est lié aux testicules, il peut provoquer une inflammation testiculaire connue sous le nom d’épididymite. La cause plus fréquente est une infection bactérienne. Les bactéries n’arrivent pas à l’épididyme à travers le sang mais entrent généralement dans l’urètre et s’activent quand ils arrivent aux testicules.
La fièvre fait également partie des symptômes.
Généralement, les bactéries dérivent d’une ou deux sources différentes : des maladies sexuellement transmissibles (comme la gonorrhée ou la chlamydia) et des coliformes, les bactéries vivant dans l’intestin (il y a aussi des causes moins fréquentes pour l’inflammation, tels que les médicaments pour le cœur appelé amiodarone et certaines infections virales telles que les oreillons).
Lorsque l’épididyme s’enflamme, généralement les testicules gonflent légèrement et deviennent rouges. La maladie peut être très douloureuse, en particulier lors de l’éjaculation ou de la défécation. On peut souffrir d’un besoin fréquent d’uriner ou on peut constater du sang dans le sperme. On peut aussi ressentir périodiquement des frissons.

Névralgie pudendale
La névralgie pudendale est une forte douleur chronique qui se produit lorsque le nerf est endommagé.
Le nerf pudendal innerve toute la zone périnéale et peut causer des brûlures et des douleurs à l’anus, lorsque l’on va à la selle, et au pénis pendant la miction et l’éjaculation.

Spermatocèle
L’épididyme est un tube en spirale fermé situé à l’arrière de chaque testicule. Il emmagasine et aide à distribuer le sperme en cas de besoin. Lorsque l’on ressent des douleurs dans les testicules, il se peut qu’elles soient causées par un kyste (spermatocèle) qui se développe à l’intérieur de l’épididyme.
Le kyste est bénin et formé de cellules de sperme accumulé.
Il se forme dans la tête de l’épididyme, même si ces kystes peuvent se développer sur le testicule ou le long du canal déférent. On découvre souvent le spermatocèle lors d’interventions pour d’autres problèmes et on soutient qu’il est assez fréquent.
La plupart du temps, il est très petit et ne cause pas de troubles. Toutefois, il se développe et atteint parfois une dimension de plusieurs centimètres et à ce moment, on peut ressentir une sensation de lourdeur dans les testicules ou des douleurs.

Orchite
L’orchite est un gonflement douloureux des testicules qui peut être causé par une autre maladie : l’épididymite. Elle est souvent provoquée par un certain types d’infection bactérienne ou virale comme les oreillons, la brucellose et certaines maladies sexuellement transmissibles.
On comprend qu’on est atteint d’orchite lorsqu’on souffre de fièvre, de sang dans le sperme et d’une augmentation de la douleur lorsque le pénis bouge ou est utilisé.
Vu qu’il y a de nombreuses causes pour l’orchite, il est important de chercher rapidement un remède. Le médecin effectue des examens afin de découvrir la source du gonflement. Le problème sous-jacent peut être résolu avec des antibiotiques et des anti-inflammatoires pour le gonflement.

Traumatisme du testicule
Une membrane de protection, connue sous le nom d’albuginée, entoure le testicule. Un traumatisme du testicule provoque une déchirure de cette membrane qui cause une infiltration de sang dans le scrotum. Qu’est-ce qui provoque la déchirure de la membrane ? Généralement, elle est due à un coup (blessure sportive ou accident de voiture).
Dans ce cas, le traitement prévoit des médicaments anti-inflammatoires le matin et le soir jusqu’à ce que la douleur disparaisse.
Le premier jour, on peut soulager la douleur avec un sac de glace.
Si les symptômes persistent après plus de 5 jours, il faut consulter le médecin.

 

Abstinence sexuelle
L’abstinence sexuelle prolongée peut causer une douleur au testicule, surtout pendant l’érection.
Il n’y a pas de période minimale d’abstinence, elle dépend beaucoup de l’âge. Ce symptôme peut également se produire chez les jeunes qui ont une érection sans pouvoir éjaculer.
Le trouble s’aggrave lorsque l’on porte des sous-vêtements serrés.

La douleur aux testicules peut être due à l’abstinence ?

En cas de non éjaculation, il est très fréquent d’avoir un peu de trouble ou de douleur au niveau des testicules.
Choisir l’abstinence (aucune masturbation et aucun rapport sexuel) n’est pas physiquement dangereux.

Testicule oscillant ou « ascenseur »
Le testicule hypermobile est une pathologie concernant la position anormale du testicule.
Il peut causer un léger trouble. Il y a également un risque de torsion du cordon spermatique qui peut bloquer le sang en provoquant une ischémie.

Qu’est-ce que c’est une prostatite non bactérienne chronique ?

Chez les hommes, une prostatite non bactérienne chronique est une maladie qui cause des douleurs et une inflammation au niveau de la prostate (glande qui se trouve juste en dessous de la vessie) et du tractus urinaire inférieur. C’est une pathologie fréquente (en particulier chez les hommes entre 35 et 50 ans) mais si elle n’est pas traitée, elle peut provoquer des problèmes sexuels et urinaires graves.

 

 

Douleur du testicule et des reins

Calcul rénal
Le calcul rénal est une autre cause importante et on ne doit jamais ignorer la douleur testiculaire.
Même si la source de la douleur (rein) ne se trouve pas dans les testicules, il est possible d’y ressentir la douleur parce qu’elle est projetée vers le bas.
Ces calculs sont des masses compactes ou à l’aspect sableux qui se développent dans les reins à cause de cristaux de sels de calcium dans l’urine.
Généralement, les attaques sont aiguës et le patient doit aller aux urgences où des anti-inflammatoires lui sont administrés.



Parmi les remèdes naturels, on peut conseillé de l’eau avec un faible résidu sec et un régime végétarien sans produits laitiers et aliments frits.

 

Douleur du testicule et de l’aine

Infection
L’infection par candidose peut provoquer des douleurs au testicule et au pénis, surtout au gland, où des taches blanches se forment.
En cas d’infection, il est possible de constater un gonflement des ganglions lymphatiques de l’aine.

Hernie inguinale
Même si l’hernie inguinale est assez fréquente chez les hommes, la plupart ne savent pas de quoi il s’agit. On peut souffrir d’hernie dans toutes les parties du corps, mais généralement une hernie se produit lorsqu’une partie du tissu adipeux ou de l’intestin comprime la paroi abdominale sur l’aine.

 photo, douleur dans le testicule, penis
L’hernie inguinale peut se produire du côté droit ou gauche.
Ce trouble peut affecter aussi les nouveau-nés et les enfants.
Lorsque l’on ressent une douleur testiculaire, on peut souffrir d’hernie inguinale indirecte qui se produit au niveau de la jonction entre la cuisse et le corps.

Pourquoi provoque-t-elle une douleur au testicule ?
L’hernie suit le même chemin que celui des testicules lorsque le fœtus se développe.
La douleur (généralement abdominale plus que scrotale) s’aggrave généralement à cause des mouvements, de la toux ou du rhume.
Le parcours commence dans l’abdomen et se termine dans le scrotum, suivant le chemin que les testicules fœtaux ont pris vers le bas de l’abdomen.
L’hernie inguinale indirecte peut terminer son parcours dans le scrotum, en causant des douleurs au testicule.
La saillie se sent au toucher, mais l’échographie est nécessaire pour diagnostiquer cette maladie.

 

Varicocèle
Une masse sous les testicules ressemble à un sac rempli de vers ?

Il s’agit probablement de veines variqueuses (veines gonflées qui se forment fréquemment dans les jambes). On doit penser a la varicocèle comme une autre version des veines variqueuses, une version qui provoque la sensation d’avoir le scrotum plein de spaghettis.
La maladie entraîne un élargissement des veines du scrotum qui transportent le sang appauvri en oxygène jusqu’au cœur.
Les valves des veines ne fonctionnent pas correctement et le sang s’accumule là où il ne devrait pas.
La douleur va et vient, elle peut être légère ou intense et s’aggraver le soir ou après un effort, par exemple après une course.
Lorsque la varicocèle augmente en dimension, elle est plus facile à détecter.
À cause du positionnement des veines et des testicules, la plupart du temps, la varicocèle se produit dans le testicule gauche.


 

Pubalgie
L’inflammation des tendons des abdominaux ou des muscles adducteurs de la jambe peut causer une douleur dans l’os pubien (pubalgie), juste au-dessus des testicules, mais elle est limitée à l’os et ne s’étend pas à l’organe reproducteur.

 

Douleur du testicule et de la cuisse

Cruralgie
La cruralgie (névralgie du nerf fémoral) cause une douleur et des picotements le long du trajet du nerf crural ou fémoral :


  1. zone lombaire,
  2. côté droit ou gauche ,
  3. partie supérieure de la fesse
  4. douleur à l’aine,
  5. testicule,
  6. cuisse intérieure,
  7. jambe (devant le tibia).

 

Douleur du testicule au toucher

Incident 

Un coup direct au niveau du scrotum provoque cette douleur familière caractéristique du traumatisme aux testicules.
Puisque les testicules sont sensibles et très vulnérables aux coups, tous les sports de contact doivent être pratiqués avec des protections.

Hématocèle
Tous les hommes connaissent la douleur invalidante qui suit un coup aux testicules. Généralement, la douleur passe, mais parfois un coup direct dans les testicules peut causer d’autres problèmes.
Les testicules sont entourés d’une poche à couches multiples et un coup direct peut provoquer la formation d’un amas de sang entre ces couches protectrices. C’est ce qu’on appelle une hématocèle.
Les symptômes sont la douleur au toucher et pendant les mouvements, par exemple la course.

 

 

Douleur psychosomatique
Dans certains cas, des patients atteints de douleur aux testicules présentent des examens négatifs (analyses de sang, urines, échographie au scrotum, spermioculture, spermogramme, etc.).
Dans ce cas, le patient pourrait ressentir une douleur de type psychosomatique, c’est-à-dire causée par l’anxiété.

 

 

 

 

 

D’autres causes de la douleur aux testicules ou dans la zone testiculaire peuvent être les suivantes :

  • neuropathie diabétique (lésions nerveuses causées par le diabète)
  • gangrène (spécifiquement, un type de gangrène appelée gangrène de Fournier)
  • Schoenlein-Henoch purpura (inflammation des vaisseaux sanguins)
  • testicule rétractile ou « ascenseur » (testicule qui se déplace hors du scrotum, sont souvent touchés les jeunes garçons)
  • testicules qui ne descendent pas (également appelée cryptorchidie, ou cryptorchidie)
  • vasectomie

 

Signes et symptômes

Les symptômes sont les suivants :

  • sang dans les urines ou dans le sperme
  • douleur ou brûlure pendant la miction
  • douleur lorsque l’on va à la selle
  • douleur pendant l’éjaculation
  • douleur dans le bas du dos, au-dessus de la région pubienne, entre les organes génitaux et l’anus, sur le bout du pénis et de l’urètre
  • difficulté à uriner
  • miction fréquente
  • sensation de vessie pleine
  • urgence à uriner