Douleur aux nerf du pied

Il existe plusieurs troubles des nerfs qui causent des douleurs dans le pied, par exemple: le névrome de Morton, syndrome du tunnel tarsien, neuropathie diabétique, etc.

Une personne moyenne fait environ 5.000-7.000 pas par jour, donc ne soyez pas surpris si la douleur au pied est l’un des symptômes les plus fréquents.

Etant donné que les pieds sont sujets à beaucoup de stress, il est inévitable que les tendons, les articulations et les ligaments causent une douleur.

Les nerfs sont rarement la cause de la douleur au pied.
L’origine de la gêne peut être l’irritation directe d’un nerf ou de maladies qui causent des lésions nerveuses.
Quand les nerfs sont irrités ou endommagés, on ressent une douleur lancinante ou une sensation de brûlure.
La douleur commence spontanément et est également ressentie  au repos.
La zone est traversée par le nerf irrité peut être très sensible au toucher.

 

Pathologies nerveuses qui provoquent des douleurs aux pieds

  1. Névrome de Morton: le névrome de Morton est un épaississement bénin du nerf qui passe entre le troisième et quatrième orteil.
Névrome,Morton,pied,orteil,troisième,quatième,douleur,névralgie,brûlure,intervention,chirurgicale
Névrome de Morton

Les symptômes sont des brûlures ou des douleurs lancinantes entre le troisième et quatrième orteil qui s’aggravent en marchant, en particulier sur la pointe des pieds.
On ressent une gêne en continu pendant 24 heures par jour.
Un autre symptôme fréquent est une sensation de compression sous les orteils, comme si une chaussette y était coincée en dessous ou comme s’il y avait un petit caillou dans la chaussure.
Le névrome de Morton survient le plus souvent chez les femmes, probablement à cause des chaussures serrées ou des talons hauts qu’elles portent.
L’IRM (Imagerie par résonance magnétique) est l’examen le plus approprié pour le névrome de Morton, car il peut indiquer l’emplacement exact ainsi que la taille.
Pour le diagnostic différentiel, le médecin doit exclure la métatarsalgie.
Le traitement consiste en :

  • Modification des chaussures,
  • Utilisation de semelles plantaires orthopédiques
  • Piqûres de cortisone pour réduire l’inflammation du nerf

La physiothérapie avec les ondes de choc, la técar thérapie ou la thérapie Laser ne sont pas préconisées pour cette pathologie car elles ne peuvent pas réduire la dimension de cette néoformation.

Si tous ces remèdes ne suffisent pas, le chirurgien orthopédiste peut recommander une chirurgie pour enlever le névrome de Morton, qui est réalisée en orthopédie avec une anesthésie locale.
En ce qui concerne le post-opératoire, il est possible de remarcher le jour même de l’intervention chirurgicale avec une chaussure spéciale, il reste juste une cicatrice d’environ 1 cm entre les deux orteils, au dessus des têtes des métatarsiens.
Aujourd’hui, il existe des techniques endoscopiques qui permettent d’enlever le neurinome avec deux petits trous au lieu de l’incision.
La convalescence est de deux ou trois jours au plus, la charge sur le pied est autorisée quand l’effet de l’anesthésie se termine.

 

2. L’Irritation du nerf, connu également comme nerf piégé, peut se produire dans différentes zones du pied.

tunnel,tarsien,intervention,libération,cicatrice,douleur,fourmillement,brûlure,engourdissement
Cicatrice post-opératoire de libération du tunnel tarsien

La compression des nerfs est souvent causée par un étirement, par la pression d’un œdème (gonflement), par la compression d’une chaussure serrée ou par une contusion.
Pour identifier le nerf irrité, il faut regarder l’anatomie du pied, en particulier le nerf tibial, le sural et les nerfs plantaires.
La compression du nerf peut causer des brûlures, une douleur lancinante ou une perte de sensibilité dans la partie supérieure du pied. Une détérioration du nerf dans la partie supérieure du pied peut être causée par un excès de pression sur le nerf à cause de l’utilisation d’une chaussure serrée.
Une autre sorte fréquente de nerf piégé est le syndrome du tunnel tarsien.
Ce symptôme consiste en la compression du nerf tibial postérieur quand il descend à l’intérieur de la cheville derrière la malléole interne et traverse un canal connu sous le nom de tunnel tarsien.
Les symptômes du syndrome du tunnel tarsien comprennent : brûlure, sensation de picotement ou douleur lancinante qui peut irradier du cou du pied et du talon vers la plante du pied.

On peut également ressentir des engourdissements et des crampes sous le pied qui intensifient la nuit au repos ou pendant le sommeil.
Le traitement du syndrome du tunnel tarsien commence par l’identification et l’élimination de l’origine de la maladie, il existe de nombreuses causes possibles qui vont d’un problème comme le pied plat au gonflement de la cheville.
Le traitement pour le syndrome du tunnel tarsien et pour les autres syndromes de compression du nerf comprend des piqûres de cortisone et des médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens.
D’autres traitements possibles sont: le rembourrage de la chaussure dans les zones où le pied est comprimé (souvent dans la partie supérieure de la chaussure) ou des semelles orthopédiques pour corriger des anomalies de la structure de pied qui causent l’irritation des nerfs. Si les mesures conservatrices échouent, la chirurgie peut être nécessaire pour libérer le nerf.

 

3. Neuropathie diabétique périphérique: L’hyperglycémie chronique provoquée par le diabète peut provoquée une neuropathie périphérique, c’est-à-dire une lésion aux nerfs du corps à l’exclusion du cerveau et de la moelle épinière.

La neuropathie diabétique affecte généralement les membres inférieurs et en particulier la cheville et le pied.
On estime que, avec le temps, une personne diabétique sur quatre ressent une douleur de neuropathie diabétique.
Comme d’autres types de lésions nerveuses, les symptômes de la neuropathie diabétique sont une sensation de brûlure ou une douleur lancinante aux pieds.
Cela arrive souvent la nuit pendant qu’on dort. La sensation de brûlure de la neuropathie peut aller et venir et peut être accompagnée par une perte progressive de sensibilité dans les pieds en commençant par les orteils puis progresse vers le cou de pied.
Les traitements de la neuropathie diabétique comprennent le contrôle de la glycémie dans le sang, des médicaments comme les antidépresseurs ou ceux contre l’épilepsie, des compléments alimentaire avec vitamine B ou acide alpha-lipoïque.

 

4. Autres causes de neuropathie périphérique.

Il existe d’autres maladies qui peuvent causer des lésions nerveuses et des symptômes neurologiques.
Quelques exemples:

 

hernie,discale,compression,nerf,lombaire,douleur,fourmillement,brûlure
Hernie discale qui comprime un nerf
  • Hernie discale de la colonne vertébrale lombaire qui comprime le nerf sciatique. Ceci est une des causes les plus fréquentes des douleurs aux pieds pendant la grossesse.
  • La neuropathie du nerf sciatique poplité externe, est une branche terminale du nerf sciatique qui provient du genou. Les personnes souffrant de cette maladie ont une douleur intense de l’extérieur du genou jusqu’aux derniers orteils. Si le sciatique nerf poplité externe est comprimé, il peut provoquer une paralysie des muscles antérieurs-externes de la jambe et la personne concernée n’est pas en mesure de tourner le pied vers l’extérieur ou à soulever la pointe de pied.
  • Les traumatismes physiques peuvent être la conséquence d’une intervention chirugicale, d’un accident de la route ou d’une contusion
  • Les médicaments, certains médicaments anticancéreux, antiviraux ou antibiotiques
  • Le syndrome douloureux régional complexe (SDRC), aussi connu comme: dystrophie sympathique réflexe (DSR), le syndrome de Sudeck  ou Algoneurodystrophie (ou algodystrophie), est une maladie qui affecte les membres, elle survient après un traumatisme et provoque des douleurs chroniques.
  • Tumeurs qui comriment un nerf
  • Maladie hépathique ou rénale
  • Carences en vitamines
  • Maladies infectieuses comme les complications de la maladie de Lyme
  • Infections virale