Douleur au pied droit ou gauche

Qu’est-ce qui provoque des douleurs au pied ?
La douleur au pied peut être dû à un trouble des : os, ligaments, tendons, muscles, fascia, ongles, nerfs, vaisseaux sanguins ou peau.
La douleur au pied peut être causée par beaucoup de pathologies, anomalies anatomiques, lésions, traumatismes sévères ou microtraumatismes répétés.
Un traumatisme est le résultat de forces extérieures qui influent directement sur le pied.
Un mauvais alignement des os du pied peut causer des douleurs sous la plante du pied.

pied,douleur,talonsi
Les talons hauts

 

Facteurs de risque

La douleur au pied peut être due au fait de :

  • Rester debout pendant de longues périodes de temps.
  • Etre en surpoids.
  • Déformation congénitale du pied (depuis la naissance)
  • Lésion des muscles, nerfs, tendons, os ou ligaments.
  • Chaussures qui ne sont pas adaptées ou qui n’amortissent pas assez.
  • Marcher ou courir trop.

 

Douleur dans la partie antérieure du pied

La métatarsalgie est l’inflammation de la pointe du pied, plus précisément au niveau de la tête des métatarsiens (près des orteils).

Les activités qui mettent à rude épreuve le pied ou bien porter des chaussures qui sont trop serrées ou des talons hauts peuvent causer des métatarsalgies à l’avant du pied ou une inflammation dans cette zone.
Si on attache les chaussures de façon trop serrées, on peut provoquer des douleurs et des bleus sur la partie supérieure du pied.


Le traitement pour la métatarsalgie comprend :
médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des analgésiques
Utiliser des chaussures plus confortables
Semelles plantaires orthopédiques qui permettent un meilleur appui du pied.

Le diabète, la maladie de Hansen, l’arthrite et la goutte sont des maladies fréquentes qui touchent le gros orteil.
Dans certains sports comme le football, le tendon sous l’articulation à la base du gros orteil peut s’inflammer, causant une douleur à la base du gros orteil.
Un traumatisme à l’ongle peut provoquer un hématome sous l’ongle et la perte temporaire ou permanente de l’ongle du pied. Cela arrive souvent aux joueurs de football.
Les traumatismes répétés aux os, muscles et aux ligaments peuvent provoquer la formation d’une croissance osseuse anormale appelée éperons ou exostose.
Les entorses ou les blessures des ligaments du pied se produisent lorsque les ligaments sont étirés, même si les ligaments de la cheville se tordent souvent et provoquent des douleurs autour de la malléole externe ou latérale.

goutte,arthrite,douleur,gros orteil,cristaux,acide,urique,dépôt,accumulation
La goutte
Alila/bigstockphoto.com

Le névrome de Morton, causé par un épaississement du tissu autour d’un nerf entre les orteils peut provoquer des douleurs et un engourdissement du pied et peut être aggravé par des chaussures inadaptées.
Une cause fréquente de douleur au pied est l’ongle incarné. Les ongles incarnés se produisent lorsque les bords des ongles poussent à travers la peau, provoquant des douleurs et parfois causant une infection.

 

Douleur au talon

Causes
La douleur au talon ou talalgies plantaires est souvent la conséquence d’une surcharge. Elle est rarement due à une blessure.
Le talon peut devenir douloureux ou gonflé en cas de :

  • Course sur des superficies dures comme le ciment ou l’asphalte,
  • Trop de sport,
  • Rigidité du mollet ou du tendon d’Achille,
  • Chaussures qui n’amortissent pas assez les chocs,
  • Torsion improvisée du talon vers l’intérieur ou vers l’extérieur,
  • Atterrissage maladroit sur le talon.

Pathologies du talon

Les tendons du pied et les sacs séreux peuvent être endommagés par un étirement excessif, par une surcharge, une contusion ou par une coupure (comme par exemple marcher sur un objet pointu).
La tendinite d’Achille est une affection commune du tendon qui s’insère dans la partie arrière du talon.
La douleur d’une tendinite ou d‘une bursite se fait sentir après une marche, en montant et en descendant les escaliers ou bien pendant que l’on courre.

La fasciite plantaire est la cause la plus fréquente de douleur au talon dans la partie intérieure et dans le creux du pied.
Le fascia plantaire est une bande de tissu dur qui relie l’os du talon aux orteils, si elle devient irritée ou inflammée, elle provoque une fasciite.
La douleur au talon est plus intense le matin quand on se lève du lit, c’est le symptôme le plus commun.
On peut ressentir une gêne qui rayonne du talon à la voûte plantaire.
Le talon fait mal même après une longue course.

Les traitements les plus indiqués pour la fasciite plantaire sont :

  • Repos,
  • Etirement des muscles du mollet e du pied,
  • Chaussures avec une bonne semelle plantaire et une bonne semelle amortissante
  • Médicaments antidouleur en vente libre

La physiothérapie instrumentale aide à enlever l’inflammation de la fasciite plantaire avec les ondes de choc, la thérapie Laser e les ultrasons.

 

éperon, calcanéen,radiographie,douleur,talon,plante,pièce
Radiographie d’un éperon calcanée

L’éperon (ou épine) calcanéen est une croissance anormale de l’os sur la partie inférieure et interne du talon.
L’éperon calcanéen peut être causé par une allure anormale de la marche, la posture, des chaussures inappropriées ou certaines activités comme la course à pied.
L’épine provoque une douleur sous le talon dans la partie interne qui s’aggrave lors de la marche ou en restant debout.
Même si 10% des gens ont l’épine calcanéenne, seulement la moitié d’entre eux éprouve une gêne au pied.
L’épine calcanéenne peut affecter les patients qui ont une fasciite plantaire, mais ne provoquent pas l’inflammation du fascia plantaire. Les personnes ayant les pieds plats ou creux sont plus susceptibles de développer une épine calcanéenne.

Les traitements pour l’éperon calcanéen sont :

  • Talonnettes en silicone à mettre dans les chaussures
  • Semelle plantaire orthopédique
  • Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens
  • Ondes de choc
  • Chirurgie (rare)

Une contusion osseuse au pied est un traumatisme de la voûte plantaire du pied.
Cela peut arriver quand on marche sans chaussures et qu’on appuie le pied sur une roche ou sur un autre objet dur et pointu.

Le calcanéum (talon) est l’os du pied qui se fracture le plus souvent avec le cinquième métatarsien.
La lésion est souvent causée par l’impact élevé sur le talon, par exemple, quand la personne tombe du haut ou lors d’un accidente de voiture.
La rupture de l’os peut être provoquée par un exercice vigoureux ou par une chute du haut.
Les symptômes sont : douleur au talon, hématome, gonflement, on boite et on a des difficultés à rester debout.

La thérapie de la fracture au talon comprend :

  • Repos, on peut marcher mais uniquement avec des béquilles
  • Utilisation d’une talonnette dans la chaussure
  • Une attelle pour protéger le calcanéum
  • Médicaments antidouleurs ou anti-inflammatoires
  • Magnétothérapie pour réduire les temps de consolidation osseux
  • Chirurgie.

 

 

Le syndrôme de haglund

La maladie de haglund est un problème provoqué par une protubérance osseuse sur l’arrière du talon qui conduit à la bursite retro-calcanéenne.
ce problème peut devenir très douloureux si la zone frotte contre n’importe quel type de chaussure.
On la rencontre souvent à cause de certains types de chaussures à talon que beaucoup de femmes portent et qui serrent la partie du pied située au dessus du talon.
Les symptômes de la maladie de haglund commencent avec l’élargissement de la proéminence osseuse sur la partie postérieur du talon où le tendon d’Achille s’insère sur le calcanéum. On peut également ressentir des douleurs lorsqu’on marche, surtout quand on porte des chaussures serrées. Avec le temps, le talon devient gonflé et rouge à cause de l’inflammation de la bourse séreuse.
Le traitement prévoit la substitution des chaussures et la Thérapie Laser pour réduire l’inflammation.

 

Douleur à l’intérieur du pied

La douleur dans la partie médiane du pied est assez rare, se le sujet a le pied plat, il peut souffrir d’une tendinite du muscle tibial postérieur ou elle peut être causée par une entorse en éversion.

 

Douleur à la partie externe du pied

Généralement, les problèmes comme : entorses à la cheville, tensions musculaires, contusions et fractures arrivent à l’improviste (blessures aigues).
La douleur dans la partie externe du pied (près de la cheville) est plutôt assez fréquente, en particulier après une entorse “classique”, il y a une inflammation des tendons péroniers.

Une entorse se produit quand les ligaments qui unissent les os s’étirent ou se déchirent, mais il peut également arriver une fracture de l’os par avulsion, c’est-à-dire que le ligament déchire une partie de l’os.
L’étirement des ligaments de la cheville peut amener une instabilité et une douleur au pied.
Une autre cause de douleur latérale au pied est la fracture de la cinquième métatarsien, qui est généralement une fracture de stress, c’est-à-die qu’elle touche les athlètes qui surchargent le pied.

La neuropathie de la sciatique du poplité est une autre cause de douleur au pied dans la partie externe, elle est causée par la souffrance de ce nerf qui peut être comprimé dans un canal anatomique près du genou.
Dans ce cas, la douleur est nocturne et peut être accompagnée par la «pied tombant», à savoir l’impossibilité de faire tourner le pied du côté externe et d’élever la pointe.

 

Douleurs qui peuvent se produire dans toutes les parties du pied

Les chaussures peuvent contribuer à l’apparition de la douleur au pied, même les chaussures que l’on utilise lorsque l’on pratique certains sports, comme le snowboard.

À court terme, les chaussures sont trop serrées peuvent causer des ampoules, des ecchymoses et des mycoses.
Les effets à long terme peuvent être des oignons, des cors, l’irritation des nerfs et des articulations et la déformation des orteils.
Avec le temps, la surcharge sur les mêmes structures du pied peut entraîner des fractures de stress, des tendinites, des fasciites plantaires et de l’arthrose.
En général, les fractures de fatigue se produisent dans les os métatarsiens qui sont les os les plus longs du pied.
Lorsqu’on est debout, la voûte plantaire absorbe et restitue les forces du corps vers le monde extérieur et vice-versa.

L’inflammation du fascia plantaire est une cause fréquente de douleur au pied.
Le fascia plantaire est une gaine fibreuse dure qui s’étend du talon aux orteils sur la partie inférieure du pied et soutient la voûte plantaire.

Lorsque le fascia plantaire subit de nombreuses micro-fissures, la réponse inflammatoire peut devenir une source de douleur sous la plante du pied.
Les pieds plats et creux peuvent causer des douleurs due à l’étirement des pieds.
Les troubles aux nerfs des membres inférieurs peuvent causer un engourdissement et une sensation de brûlure, c’est une neuropathie périphérique.

 

champignon,gros orteil,infection,diuleur,orteil,chaussures
Champignons au pied
melis/bigstockphoto.com

Les maladies, les virus, les champignons et les bactéries peuvent être sources de douleurs aux pieds.

Les verrues sont des excroissances de la peau de couleur marronnâte, blanchâtre ou rouge foncé, elles se forment sur la plante du pied et sont causées par un virus.
Les verrues peuvent causer une irritation, en particulier lorsqu’on marche ou lorsqu’on reste debout immobile.

Les mycoses sont causées par un champignon et peut provoquer une irritation du pied. Elle est généralement limitée aux orteils, mais peut s’étendre jusqu’au talon.
Les symptômes de la mycose sont la rougeur et la desquamation de la peau dans la premier stade, puis avec le temps, peau devient blanchâtre, humide et émet des odeurs. Parfois, elles forment des vésicules et des croûtes.

L’arthrite est une cause fréquente de douleur au pied. Les troubles des nerfs du pied peuvent causer une douleur intense, une brûlure, un engourdissement ou des fourmillements (neuropathie périphérique).
En général, la partie la plus touchée est le cou du pied, en particulier l’astragale (l’os qui est situé au-dessus du talon).

Une rupture des os et des articulations du pied peut être causée par un seul traumatisme ou une torsion excessive du pied, mais aussi par des traumatismes répétés qui peuvent causer une fracture de stress.

Un traumatisme contusif avec un objet non coupant, comme quand une personne marche sur le pied d’une autre, peut causer une inflammation et peut endommager les muscles et les ligaments
s traumatismes directs peuvent causer des hématomes, des lésions de la peau ou même des fractures osseuses.

Les lésions de la peau et des structures internes peuvent également être provoquées par de petits traumatismes répétitifs.
Les lésions par microtraumatismes peuvent être causées par de la couse à pied sur des surfaces inégales, trop dures ou trop molles, surtout si on porte des chaussures qui n’amortissent pas correctement ou ne sont pas à la bonne taille.
Les protubérances sur les parties externes du pied sont connues comme les oignons, les cors et les oignons hallux valgus. Ceux-ci sont souvent causés par des chaussures qui ne sont pas adaptées.

 

Le pied enflé

Un pied enflé ne signifie pas toujours qu’il y a une blessure, il est possible que le versement résulte d’une longue marche ou d’efforts, en particulier chez les femmes de plus de 50 ans.
Le gonflement chez les jeunes est souvent le résultat de contusions, entorses, arthrite (arthrite rhumatoïde ou psoriasique en particulier), fractures, bursites et plus rarement tendinites.

 

Douleur post-opératoire

Après une chirurgie du pied tel que la correction de l’hallux valgus, la libération du tunnel tarsien, la suppression d’un neurinome etc., la douleur et l’e gonflement peuvent rester pendant plusieurs mois.
On peut également avoir de la fièvre, mais cela ne devrait pas dépasser une semaine.
Il ne faut pas s’inquiéter parce que ce sont les temps de récupération normaux, mais pour accélérer la guérison, on peut effectuer de la physiothérapie manuelle et instrumentale, en particulier la Tecar- thérapie et la Thérapie Laser qui aide à faire dégonfler le pied et à réduire la douleur.
Pour récupérer l’amplitude de mouvement le plus rapidement possible, on peut pédaler sur un vélo.