Remèdes en cas de douleurs au genou

Remèdes maison naturels en cas de douleurs au genou

Pour soigner les douleurs au genou en phase aiguë, il faut :

  • Se reposer et éviter les activités qui aggravent les douleurs, notamment celles qui sollicitent la jambe douloureuse ;
  • Appliquer de la glace pendant 15 minutes toutes les heures. Après le premier jour, l’appliquer quatre fois par jour maximum ;
lésion,ménisque,anse,seau,douleur,inflammation
Lésion du ménisque alexonline-bigstockphoto.com_.jpg
  • Maintenir l’articulation au chaud les trois premiers jours qui suivent l’apparition de l’inflammation afin de favoriser la guérison ; le froid, en revanche, ralentit l’activité cellulaire ;
  • Maintenir le genou en élévation le plus souvent possible, afin qu’il dégonfle grâce à la force de gravité ;
  • Porter un bandage élastique en vente en pharmacie, afin de réduire le gonflement du genou ;
  • Prendre des médicaments en suivant les conseils de son médecin, comme le paracétamol pour réduire la gêne ou l’ibuprofène pour soulager les douleurs et l’épanchement (œdème) ;
  • Dormir en plaçant un oreiller sous les genoux.

Pour soigner les douleurs au genou liées à une sollicitation excessive
Bien s’échauffer avant toute activité physique, en effectuant des étirements du quadriceps et des muscles postérieurs de la cuisse.

Éviter de courir en descente : dans ce cas, il est préférable de marcher.
Faire du vélo ou de la natation plutôt que de la course.
Réduire le nombre et l’intensité des entraînements.

Courir sur un sol lisse et mou, comme un pré, plutôt que sur une route.
En cas de surpoids, perdre du poids : tout kilo en excès correspond à 10 kilos de pression supplémentaires sur le genou quand on descend les escaliers. Se faire conseiller par un médecin pour perdre du poids.
En cas de mauvais alignement des pieds, porter une orthèse plantaire.
S’assurer de porter de bonnes baskets équipées d’un bon système d’amortissement.

Pour soigner les douleurs au genou provoquées par une bursite
Appliquer de la glace trois ou quatre fois par jour les 2 ou 3 premiers jours. Recouvrir le genou d’un tissu en laine et y appliquer la glace pendant 15 minutes.
Ne pas s’endormir pendant que l’on applique la glace, car on risquerait de provoquer des brûlures sur la peau si l’on maintient la glace trop longtemps.
La chaleur permet d’accélérer la guérison après les premières 72 heures, tandis que le froid la ralentit.
Éviter de rester debout trop longtemps. Sinon, rester debout sur un sol mou. Répartir de manière équilibrée le poids du corps sur les deux jambes.
Au lit, ne pas se coucher sur le côté affecté par la bursite. Placer un oreiller entre les genoux pour soulager les douleurs.
Porter des chaussures confortables équipées d’un bon système d’amortissement. Enfin, en cas de surpoids, maigrir permet de se sentir mieux.

 

Le bandage adhésif thérapeutique à appliquer sur la partie postérieure du genou

bandage adhésif,postérieur,genou,douleur,kystes,baker,fosse,poplitée
Bandage adhésif thérapeutique pour la partie postérieure du genou

Le bandage adhésif thérapeutique (kinesio-taping) est utilisé afin de drainer les ganglions lymphatiques situés derrière le genou. Action : drainante. Forme : bande en éventail. Longueur : 15 à 20 centimètres.
Appliquer le bandage avec le genou en extension, sans tension, en formant un éventail sur la fosse poplitée. Ce bandage est très utile quand il est associé au double éventail antérieur du genou.

 

Thérapie physique et exercices en cas de douleurs au genou

Les muscles faibles représentent l’une des principales causes d’accident au genou. Il est donc important de renforcer le quadriceps et les muscles postérieurs de la cuisse qui supportent le genou.
Les exercices pour l’équilibre et la stabilité aident les muscles du genou à travailler ensemble de manière plus efficace.

Étant donné que les muscles courts peuvent favoriser les troubles, il est important d’effectuer des exercices d’étirement avant et après l’entraînement et de s’assurer qu’on les effectue correctement.
En cas d’arthrose, de douleurs chroniques ou d’inflammations fréquentes, il peut être nécessaire de changer la façon de s’entraîner.
Il faut prendre en considération d’autres sports comme la natation, l’aquagym ou d’autres activités à faible impact, à effectuer au moins deux jours par semaine.
Il suffit parfois de limiter les activités qui sollicitent l’articulation de manière excessive afin de soulager les douleurs.
Éviter de nager la brasse car cela provoque des « coups de fouet » continus au genou.
La magnétothérapie est utile en cas d’inflammation provoquée par l’arthrose afin de soulager les douleurs et de réduire le gonflement.

 

Traitement médical en cas de douleurs au genou

renforcement,musculaire,quadriceps,extension,jambe,salle de sport,kinésithérapie,rééducation
Extension de la jambe pour renforcer le quadriceps

Les traitements varient en fonction de la cause des douleurs au genou.
Médicaments
Le médecin peut prescrire des médicaments pour soulager les douleurs et pour guérir les pathologies sous-jacentes, telles que la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte.
En cas de lésions internes ou d’inflammation due à l’arthrose, on peut appliquer un anti-inflammatoire non stéroïdien comme du Voltarène en crème ou en gel.

 

 

Le renforcement des muscles qui s’insèrent dans le genou permet de rendre ce dernier plus stable.

Il ne faut pas que les exercices effectués se concentrent trop sur les muscles de la partie antérieure de la cuisse (quadriceps). En effet, les exercices qui permettent de renforcer les fléchisseurs de la cuisse (en particulier le biceps fémoral) ainsi que ceux qui visent à améliorer l’équilibre sont également importants.

En cas d’arthrose plus aiguë d’un côté du genou, les orthèses plantaires conçues sur mesure permettent de déplacer le poids sur le côté « sain » du genou.
Dans certains cas particuliers, les genouillères peuvent être utilisées afin de protéger et de soutenir l’articulation.

Infiltrations. Le médecin peut conseiller l’injection de médicaments directement dans l’articulation.


Voici quelques exemples :
Les infiltrations de cortisone dans le genou peuvent réduire les symptômes d’inflammation provoquée par l’arthrite et soulagent la douleur temporaire (qui dure quelques mois).
Elles ne sont pas toujours efficaces. Il existe un risque minime d’infection.
Les injections d’acide hyaluronique consistent à injecter un fluide dense, identique au liquide synovial, qui lubrifie naturellement les articulations.

Ces injections dans le genou permettent d’améliorer la mobilité et de soulager les douleurs. En outre, leur action est préventive. Après une série d’injections, le soulagement du patient peut durer jusqu’à un an.

Chirurgie en cas de douleurs au genou

En cas d’accident nécessitant une intervention chirurgicale, l’intervention ne doit généralement pas être effectuée immédiatement.
Avant de prendre toute décision, il faut évaluer les avantages et les inconvénients de la rééducation simple et de la reconstruction chirurgicale en fonction des résultats attendus.
Si l’on choisit de se soumettre à une opération chirurgicale, il existe différentes solutions.


Arthroscopie
Selon le type d’accident, l’orthopédiste peut évaluer et réparer le dommage articulaire en insérant une caméra à fibre optique et d’autres instruments longs et étroits à travers 2 ou 3 petites incisions pratiquées dans le genou.
L’arthroscopie permet de retirer les corps étrangers de l’articulation, puis de réparer le cartilage endommagé et de reconstruire les ligaments déchirés.

prothèse,genou,opération,chirurgicale,remplacement,articulation
Prothèse de genou

 

Prothèse partielle du genou
Cette technique (arthroplastie unicompartimentale) consiste à ne remplacer que la partie la plus endommagée du genou à l’aide de pièces en métal et en plastique.
En général, la chirurgie est effectuée en pratiquant une petite incision. L’hospitalisation ne dure que quelques nuits.
La récupération est probablement plus rapide que celle d’une opération chirurgicale qui consiste à remplacer l’ensemble du genou.


Prothèse totale du genou
Cette technique consiste à retirer l’os et le cartilage endommagés du fémur, du tibia et de la rotule et à les remplacer par une articulation artificielle en alliage de métaux, en matières plastiques et en polymères de qualité supérieure.

 

Lire aussi : Douleurs au genou, les causesDouleurs au genou, gonflement et flexion

 

 

    A lire aussi