Lésion du ménisque : symptômes et causes

Quelles sont les causes d’une lésion du ménisque ?

La rupture du ménisque peut être provoquée par :

  • Une forte compression ou un écrasement qui se produisent à la réception après un saut, en particulier si cette réception est faite jambes tendues ;
  • Une compression intense du ménisque pendant le sport ou des activités lourdes ; le ménisque risque de se fracturer, en partant d’une micro-fracture qui peut aboutir à une véritable fracture ;
Lésion du ménisque : symptômes et causes
Lésion du ménisque : symptômes et causes

 

  • Une position accroupie maintenue pendant longtemps : quand on se relève, on ressent une douleur provoquée par la lésion ;
  • Une violente rotation du genou pendant la marche ou la course, par exemple en changeant de direction ;
  • Une brusque hyper-extension du genou, par exemple un coup de pied à vide en jouant au football, qui peut provoquer une lésion non seulement du ménisque interne mais aussi des muscles ischio-jambiers.

 

En effet, quand un joueur de football exerce une force très importante contre le ballon mais qu’il le rate, ce mouvement effectué en chaîne cinétique ouverte n’est pas du tout physiologique et provoque un déséquilibre entre l’activité des fléchisseurs, des extenseurs et des rotateurs du genou.

  • Des causes mineures, par exemple des microtraumatismes répétés, une contusion ou l’activité physique effectuée par des sujets ni entraînés, ni suffisamment préparés.

 

 

Quels sont les signes et les symptômes de la lésion du ménisque ?

Pendant la phase aiguë, les symptômes sont les suivants :

  • douleurs au genou
  • limitation des mouvements actifs et passifs
  • boiterie

En cas de lésion du ménisque médial, on ressent des douleurs du côté interne du genou, tandis que si la lésion est située au niveau du ménisque latéral, on ressent des douleurs du côté externe.
Les symptômes s’aggravent si l’on exerce une pression sur la zone touchée, pendant l’hyper-extension et le mouvement squat au-delà de 90°.
Les premiers jours qui suivent l’accident, on ressent aussi des douleurs lorsque l’on marche et on souffre de boiterie.
Les symptômes ont tendance à s’atténuer avec le temps. Dans les cas les moins graves, ils peuvent disparaître sans traitement.

Les signes sont une tuméfaction (gonflement du genou) avec hémarthrose (épanchement de sang) et une articulation chaude, qui sont les signes typiques du genou enflammé.

Le ballottement rotulien est un examen effectué par l’orthopédiste pour évaluer l’entité de l’inflammation : on déplace la rotule vers une extrémité. Si cette extrémité rebondit à cause de la pression du liquide inflammatoire, l’examen est positif.

 

Comment diagnostiquer une lésion du ménisque ? Quels examens faut-il effectuer ?

Lésion du ménisque : symptômes et causes
Lésion du ménisque : symptômes et causes

La première chose à faire est un examen clinique au cours duquel le spécialiste (orthopédiste ou kinésithérapeute) analyse l’anamnèse, effectue une palpation du contour des ménisques, évalue les signes et les symptômes et réalise ensuite les tests suivants : l’examen de Böhler, le test de McMurray, le test d’Apley, etc. Un diagnostic correct permet de choisir le traitement le plus indiqué. Le cas échéant, le médecin vérifie son diagnostic en prescrivant une résonance magnétique du genou, qui est dans ce cas l’examen le plus précis, car on peut également visualiser les tissus mous.

La radiographie ne permet de visualiser que les os, tandis que l’échographie n’affiche que les tissus les plus externes : elles ne sont donc pas indiquées en cas de lésion probable des ménisques ou des ligaments.
L’anamnèse peut révéler un traumatisme indirect provoqué par une torsion ou par un soulèvement après une période prolongée en position accroupie.

Test pour le ménisque interne ou médial, McMurray avec compression des ménisques et rotation extérieure du genou
Test pour le ménisque interne ou médial

Les symptômes varient en fonction du type de lésion : chez les patients qui présentent une lésion traumatique, les symptômes sont des douleurs aiguës, une perte fonctionnelle et une limitation (pouvant être grave) du mouvement en extension et en flexion, tandis que des douleurs et un gonflement localisés vont prévaloir chez les patients atteints de méniscose.

Le patient ressent des douleurs en montant les escaliers, mais notamment en les descendant.


Pour établir le diagnostic différentiel, il faut également prendre en compte les fractures du genou, les pathologies du cartilage articulaire, les calcifications, les kystes méniscaux et les tumeurs. Il faut garder à l’esprit que le ménisque peut se léser suite à un traumatisme ou en présence de méniscopathie dégénérative semblable à l’arthrose.

ménisque,cassé,rupture

Lire aussi :

Qu’est-ce qu’une rupture du ménisque, quels sont les types de lésions rencontrées ?

Lésion du ménisque, traitement, chirurgie, rééducation et pronostic