Douleur au genou

La douleur au genou est un trouble dextrement fréquent à tous les âges et les causes possibles sont multiples.

Il est important de faire une évaluation précise pour comprendre la cause des symptômes et choisir le traitement le plus adapté.
La douleur du genou peut être la conséquence d’une lésion, comme la rupture d’un ligament ou d’une partie du cartilage.

Genou,douleur,inflammation,ménisque,croisés,tibia,fémur
Genou vu du haut

Il y a des pathologies comme l’arthrite, la goutte et des infections qui peuvent provoquer des douleurs au genou.
Souvent, la douleur du genou ne passe pas avec les remèdes naturels. La physiothérapie et les genouillères peuvent aider à soulager la gêne.

 

Causes

La douleur au genou peut être causée par des lésions, des problèmes mécaniques, de l’arthrite, des inflammations et d’autres pathologies.
Une lésion du genou peut intéresser les ligaments, les tendons, les poches pleines de liquide (bourse) qui entourent l’articulation du genou, les os et le cartilage.

 

Douleur causée par un traumatisme

Bursite au genou

Certaines blessures juste devant le genou causent une inflammation des bourses séreuses, c’est-à-dire de petits sacs de fluide qui facilitent le passage des tendons et des ligaments de la partie externe de l’articulation du genou.
Les mouvements répétés du genou ou le maintien de la position agenouillée pendant de longues périodes peut provoquer une accumulation de liquide dans l’articulation, appelée bursite ou « genou des femmes de ménage ».

 

Inflammation du corps de Hoffa
Le corps adipeux de Hoffa est une structure du genou composée de graisse qui se trouve sous la rotule, juste derrière le tendon rotulien.
Le corps de Hoffa peut s’inflammer en cas de traumatisme direct sur la rotule et peut rester comprimer (pincer) entre le condyle fémorale et la rotule.

Symtômes

  • Douleur sous la rotule, surtout pendant l’extension (redressement) de l’articulation,
  • Les patients peuvent avoir une histoire d’hypertension dans le genou (appelé genu recurvatum)
  • Test positif de Hoffa (le patient est allongé sur le dos avec le genou plié, l’examinateur appuie avec les deux pouces le long du côté du tendon rotulien pendant que le sujet étend la jambe.
    Si le patient ressent une douleur, c’est un signe positif pour l’inflammation du corps de Hoffa.

Traitement

  • Repos
  • Eviter les activités physiques qui aggravent la situation comme la course à pied, tandis que l’on peut pratiquer le cyclisme.
  • Glace ou criothérapie pour réduire la douleur et l’inflammation.
  • Physiothérapie instrumentale comme la Thérapie Laser ou la Técar thérapie.

Les temps de guérison sont de deux semaines si on effectue les soins prescrits.

lésion,ménisque,médial,genou,douleur,inflammation
Lésion du ménisque bien visible à gauche

Le ménisque est formé de cartilage dur et élastique, il agit comme un amortisseur entre le tibia et le fémur.
Le ménisuqe peut se briser si on fait une torsion (rotation) soudaine du genou pendant que le poids du corps est appuyé sur le pied.

Rupture du ligament croisé antérieur (LCA)
La lésio du LCA est la déchirure d’un des quatre ligaments qui connectent le tibia au fémur.
La rupture du croisé antérieur arrive fréquemment aux joueurs de basket, de football ou d’autres sports qui prévoient des changements brusques de direction.

 

Luxation de la rotule (patella)
C’est une lésion causée par un traumatisme direct ou une extension violente de la jambe, comme une blessure qui arrive pendant que l’on joue au tennis ou au volley.
Signes et symptômes : se cette blessure se produit, on note que la rotule est hors de sa place normale et on a des difficultés à fléchir ou à étendre le genou.
Traitement : le médecin remet la rotule à sa place (réduction de la luxation).
Même si la rotule retourne seule dans sa position normale, il faut effectuer une radiographie pour voir s’il y a une fracture.
Après la réduction de la rotule, s’il n’y a pas de fracture, les médecins traitent ces lésions avec une immobilisation du genou et une genouillère pendant trois semaines pour permettre aux tissus mous autour de la rotule de guérir. Par la suite, il faut effectuer des exercices de renforcement pour maintenir la rotule alignée.
Le temps de récupératin est de 30/40jours.


Luxation du genou
La luxation du genou est une vraie urgence parce qu’elle met en danger le membre inférieur.
Les ligaments du genou sont souvent arrachés, ainsi que les artères et les nerfs.

Si on ne traite pas les lésions artérielles, la zone inférieure de la jambe reste sans circulation sanguine.
Dans ce cas, une amputation de la jambe peut être nécessaire.
Les lésions nerveuses ne sont pas un danger vital mais elles provoquent une perte de force et de sensibilité.

 

Signes et symptômes
Les luxations du genou sont très douloureuses et provoquent une difformité évidente du genou.
Beaucoup de luxations se réduisent ou se réalignent anatomiquement de manière spontanée.

 

Traitement
Le médecin doit réduire immédiatement la luxation, c’est-à-dire remettre les os dans leur position anatomique.
Dans le cas où il y aurait la rupture d’une artère, il faudrait intervenir chirurgicalement.

 

 

Troubles mécaniques

Corps étranger
En cas de lésion, un bout de ménisque ou de cartilage se détache parfois et reste libre à l’intérieur de l’articulation.
Cela peut ne pas créer de problème, mais si le corps étranger se trouve dans une position qui interfère avec le mouvement articulaire du genou, il peut se produire un blocage de l’extension ou de la flexion dans la dernière partie du mouvement.

Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale se produit lorsque le ligament qui relie la zone externe du bassin au tibia se raccourcie et frotte contre la portion externe du fémur.
Les coureurs sont les sportifs qui souffrent le plus du syndrome de la bandelette ilio-tibiale.
La douleur se ressent dans la partie latérale externe de l’articulation.

Douleur à la hanche et au pied.
Si on ressent des douleurs à la hanche ou au pied, en général, on boite pour ne pas charger le poids sur l’articulation douloureuse.
La façon altérée de marcher peut surcharger le genou.
Dans certains cas, les problèmes de hanche ou de pied peuvent provoquer des douleurs qui se réfèrent au genou.

Le sindrome fémoro-patellaire est un terme générique qui se réfère à la douleur que l’on ressent entre la rotule et le fémur, dans la partie frotale de l’articulation.
Le syndrome fémoro-patellaire est un trouble fréquent chez les athlètes, surtout jeunes qui ont un désalignement de la rotule par rapport aux condyles fémoraux.
La rotule est généralement déplacée à l’extérieur et ce qui provoque une plus grande usure du cartilage sur un côté seulement.

scanner,genou,adolescent,syndrome,osgood,schlatter
Syndrome de Osgood Schlatter

Ceci est une cause fréquente de douleur et de gonflement au genou qui touche les adolescents, surtout ceux qui courent beaucoup et qui jouent au football, au basket ou au volley.
Le syndrome de Osgood-Schlatter provoque un gonflement et un engourdissement sur la protubérance osseuse qui se trouve à peine sous la rotule.

Ostéochondrite disséquante
L’ Ostéochondrite disséquante est une pathologie dans laquelle survient le détachement d’un fragment de cartilage qui peut devenir un corps libre à l’intérieur de l’articulation.
C’est un trouble qui touche surtout les adolescents.
Les signes et les symptômes d’ostéochondrite disséquante sont :

  • Douleur. C’est le symptôme le plus commun de l’ostéochondrite disséquante
  • Blocage articulaire
  • Faiblesse
  • Réduction de l’amplitude du mouvement. Dans certains cas on n’arrive pas à étendre ou à fléchir complètement le genou.
  • Gonflement

Les enfants guérissent généralement avec le temps, mais dans certains cas, il faut une intervention chirurgicale..

 

Arthrite

Il existe plus de 100 types de pathologie différentes des articulations:
Arthrose

C’est le type le plus commun d’arthrite, il s’agit d’un trouble provoqué par l’usure et par la déchirure de l’articulation.
L’arthrose se produit parce que le cartilage du genou se détériore avec l’usure et l’âge.
La douleur nocturne doit faire suspectée l’arthrose, même si ce n’est pas l’unique cause possible.

Les symptômes sont la douleur, la limitation du mouvement et le gonflement.
L’umidité aggrave le trouble.

 

Arthrite rhumatoïde
C’est la forme la plus affaiblissante d’arthrite, c’est une pathologie auto-immune qui peut concerner presque chaque articulation du corps, parmi lesquelles les genoux.
Même si l’arthrite rhumatoïde est une maladie chronique, la gravité et les symptômes peuvent être intermittents.

Goutte

Cette sorte d’arthrite se produit quand les cristaux d’acide urique s’accumulent dans l’articulation.
La goutte touche généralement le gros orteil, mais peut également se produire au genou. g.

Pseudo-goutte

Souvent confondue avec la goutte, la pseudo-goutte est provoquée par des cristaux de calcium qui s’accumulent dans le liquide articulaire.
Les genoux sont les articulations les plus touchées par la pseudo-goutte.

Chondromalacie rotulienne

La chondromalacie se réfère à un amincissement du cartilage à l’arrière de la rotule (patella). Elle est une cause fréquente de douleur profonde et de raideur dans le genou.
Les symptômes sont ressentis après avoir été assis pendant une longue période, en marchant, en montant les escaliers et en pédalant en montée avec le vélo.
Le traitement à court terme comprend des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens comme le diclofénac (voltaren ®), des poches de glace et du repos.
Pour soulager à long terme, il est recommandé d’effectuer des exercices de renforcement du quadriceps qui est le muscle de la zone antérieure de la cuisse.

 

 

Infections (ou arthrite infectieuse)

La gonorrhée est une maladie sexuellement transmissible et peut infecter le genou.
Signes et symptômes
L’infection provoque un gonflement et des douleurs au genou.
Les personnes ayant un genou infecté peuvent avoir de la fièvre et des frissons.
Traitement
Le traitement comprend des antibiotiques et, éventuellement, l’aspiration du liquide articulaire ou de drainage chirurgical.
Temps de guérison: les résultats dépendent du stade où on commence le traitement par antibiotique.
L’infection du genou peut causer des dommages permanents au cartilage.

 

Arthrite septique

Parfois, l’articulation du genou peut être infectée, cela provoque un gonflement, une douleur et des rougeurs.
Habituellement, il n’y a pas de traumatisme avant l’apparition de la douleur. Ceux qui souffrent d’arthrite septique ont généralement aussi de la fièvre.

 

 Troubles par surcharge

plica,syndrome,genou,ptellaire
Syndrome de la plica médio-patellaire

Le syndrome de la plica médio-patellaire est un trouble causé par un résidu de tissu fœtal du genou.
Les plicae synoviales sont des membranes qui séparent les compartiments du genou pendant le développement du fœtus.
La taille de ces formations diminue au cours du deuxième trimestre du développement fœtal.
Chez les adultes, il existe des tissus appelés « plis synoviaux » ou plicae.
Chez certains individus, la plica synoviale est plus étendue et risque une inflammation.

Qu’est-ce que le syndrome de la plica du genou ?
La plica sur le côté interne du genou est appelé “plica médiale”, c’est le tissu synovial qui s’inflamme plus facilement..

Pour le diagnostic, le médecin doit faire un examen clinique ou arthroscopie du genou.
Elle peut être confondue avec une lésion du ménisque ou avec la tendinite rotulienne. Può essere confusa con una lesione del menisco o con la tendinite rotulea. Une IRM n’est pas toujours utile pour le diagnostic du syndrome du pli.

Le traitement prévoit du repos et des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.
En général, ces remèdes sont suffisants à guérir l’inflammation.
Quelquefois, une piqûre de cortisone au genou peut être utile.

Si ces mesures n’atténuent pas les symptômes, le chirurgien peut enlever la plica.

 

Tendinite rotulienneTendinite rotulienne

La tendinite du genou est un processus de dégénération et d’inflammation du tendon rotulien qui relie le muscle quadricepsau tibia sur la partie avant de la cuisse.
Les tendons sont des bandes de tissu fibreux qui unissent les muscles aux os.
Les coureurs, les skieurs, les cyclistes et les sportifs qui exécutent beaucoup de sauts développent facilement une tendinite.

 

 

 Néoplasies

Ostéosarcome

L’ostéosarcome est une tumeur osseuse maligne. C’est le sarcome osseux le plus fréquent.
Qui est touché par l’ostéosarcome ?
Le pic des patients atteints d’ostéosarcome survient entre l’âge de 10 et 25 ans.
Cela a conduit les chercheurs à croire qu’il existe un lien entre la maladie et la période de croissance osseuse chez les adolescents.
Chez les enfants et les adolescents, 80 pour cent de ces tumeurs sont situés près du genou, à l’extrémité du fémur ou du tibia.
Signes et symptômes
Les symptômes sont : douleur et dans certains cas gonflement ou chaleur.
Cette formation se voit souvent seulement après que l’enfant ou l’adolescent ait subi une blessure.
L’amplitude du mouvement de l’articulation peut être réduite.
Les stades du sarcome
La division en phases se réfère à la façon dont les médecins classifient les cancers.
Pour l’évaluation, on doit être considéré où il se trouve, s’il s’est propagé aux ganglions lymphatiques ou d’autres parties du corps, la taille, la vitesse de croissance et différents autres facteurs.
L’ostéosarcome doit être diagnostiqué par une biopsie.
Comme la maladie se propage (métastase) à d’autres parties du corps, en particulier les poumons, le médecin peut prescrire une radiographie ou un scanner du thorax avant le traitement.
La chirurgie est le traitement principal. En règle générale, le chirurgien enlève la tumeur et une partie des tissus environnants afin d’éliminer la formation maligne, puis reconstitue le membre par l’insertion d’une prothèse, de greffons osseux ou d’autres techniques.

 

 

Facteurs de risques de douleur au genou

Un certain nombre de facteur peuvent augmenter le risque d’avoir des problèmes au genou, parmi lesquels :

  • L’exès de poids. Ceux qui sont obèses ou en surpoids augmentent la charge sur l’articulation, même durant les activités normales comme marcher ou monter et descendre les escaliers. La surcharge augmente le risque d’arthrose parce qu’elle accélère la dégénérescence du cartilage.
varus,genou,radiographie,droit,gauche,douleur,arthrose
Varus marqué du genou gauche

Problèmes mécaniques. Certaines anomalies structurelles comme par exemple une jambe plus courte que l’autre, un alignement incorrect des genoux (varus ou valgus) et les pieds plats peuvent favoriser l’apparition de problèmes au genou.

  • Manque de flexibilité ou de force musculaire.
    Le déficit de force et de flexibilité font partie des principales causes de douleur au genou. Les muscles raccourcis ou faibles donnent moins de support car ils n’absorbent pas la tension exercée sur l’articulation de manière suffisante.
  • Sport. Certains sports provoquent plus de stress au genou. Ceux qui pratiquent le ski alpin avec les chaussures de ski rigides sont à risque de chutes et d’entorses, les sauts pendant le basket et le volleyball causent des traumatismes à l’articulation.
  • Lésions précédentes. Une blessure précédente au genou (par exemple une entorse) augmente la probabilité de nouveaux problèmes.