Douleur au genou et gonflement

La douleur au genou peut se présenter en même temps que :

  • Gonflement et rigidité,
  • Rougeur et chaleur au toucher,
  • Faiblesse ou instabilité,
  • Craquement durant le mouvement,
  • Blocage articulaire, on ne réussit pas à détendre le genou ou on ne peut pas le plier complètement.

 

Doulour autour de la rotule
La douleur autour de la rotule (patella) se produit à l’avant du genou.

Douleur,genou,gonflement,limitation,rigidité,bruit,craquement,mouvement,flexion
Douleur au genou

La gêne derrière la rotule peut être causé par le syndrome fémoro-rotulien ou fémoro-patellaire qui provoque une gêne en position assise lorsque l’on reste assis au moins 10 minutes avec les jambes pliées parce que le genou est fléchi (comme par exemple au cinéma), après un effort, et en pédalant en vélo.
Les jeunes athlètes peuvent avoir une Chondromalacie patellaire qui est une cause fréquente de troubles derrière la rotule.
La douleur sous la rotule est généralement une tendinite du genou (du ligament patellaire).
Elle peut affecter les deux genoux, mais le plus souvent, elle est localisée uniquement sur le genou droit ou gauche.
Une autre cause est l’inflammation du corps adipeux de Hoffa qui se trouve derrière le tendon rotulien et provient, en général, d’un traumatisme.
La plupart des autres causes des maux du genou antérieur sont des lésions dues à une surcharge et qui commencent progressivement, comme la tendinite du quadriceps, qui provoque des douleurs au-dessus de la rotule ou une inflammation du tendon rotulien.
La tendinite du genou provoque une gêne pendant la course (surtout en descente) et lorsqu’on effectue certains exercices tels que les squats et les fentes.


Douleur sur la face externe

La cause la plus fréquente de douleur à la face latérale externe du genou est le syndrome de la bandelette ilio-tibiale, également connue sous les noms de syndrome de l’essuie-glace, syndrome du coureur ou syndrome du fascia lata est une inflammation de surcharge qui commence lors d’une course.
La douleur sur l’extérieur du genou peut être causée par une lésion du ménisque latéral ou ligament collatéral externe, dans ce cas, on note également un gonflement et une limitation des mouvements de flexion et d’extension.
L’inflammation du cartilage de genou peut provoquer des douleurs dans la partie latérale de l’articulation et se produit progressivement.

 

Douleur sur la face interne

La cause la plus fréquente de douleur sur la face interne du genou est une lésion du ligament collatéral médial qui provoque également inflammation et limitation des mouvements.
Une entorse du côté interne peut se produire également en même temps qu’une lésion du cartilage de l’articulation, du ménisque médial  ou du ligament croisé antérieur.
L’inflammation du cartilage peut commencer progressivement et peut être la cause de la douleur au genou sur la face interne.
La rupture du ménisque interne est une cause fréquente du mal au genou et provoque un gonflement et des blocages articulaires.
L’épaississement de la plica rotulienne peut faire très mal à l’intérieur de l’articulation

œdème,osseux,inflammation,fémur,tibia,genou
Œdème osseux au genou, on voit la marque blanche sur le fémur et le tibia

L’œdème osseux est une inflammation d’un des os du genou (généralement le fémur), et est habituellement la conséquence d’un traumatisme. Lors de la résonnance magnétique, apparait une marque plus claire qui correspond à l’œdème.  è l’infiammazione di una delle ossa del ginocchio (generalmente il femore), di solito è la conseguenza di un trauma. Nella risonanza magnetica appare una macchia più chiara in corrispondenza dell’edema. Le liquide inflammatoire qui s’accumule dans l’os provoque de fortes douleurs et la limitation du mouvement, les patients ne parviennent souvent pas à plier le genou au-delà de 90 °.

 

Douleur antérieur interne

Si le genou fait mal à l’intérieur dans la partie antérieure, la cause peut être une lésion du ménisque interne, une contusion ou une inflammation du corps de Hoffa.
Peu centimètres plus bas, on peut avoir une inflammation des tendons de la patte d’oie.
La gêne peut être également ressentie en marchant.

 

Douleur antérieur externe

La douleur au genou du côté de la rotule peut être causée par une lésion de la corne antérieure du ménisque latéral ou par le syndrome fémoro-rotulien dans lequel la rotule glisse hors de son cours normal.

 

 

Douleur à l’arrière du genou ou postérieur

Il est une poche de liquide dans l’arrière du genou que l’on appelle kystes de Baker , si elle gonfle suite à une blessure du genou, cela peut engendrer des douleurs.
La tendinite des muscles fléchisseurs de la jambe (biceps fémoral, demi-tendineux et semi-membraneux) peut causer des douleurs à l’arrière du genou où s’insèrent les tendons, mais ceci est très rare,
Habituellement, la tendinite est une blessure liée à une surcharge, les symptômes viennent progressivement.
Une blessure qui peut provoquer des douleurs dans la partie postérieure du genou est la lésion du ligament croisé postérieur qui est généralement causée par une entorse.
On peut pratiquer les sports qui ne sollicitent pas trop l’articulation, mais il faut éviter natation en brasse qui peut aggraver le problème.

Il y a des troubles nerveux ou musculaires qui peuvent donner des douleurs réflexes dans la partie arrière du genou :

  • la sciatique qui peut résulter d’une hernie discale lombaire qui irrite le nerf sciatique, dans ce cas la douleur est forte, constante et très intense.
    Les symptômes se ressentent aussi dans les mollets et dans les pieds.
  • Le syndrome du piriforme qui peut être ressenti da la fesse jusqu’au genou, les symptômes s’aggravent durant les rotations de la hanche et en position assise.

 

Genou enflé

Un genou enflammé peut être le résultat d’un traumatisme à l’articulation ou une entorse qui endommage les ligaments ou à d’autres structures internes, par exemple pendant le ski.
Le gonflement (œdème ou épanchement) n’est pas toujours le signe d’une lésion des os, du cartilage, des ligaments ou des ménisques, il est parfois le résultat d’un effort excessif, un traumatisme ou une entorse qui ne causent aucun dommage.
Même l’arthrite peut causer un œdème au genou dans la partie avant ou arrière,  au niveau du kyste de Baker.
Après une intervention chirurgicale, par exemple la reconstruction du ligament croisé antérieur, le gonflement demeure pendant quelques mois.

 

kyste poplité,accumulation,liquide,inflammation,douleur,genou
Le gonflement s’accumule à l’arrière lors du kyste poplité

Une synovite est une inflammation de la membrane synoviale de l’articulation et peut se produire à la suite d’une opération du genou, l’épanchement s’accumule autour de la rotule ou dans le kyste de Baker.

 

Douleur chez les enfants

Les enfants peuvent ressentir une gêne pendant la phase de croissance.
Le syndrome de Osgood Schlatters est un trouble qui provoque des douleurs à l’avant du genou où le tendon rotulien (ou ligament rotulien) est s’insère dans la partie supérieure du tibia. Ce trouble affecte les athlètes et s’améliore avec le repos.

 

Douleur quand on coure

Si on coure régulièrement sur route,  il est probable que, avec le temps, on souffre de douleur au genou.
Les troubles du genou chez le coureur se produisent à cause de l’utilisation excessive et sont le résultat d’un mauvais alignement du pied (creux, plat, pronateur ou supinateur) ou de chaussures de course non adaptées.
Le genou du coureur est un terme utilisé pour décrire certains troubles tels que:

  • le syndrome fémoro-patellaire dans lequel la rotule se trouve décalée d’un côté et frotte contre le fémur causant de la gêne;
  • tendinite du ligament rotulien est un syndrome de surcharge du genou qui fait mal sous la rotule;
  • le syndrome de la bandelette ilio-tibiale où le tendon frotte sur l’os sous-jacent et provoque des douleurs dans la partie externe de l’articulation.

 

Douleur lorsqu’on plie le genou

Si l’articulation fait mal lorsqu’on plie le genou, dans le cas d’arthrose, de fractures ou s’il y a des lésions internes aux : ménisque, ligaments croisés ou collatéraux.
Si le mouvement est limité et on voit un gonflement, il y a, très sûrement, une lésion parce que un traumatisme comme une contusion ne réduise pas les mouvements de flexion et d’extension.
Si le genou ne s’étend pas complètement, il est probable qu’il y ait une lésion au ménisque.

 

Douleur au repos

La douleur au genou au repos, y compris quand on dort pendant la nuit, peut être causée par de l’arthrose en phase avancée ou par une fracture.

 

Douleur le matin

Si le genou fait mal le matin et puis qu’après environ une demi-heure la douleur s’en va, la cause en est probablement l’arthrose, et si la gêne persiste pendant au moins une heure, il est plus susceptible que cela vienne d’une polyarthrite rhumatoïde ou psoriasique.
La bursite ne provoque une douleur que pendant quelques minutes après le réveil.

 

Genou,rupture,ligament croisé Douleur au genou opéré

Après une opération chirurgicale, il est normal de ressentir une gêne pendant les premières semaines.
Selon le type d’intervention, la douleur au genou après une méniscectomie peut être ressentie pendant environ 10/15 jours, mais si le chirurgien a effectué d’autres procédures, par exemple : la reconstruction du ligament croisé antérieur, lésion du ligament fémoro patellaire ou une prothèse du genou, la douleur peut jusqu’à 3/4 mois.
La rigidité est surtout présente « froid » et quand on se réveille, il est normal de ressentir une douleur quand la jambe est étendue dans la première phase de réhabilitation.

 

 

Il faut aller voir le médecin si :

  • On n’arrive pas à supporter le poids sur le genou
  • L’articulation est enflée
  • On ne peut pas étendre ou fléchir complètement le genou
  • On voit une déformation évidente sur la jambe
  • En cas de fièvre associée à des rougeurs, douleur et gonflement de l’articulation.
  • On sent le genou instable.

 

Diagnostique

Au cours de l’examen physique, le médecin doit contrôler le gonflement, la douleur, la raideur, la chaleur et les hématomes sur le genou
Il faut ensuite évaluer l’ampleur du mouvement, si on réussit à plier et étirer complètement le genou.
Il est important de vérifier l’intégrité des ligaments et ménisques par des tests spécifiques.

 

Examens de diagnostique instrumental

Radiographie. Le médecin peut recommander une radiographie pour détecter des fractures osseuses ou de l’arthrose.
La radiographie montre également si le genou est en varus ou valgus, c’est-à-dire s’il n’est pas bien aligné.
La tomodensitométrie par ordinateur (TDM). Le scanner peut aider à diagnostiquer des problèmes osseux et voir s’il y a des corps étrangers.
L’Ecographie. Cette technologie utilise des ondes sonores pour créer des images des tissus mous en temps réel à l’intérieur du genou.
Le médecin peut décider de faire tourner le genou dans différentes positions pendant l’examen pour mieux voir les éventuelles lésions.
Cet examen n’est pas le plus approprié, car il ne permet pas de voir à l’intérieur de l’articulation, donc il ne sert pas à évaluer les ménisques, les os, les ligaments et le liquide articulaire.
L’imagerie par résonnance magnétique (IRM) utilise des ondes radio et un aimant puissant pour visualiser l’intérieur du genou. Cet examen est particulièrement utile dans la détection des lésions des tissus mous tels que les ligaments, les tendons, les cartilages et les muscles.
Les examens de laboratoire. Si le médecin suspecte une infection, la goutte ou pseudo-goutte, il est très probable qu’il prescrive des tests sanguins et une arthrocentèse (une procédure dans laquelle on aspire une petite quantité de liquide de l’articulation avec une aiguille et on l’envoie à un laboratoire pour l’analyse).