Douleur à la poitrine – côté gauche

La douleur au côté gauche de la poitrine peut indiquer un problème cardiaque, par exemple un infarctus.


Causes liées au cœur

Crise cardiaque
Une crise cardiaque (ou infarctus du myocarde) survient quand les artères coronaires du cœur s’obstruent.
Le cœur fonctionne sans cesse, 24 heures sur 24.
Les muscles cardiaques ont besoin d’un flux constant de sang riche en oxygène véhiculé par les artères coronaires.

Poitrine,gauche,cœur,poumon
En cas de plaques dans les artères coronaires, une crise cardiaque peut se manifester.
Quand une plaque se forme sur la paroi interne des artères, un caillot de sang ou un thrombus qui obstrue partiellement l’artère peut se développer.
La conséquence est l’interruption du flux sanguin aux muscles du cœur.
Le muscle du cœur dépend des coronaires : ce sont elles qui lui apportent le sang riche en oxygène.
Si la durée au cours de laquelle l’artère est obstruée est supérieure à 15 minutes, les tissus de cette zone du cœur commencent à mourir.
Le type de douleur est identique à celui de l’ischémie. En effet, une crise cardiaque est une conséquence d’une ischémie prolongée.
La douleur ne reste pas localisée à la région thoracique. Elle se propage vers l’épaule gauche et le cou.
Dans certains cas, les patients souffrent de mal de dos qui s’étend vers le cœur.
Les patients peuvent ressentir une douleur à la poitrine sourde ou brûlante.
Il est important de savoir qu’en cas de crise cardiaque, la personne peut ne pas ressentir de douleur au centre de la poitrine.

Crise cardiaque chez les femmes
Les symptômes d’une crise cardiaque chez les femmes peuvent être différents de ceux ressentis par les hommes.
Certaines femmes ne ressentent pas de douleur à la poitrine pendant une crise cardiaque.
Parmi les symptômes, nous pouvons citer :

  1. Essoufflement,
  2. Douleur dans la partie supérieure de l’abdomen, au niveau de l’estomac,
  3. Fatigue inhabituelle,
  4. Vomissements,
  5. Vertiges,
  6. Mal de dos,
  7. Sueurs froides,
  8. Douleur au bras, à la zone cervicale et à la mâchoire,
  9. Certains de ces symptômes peuvent se manifester pendant plusieurs jours avant la crise cardiaque.

Comment reconnaître une douleur thoracique causée par une crise cardiaque
Généralement, la douleur à la poitrine liée au cœur se présente graduellement et dure quelques minutes (au moins 5), puis soit elle se réduit, soit un infarctus se manifeste (crise cardiaque).
Une douleur au centre de la poitrine qui se propage au bras gauche, à l’épaule, au cou, à la mâchoire et aussi au bout des doigts peut être causée par un infarctus du myocarde.
La douleur à la poitrine récurrente qui se présente après un effort et qui diminue au repos peut être causée par un infarctus.
Si la douleur thoracique ressemble à des coups de couteau et s’intensifie pendant les mouvements, la toux, les éternuements ou la respiration profonde, elle ne représente pas un symptôme de crise cardiaque.
La douleur à la poitrine pourrait indiquer une imminente crise cardiaque si elle est accompagnée de :

  1. Transpiration,
  2. Vertiges,
  3. Douleur au bras, à l’épaule, au cou et à la mâchoire,
  4. Oppression ou sensation d’écrasement du thorax comme une brique qui appuierait sur la poitrine,
  5. Impression de mourir.

 

Diagnostic de l’infarctus

  1. Aux urgences, le médecin écoute les symptômes décrits par le patient et effectue un examen clinique.
  2. Le patient ayant une crise cardiaque l’indique avec la paume ouverte, car c’est une douleur généralisée. Par contre, si la douleur est localisée, le patient l’indique avec un doigt et elle n’est alors généralement pas causée par une crise cardiaque.
  3. Le moment où apparaît la douleur est extrêmement important. Par exemple, si elle apparaît durant certains mouvements du thorax, elle peut être de type musculo-squelettique, tandis que si elle diminue en position assise, elle peut être causée par une péricardite.
  4. Les examens effectués par le médecin sont :
    Électrocardiogramme – sur le tracé de l’électrocardiogramme, on peut voir des ondes avec une forme anormale. Cependant, cet examen ne suffit pas car il pourrait être négatif même si le patient a une crise cardiaque,
    • Échocardiographie Doppler couleur – est utilisée pour évaluer les éventuels dommages cardiaques provoqués par une crise cardiaque.

 

Ischémie du cœur
L’ischémie cardiaque est un trouble aigu caractérisé par la réduction du flux sanguin au cœur.
Le manque de sang artériel pendant une durée déterminée peut causer des dommages aux muscles du cœur.
Cela influence la capacité du cœur à pomper le sang au reste du corps et réduit son efficacité.
La douleur thoracique (angine de poitrine) est surtout ressentie du côté gauche de la poitrine.
L’ischémie cardiaque peut causer un infarctus, une arythmie (rythme cardiaque irrégulier) et une insuffisance cardiaque.

Les facteurs de risque sont :


Causes non cardiaques

Reflux gastro-œsophagien et brûlures d’estomac
Les symptômes sont les suivants :

  • Sensation de brûlure ressentie au niveau de l’abdomen supérieur qui monte dans la zone rétrosternale,
  • Toux,
  • Goût amer dans la bouche,
  • Difficulté à avaler (la nourriture ne passe pas facilement dans l’œsophage),
  • Enrouement (être aphone),
  • Gorge sèche,
  • Pharyngite,
  • Nausées,
  • Irritation du larynx (organe de production des sons),
  • Érosion dentaire,
  • Mauvaise haleine.

Si les symptômes de crise cardiaque (palpitations, tachycardie, transpiration, pâleur) ne se manifestent pas en même temps que la douleur thoracique, cela signifie souvent que la personne souffre d’aigreurs ou de brûlures d’estomac.

L’anxiété et attaque de panique
L’anxiété peut causer des douleurs à la poitrine et des difficultés respiratoires. De plus, c’est un facteur qui nuit gravement au fonctionnement du myocarde.
Le stress seul ne provoque pas de crise cardiaque. Cependant, une attaque de panique provoque des symptômes semblables à un infarctus, sauf la douleur qui se propage dans le bras gauche et une fatigue extrême.

Douleur ou névralgie intercostale
Les nerfs intercostaux passent entre les côtes. S’ils sont lésés ou endommagés à cause d’un traumatisme ou d’une infection, ils peuvent causer une douleur permanente à la poitrine.
Les symptômes sont une douleur semblable à un coup de couteau qui s’intensifie avec la toux, les éternuements ou le rire.
La douleur peut se propager aussi de la poitrine jusqu’à l’épaule. Dans les cas les plus graves, elle atteint le dos.
Un trouble similaire à la névralgie intercostale est la névralgie cervico-brachiale.
Ce trouble est provoqué par l’inflammation des nerfs du cou et de la partie supérieure du dos.
La conséquence est une douleur cervicale ou dans la partie supérieure du dos qui se propage le long du bras droit ou gauche jusqu’à la main.
Ce trouble peut aussi causer des fourmillements aux doigts de la main.

Costochondrite
Les côtes supérieures sont liées au sternum par du cartilage.
Cette jointure est appelée articulation costo-sternale.
L’inflammation de cette articulation est appelée costochondrite. Généralement, elle se manifeste chez les adolescents et les jeunes.
Cette maladie provoque une douleur thoracique localisée, aiguë et lancinante.

Diagnostic – La douleur s’aggrave durant certains mouvements du thorax (rotation et flexion) et lorsque le patient inspire.
La pression localisée (avec un seul doigt) sur la zone augmente la douleur, ce qui ne se produit pas en cas de problèmes cardiaques ou pulmonaires.

 

Douleur à la poitrine gaucheDouleur à la poitrine en haut à gauche

Déchirement du muscle pectoral gauche
La douleur sourde dans la partie gauche de la poitrine peut être causée par le froissement d’un muscle pectoral.
Les muscles pectoraux sont situés sur le côté gauche et droit du thorax. La lésion du muscle pectoral peut se produire dans les sports de contact ou à la gym.
Les exercices avec les haltères sur le banc de musculation peuvent causer une douleur au centre de la poitrine à quelques centimètres du sternum, à droite et à gauche.
Un muscle pectoral froissé ou déchiré sur le côté gauche du thorax peut causer une forte douleur.
La douleur peut se propager aussi à l’épaule gauche et à l’aisselle.
Les symptômes s’aggravent pendant l’activité physique et quand on déplace le bras derrière le thorax.

Angine de poitrine
L’angine est due aux plaques de cholestérol dur qui s’accumulent graduellement sur les parois internes des artères qui portent le sang au cœur.
La conséquence est le rétrécissement des artères. L’apport de sang oxygéné au cœur est réduit.
Quand l’apport de sang est limité, cela peut causer des épisodes récurrents de douleur thoracique.
La douleur augmente pendant une activité physique intense : le rythme cardiaque s’accélère et provoque un besoin supplémentaire en oxygène.

Spasme coronarien
Cette maladie est aussi appelée angor de Prinzmetal. Quand les artères qui portent le sang au cœur ont un spasme, l’arrêt temporaire du flux sanguin provoque une douleur thoracique.
Le patient peut aussi souffrir au repos.

Spasme œsophagien
La douleur dans le quadrant supérieur gauche de la poitrine quand on respire peut être causée par un spasme œsophagien.
Les nerfs qui innervent le cœur et l’œsophage sont les mêmes.
Un trouble à l’œsophage provoque des difficultés à avaler ainsi que des douleurs pendant la respiration et quand on mange.
Le reflux gastro-œsophagien peut causer une douleur dans la zone centrale.

Troubles de la vésicule biliaire, du pancréas ou des poumons
La douleur à la poitrine gauche n’est pas toujours causée par le cœur.
L’inflammation du pancréas (pancréatite) ou de la vésicule biliaire peut provoquer une douleur aiguë.rupture,vésicule,biliaire,péritonite
La douleur peut commencer dans la poitrine, surtout si elle est causée par des troubles comme un ulcère, le syndrome de l’intestin irritable, etc.
Parmi les maladies pulmonaires qui peuvent créer une douleur thoracique, nous pouvons citer :

  1. Embolie pulmonaire,
  2. Hypertension pulmonaire, etc.douleur,à,la,poitrine,côté,gauche

Fibromyalgie
La fibromyalgie provoque des douleurs musculaires chroniques dans le corps, y compris à la poitrine.

 

Douleur à la poitrine après les repas

Reflux gastro-œsophagien
L’une des raisons principales d’oppression thoracique après un repas est le reflux acide qui cause aussi des brûlures et de l’air dans l’estomac.
Il existe différentes raisons qui peuvent provoquer un reflux acide, comme :

  1. Sauter les repas, surtout le petit-déjeuner,
  2. Manger des aliments gras et frits,
  3. Dîner très tard, avant de dormir,
  4. Tabagisme,
  5. Alcool,
  6. Obésité,
  7. Troubles du système digestif,
  8. Stress, anxiété et autres émotions négatives,
  9. Grossesse,
  10. Dyspepsie (mauvaise digestion).

Les troubles de la digestion qui peuvent causer cette sensation d’oppression à la poitrine après les repas sont :

  1. Ulcère gastrique ou duodénal,
  2. Brûlures d’estomac,
  3. Cancer de l’estomac.

Indigestion
La sensation d’oppression à la poitrine après les repas peut être causée par l’excès de nourriture.
Quand une personne mange trop, cela cause une forte pression sur l’estomac et l’intestin.
La conséquence est une sensation de douleur à la poitrine ainsi que des maux de ventre.


Maladies de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un organe qui contient de la bile, liquide qui sert à l’absorption des lipides.
Si un excès de cholestérol est présent dans la vésicule biliaire, de petits cailloux appelés calculs biliaires peuvent se former.
Les calculs biliaires causent une forte douleur dans la région supérieure et inférieure de l’abdomen qui peut se propager à l’épaule et à l’omoplate.
La douleur augmente surtout après un repas copieux.
Parmi les autres symptômes de ce trouble, nous pouvons aussi citer des vomissements et des nausées.

Les troubles de la vésicule biliaire peuvent être causés par :

  1. Taux élevé de cholestérol,
  2. Obésité,
  3. Maladie de Crohn,
  4. Pilule contraceptive qui augmente le taux d’œstrogène.radiographie,thorax,poitrine

Arythmie
L’arythmie est un trouble qui cause un rythme cardiaque irrégulier.
Ce trouble, anormal, peut se présenter après les repas.
L’une des conséquences est une sensation d’oppression thoracique.


Douleur thoracique pendant la course

La douleur à la poitrine pendant la course peut être causée par la respiration irrégulière ou par l’effort des pectoraux.

 

Oppression précordiale
Le précordium est la partie de la paroi thoracique située à l’avant du cœur.
Ce trouble peut causer des douleurs au thorax chez les enfants et les jeunes. Il produit une forte douleur à la poitrine pendant l’inspiration et l’expiration (surtout en cas de respiration profonde).
Cette douleur ne dure que 2-3 secondes. Toutefois, dans quelques rares cas, elle peut durer environ une demi-heure.
Il n’existe pas de traitement parce que les causes sont inconnues.

Angine de poitrine
L’angine se manifeste quand l’apport de sang oxygéné au cœur n’est pas suffisant.
Pendant la course, les membres inférieurs consomment beaucoup d’oxygène et la réduction du flux de sang au cœur provoque une forte douleur à la poitrine.

Crise cardiaque
Certaines études démontrent que les coureurs de marathon présentent un risque accru de souffrir de troubles cardiaques parce que les sports d’endurance peuvent causer des modifications structurelles au cœur et aux grandes artères.
Une forte douleur à la poitrine pendant la course peut être le symptôme d’une crise cardiaque.
Le signe caractéristique d’un infarctus est la douleur sur le côté gauche du thorax qui se propage au bras, à l’épaule, au cou et jusqu’aux dents.
D’autres symptômes sont une transpiration excessive et des vertiges.

Climat froid
En hiver, l’augmentation du rythme respiratoire lors d’une course par exemple peut provoquer l’inhalation d’une quantité d’air froid trop importante dans les poumons et, par conséquent, une douleur à la poitrine.