Arthrose de la hanche

L’arthrose de la hanche ou coxarthrose est une maladie dégénérative de l’articulation entre le bassin et le fémur.

La tête du fémur est insérée dans une cavité appelée la cavité cotyloïde (acetabulum), composé de l’os iliaque, de l’ischion (ischium) et le pubis.
Le cartilage est un tissu blanchâtre, brillant et riche en eau qui sert à rendre les mouvements fluides et non douloureux, outre à réduire l’arthrite entre les os.

Arthrose de la hanche,cartilage,usure
Avec l’usure ou simplement avec le temps, le tissu cartilagineux s’amincie toujours plus, le corps humain répond avec des modifications de l’os :

  • la formation d’ostéophytes ou becs osseux dans le périmètre externe de l’articulation pour augmenter la surface en catct entre les os;
  • l’altération de la consistance osseuse car il y aura des zones presque vide et d’autres plus riches en calcium;

Lors du premier stade de la pathologie, le cartilage est encore présent mais est moins épais, dans les dernières phases, il disparaît complètement et les os “grattent” entre eux pendant les mouvements.
In questa situazione l’attrito tra le ossa provoca l’infiammazione articolare che è molto dolorosa e limita i movimenti perché si avverte ad ogni passo.
Cette maladie affecte principalement les personnes âgées, en particulier les femmes de plus de 50 ans et les hommes de plus de 65-70.
Elle affecte rarement les personnes de moins de 40 ans.
L’articulation de la hanche est une énarthrose enartrosi avec une grande liberté de mouvement, l’amplitude des mouvements permis est plus grande avec le genou plié et on arrive à :

  • flexion de 140-150°
  • extension de 20°
  • abduction de 80°
  • rotation externe de 90°
  • rotation interne 35-40°

Généralement, elle est bi-latérale, mais une des deux articulations est plus usées que l’autre.

 


Quelles sont les causes de la coxarthrose ?

Il n’existe pas une vraie et propre cause de la coxarthrose, mais il y a beaucoup de facteurs qui favorisent l’apparition de cette pathologie :

  • L’âge est sûrement l’aspect le plus important dont il faut tenir compte car chez les jeunes en bonne santé, elle est presque inexistante.
  • Les caractéristiques de l’articulation, en effet, la grande mobilité de la hanche la rend plus exposée à l’usure, en outre la charge corporelle augmente la pression entre les os.
  • L’hérédité est un autre facteur de risque car les patients qui souffrent d’arthrose ont au moins un des deux parents qui a le même problème.
  • L’obésité provoque une plus grande pression sur les articulations, en effet, généralement, les personnes entre 50 et 60 ans qui ont de l’arthrose à la hanche sont obèses.
  • Les activités physiques intenses ou les gros travaux manuels peuvent surcharger l’articulation et provoquer une usure précoce.   .
  • Les malformations anatomiques comme le genou en valgus ou en varus peuvent provoquer une mauvaise distribution du poids avec une plus grande surcharge dans certaines zones par rapport aux autres.
  • Une diminution des œstrogènes peut favoriser l’apparition de la maladie, ce qui explique pourquoi les femmes ménopausées développent plus facilement la coxarthrose.
  • Un fort traumatisme qui cause une fracture au niveau du cotyle (acetabulum) ou de la tête du fémur a pour conséquence : une période d’immobilité pendant laquelle le cartilage reçoit moins de nutriments et a une augmentation de la rigidité qui provoque une plus grande surcharge cartilagineux.

 

Rotation,interne,hanche
Test de rotation interne de la hanche

Symptôme de l’arthrose de la hanche

Le premier symptôme est la douleur à la hanche qui peut s’irradier de l’aine à l’aile antérieure interne de la cuisse jusqu’au genou.
Les douleurs se font sentir au début des mouvements, puis au fur et à mesure que l’articulation se réchauffe les symptômes diminuent et disparaissent quand on s’arrête.
Si on marche longtemps, il est possible qu’après environ 20-30, la douleur s’aggrave à nouveau, il arrive la même chose lorsqu’on reste debout pendant beaucoup de temps ou bien si on fait des efforts.
Dans les derniers stades de coxarthrose, la gêne se produit également sans rien faire et surtout la nuit.
Le patient a des difficultés à marcher et à rester en position assise correcte, en effet le sujet affecté par l’arthrose de la hanche s’assoie dans une position antalgique, en s’appuyant seulement sur la hanche saine.
Le sujet qui souffre d’arthrose ressent des douleurs en descendant les escaliers, en mettant les chaussures, en croisant les jambes, en se levant de la lunette des toilettes.
La douleur est très intense le matin, quand le patient vient de se lever du lit, mais elle devrait disparaître en une demi-heure environ.
Le patient qui souffre de coxarthrose prend des positions tordues pour ne pas avoir les symptômes, cette situation provoque une surcharge de la hanche et du bassin opposés, en plus, le sujet marche avec le dos incliné d’un côté.

 

Comment arrive-t-on au diagnostic de l’arthrose de la hanche ?

Le médecin doit contrôler les antécédents du patient et faire une visite médicale soignée pour comprendre la zone exacte de la douleur, les mouvements qui la provoque et à quels moments de la journée les symptômes se présentent.
Les tests les plus adaptés pour la coxarthrose prévoient la rotation passive interne de l’articulation et l’extension, c’est-à-dire porter le genou derrière le corps.
Si le patient souffre d’arthrose de la hanche, la mobilité et la force sont réduites à cause de la douleur qui peut devenir terrible.
L’examen instrumental le plus adapté pour identifier la coxarthrose est la radiographie qui montre l’amplitude de la fente articulaire, c’est-à-dire la distance entre le fémur et la cotyle (acetabulum) du bassin.
La radiographie met en évidence d’éventuelles autres modifications dans l’os comme la formation de:

  • ostéophytes;
  • épaississement de l’os spongieux sous-chondral;
  • raréfaction osseuse.

Diagnostique différenciel

Le médecin doit exclure les pathologies suivantes:

  • cruralgie,
  • pubalgie,
  • hernie a inguinale,
  • fracture de la hanche,
  • luxation de la hanche,
  • une déchirure musculaire du droit fémoral,
  • arthrite.

 

Quels sont les traitements pour l’arthrose à la hanche ?

Evaluation,hanche,douleur
Scanner de la hanche

Il y a beaucoup de traitements possibles pour la coxarthrose, selon le stade d’avancement.
Le médecin spécialisé auquel il faut se référer est le physiothérapeute ou l’orthopédiste, ce dernier est plus approprié car c’est le seul qui peut intervenir chirurgicalement.
Avec le temps, l’arthrose peut s’arrêter ou s’aggraver, la situation anatomique interne ne peut pas s’améliorer spontanément.
Le devoir de la médecine est de :

  • atténuer la douleur;
  • améliorer l’amplitude des mouvements de l’articulation;
  • permettre au patient de faire ses activités quotidiennes.

Si le cartilage est usé mais encore présent, le traitement est conservateur afin d’éviter ou ralentir le processus dégénératif, dans ce cas, il est opportun de changer le style de vie si celui-ci est responsable du problème.

  • un patient trop sédentaire devra commencer à faire une activité physique régulière;
  • ceux qui effectuent de lourds travaux devront passer à des fonctions plus légères ;
  • les obèses devront commencer un régime pour perdre du poids.

La physiothérapie aide à donner plus de mobilité au patient, atténue ou élimine la douleur, en outre, elle permet de reprendre les activités quotidiennes.
Quand le cartilage a été complètement usé et les os frottent les uns sur les autres, la seule solution est une intervention chirurgicale pour implanter une prothèse de hanche.

 

Physiothérapie et rééducation pour l’arthrose de la hanche

La physiothérapie est fondamentale pour les patients souffrant de ces problèmes afin de garantir de bons résultats.

Le traitement comprend :

  • Thérapie instrumentale comme la magnétothérapie, les ultrasons et la técar-thérapie qui pénètrent en profondeur dans l’articulation,
  • La mobilisation passive et active,
  • glace et chaleur,
  • Physio-kinésithérapie ou exercices de gymnastique pour améliorer la force, la flexibilité et l’équilibre,
  • Natation, vélo d’appartement ou vélo,
  • hydro-kinésithérapie,
  • béquille ou d’autres aides,
  • Compléments alimentaires (par exemple glucosamine et chondroïtine),
  • perte de poids,

Rotation externe,anche,testDans certains cas, il faut se rendre chez un podologue (pour avoir des semelles orthopédiques qui corrigent les défauts d’appui) ou chez un nutritioniste (pour aider à perdre du poids).

Certains sports sont contre-indiqués car ils peuvent aggraver les conditions de la hanche, par exemple la course à pied.

 

Médicaments et remèdes naturels

Les médicaments de premier choix pour l’arthrose de la hanche sont les AINS (anti-inflammatoire non stéroïdiens) qui servent à réduire la douleur et l’inflammation.

De nos jours, les complications gastro-intestinales dues à l’utilisation de ses médicaments se sont fortement réduites si on prend en même temps un protecteur gastrique, c’est-à-dire un inhibiteur de la pompe à protons (par exemple le misoprostol. En utilisant un inhibiteur sélectif de l’enzyme COX-2, plutôt que les autres AINS, les complications gastro-intestinales diminuent.

Parmi les remèdes naturels, il y a les infiltrations d’acide hyaluronique dans l’articulation.
Les piqûres s’effectuent sous guidage échographique car la hanche se trouve très en profondeur.

 

Chirurgie

Pour les cas les plus avancés d’arthrose de la hanche, quand les symptômes sont invalidants, les patients peuvent opter pour l’intervention chirurgicale? L’opération consiste en une intervention de substitution de l’articulation ou arthroscopie de la hanche. Le physiothérapeute ou le médecin soignant peut la prescrire si l’intervention est indiquée.
Dans ce cas, il faut se rendre chez un médecin orthopédiste pour une évaluation et un avis.

Parmi les dernières nouveautés, il y a la transplantation de facteur de croissance et de cellules souches (staminales) dans l’articulation.
Les plaquettes contiennent des facteurs de croissance qui peuvent être injectés dans la hanche.
Là, ils stimulent la production de cellules qui favorisent la réparation de l’articulation.
Le fonctionnement des cellules souches est le même, à savoir la formation de cellules qui permettent de réparer les dommages à la hanche (par exemple, les chondrocytes).

 

Prévention

Le régime alimentaire est fondamentale pour ne pas surcharger l’articulation, il faut avoir une alimentation légère et équilibrée pour réduire le poids corporel.