Douleur à la cheville droite ou gauche

La douleur à la cheville peut avoir beaucoup de causes possibles, parmi lesquelles : fracture de la malléole péronière ou tibiale, entorse, gonflement, tendinite du tendon d’Achille, bursite calcanéenne ou de lésions, et peut en outre être la conséquence d’arthrite ou d’une surcharge.
La cheville est formée par la partie distale du tibia et du péroné qui s’articulent avec un grand os du pied appelé astragale. La partie inférieure du tibia constitue la partie interne de la cheville, tandis que la partie inférieure du péroné forme la partie externe de la cheville.

Douleur à la cheville

 

Causes

Connaître la cause d’une douleur à la cheville rend possible le choix du traitement adapté.

 

Douleur à l’avant de la cheville

Si la douleur est à l’avant de la cheville (frontale) ou sur le cou-de-pied, il pourrait y avoir une blessure de la surface articulaire ou un conflit antérieur de la cheville.
Dans certains cas, on donne un coup de pied au sol par erreur alors que l’on voulait taper dans un ballon.

Ce traumatisme peut causer un étirement des tendons de la cheville au niveau du cou-de-pied, une subluxation de l’astragale avec une contusion  avec gonflement de la cheville et du pied.
Le conflit antérieur de cheville est un problème causé par la croissance de l’os de l’astragale vers le haut qui bloque le mouvement de flexion dorsale du pied.
Cela peut être dû également à une luxation partielle du tibia avant qui interfère avec le mouvement.
Le conflit par éperon osseux est assez fréquent chez les athlètes, surtout chez ceux qui pratiquent le football, le rugby et le basketball.
Ces patients ressentent généralement une douleur lors de la marche et de la course et lorsqu’ils sautent.
Souvent, la douleur en montant et en descendant les escaliers outre la marche sur un sol inégal.

La douleur peut augmente quand on commence à courir, ma se on continue à pratiquer cette activité et que la cheville s’échauffe, alors la douleur peut diminuer, voire même passer.
La douleur augmente en courant en montée, en montant les escaliers ou en s’agenouillant sur la pointe des pieds car ces activités comportent la flexion dorsale du pied.
D’autres symptômes avec un problème à la partie avant de la cheville sont : gonflement, rigidité et faiblesse.
Si le conflit est sur le côté interne de la cheville, la douleur devrait se faire sentir sur le côté péronier latéral.
.
Douleur antérieure au niveau du tibia
La douleur à la partie inférieure du tibia, à l’avant de la jambe peut être provoquée par différentes causes.
Les symptômes des différentes pathologies comprennent douleur et inflammation sur le tiers inférieur du tibia.
La périostite est l’inflammation du périoste (revêtement externe) de l’os, la plus fréquente de toute est au tibia.
I sintomi sono dolore quando si appoggia il piede e si cammina, nei casi più gravi il fastidio è costante e anche notturno, ma il piede non si gonfia.

 

Douleur dans la partie externe de la cheville

La douleur du côté latéral externe peut être causée par une synovite (inflammation de l’articulation), par une entorse récente, par la rupture du tendon péronière ou par une fracture occulte.

 

Entorse à la cheville
Une entorse à la cheville est probablement la blessure sportive la plus fréquente qui provoque des douleurs à l’articulation.
Après la première entorse à la cheville, il est fort probable d’avoir des récidives.
Les enfants peuvent aussi se faire une entorse en courant.
L’entorse à la cheville est une luxation partielle de l’astragale (os supérieur du pied) par rapport au tibia et au péroné et est causé par un mouvement brusque de rotation.

Les symptômes varient selon la gravité, si le traumatisme est léger, il ne pourrait y avoir qu’une douleur derrière et sous la malléole externe ainsi qu’une limitation articulaire pour certains mouvements.
Si l’entorse est grave, elle provoque un gonflement important à la cheville, des hématomes, une impossibilité d’appuyer le pied, des douleurs et une limitation fonctionnelle dans tous les mouvements de la cheville.
Marcher sur la pointe des pieds ou sur le bord externe du pied devient très difficile.
L’inflammation des tissus cause également une limitatio de mouvement et on boite.
Le traitement pendant la phase aigue prévoit de la glace et surtout l’élévation du pied pour le faire dégonfler.
Au début, l’unique activité permise est la natation.
Après les premiers jours, le meilleur traitement est les manipulations de l’articulation pour réaligner les os et supprimer le blocage articulaire.
Parmi les remèdes naturels, il y a le bandage avec l’oxyde de zinc, la pommade à l’arnica et le gel à l’aloe vera. Pour éviter les récidives, la rééducation proprioceptive est importante car elle est constituée par des exercices pour l’équilibre. de Tra i rimedi naturali ci sono il bendaggio con l’ossido di zinco, la crema all’arnica e il gel di aloe vera.
Per evitare le recidive è importante la rieducazione propriocettiva che consiste in esercizi per l’equilibrio.

Fracture de la malléole latérale

Fracture,tibia,malléoleLa fracture de la malléole peronière (la protubérance osseuse externe de la cheville) est habituellement provoquée par des forces traumtiques (par exemple la chute d’en hauteur) ou bien par une forte distortion de la cheville.
Les symptômes sont : douleur significative sue le côté externe de la cheville (particulièrement quand on appuie le poids sur ce pied), gonflement et engourdissement lorsqu’on touche la région de l’os touchée.
Les mouvements sont limités jusqu’à ce que le cal osseux se forme, pour récupérer, la physiothérapie et la rééducation sont nécessaires.

Douleur aux nerfs de la cheville
S’il n’y a pas eu de traumatisme, la gêne constante sur le côté externe de la cheville peut être causée par le syndrome du sciatique poplité externe ou par une hernie discale lombaire qui provoque une sciatique.
Selon la gravité de l’inflammation du nerf, la douleur peut être lancinante ou similaire à une brûlure et peut limiter les activités normales de la vie quotidienne.
On peut avoir également des fourmillements aux orteils et sur la partie externe du pied.

La synovite de la cheville peut provoquer des douleurs antéro-externe à la cheville, elle se trouve juste devant la malléole péronière.
Habituellement, la douleur est pire pendant des activités telles que monter les escaliers, marcher et courir, à l’inverse elle est soulagée par le repos.
La cheville est enflée et le mouvement de l’articulation est limitée.
La grossesse peut être une autre cause d’oedème commune (gonflement) de la cheville.

La rupture du tendon du long péronier peut provoquer une instabilité de l’articulation.
Souvent, une personne avec une rupture du tendon du long péronier se présente avec un gonflement le long du tendon et ensuite avec des douleurs persistantes dans le côté externe de la cheville.
La douleur s’accentue avec l’activité, surtout en marchant sur des terrains irréguliers ou en appuyant le bord externe du pied.
Le ski est une cause fréquente de luxation du tendon péronier. Cela peut également se produire lors d’une entorse à la cheville.
Le patient a souvent une sensation de choc au moment de l’accident.
Il y a des douleurs et un gonflement de la cheville dans la partie postérieure et latérale, derrière la malléole latérale.
S’il y a des épisodes répétitifs de luxation, on aura une sensation de choc.
Les symptômes sont aggravés en se promenant sur des terrains irréguliers ou après une marche sur le bord externe du pied.

La tendinite des péroniers est l’inflammation et la dégénération des tenons sur le côté externe de la cheville.
On l’observe souvent après une entorse ou bien elle est due à la posture du pied en supination.
Les symptômes sont la douleur en appuyant et en allongeant le tendon, en outre, on ressent de la gêne lorsqu’on essaie de marcher sur le bord externe du pied.
Le traitement le plus adapté est la correction de la posture et la physiothérapie manuelle post-entorse.

La fracture du processus latéral du talus (astragale) est également appelée la fracture du snowborder.
Le patient se présente avec une douleur localisée, un gonflement et des bleus devant la malléole latérale.
On ressent un engourdissement autour de la malléole du péroné.
Souvent, les radiographies ne montrent pas la fracture et elle est diagnostiquée tardivement.
Le patient développe une douleur chronique sue le côté externe de la cheville.

fracture,péroné,douleur
Douleur postérieure à la cheville

Les douleurs à l’arrière de la cheville sont assez fréquentes et peuvent être causées par une tendinite, une bursite, une fracture ou un problème de circulation sanguine.
La tendinite d’Achille est un trouble de surcharge, qui provoque des douleurs et une inflammation derrière la cheville.
Les symptômes sont : rougeur et épaississement du tendon d’Achille, limitation du mouvement de flexion dorsale, douleur à la palpation et lors de l’étirement du tendon, gêne lors de la contraction du mollet.
dans les cas les plus graves, la douleur survient aussi en pédalant en vélo.
La tendinopathie d’Achille comprend également la dégénérescence du tendon (tendinose) et l’inflammation de la gaine qui entoure le tendon (tendovaginite).
Avec le temps, la tendinite d’Achille peut provoquer la formation de calcification douloureuse au niveau de l’insertion sur le talon.
La dégénérescence du tendon peut causer une lésion du tendon d’Achille partielle ou complète même sens brusques étirements.
Le programme de traitement comprend la rééducation, parmi lesquels la thérapie laser, le k- taping, les massages sportifs, les étirements et les exercices de renforcement.

 

Douleur au mollet

Une blessure au mollet est une déchirure d’un des muscles de la partie postérieure de la jambe, généralement du muscle jumeau.
La rupture du mollet est classifiée en trois catégories: 1er, 2ème et 3ème degré, en fonction de la gravité.
On contrôle les symptômes pour décider le traitement et les exercices qui servent à aider la rééducation après une déchire du mollet.

L’examen de diagnostic le plus approprié est l’écographie.
Une thrombose veineuse profonde ou TVP est un trouble de la circulation sanguine qui consiste en la formation d’un caillot de sang dans une veine. Le TVP est une cause rare de douleur au mollet, mais il est un danger grave pour la vie, il faut donc être toujours très prudent lorsque on ressent une douleur dans le mollet, surtout si elle est présente même à l’arrêt.

Elle est plus fréquente dans les jambes, surtout après une période d’inactivité, comme rester assis pendant un vol intercontinental, mais elle peut aussi être causée par certains médicaments tels que la pilule contraceptive.
Les symptômes sont des douleurs constantes dans les muscles du mollet avec engourdissement et un gonflement dans un point profond du muscle.

 

Bursite (ou hygroma)

Une bourse est un petit sac de liquide situé au niveau des articulations entre un tendon et l’os. Son but est de lubrifier le tendon et de permettre un libre mouvement.
La bursite est l’inflammation de la bourse qui se remplit de liquide, provoquant la douleur.
La bursite du tendon d’Achille provoque un gonflement de la cheville derrière le talon, sur la partie postérieure externe.
Ce trouble est également connu comme bursite calcanéenne.
La douleur se ressent en marchant parce que le talon frotte contre la chaussure, mais surtout elle se ressent en faisant de la couse à pied parce que l’irritation est plus grande.

 Maladie,syndrome,Haglund,bursite,calcanéenne
Maladie ou syndrome de Haglund et bursite calcanéenne

La maladie(ou syndrome) de Haglund est une déformation du talon qui consiste en la formation d’une protubérance osseuse visible à l’arrière du talon.
Le frottement continuel avec la chaussure peut provoquer une bursite calcanéenne.

Les fractures du talon o calcanéum sont des lésions très invalidantes parce quelles empêchent d’appuyer le pied par terre.
Elles se rencontrent souvent lors de collisions avec beaucoup d’énergie, comme par exemple une chute ou un accident de voiture. C’est pour cette raison que les fractures du calcanéum sont souvent graves et peuvent causer des problèmes à long terme.

Les signes et les symptômes sont:

  • Douleur
  • hématome
  • Gonflement
  • Déformation du talon
  • Le patient ne réussit pas à charger le poids du corps sur le talon
  • Difficulté à marcher

Dans certaines petites fractures du calcanéum, la douleur n’est pas suffisante pour empêcher la marche, mais, généralement, on boite.
Traitement non chirurgical
Si les fragments d’os cassé ne se sont pas déplacés pendant le traumatisme, il pourrait ne pas être nécessaire de procéder à une opération chirurgicale. Une atelle o un autre tipe d’immobilisation doivent être appliquer au pied et à la cheville.

Traitement chirurgical
Si les os sont sortis de leur place (fracture déplacée), il pourrait être nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale.
Douleur dans la partie interne de a cheville
Les causes les plus fréquentes sont la fracture de la malléole tibiale, la tendinite du tibial postérieur e l’entorse où la cheville va vers l’intérieur.
Fracture à la malléole interne
La fracture de la malléole médiale est la rupture de la protubérance osseuse de la partie interne de la cheville. Généralement, elle est provoquée par des forces traumatiques, par exemple la chute de hauteur ou lorsqu’on appuie mal le pied et que la cheville se tord.
On ressent une forte douleur à l’intérieur de la cheville près de la malléole (particulièrement quand on marche sur la jambe cassée), on ressent également une gêne lorsque l’on appuie sur la zone de l’os touchée, il y a un gonflement de la cheville et du pied.
La tendinite du tibial postérieur provoque de fortes douleurs à la cheville sur le côté interne de l’articulation, surtout à froid.
La cause peut être un traumatisme ou bien un mauvais alignement du pied : le pied plat ou valgus de la cheville.
Les symptômes se ressentent en appuyant sur le tendon, en mettant en extension ou en contractant le muscle tibial postérieur.

 

Douleur diffuse

Arthrite
L’arthrite ne provoque pas souvent de douleurs à la cheville, cette articulation est beaucoup moins touchée comparativement aux autres.
L’inflammation de l’articulation de la cheville est plus fréquente chez les patients atteints de goutte, d’arthrite rhumatoïde ou de psoriasis et plus rarement ceux atteints d’’arthrose.
La souffrance de l’articulation de la cheville est rare, en effet en Italie chaque année, des milliers d’opérations de prothèses aux genoux ou aux hanches sont pratiquées, alors que, pour la cheville, il y en a moins d’une centaine.

L’arthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune qui provoque une inflammation chronique et des douleurs dans de nombreuses articulations.
La goutte est une forme d’arthrite, caractérisée par des niveaux élevés d’acide urique qui s’accumule dans l’articulation.
Le traitement peut consister en un traitement pharmacologique composé de médicaments anti-inflammatoires (par exemple le voltarène ou le brufen) ou par un traitement par la chaleur.

Fracture,pott,tibia,péroné,douleur,inflammation,cal,entorseFracture de Pott

La fracture d’une ou plusieurs protubérances osseuses situées sur les côtés de la cheville (par exemple la malléole médiale et latérale) est généralement provoquée par un traumatisme comme l’atterrissage du haut ou une entorse.
Les symptômes sont la douleur (particulièrement avec l’appui du poids), le gonflement, et parfois une déformation et un engourdissement lors de pression sur la zone lésée.
Pour faire le diagnostic d’une fracture, on effectue une radiographie et plus rarement un scanner ou une Résonnance magnétique.