Périarthrite de l’épaule

La douleur à l’épaule peut être provoquée par des inflammations ou des lésions des muscles, des tendons, des os, des ligaments et des nerfs, mais elle peut aussi être provoquée par les organes du thorax et de l’abdomen.

La plupart des personne pensent que l’épaule se trouve dans la zone entre le cou et la partie supérieure du bras, cependant la douleur à l’épaule se ressent dans la partie supérieure du bras et peut se diffuser vers le bras.


La douleur qui provient du cou est normalement ressentie dans la zone entre l’épaule et la colonne cervicale.

épaule, douleur, lésion, inflammation
Exercice pour la réhabilitation de l’épaule

La douleur derrière l’omoplate peut provenir de la colonne vertébrale thoracique ou de l’omoplate.

 

Moment d’apparition de la douleur :

 Douleur constante 

La plupart des troubles de l’épaule provoquent plus de problèmes avec le mouvement. Des déchirures et des tendinites de la coiffe des rotateurs (supra-épineux, sous-épineux, sous-scapulaire et petit rond) sont plus douloureuses en faisant des activités comme lever le bras ou lancer une balle.
La douleur constante est rare pour les personnes qui souffrent de ces pathologies. L’épaule gelée ou capsulite rétractile peut causer une douleur constante, mais normalement elle fest plus douloureuse quand on met la main derrière le dos ou sur la tête.
D’autre part certaines pathologies provoquent, abstraction faite du mouvement, une douleur constante  : l’inflammation des nerfs du cou, l’arthrite et le syndrome du défilé thoracique.

 

Douleur nocturne

C’est typique des troubles de la coiffe des rotateurs. Les patients avec une lésion ou une tendinite de la coiffe des rotateurs peuvent être réveillés pendant la nuit ou ils ont des difficultés à s’endormir à cause de la douleur à l’épaule.

La douleur nocturne à l’épaule est un trouble fréquent qui touche des millions de personnes chaque année. Quand un individu souffre de tendinite de la coiffe des rotateurs, il parle d’une douleur dans les premières heures de sommeil. Cette gêne provoque fréquemment des troubles de sommeil chez le patient.
Pour le sujet touché, la douleur nocturne à l’épaule est importante car elle interfère avec le repos et ne permet pas d’avoir un sommeil réparateur.
En général, le corps se soigne et active les processus de guérison pendant la nuit, mais quand le corps souffre de troubles de la coiffe des rotateurs, cela augmente les dommages au tendon du supra-épineux.
Le patient ne ressent pas souvent de douleur pendant la journée, car l’épaule est dans une position verticale quand il est debout ou assis.
Pendant la journée, le tronc est dans une position verticale et le poids du bras exerce une traction sur les épaules en élargissant l’espace entre l’acromion et la tête de l’humérus. De cette manière, la pression sur la bourse et sur les tendons de l’articulation diminue et la circulation sanguine réussit à arriver aux tendons sans obstacles.
La nuit le corps est horizontal et la gravité n’exerce pas de force de traction, la douleur revient donc car la partie supérieure du bras pince le tendon du supra-épineux en entravant le flux sanguin.
Ce manque d’oxygène et de sang artériel provoque une inflammation du supra-épineux et cela cause une douleur nocturne à l’épaule.
C’est un problème pour de nombreuses raisons, principalement car on instaure un cercle vicieux, vu que les personnes dorment en position horizontale.
Généralement, si quelqu’un dort avec le coude sous l’oreiller ou loin du tronc, la situation peut s’aggraver car la plus grande tubérosité de l’humérus pousse encore plus le supra-épineux contre le ligament coraco-acromial.

 

limitation, mouvement, élévation, flexion, épaule
Limitation des mouvements d’élévation

Limitation de mouvements

 La mobilité de l’épaule peut être limitée pour de nombresuses pathologies mais de manières différentes. En général, on parle d’amplitude active de mouvement (celui que le patient peut faire tout seul) et d’amplitude passive de mouvement (le niveau atteint avec l’aide du kinésithérapeute).
Une limitation de la mobilité active est généralement dû à un problème de la coiffe des rotateurs. Dans cette situation, le muscle ne travaille pas de manière appropriée, on sent donc l’épaule raide, mais si quelqu’un lève le bras du patient, l’épaule bouge normalement.
La perte d’amplitude du mouvement passif se produit en cas d’épaule gelée et d’arthrite.
L’épaule gelée est caractérisée par une accumulation du tissu cicatriciel autour de l’épaule qui cause une perte de mobilité, même si quelqu’un d’autre essaie de la bouger.
L’arthrite de l’épaule peut provoquer des calcifications et une érosion du cartilage qui peuvent limiter l’amplitude de mouvement.

 

Faiblesse

 Vu que l’épaule est entourée de 17 muscles, ils existent de nombreuses pathologies qui peuvent limiter la force.
Il y a quatre muscles dans la « coiffe des rotateurs » qui sont fondamentaux pour le mouvement de l’articulation. Ces muscles ne sont pas les grands grands qui sont utilisés pour soulever des objets lourds, mais ils sont fondamentaux pour le fonctionnement normal de l’épaule et les troubles de la coiffe des rotateurs limitent de façon significative la force de l’épaule.
Le médecin peut isoler chaque muscle de la coiffe des rotateurs avec des tests spécifiques pour comprendre l’origine du problème.
Parfois les muscles de la coiffe des rotateurs ne fonctionnent pas de façon normale à cause d’une inflammation, d’autres fois car ils sont lésés ou déchirés.

 

Instabilité

 En cas d’épaule instable, la sensation est celle d’un bras qui est en train de se détacher de l’articulation. Après une luxation de l’épaule, les ligaments qui tiennent la tête de l’humérus dans sa position pourraient être abîmés et on ressent souvent cette sensation de détachement pendant de nombreux mois.
D’autres personnes ont des ligaments détendus qui provoquent une épaule instable chronique appelée instabilité multidirectionnelle. Ce trouble est appelé subluxation et touche les jeunes femmes et les athlètes qui ne sentent pas l’épaule stable dans sa position.

 

Crépitements articulaires ou craquement

 Les bruits de l’épaule tendent à se produire à cause d’un trouble sous-jacent.
Les troubles de la lèvre (ou circine) glénoïdale ou du tendon du biceps peuvent provoquer une sensation d’épaule qui saute.
Quand le tendon du biceps est instable, il peut se déplacer de son site anatomique en provoquant une sensation de craquement.
Le circine de l’épaule est un bracelet de cartilage qui rend la cavité de l’épaule dans laquelle on s’insère le bras plus profonde.
Les lésions du circine peuvent rendre l’épaule instable en causant un click pendant les mouvements.
L’arthrite peut provoquer une usure du cartilage de l’articulation de l’épaule.
Si les surfaces articulaires ont un cartilage usé, les os glissent l’un contre l’autre en causant un bruit appelé crépitement.

 

Douleur lancinante à l’épaule

De nombresues activités quotidiennes impliquent des muscles de l’articulation de l’épaule, directement ou indirectement. Donc, à cause d’un usage excessif une forte douleur peut se produire, mais il y a aussi d’autres causes.

 

Distraction ou déchirure musculaire

Parfois, les muscles de l’épaule peuvent être bléssés à cause d’un programme d’entraînement extrêmement dur.
Un muscle peut se déchirer car on fait un mouvement violent qui provoque une forte pression sur une partie délicate du muscle.
Quand le muscle subit une déchirure, elle cause une douleur lancinante quand on cherche à le bouger. Pour éviter cette douleur, il vaut mieux faire un échauffement adéquat avant l’entraînement.

 

Accident de la coiffe des rotateurs

La douleur à l’épaule peut être aussi causée par un accident à la coiffe des rotateurs. La coiffe des rotateurs est une structure composée par des muscles et des tendons qui aident à maintenir l’épaule dans son site.
Une lésion peut être provoquée par un entraînement excessif, un mouvement répétitif erroné ou un fort traumatisme à l’épaule comme une chute ou un accident.
Les sports qui sont dangereux pour l’épaule sont : tennis, volley-ball, football américain, judo, lancer de poids et javelot.

kinésio, taping, douleur, contracture, gonflement
Kinésio taping pour les contractures et le gonflement

Kinésio taping pour les contractures, les inflammations, les contusions et les œdèmes à l’épaule
Action : décontractante-drainante.
Forme : deux bandes en forme d’éventail.
Longueur : 25 cm.
Appliquez l’éventail avant en étendant le bras vers l’arrière, l’évantail arrière en portant le bras vers l’avant. Éviter les proéminences osseuses comme l’acromion de l’omoplate.

 

Douleur post-intervention

La douleur postopératoire de l’épaule varie selon la chirurgie subie.
En cas d’acromion-plastique, d’instabilité de l’épaule et de reconstruction de la coiffe des rotateurs, la douleur passe graduellement en 6 mois environ. Une gêne peut rester dans certaines situations même après cette période de convalescence.

 

Douleur en respirant profondément

Si on ressent une douleur à l’épaule quand on respire profondément ou quand on tousse ou qu’on éternue, il est probable que la cause soit dorsale.