Luxation de l’épaule

Qu’est-ce qu’une luxation de l’épaule ?

Si l’épaule est poussée violemment vers le haut et en arrière, elle peut quitter sa région anatomique. Cette blessure est douloureuse et débilitante.

La force nécessaire est celle d’une chute ou d’un traumatisme avec une autre personne ou d’une chose (peut se produire pendant les activités sportives).

test, épaule luxée, lésion de la coiffe des rotateurs, limitation fonctionnelle, inflammation, douleur, symptômes, le mal, la physiothérapie et rééducation, œdème, gonflement, bloc, lever le bras,
Test de rotation externe de l’épaule

La plupart des luxations de l’épaule portent le bras dans la partie antérieure et inférieure de l’épaule, favorisée par la formation anatomique de l’articulation. Les os de l’épaule sont l’omoplate et les portions de sphères sur l’extrémité supérieure du bras (tête humérale). La cavité de l’omoplate est assez superficielle, mais un bord du cartilage la rend plus profonde. L’articulation est soutenue de tous les côtés par les ligaments, par la capsule articulaire et le tout est recouvert par les muscles de la coiffe des rotateurs. La coiffe des rotateurs est constituée de quatre tendons des muscles qui proviennent de l’omoplate et se terminent sur l’humérus, dans sa partie supérieure. Ceux-ci renforcent le haut de l’articulation de l’épaule dans la partie antérieure et postérieure,  mais le point faible de la coiffe des rotateurs est la partie antérieure et inférieure.


La subluxation se réfère à un déplacement partiel du bras. Une subluxation se produit lorsque les deux surfaces articulaires ont perdu leur contact normal. La subluxation à 50% signifie que les surfaces articulaires opposées ont perdu la moitié de leur contact et l’articulation est partiellement disloquée. Une luxation correspond à une subluxation à 100%.

 

Causes de la luxation de l’épaule

L’articulation de l’épaule, et celle qui se disloque le  plus fréquemment. Le mouvement du bras n’est pas bloqué par d’autres os, de cette manière, il a la possibilité de se déplacer dans toutes les directions, mais est moins stable que les autres articulations.
Le bras peut « sortir » en avant, en arrière ou vers le bas, complètement ou partiellement. De plus, les ligaments qui relient les os de l’épaule peuvent subir une distorsion ou se déchirer, ce qui complique la luxation.

Lorsque l’épaule reçoit un coup fort, comme un traumatisme soudain, le bras sort de son axe (luxation). La rotation excessive du bras peut provoquer le détachement de la tête de l’humérus de la glène (la cavité de l’omoplate).
La luxation partielle ou subluxation se produit lorsque l’humérus n’est que partiellement relié à l’épaule.

luxation, épaule, antérieure, postérieure, ligaments, laxité, type, douleur, fracture, blessure
luxation de l’épaule, antérieure ou postérieure<br,> Alila / bigstockphoto.com

Une luxation de l’épaule peut être causée par:

  •   une blessure sportive, c’est une blessure fréquente dans les sports de contact, comme le football, le hockey et dans les sports où l’on peut tomber, comme par exemple  le ski, la gymnastique et le volley-ball.
  •   Un traumatisme non lié au sport. Un fort coup à l’épaule lors d’un accident de voiture est une cause fréquente de sortie de l’épaule.
  •   Une chute. La luxation peut se produire lors d’une chute, comme par exemple d’une échelle ou en trébuchant sur un objet.

Facteurs de risque

Certains facteurs jouent un rôle important dans la possibilité de subir une luxation de l’épaule. Sont plus susceptibles de subir une luxation de l’épaule :

  •  Les hommes, la fréquence de la luxation de l’épaule est plus élevé chez les hommes que chez les femmes.
  • Qui est âgé entre 20 et 30 ans. Les personnes de cet âge pratiquent souvent un sport, cela peut augmenter le risque de blessure.

 

Les signes et symptômes de la luxation de l’épaule

tomographie axiale assistée par ordinateur, clavicule, humérus, luxation, épaule, omoplate, lésion, os, glissement, douleur, mal, symptômes, causes, limitation fonctionnelle, inflammation, personnes âgées, vélo, moto, effort, chute, traumatisme, maison, gonflement, œdème.
Tac d’un patient avec une luxation de l’épaule, l’humérus est sorti de la glène et est en dessous de sa région anatomique.
  • Un épaulement visiblement déformée ,
  • Gonflement,
  • Ecchymoses,
  • douleur intense,
  • Incapacité de bouger le bras.
  • La luxation de l’épaule peut également provoquer un engourdissement, une faiblesse ou des picotements dans la région touchée, mais aussi dans le cou ou le long du bras.
  • Les muscles de l’épaule peuvent avoir des  spasmes à cause du traumatisme, souvent ils augmentent l’intensité de la douleur.

Quand doit-on consulter le médecin? Il peut être difficile de distinguer une fracture  de l’humérus d’une luxation.
Si l’épaule de l’enfant semble être disloquée, il faut immédiatement appeler les urgences.


Que faire en attendant l’arrivée du médecin des urgences en cas de luxation de l’épaule :

Ne pas bouger l’articulation. Mettre une attelle ou un bandage à  l’épaule suivant son emplacement actuel. Ne pas essayer de déplacer l’épaule ou de la remettre en place. Cela peut causer des dommages à l’articulation, aux muscles qui l’entourent, aux ligaments, aux nerfs et aux vaisseaux sanguins.
Appliquez de la glace sur l’articulation touchée. La glace peut aider à réduire la douleur et le gonflement ralentissant l’hémorragie interne et l’accumulation de fluides dans et hors de l’articulation de l’épaule.

 

Complications de la luxation de l’épaule

Les complications d’une luxation de l’épaule sont les suivantes:

  • la déchirure des muscles, des ligaments et des tendons qui renforcent l’articulation de l’épaule.
  • Les lésions nerveuses ou des vaisseaux sanguins dans ou autour de l’articulation de l’épaule.
  • Possibilité d’une nouvelle blessure (instabilité de l’épaule) s’il s’agit d’une luxation graves  ou de luxations répétées.
  • Si les ligaments ou des tendons de l’épaule ont été étirés ou déchirés, ou si les nerf ou vaisseaux qui l’entourent l’articulation de l’épaule, ont été endommagés,  une opération chirurgicale pourrait être nécessaire pour réparer ces tissus

 

Examens et tests pour la luxation de l’épaule

luxation de l'épaule, coiffe des rotateurs blessée, limitation fonctionnelle, inflammation, douleur, symptômes, mal, physiothérapie et rééducation, œdème, gonflement, bloc, lever le
Exercice avec un bâton pour luxation de l’épaule

Après avoir vérifié l’anamnèse (quand le traumatisme a eu lieu, comment cela s’est produit, s’il ya des problèmes de santé graves ou d’autres blessures), le médecin effectue une brève visite générale et un examen détaillé de l’épaule touchée.
Le muscle deltoïde (muscle rond qui couvre l’articulation de l’épaule) est presque plat sur le côté affecté.
Tout mouvement du bras provoque une douleur à l’épaule.
En général, les pulsations ( pulsations  artérielles ), la sensibilité et les mouvements de la main sont normaux.

Une lésion des nerfs,  vaisseaux sanguins,  ligaments,  tendons et  muscles peut se vérifier. Ces blessures peuvent être difficiles à diagnostiquer parce que le patient est incapable de bouger à cause de la luxation.

Une radiographie de l’épaule est l’examen le plus utile pour diagnostiquer une luxation de l’épaule. Ce test est utilisé pour vérifier l’écart de l’articulation et de contrôler  d’autres blessures telles qu‘une fracture de l’humérus ou une déchirure des ligaments reliant la clavicule à l’omoplate.

 

Réhabilitation pour la luxation de l’épaule

Auto-traitement pour la luxation de l’épaule

Si une bande n’est pas disponible, il faut en créer une en attachant une serviette à la forme de cercle.

physiothérapie,réhabilitation,fracture,humérus,épaule,douleur,mouvement
Réhabilitation après une luxation de l’épaule, récupération du mouvement

Un coussin positionné entre le bras et l’abdomen peut aider à soutenir l’épaule luxée. Il vaut mieux aller chez le médecin avec l’estomac vide, il faut éviter de manger avant d’aller aux urgences.

 

Médicaments pour la luxation de l’épaule

 Le traitement est différent sur la base d’autres pathologies ou lésions présentes :

Il faut effectuer la réduction, c’est-à-dire que le médecin doit essayer certaines manœuvres douces pour remettre l’épaule dans sa position correcte.
Selon l’intensité de la douleur et du gonflement, il pourrait être nécessaire un myorelaxant ou un sédatif, rarement on prend un anesthétique général avant de régler le bras.
Quand les os de l’épaule sont dans leur position, la douleur devrait s’améliorer presque immédiatement.

Chirurgie pour la luxation de l’épaule, si les muscles sont faibles ou les ligaments sont laxistes, on peut avoir une instabilité de l’épaule et des luxations récurrentes, malgré un programme adéquat de réhabilitation et de renforcement. Dans ce cas une intervention chirurgicale pourrait être nécessaire. Il est rare de se soumettre à une intervention parce que les nerfs ou les vaisseaux sanguins ont été abîmés pendant une luxation.

Immobilisation, le médecin peut immobiliser l’épaule avec une attelle spéciale ou un bandage de Desault pour une période de temps qui va de quelques jours à trois semaines. Cette période de temps dépend de la gravité de la luxation et si l’attelle est appliquée tout de suite après le traumatisme.

Le médecin peut prescrire un analgésique ou un myorelaxant pour atténuer la douleur pendant que l’épaule guérit.
Après avoir enlevé l’attelle de l’épaule ou le bandage, on commence un programme de réhabilitation graduelle pour rétablir l’amplitude de mouvement, la stabilité de l’articulation de l’épaule et la force des muscles de la coiffe des rotateurs. Si on subit une luxation simple de l’épaule sans dommages nerveux ou aux tissus adjacents, l’articulation de l’épaule peut redevenir comme avant. Il faut éviter de reprendre l’activité physique tout de suite après le traumatisme car on risque de la disloquer à nouveau.

 

Suivi post luxation de l’épaule (contrôle clinique)

 Le patient devrait faire une visite chez un orthopédiste pour un contrôle dans quelques jours du traumatisme.
Le médecin peut changer les médicaments pour soulager la douleur, en outre il doit contrôler si la position de l’articulation a été maintenue.
Le spécialiste doit examiner de nouveau les lésions sur les autres structures abîmées par le traumatisme. Après une période d’immobilisation (normalement deux semaines), lentement et graduellement, le kinésithérapeute fait un cycle de séances de mobilisation passive pour augmenter l’amplitude du mouvement (ROM) de l’épaule.
Cela aide à préserver le mouvement naturel et à diminuer le risque d’une luxation récurrente.
Quand on obtient de bons progrès dans la gamme de mouvement, il faut commencer un programme d’exercices de renforcement pour aider le patient à retourner à une normale vie quotidienne.

 

Changer le style de vie après une luxation de l’épaule

Si on essaie ces remèdes, on favorise la guérison et on soulage les symptômes :

  • Tenir l’épaule au repos. Ne répétez pas l’action qui a causée la luxation de l’épaule et cherchez d’éviter des mouvements douloureux. On doit limiter les soulèvements des poids et les activités qui nécessitent de travailler au-dessous de la tête, jusqu’au moment où l’épaule ne va pas mieux ;
  • Il faut mettre de la glace. Tenir la glace sur l’épaule aide à réduire l’inflammation et la douleur. Mettez un enveloppement froid pour 15/20 minutes à la fois, le matin, l’après-midi et le soir pour les premiers 2 jours. Après environ deux ou trois jours, quand la douleur et l’inflammation se sont améliorées, les enveloppements chauds aident à relâcher les muscles contractés et douloureux ;
  • Les analgésiques en vente libre comme l’aspirine, l’ibuprofène (brufen), le naproxène (alevetabs) ou l’acétaminophène (Doliprane et des autres) peuvent aider à soulager la douleur. Suivez les indications et arrêtez de prendre des médicaments quand la douleur diminue ;
  • Il faut récupérer la gamme du mouvement de l’épaule. Après un ou deux jours, il faut effectuer des exercices doux comme indiqué par le médecin ou le kinésithérapeute pour aider à maintenir l’amplitude du mouvement de l’épaule. La totale inactivité cause une forte raideur articulaire et une atrophie musculaire (faiblesse).

 

renforcement, épaule, dépresseurs, humérus, dorsal, rond, élastique
Exercice de renforcement des muscles de l’épaule avec un élastique

Une fois que la luxation guérit et on récupère le mouvement de l’épaule, continuez le programme d’exercices. Il est fondamental de continuer avec le renforcement quotidien des muscles de l’épaule qui sert pour prévenir une récidive de la luxation.
Les muscles qui stabilisent l’humérus dans la glène humérale sont ceux de la coiffe des rotateurs : supra-épineux, sous-épineux, petit rond et sous-scapulaire.
Le renforcement doit être centré sur ces muscles, mais il ne doit pas négliger les stabilisateurs verticaux, soit le biceps, le triceps et le deltoïde. On conseille des exercices de rotation interne et externe de l’épaule avec les élastiques, outre les flexions et les extensions du bras étendu avec des poids ou avec un bracelet lesté pour les chevilles. Le médecin ou le kinésithérapeute peuvent aider à planifier un programme adéquat d’exercices à effectuer régulièrement.

 

Résultats après le traitement pour la luxation de l’épaule

 Suivre les conseils du médecin est fondamental pour prévenir les récidives et pour obtenir une guérison complète des tissus abîmés. Même avec le meilleur traitement, cependant, on peut se produire une nouvelle luxation. Environ 90% des personnes avec moins de 20 ans qui subit une luxation à l’épaule a la probabilité d’avoir une deuxième luxation.
Après les 40 ans, seulement chez environ 15% l’épaule sort encore.
Si une luxation se produit une deuxième fois dans la même épaule, surtout avec des traumatismes légers, le patient devrait être évalué sur la base de possibles dommages aux ligaments. Si cela est le cas, le patient peut avoir besoin d’une intervention chirurgicale pour rendre l’articulation plus stable.

 

Prévention de la luxation de l’épaule

 Pour aider à prévenir une luxation à l’épaule il est conseillé de :

  • Prendre des précautions pour éviter des chutes ;
  • Porter des vêtements protectifs quand on fait des sports de contact ;
  • Suivre un programme d’exercices régulier pour maintenir la force des muscles de l’épaule ;
  • Une fois qu’on subit une luxation à l’épaule, on devient prédisposés à une récidive. Pour éviter que cet accident se répète, il faut effectuer des exercices de renforcement et de stabilité indiqués par le kinésithérapeute.

 

 

Dr. Massimo Defilippo Fisioterapista Tel 0522/260654 Defilippo.massimo@gmail.com
P. IVA 02360680355

http://www.facebook.com/fisioterapiarubierese?ref=hl

Home

 © Scott Maxwell – fotolia.com

Laisser un commentaire